Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atamagahen
« Skyzophrène en puissance
« Skyzophrène en puissance
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : Don't worry, I see u (ಠ⌣ಠ)
Emploi/loisirs : Procrastination (professionnelle)

Messages : 1681
Age : 19
Date d'inscription : 11/08/2014

Points : 1743

MessageSujet: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   11/12/2015, 00:28

Effectué aux falaises hautes-perchées.



J'avais eut ouïe de bien sombres rumeurs...un clan sans Beta et dont l'Alpha était un solitaire sortit de nulle part répétaient ils sans cesse à mes oreilles. Certaines mauvaises langues s'étaient même amusés à me dire que j'avais fait une erreur depuis le début à vouloir me salir les pattes pour eux. D'autres disaient au contraire que j'en était en partie responsable.. mais au final aucune de leurs hypothèses évasives me convenait vraiment..
Cela fessait bien longtemps que je n'avait pas pris cette direction, mais j'avais besoin d'une réponse, et en ces terres il n'y avait qu'une seule personne capable de me la donner.
Volk...son nom me revenait en boucle dans la tête tandis que mes frêles pattes continuaient sans détour le chemin.
Volk...lui que je haïssais tant, lui dont j'avais un jour souhaité la mort, mon rival bien que je trouvais ce mot des plus vulgaire. Comment cela pouvait il finir ainsi ? Comment un assassin aussi frêle et con que ce Valentin avait il pût le buter là ou j'avais échoué ?
Au fond de moi résidait une once de colère bien qu'à mon habitude, mon visage resta neutre de toute émotion.
J'avais esquivé les gardes et en bien peu de temps, voilà que je me tenait en haut de la falaise face au regard inquisiteur de Moon. Sa ronde était bientôt terminé et tandis que mon regard se perdait à l'horizon, je sentit enfin l'odeur familière que je cherchais se rapprocher.

"Salut le vioque.."

Sans détourner le regard, je repris d'un voix neutre:

"ça fessait longtemps.."

Au fond, j'étais sûrement un peu contente de le revoir. Mais cela ne changerais sûrement pas les choses, j'étais une paria comme aux yeux de tout au monde. Patiente, j'attendais des injures que je méritais bien comme accueil chaleureux, après tout je lui aurait bien rendu si il le fallait.

__________________________



Le clan de la terre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3223
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3339

MessageSujet: Re: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   12/12/2015, 17:03


Kaporal - Chef d'armée - Clan de l'Eau
Son fils était mort. Il était mort à cause de cet assassin ! Kaporal enchaînait les drames. La bataille contre Ultimate ne lui avait pas réussi. Certes, ils avaient gagné, mais il avait perdu Luna, qu'il considérait depuis loupiot comme son ange gardien. Il avait perdu Volk, son fils qui avait succombé de ses blessures. Farkas son meilleur mercenaire qui était devenu son ami au fil des années. Pour finir, il avait perdu deux jeunes guerriers malchanceux et novices dans la guerre. La mort des deux guerriers et celle de Farkas l'avait attristé, celle de Luna avait créé un grand vide. Mais cela n'était rien comparé à la mort de Volk. Son désir de vengeance était né lors de la bataille finale, il avait grandi au fil des jours, vu une opportunité de s'accomplir quand l'assassin fut bannis et avait mûri quand le bêta rendit son dernier souffle. Ce dernier évènement fut le déclic et ce désir diabolique amena la rage avec lui. Balayant tout autre but ou façon de faire du russe. Sa vengeance rageuse contrôlait son cerveau et ne lui dictait plus qu'une chose : tuer Valentin. Elle ne le laissera en paix qu'une fois cette mission meurtrière accomplit.
---
Il était resté dans la tanière de Volk jusqu'à ce que La Mort l’accueille. Quand il s'était réveillé, ce fut un choc pour lui. Son fils ne bougeait plus et ne respirait plus. Un médecin fut appelé en suivent et le verdict tomba : Volk était mort. Kaporal avait souhaité qu'on le laisse seul, d'abord réticent, le médecin était parti en vitesse quand le chef découvrit ses crocs et fit résonner un grognement puissant. Dehors, il entendit cette même personne annoncer la nouvelle au reste du clan qui s'était regroupé telle des commères à la soif d'information. Kaporal devait rester fort, mais en entendant cette seconde constatation ses barrières tombèrent et ses yeux furent inondés. Les larmes coulèrent et il se coucha auprès du corps, posant sa tête sur les épaules de celui-ci. Il repoussa d'un grognement sonore et agressif tous ceux voulant rentrer ce qui fonctionnait à merveille. Il voulait être seul avec Volk et il ne voulait surtout pas que l'on le voie, lui, dans cet état. Il avait ainsi passé toute la matinée.

