Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naroline

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : En france
Emploi/loisirs : Dessiner et faire chier le monde 8D

Messages : 545
Age : 19
Date d'inscription : 03/12/2012

Points : 610

MessageSujet: Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]   10/12/2015, 11:31

Rp effectué au camp du Feu

C'était une belle mâtiné d'hiver. Il faisait froid. La plupart des buissons du camp étaient désormais fait de branche tressés et recouvert de feuille de houx ou de sapin venu du clan de la Terre. L'endroit était toujours chaleureux grace à des torches répartie à plusieurs endroit ou l'utilisation de pierres chauffées recouverts de mousse comme lit. Ce qui n'empêchait pourtant pas les louveteaux de tomber malade.
Le médecin ce chargeait de les guerrir, il avait, lors de son périple, rapporté des remèdes de différent territoires. Elles avaient pour la plus part fané mais les plus résistante avaient survécu et étaient utilisable.
Fyre ce chargeait de soigné un louveteau qui s'était égratigné lors d'une bagarre. Celui ci réparti comme s'il n'avait pas été blessé. Le mâle se retrouva seul dans sa tanière. Il n'y avait plus de médecin... A part lui. D'autre loup exerçait, mais pas comme titre à part entière.

Il était rentré au clan il y a peu, un mois ou 3 semaine. Il avait guerrie la plupart des guerriers s'étant battu contre les Ultimate. Ceux qui l'avait reconnu on juré de gardé silence. Fyre ne voulais plus de sa place d'Alpha... Il ne le pouvait plus. Il avait trahis son clan. Les utlimats avaient tuers son escadron, et dans l'espoir de revoir Iren avait accepté de devenir mercenaire. En échange il avait eu soin et nourriture gratuite. Il avait jouer les espions jusqu'à ce que la meute fuis, où il avait pû revenir au clan du feu incognito.
Son odeur avais changé et son pelage était miteux et de couleur terne, ses cheveux avaient poussé si bien que sa lui faisait des mèches cachant ses cernes. Sa musculature avaient réduit et son pouvoir avait presque disparu, loin du clan. Il était méconnaissable.

Le clan était désormais sans Alpha... Jeff le lui avait annoncé il y a peu. Mais lui avait affirmé que ses enfants, qu'il n'a jamais rencontré, allaient très bien, seule une était morte. Il ne lui avait pas décrit les raisons de sa mort, ni celle de Iren. Mais trois petits étaient en vie et en sécurité au sein du clan, c'était déjà merveilleux...
Iren... Je suis... Désolé, pensa-t-il. Il aurai mieux dû mourir contre les Ultimates, elle aurait eu des nouvelles de lui d'une certaine manière. Au lieux d'être porté disparu sans laissé de trace...

Il souffla et rangea quelque feuilles médicinale dans un coin de la tanière. Il commençait à avoir froid. Par réflex il voulu souffle une flamme... Mais rien ne ce produit à part un nuage brumeux du à son souffle chaud... Son pouvoir allait-il revenir ? Il l'espérait... Il ferma les yeux et pria silencieusement Akui de lui faire cette faveur...
Il entendu des bruits de pas qui ce rapprocha de la tanière. Il rouvrit les yeux, et ce prépara mentalement à soigné un nouveauloup.

image pour illustré:
 
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3227
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3341

MessageSujet: Re: Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]   12/12/2015, 13:19

Idryss - Juge - Clan du Feu
Elle était énervée, profondément énervée. Quelques jours après la naissance de la descendance royale, Zal, ce traitre, avait réussi à s'infiltrer au sein du campement. Cette enflure été venu avec l'intention de faire un coup d'état et ce salaud n'avait rien trouvé de mieux que prendre deux louveteaux en otage pour faire plier Irène. Par la logique des choses, un combat fut proposé par le mâle. Bien sûr, sa cousine avait accepté, elle était alpha et il détenait deux de ces enfants. Elle devait défendre aussi bien le clan que sa descendance. Mais Idryss savait. Elle savait déjà comment cela allait se terminer. Les femelles de sa lignée avaient beau être fortes, avoir un instinct naturel pour le combat et une aisance pour apprendre ces choses, face à un mâle comme Zal il y avait peu de chance de remporter l'affrontement. Après tout, elles étaient des femelles, même avec de l'entraînement, il y aura toujours un mâle plus fort. Idryss avait souhaité intervenir, aider sa cousine, mais elle ne pouvait pas. C'était un combat défiant l'alpha, personne ne devait intervenir sauf sur ordre. Elle avait tout de même repris les louveteaux pendant l'affrontement afin qu'ils le leur arrivent rien. Mais elle assista impuissante à la mort de sa chère cousine. D'abord furieuse et emplie de rage, elle avait essayé de s'attaquer à Zal. Sauf qu'aveuglée par ses sentiments, elle avait foncé tête baissée plusieurs fois, ce qu'il ne fallait pas faire, et s'était fait battre à plate couture. Fralëth était revenue au campement à temps pour sauver la juge, éloignant Zal avant qu'il ne la blesse davantage. Puis il avait repris les deux loupiots, réussissant avec brio son coup d'état. Réintégrant la meute par la force, sa montée au poste d'alpha était imminente. Tout le monde avait peur de ce qu'il allait advenir du clan, même les plus courageux d'entre eux. Idryss aussi avait peur, mais elle ne voulait pas courber l'échine face à lui.

Sa cousine était morte, son héritage était entre les pattes de Zal. Elle n'avait pas participé à la vie du camp depuis ce drame. Idryss s'était prostrée dans sa tanière et avait pleuré, longuement. Maintenant cela devait cesser, elle devait arrêter de se cacher de tout le monde. Cela ne lui ressemblait pas. Alors, ayant trouvé une soudaine détermination, elle s'était levée et était partie en direction des tanières les plus isolées du camp. Elle devait le trouver et lui dire ses quatre vérités. Plus elle avançait et plus l'énervement monta en elle. Elle arrive peu de temps après. Elle vit un louveteau joyeux partir en courant d'une tanière et se dit que ça devait être celle-là. La juge se remit en marche, mettant toute sa frustration dans ses pas, écrasant la neige fraiche lourdement et sans aucune grâce. Puis, elle se stoppa à l'entrée de cette tanière, droite, la tête haute, les oreilles légèrement pointaient vers l'avant, les sourcils fonçaient.

Cela faisait un long moment qu'elle ne l'avait pas vu, pendant une période, elle l'avait même cru mort. Elle ne dit rien pour l'instant, l'observant simplement. Sa musculature avait fondu, son pelage était poussiéreux et avait perdu en éclat, il avait laissé sa crinière s'allongeait. Lorsqu'il se retourna, elle put apercevoir ses yeux. Et ses yeux étaient vides. Il n'avait plus cette lueur dans les yeux de fier guerrier. Des cernes s'étaient dessinés, donnant l'impression qu'il allait s'écrouler sous la fatigue d'un instant à l'autre et le rendant, par la même occasion, plus vieux. Non en fait, il n'y avait que ses yeux qui le rendant plus âgé, mais son corps entier. Elle n'aurait jamais pensé que Fyre pourrait finir comme ça un jour. Son regard s'était allégé et sa colère s'était atténuée en le voyant ainsi. Ses poils se hérissèrent soudain sous l'effet d'un frisson. Elle remarqua alors la froideur du lieu. Comment pouvait-il vivre là-dedans ?

Idryss était venu dans le but de l’engueuler sèchement, mais son but avait légèrement changé. Néanmoins c'est avec un ton sec qu'elle lui dit :

C'est donc là que tu te caches ! Qu'est-ce tu fais encore ici ?! Tu aurais déjà dû te reprendre pour aller botter le cul de Zal !