En début d'après-midi, il avait finalement quitté la tanière. Laissant la vengeance prendre possession de son corps, il était parti du camp, une aura meurtrière l'entourant ce qui éloigna quiconque le croisa. Il avait pisté Valentin pendant trois jours, suivant son odeur sans relâche, s'accordant des pauses pour boire ou se reposer. L'assassin était parti au sud, passant les territoires du Feu et une partie des terres de l'Air. Qu'est-ce qu'il fichait là-bas ? Au lieu d'aller en terres neutres, il s’était enfoncé dans les clans. Il ne comprenait pas cette décision. C'était de la folie pour un bannit de pavaner au sein des terres de clans.. C'était le meilleur moyen d'avoir les assassins des différents clans au cul. Puis vint la fin de la traque, ce jour, aujourd'hui même.

Alors que sa cible regardait l'horizon, il s'était approché en lui lançant une injure d'un ton colérique. Ils n'avaient pas trainé, deux-trois paroles et ils s'étaient sautés dessus. Sous les yeux de Moon, le chef d'armée et l'assassin luttaient avec chacun le but de tuer son adversaire. Le bruit des vagues s'écrasant contre les parois rocheuses ponctuait leur combat à mort tel des tambours de guerre. Le vent sifflant portait leurs grognements au loin, les faisant résonner comme une mélodie macabre. L'air se fissurant sous leurs mouvements tranchants, donnait un éclat dangereux à chaque coup de crocs, à chaque coup de griffes. Le soleil illuminant le combat, les mettait sous le feu des projecteurs. La soif de tuer pouvant se lire chez l'un comme chez l'autre, l'affrontement fut des plus violent. Bien que Valentin eût l'agilité et l'invisibilité, il fut vaincu par Kaporal qui a la puissance et l'expérience. Attrapant le traitre et le projetant en direction du vide, il était tant d'en finir. Accroché au bord de la falaise, Val' essaya de remonter. Malheureusement pour lui, son ennemi se posta au-dessus et le fixa dédaigneusement.

Tu as tué mon fils. Adieu et à jamais, que les dieux te fassent disparaître dans le néant.

Par la suite, le chef mordit violemment les pattes de l'assassin, le faisant chuter. Son hurlement de terreur résonna et les vagues se jetèrent sur lui tel des prédateurs affamés, entrainant son corps dans les houles furieuses de la mer. S'en était fini de lui, de ce traitre. Kaporal avait regardé sa chute, se délectant de sa victoire et du finale empêchant à Valentin tout espoir de survit.


Cela faisait à présent presque une heure que le combat avait cessé, que sa vengeance s'était accomplie. En plus d'avoir déversé sa rage pour Volk, il avait déversé sa rage pour Luna. En plus d'avoir récolté les conséquences de son crime, Valentin avait été le bouc émissaire d'un crime qu'il n'avait pas commis. Mais ça, Kaporal s'en fichait bien pas mal. A présent il était apaisé et regardait l'horizon, assis là où il avait jeté l'assassin. Néanmoins, même s'il était heureux d'avoir tué cette nuisance, le vide persistait. En repensant à son fils, la tristesse recouvrit son visage.

Salut le vioque... Ça fessait longtemps...

L'une de ses oreilles tourna rapidement en arrière. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas entendu cette voix.

Ata'... prononça-t-il simplement avant de se lever et se tourner vers elle. Qu'est-ce tu fais ici ? Il l'observa quelque instant et repris d'un ton un peu plus dur. Pourquoi t'es parti ?

En posant cette question, l'irritation le gagna quelque peu mais rien de perceptible. Elle était parti du jour au lendemain, sans rien dire à personne, même pas à lui. Elle avait tout simplement déserté le clan alors que pourtant, ils avaient un accord. Peut-être avait-elle estimé que cet accord était débile et qu'elle n'avait rien à faire dans un clan, que ceci devait prendre fin. Dans un sens ce n'était pas faux. Il avait ramené une solitaire dans son clan et l'avait fait assassin, qu'est-ce qui lui était passé par la tête ? Quand il l'avait sauvé, il ne connaissait rien d'elle et ne connait toujours presque rien d'elle. A cette époque, ramasser une personne potentiellement dangereuse et l'inclure au clan ne lui traversaient pas l'esprit, à présent s'était bien différent. Bien qu'il que son départ avait provoqué sa colère, il était tout de même soulagé de savoir qu'elle allait bien.