__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Naroline

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : En france
Emploi/loisirs : Dessiner et faire chier le monde 8D

Messages : 545
Age : 19
Date d'inscription : 03/12/2012

Points : 610

MessageSujet: Re: Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]   12/12/2015, 14:08

La louve rouge marchait vers la tanière de manière déterminer. Le pas lourd de frustration et de rage. Fyre ne la reconnu pas sur le coup mais c'était belle est bien Idryss, la cousine d'Iren et l'une des rares juge du clan. En parlant de jugement c'est ce qu'elle venait faire.
Elle lui parla sèchement, un air de potier dans les yeux. Fyre resta de marbre... Malgré tout le prénom "Zal" le surpris. Zal... Zal... C'était le louveteau souriant avec qui il jouait quand ils étaient petit, non ? Lorsque sa mère était morte il n'eut plus entendu son nom. Peut-être était-il revenu après son départ du clan ? Fyre n'était au courant de rien. Les loups étaient silencieux, gardant leur secret. Cela l'agaçait mais il n'avait plus assez de popularité pour exiger des renseignements. Ils ne savait donc rien.

Il ce leva péniblement et avança jusqu'à la sorti. Là ou se trouvait la louve.

- Je me cache, certe. Mais qui pourrait ce vanté que je fu leur... Alpha.

Il ne parlait pas fort. Par peur qu'on les écoutent. Sinon tout ce reprendraient en temps que rumeur. Il rentra dans la tanière froide et attendit un temps que Idryss rentre pour continuéer

- Regarde moi 2 secondes. Je n'ai plus la carrure d'un Alpha. J'ai déserté le clan, non par choix. J'y ai été forcé... J'ai voulu revenir. Mais je n'ai pas pû.

Son ton était dur. Plein de frustration et de colère. Mais il repris un peu son calme et termina.

La guerre est fini, donc me revoilà saint et sauf. Et avant tout : Au courant de rien. Alors garde tes réflexions. Je ne suis coupable de aucun crime ici.

Il tourna la tête vers Idryss un regarde dure. Même s'il semblait piteux il n'avait en rien perdu sa prestance d'Alpha. Il fronca des yeux haineux... Personne ne lui disait rien, puis on lui reprochait de ne pas savoir !
Il souffla et repris ses esprits. Il ce mit a trié ses plantes pour desstressé. Il espérait que personne ne les avait épié... Sa serais un désastre sinon. Il ne voulait pas être reconnu et ne voulait plus être L'Alpha non plus. Et malgré tout ses efforts la juge voulait tout gâché !? J'espère qu'elle a une bonne raison !? Si c'est pour me mettre dans la gueule la mort de Iren, il en était victime lui aussi. Autent la pleurer ensemble au lieux de me foutre dans la merde et...
Attendez !?

Il regarda lassement Idryss et dit durement, avec une colère soudaine. Et pourtant une appréhension de la future réponse qui allait, car c'était évident, le briser une bonne fois pour toute.

- Que ce qui a tuer Iren ?!!
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3227
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3341

MessageSujet: Re: Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]   12/12/2015, 20:49

Idryss - Juge - Clan du Feu
Fyre se leva avec une certaine difficulté et s’avança vers elle. Idryss ne bougea pas de sa place et le regarda avancer sans rien dire. Dans sa démarche, la louve pouvait aisément sentir la fatigue qui envahissait l'ancien alpha. Vieux... pensa-t-elle. Le mâle s'arrêta et sembla observer l'extérieur à la recherche d'éventuels individus. Pourquoi ?

Je me cache, certes. Mais qui pourrait se vanter que je fus leur... Alpha.

Ses paroles avaient été prononcées à voix basse ce qui surprit un peu la femelle. Pourquoi un tel comportement ? Elle n'arrivait pas à comprendre. Par la suite, le bicolore recula et Idryss comprit qu'elle devait rentrer. Fyre n'allait pas sortir et il ne servait à rien de rester à l'entrée pour parler. La froideur de la tanière se fit ressentir aussitôt, bien plus qu'avant. Trop froid...

Regarde moi deux secondes. Je n'ai plus la carrure d'un alpha. J'ai déserté le clan, non par choix. J'y ai été forcé... J'ai voulu revenir. Mais je n'ai pas pu.

Idryss ne fit pas spécialement attention au ton dur qu'avait employé Fyre. Au lieu de le regarder, elle observa plutôt l'intérieur. Elle l'avait déjà bien regardé pour s'en rendre compte. Elle aperçut diverses plantes. Elle ne savait pas qu'elles étaient leurs propriétés mais elle se douta que c'était pour soigner. Après tout, Fyre exerçait comme médecin avant, non ? Ou en tout cas en avait été formé.

La guerre est fini, donc me revoilà saint et sauf. Et avant tout : au courant de rien. Alors garde tes réflexions. Je ne suis coupable d'aucun crimes ici.

Son ton s'était un peu atténué mais la frustration et l'énervement se faisaient toujours ressentir. Elle posa son regard de feu dans les siens. Elle fronça légèrement les sourcils face à son regard aussi dur que la pierre.

Comment ça "au courant de rien" ? Diverses nouvelles circulent par rapport aux clans. Tu loges contre toute attente au sein du camp, certes dans les tanières les plus éloignées, et d'après ce que j'ai pu voir en arrivant des gens viennent te voir. J'ai vu un loupiot sortir d'ici, tu as des plantes, je doutes que personne ne vient se faire soigner... Comment se fait-il que tu ne sois au courant de rien ? Même pas un petit quelque chose sur les situations actuelles ?

Son ton s'était atténué depuis sa première phrase en guise de salutation, il restait tout de même légèrement énervé. Tout en parlant, elle ne l'avait pas lâché des yeux. Il s'était mis à faire elle ne sait quoi avec ses plantes. De plus, il semblait préoccupé. Idryss ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi et pourquoi il se cachait. Elle souffla un bon coup, essayant de se calmer. S'énerver ne servait à rien. Ils allaient finir par s’engueuler et tourner en rond. Néanmoins, même si elle essayait de se calmer, son énervement persistait non pas à cause de Fyre uniquement. C'était un ensemble : le venu de Zal, la mort d'Iren, Zal s'occupant des louveteaux, la prise de pouvoir imminente de celui-ci, Fyre qui ne faisait toujours rien, les escadrons qui ne faisaient rien non plus alors que l'ennemi n'avait pas encore récupéré sa pleine puissance. Tout cela l'énervait. Elle n'était que juge, pas assez forte pour le battre et à par pouvoir communiquer avec des dragons ainsi que tenir tête tant bien que mal contre le figurant au titre d'alpha, elle ne pouvait rien faire d'autre.

Qu'est-ce qui a tué Iren ?!!

Cette phrase, dit durement, sortit la louve de ses pensées. Et avec toute la colère qu'elle éprouvait, elle grogna puis cracha :

Zal ! Il s'est infiltré, a fait un coup d'état, a défié Iren en prenant Mars et Iryldis en otage pour qu'elle accepte ce combat à mort et IL L'A TUÉ DEVANT TOUS LE MONDE !!!

Un grognement puissant naquit dans sa gorge et résonna dans la tanière tout comme la fin de sa phrase qu'elle avait hurlé. Elle s'était emportée sous le coup de la colère. Une lueur était apparue dans ses yeux, donnant à ceux-ci une impression de feu ardent les emplissant. Ses poils s'étaient dressés et elle semblait dégager une aura sombre. Les muscles tendus, elle n'avait qu'une envie : partir défier Zal à nouveau même si elle était perdante. Mais la réalité la frappa de plein fouet et des larmes naquirent. Elle hoqueta doucement et son corps trembla légèrement. Ses yeux laissèrent place à la tristesse et sa furieuse colère se retrouva quasi inexistante.

Désolé... Ce n'est pas contre toi si je viens de m'énerver... Ne le prend pas mal... Dit-elle doucement.

Elle regarda par terre et s’assit. Elle sécha les larmes avec sa patte et renifla un peu. Les larmes s'étaient arrêtées, pour l'instant.