Il était posté face à elle, dos au vent. Il continuait de la regarder, attendant les réponses à ses questions. Les blessures récoltées lors de son récent combat avaient arrêté de saigner, laissé simplement de petites surfaces sans poils. Outre son propre sang, son pelage gris-blanc était taché d'un autre rouge. Ses doigts et ses babines portées encore les traces du sang de Valentin.

__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c



Dernière édition par Licorneor le 19/3/2016, 11:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Atamagahen
« Skyzophrène en puissance
« Skyzophrène en puissance
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : Don't worry, I see u (ಠ⌣ಠ)
Emploi/loisirs : Procrastination (professionnelle)

Messages : 1681
Age : 19
Date d'inscription : 11/08/2014

Points : 1743

MessageSujet: Re: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   13/12/2015, 20:38



Sans bouger j'avais regardé sa silhouette fatigué. Les yeux cernés de plusieurs jours sans sommeil réparateur, mais aussi le sang encore frais qui recouvrait son pelage blanc d'une odeur tant forte que pestilente.
Je voyais son air abattu, ses yeux vide d'émotions de part les blessures qu'une telle perte pouvait causer à un père..finalement c'était vrai, cette histoire ? Je n'avais pas vraiment réagit lorsqu'il prononça mon nom de sa voix rauque et abîmé, je m'étais simplement retournée afin de le fixer à mon tour dans les yeux. Il continua:

Qu'est-ce tu fais ici ?,Pourquoi t'es parti ?

Son ton s'était fait plus dur ce qui ne me dérangeât pas tant que ça ...Je lui avais promis une dette à lui et au clan de l'eau mais, surtout à lui après tout.
Fermant les yeux tout en soupirant. J'affichais un sourire un peu sarcastique. Évidement j'allais pas lui parler des anarchistes...les amis d'un jour étaient bien souvent les ennemies le lendemain. Rien n'arrêterait ma haine, cette machine qui était en route, ma vengeance.

La nostalgie sûrement.

Avais-je lâché d'une voix mélodieuse. Ce n'étais pas tant faux que ça d'un côté, mais il s'agissait d'un sentiment que j'avais renié avec le reste. Bien sûr ma vie de solitaire était bien plus dure qu'avant...j'avais perdu quelques kilos tout comme mon corps s'était recouvert de fines cicatrices. Mes yeux autant fatigués qu'aiguisés donnaient sûrement à mon expression quelque choses de plus sombre. J'avais aussi remarqué que plus de monde se méfiait de vous..mais être craint n'était pas si désagréable, c'était déjà le cas lorsque j'étais assassine.
Tout en baissant les oreilles, je secouais la tête fessant un signe négatif.

la raison de mon départ importe peu.

Marquant une courte pause, je repris parole:

J'ai... entendu des rumeurs à propos de Volk et je me suis dit que venir vérifier par moi même était la meilleure option... C'est pour ça que je suis venus te voir toi directement..."

Cela fessait bien longtemps, il n'était plus vraiment le Kaporal qu'elle avait connu. Mais cela importait peu, moi aussi j'avais changé après tout.



__________________________



Le clan de la terre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3223
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3339

MessageSujet: Re: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   22/12/2015, 14:29

Kaporal - Chef d'armée - Clan de l'Eau
La nostalgie sûrement. Dit-elle simplement.

Il s'était avancé vers elle. Il passa de son côté gauche et se rassit à une distance convenable. Il savait bien qu'elle n'allait rien lui faire. Rester à distance ne servait à rien de plus, il n'avait pas trop envie de s'asseoir dos à la falaise. On ne sait jamais ce qu'il peut arriver.

La raison de mon départ importe peu.

Il plissa des yeux. Néanmoins, il n'avait pas la volonté ni l'énergie pour étaler ce sujet. Il était trop fatigué pour essayer de lui tirer les verts de la truffe. Il soupira.

J'm'attarderai sur l'sujet un autre jour. Dit-il en tournant la tête vers l'horizon de la mer quelques instants. Laissant les quelques brises marines chatouiller sa truffe de leur odeur de sel et faire voler les bouts de tissus pendant de son bandeau.

J'ai... entendu des rumeurs à propos de Volk et je me suis dit que venir vérifier par moi-même était la meilleure option... C'est pour ça que je suis venus te voir toi directement...