__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Naroline

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : En france
Emploi/loisirs : Dessiner et faire chier le monde 8D

Messages : 545
Age : 19
Date d'inscription : 03/12/2012

Points : 610

MessageSujet: Re: Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]   13/12/2015, 12:52

La juge ce mit à lui hurlé dessus. C'était évident qu'elle allait s'emporter. La rage et la tristesse se mêlaient dans sa voix, Fyre baissa les yeux presque instinctivement.
Zal... Sale monstre. Jamais il n'aurais imaginé ça ... Et Fyre aurais pû tout changer. Il nota que Mars et Iryldis devait être le nom de ses enfants. C'était de très jolie nom.
Fyre avait beau être englobé dans une profonde tristesse il avait pourtant l'impression que tout ça lui passait au dessus. Comme s'il le déniait. Il avait encore du mal à imaginé que Iren était morte, mais si l'on rajoute Zal cela devenait encore plus flou dans sa tête.
Un grand sentiment de vide et ce solitude ce creusait dans son coeur. Il n'avait même pas la force de pleuré. Idryss était fulminante de rage, si bien que des loups curieux commençais à s'approcher de la tanière.
En tournant la tête il vis la louve vaciller, s'assoir tout tremblante et ce mit à pleuré. Elle s'excusa sincèrement.
Elle fixait le sol le visage humides.
Fyre regarda le sol lui aussi. Compatissant et gêné. Il ce posa près d'elle et posa sa tête sur son épaule, pour la réconforté. Il fut étrangement surpris par sa chaleur... Fyre avait le corp aussi froid ? Pas étonnant que ses articulations lui faisaient mal...

- Tu n'es pas la seul à avoir perdu un proche. Je n'ai plus de réel famille. J'espère juste que mes enfants ne me détesterons pas. Car ...

Il souffla un peu. Et repris sa place normale à s'occuper de ses plantes. Et plis sa les yeux.

- ... Je ne suis pas en mesure de les sauver et si bien que j'y arriverait, je ne pourrais pas les protéger. Je ne peux plus rien faire à par me caché avec honte...

Il eu soudain un petit rire nerveux et souffla en ajoutant.

- Je suis juste un vieux loup empoté. Même pas digne de ma ligné ! J'ai vraiment tout raté. Je félicite ton courage... Car...

Sa voix devenu sombre et triste.

- ... Je n'aurais pas été capable de voir ça. Tu as sûrement dû essayé de la sauvé. Et si tu en ai là aujourd'hui, c'est que ce n'a pas marché. J'aurais fait de même... Si je n'était pas ce que je suis aujourd'hui.

Il tourna la tête vers la louve.

- Que ferrais-tu, Toi, si tu ne pouvais plus combattre. N'avais plus assez de pouvoir pour imposé un respect. Si tout le monde en te voyant te jugerait comme minable ? Préférais-tu combattre ou ne rien faire ? ... Car... Dans les deux cas : tu meure.

Sa voix était devenu triste, presque ironique à ses dernier mots. Il souffla un grand coup et ce leva. Il passa à coter de la juge, en lui frôlant l'épaule de la queue, et sortie. Un nuage de brume de formait à chaque souffle et son pas était difficile. Il devenait de plus en plus maigre, cause de sous-nutrition. Il devait chassé quelque chose ou quoi que ce soit. Il n'avait pas mangé depuis 2jours. Il ce sentait à petit feu mourir. Mais cela l'importait peu, c'était même son but. Mais l'instinct de survie est plus fort malgré lui...

- Si tu compte vraiment sur moi pour changer les choses, il faudra déjà m'aider. Personne n'est aveugle et tout le monde vois ma faiblesse.

A ces mots des loups tournèrent la tête gêné. Et les curieux partir d'autour de la tanière mine de rien. Fyre leur fit un regard dure.

- Appelle moi "Le médecin" ... Je n'aime plus vrai prénom. Il me rappel juste quel éléments je ne contrôle plus.

Il tourna la tête vers la louve, une pointe de fierté était née en lui. Même si cela n'aboutirait peut-être pas. Il avait le sentiment d'être important pour une fois. Et sa carrure, certe frêle, était droite.
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3227
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3341

MessageSujet: Re: Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]   19/12/2015, 15:41

Idryss - Juge - Clan du Feu
Tandis qu'elle regardait le sol d'un regard vide, elle sentit quelque chose se poser sur son épaule. Elle leva les yeux tout en tournant légèrement la tête afin de voir ce que c'était. Le mâle venait de poser sa tête comme pour la réconforter. Elle ne l'avait même pas sentit approcher.