La nostalgie n'était donc pas le seul facteur. C'était même une chose infime face à la véritable raison l'ayant poussée ici.

Et bien t'as d'l'instinct pour m'être tombé d'ssus ici. Répondit-il en tournant la tête vers elle.

Il la regarda un moment. Elle devait déjà connaître la vérité et auquel cas, son apparence taché de sang devait confirmer ses doutes.

Je n'sais pas quelles rumeurs t'as entendu. Mais, Volk est mort. Valentin l'a attaqué lors d'la bataille contre Ultimate. Ses blessures ont eut raison d'lui...

Son regard fut voilé d'un air triste. Il fit une pause avant de poursuivre.

J'ai traqué c'tte ordure et j'l'ai buté aujourd'hui, y pas longtemps. P't'être une heure d'ça. Il soupira derechef Comme si ça suffisait pas... Luna est morte en combat ainsi qu'l'un d'mes fidèles mercenaires.


__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Atamagahen
« Skyzophrène en puissance
« Skyzophrène en puissance
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : Don't worry, I see u (ಠ⌣ಠ)
Emploi/loisirs : Procrastination (professionnelle)

Messages : 1681
Age : 19
Date d'inscription : 11/08/2014

Points : 1743

MessageSujet: Re: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   26/12/2015, 05:57



Le regard insatisfait mais néanmoins fatigué du vieux loup face à ma réponse incomplète finit dans un soupir pour ne pas dire un grommellement de ce dernier:

J'm'attarderai sur l'sujet un autre jour.

ah, si tu savais mon chers Kaporal. Je regrette vraiment ce que risquait de faire à l'avenir, mais comme tu le savait si bien, ma parole était unique. Et cette unique parole je l'avais offerte à ma folie tout comme celle de Zal. Regardant l'horizon qui d'une légère brise apporta des odeurs marines me rappelant de bien nombreux souvenirs, il continua me sortant de mes songes:

Et bien t'as d'l'instinct pour m'être tombé d'ssus ici.

Sa mine se fit alors beaucoup plus triste, sa dureté, il l'avait bien souvent perdu face à celui qu'il considérais comme son unique fils, Volk. Il me confirma donc ce que je savais deja tout en refusant de l'accepter:

Je n'sais pas quelles rumeurs t'as entendu. Mais, Volk est mort. Valentin l'a attaqué lors d'la bataille contre Ultimate. Ses blessures ont eut raison d'lui...

Quelle mort ingrate pour toi... m'étais je murmuré tandis que je baissais légèrement les oreilles tout en plissant les yeux d'une mine désolé face au vieux loup blanc. Il continua sur sa rage:

J'ai traqué c'tte ordure et j'l'ai buté aujourd'hui, y pas longtemps. P't'être une heure d'ça.Comme si ça suffisait pas... Luna est morte en combat ainsi qu'l'un d'mes fidèles mercenaires.

Marquant à mon tour un courte pause afin qu'il digère ses propres paroles. Je m’efforçais de garder une mine neutre tandis tandis qu'un soupçon d'empathie envers mon ancien commando résonnait dans ma voix:

Le destin semble s'acharner sur toi...C'est dur n'est pas ? ces sentiments ?

Ces même que j'avais ressentit dans ma jeunesse et qui pourtant aujourd'hui me paraissaient si lointain. C'était à son tour de les ressentir, d'habituel je me serait sentit plutôt heureuse à cette idée mais au final, je me sentais coupable..

-Valentin...valentin ? ce loup était un assassin n'est ce pas ? Blanc comme un cadavre, la mine folle et des chaines dans la peau ?

maintenant son immonde visage me revenait en tête. Lui aussi était un torturé mais il n'avait jamais réellement put comprendre le vrais sens de sa paranoïa. Son obsession pour Volk avait d'ailleurs finit par rapidement m’énerver..Cependant savoir que c'était lui le coupable me dégoûta d'autant plus.

-Si j'avais su qu'il passerait finalement à l'acte...je l'aurais gardé à l’œil.

avais-je murmuré entre mes crocs. Il m'avait un jour fait par de ses plans débiles en espérant que je l'aide. Moi, je l'avais pris pour un lâche.

__________________________



Le clan de la terre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3223
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3339

MessageSujet: Re: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   29/12/2015, 18:15

Kaporal - Chef d'armée - Clan de l'Eau
Le destin semble s'acharner sur toi...C'est dur n'est pas ? Ces sentiments ?

Kaporal ne dit rien. Ces paroles auraient put paraître moqueuse, mais il n'en était rien. Il ne savait pas ce qu'il avait fait pour que les dieux décident de lui retirer les personnes chères à son cœur... Il avait surement été tiré au sort comme d'autres malheureux. La malchance l'avait frappé plusieurs fois et il espéra que cela cesse.

Valentin... Valentin ? Ce loup était un assassin n'est ce pas ? Blanc comme un cadavre, la mine folle et des chaines dans la peau ?

Il ne lui répondit que d'un simple "Hum". Il posa ensuite un regard vers le bord de la falaise où il avait été jeté plutôt. Une lueur mesquine et un léger sourire diabolique illuminèrent quelques instants son faciès.

Si j'avais su qu'il passerait finalement à l'acte... Je l'aurais gardé à l’œil.

Elle l'avait murmuré, mais le chef l'avait entendu. Il tourna derechef le regard sur la solitaire. Un sourire, cette fois sincère et gentil, apparut et d'une voix qui se voulait taquine lui lança :

Oh. Je n'pensais pas que mad'moiselle aimait Volk plus qu'elle ne le montrait. Je m'souviens encore de votre combat à la caverne... Des petits louveteaux.

A vrai dire, c'était bien plus qu'un combat de petits louveteaux même si la cause en était surement à ce niveau, il ne savait plus trop. Tout ce qu'il avait retenu c'est qu'ils s'étaient battu s'infligeant presque des blessures graves. Il reprit un air plus sérieux et poursuivit après un temps de pause.

Je le surveillais à chaque fois que je l'pouvais, surtout quand il portait un intérêt soudain à Volk... Mais c'fumier à profiter du capharnaüm de la bataille... Il a profité qu'Volk s'isole pour l'attaquer. Il soupira. J'ai quitté mon poste en les voyant partir à deux dans la même direction mais... Finalement Volk a plus souffert qu'autre chose en le sauvant...

Il s'assit, éreinté, en baissant la tête. Il regarda le sol. Ce sauvetage avait permit à son fils de vivre deux jours de plus, mais il se dit que finalement, Volk aurait peut-être moins souffert si Valentin l'avait tué sur le coup.


__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Atamagahen
« Skyzophrène en puissance
« Skyzophrène en puissance
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : Don't worry, I see u (ಠ⌣ಠ)
Emploi/loisirs : Procrastination (professionnelle)

Messages : 1681
Age : 19
Date d'inscription : 11/08/2014

Points : 1743

MessageSujet: Re: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   3/1/2016, 17:34





Ce message est actuellement un fail en cour de réparation uwu




__________________________



Le clan de la terre:
 


Dernière édition par Atamagahen le 8/4/2016, 18:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3223
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3339

MessageSujet: Re: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   22/2/2016, 00:45

Kaporal - Chef d'armée - Clan de l'Eau
La voix forte d'Atamagahen lui fit relever le regard et la tête par la même occasion. Ce qu'il venait de dire venait de l'énerver. D'un ton colérique elle lui lâcha :

C'est pas ta faute ! Qui pouvait prédire qu'il était condamné..et surtout..Qui peut reprocher à un père d'avoir tout tenté pour sauver son fils ?

Kaporal la regarda. Ses paroles semblèrent l'avoir touché. S'il avait été quelqu'un d'autre, il se serait surement jeté dans ses pattes pour avoir un câlin et aurait pleuré contre elle, même s'il y avait des chances pour qu'elle n’apprécie pas. Mais Kaporal étant Kaporal, il resta assis. Néanmoins, il ne put retenir les larmes de couler. Il avait grandement besoin d'une présence à ses côtés. Si Luna était encore là, la première chose qu'il aurait fait en rentrant, aurait été de jouer les louveteaux se réfugiant contre sa mère. Mais elle non plus n'était plus là. Il n'avait plus personne pour faire cela. Il n'avait plus son ange gardien pour faire tomber complètement son masque et ses barrières et se réfugier dans ses ailes plumeuses et douces. Il l'avait fait, souvent, étant louveteau. Pas seulement quand il était triste ou furieux, également quand il en avait envie. Jeune adulte, il le faisait encore parfois. L'alpha lunaire l'acceptait et le protégeait. Elle avait le don de le faire se sentir invincible, même contre le plus puissant de tous. Il aurait bien pu avoir Zal, Kario, Pandore, un dragon ou même le monstre des marais en combat face à lui, qu'il se serait jeté dans la bataille quand bien qu'il soit un sans pouvoir. Mais la bataille d'Ultimate lui avait rappelé, douloureusement, que même le plus puissant des êtres n'était pas invincible et pouvait mourir. La preuve, Luna était morte. Celle qu'il voyait comme l'une des plus puissante en ce monde avait disparu, rendant son dernier souffle d'une seconde à l'autre.

Alors à présent, il n'avait plus de piliers. Il aurait pu se reposer sur les épaules de Volk, égoïstement, lui rajoutant ainsi du travail, mais lui aussi avait succombé. Même son plus fidèle mercenaire et ami avait trépassé. Il aurait pu compter sur Ata', mais elle avait déserté. Jake ? Il ne l'a pas revu depuis et ils n'entretiennent qu'une relation professionnelle. Était-il mort lui aussi ? Il n'avait... Plus rien. On aurait pu le comparer à un roi déchu n'ayant plus aucun sujet ni royaume, car là, c'était semblable. Il n'avait que la satisfaction d'avoir tué Valentin et c'était assez maigre face aux drames de sa vie.

Malgré tout, il força un sourire à paraître sur ses babines pour montrer à son ex-assassine que ses paroles l'avaient touché. Elle avait raison. Après tout, il n'était pas devin. Il savait très bien que tôt ou tard, Valentin et Volk allaient se battre et que Valentin allait triompher étant assassin et plus fourbe. De plus, Kaporal ne pouvait pas se reprocher de n'avoir rien fait puisqu'il avait sauvé son fils de ses griffes et fait tout ce qu'il pouvait pour le sauver. Il se leva finalement, assez difficilement, ressentant les effets négatifs de son rude combat avec ce serpent. Il s'avança vers la femelle et s'arrêta à côté d'elle. Il posa délicatement sa tête sur ses épaules et d'une voix moins rauque que d'habitude :

Merci.

C'était simple et court, mais on ressentait la sincérité et sa reconnaissance pour tout ce qu'elle avait fait envers lui aussi bien aujourd'hui que dans le passé.


__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Atamagahen
« Skyzophrène en puissance
« Skyzophrène en puissance
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : Don't worry, I see u (ಠ⌣ಠ)
Emploi/loisirs : Procrastination (professionnelle)

Messages : 1681
Age : 19
Date d'inscription : 11/08/2014

Points : 1743

MessageSujet: Re: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   8/4/2016, 18:01





C'était des paroles lâché avec le cœur. Sortit tout seul de ma gueule comme des sentiment que je n'avais su retenir. Le vieux loup de mer me regarda des ses yeux humides.. Des larmes sur ses joues, celle d'une force, d'un désespoir profond.
Indirectement, je détournais alors le regard..je pouvais pas...
Ce loup que j'avais connu alors que je n'étais qu'une adolescente, le seul à m'avoir tendu la patte alors que j'avais personne...dans le fond, je supportais pas de le voir dans cet état.
Je fermais les yeux lâchant un juron à mon propre égard. Quelle conne ! Je me rappelais encore de cette fois où j'avais plus ou moins agressé gratuitement Volk dans la grotte.
Ce "faux frère" que je pensais odieux...j'en était en réalité juste jalouse.
Chacun de ces jours à errer dans le clan, à voir ces familles heureuses ensemble alors que moi, j'étais seule.
Je me rappel aussi de ce louveteau..Hyoga, celui qui n'avait pas peur de moi...je me demandais ce qui l'était devenu. Surement un grand messager avec sa mère, toute fière de lui. Et dans mes songes, j'avais aussi eut le malheur de me demander si Volk avait un jour eut des rêves lui aussi.
Je sentis alors une pression sur mon épaule, une chaleur tandis qu'un murmure résonna dans mes oreilles.

Merci

Et c'était lui, le vioque. Pourquoi fallait il toujours qu'il soit comme ça ? Cette simplicité horriblement efficace..et cet air que je pouvais accepter.
Pourquoi fallait il que moi aussi je sois comme ça ? Comme si les sentiments était un tabou depuis fort longtemps...une vieille machine se mit en route et une goutte d'eau perla au coin de ma paupière tandis qu'une voix presque tremblante ne pu formuler de mots ou de mensonges.
Fatalement, je baissais la tête et vit les ombres formé sur la roche par des larmes, mes larmes. Je fermais une nouvelle fois les yeux en serrant la gorge..Journée de merde.




__________________________



Le clan de la terre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Même toi, tu n'as rien pût faire [PV Kaporal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la pluie nous ennuie ( pv Kiba ) --- Terminé ---
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Terres de l'Eau :: Et l'histoire se termina-