Tu n'es pas la seule à avoir perdu un proche. Je n'ai plus de réel famille. J'espère juste que mes enfants ne me détesteront pas. Car... Je ne suis pas en mesure de les sauver et si bien que j'y arriverai, je ne pourrai pas les protéger. Je ne peux plus rien faire à par me cacher avec honte...

Il repartit vers ses plantes, souffla puis il eut un rire nerveux et poursuivit de cette même voix sans expression :
Je suis juste un vieux loup empoté. Même pas digne de ma ligné ! J'ai vraiment tout raté. Je félicite ton courage... Car... Je n'aurais pas été capable de voir ça. Tu as sûrement dû essayé de la sauver. Et si tu en es là aujourd'hui, c'est que ce n'a pas marché. J'aurais fait de même... Si je n'étais pas ce que je suis aujourd'hui.

Son ton s'était fait plus sombre et triste sur la fin. Idryss ne dit rien. Elle n'avait pas envie de parler. Elle était restée assisse mais elle le regardait de nouveau. Les poils sous ses yeux étaient encore un peu humide, néanmoins les larmes avaient cessé. On aurait put croire qu'elle était partie tellement elle ne faisait pas de bruit. Soudain, Fyre tourna la tête vers elle et ajouta :

Que ferrais-tu, toi, si tu ne pouvais plus combattre. N'avais plus assez de pouvoir pour imposer un respect. Si tout le monde en te voyant te jugerait comme minable ? Préférais-tu combattre ou ne rien faire ?... Car... Dans les deux cas : tu meures.

Elle se mit à réfléchir à la question, du moins jusqu'à ce que Fyre passe à côté d'elle et ne sorte. Elle cessa toute réflexion et l'observa. Elle finit par se lever et le rejoindre dehors. La lumière tapait sur la neige, la rendant brillante et légèrement aveuglante aux premiers abords. Idryss remarqua son état bien plus alarmant qu'elle ne le pensait. Sa maigreur se distinguait parfaitement. Son état général ne le rendait pas que plus vieux, elle avait l'impression d'avoir en face d'elle un solitaire ermite ayant du mal à se débrouiller par ses propres moyens. Au fond, c'était s'en doute ça. Bien qu'il soit dans le camp, il s'était rétrogradé au statut de solitaire.

- Si tu comptes vraiment sur moi pour changer les choses, il faudra déjà m'aider. Personne n'est aveugle et tout le monde voit ma faiblesse. Appelle moi "Le médecin" ... Je n'aime plus mon vrai prénom. Il me rappel juste quel élément je ne contrôle plus.
- Tu as raison, pour l'heure tu ne peux le battre... D'ailleurs le pourras-tu un jour ? Je pensais qu'en te retrouvant, tu allais pouvoir lui botter le cul mais j'avais tort d'y croire. Ton état ne permet rien et si j'ai bien compris, ton pouvoir est absent... Elle soupira Je vais essayé, avec les autres, d'éviter que Zal ne coule le clan... En espérant qu'il veuille bien être conseillé avant de faire des choses stupides et prendre des décisions désastreuses.

Elle marqua une pause, le temps de s’avancer à la hauteur de Fyre, même de le dépasser de deux-trois pas. Ayant remarqué des loups, ses paroles avaient été prononcées d'une voix plus basse. Les quelques loups présents vaquaient de nouveau à leur occupation, mais il lui sembla que certains essayaient d'écouter leur conversation en vue de leur distance et leurs oreilles droites. Elle en fixa quelques uns un moment puis tourna finalement la tête vers le mâle.

Si toi, tu souhaites y faire quelque chose alors vient me voir. Je ne vais pas te forcer après tout... Elle repris un volume sonore normale et ajouta : Je me sens beaucoup mieux, au revoir Médecin.

Puis se mit en marche, repartant d'où elle était venue. Tout au long du chemin, elle s'interrogea sur ce que lui avait dit Fyre auparavant. Au final, elle ne lui avait pas répondue car la réflexion était passée à la trappe.


Je savais pas si tu souhaitais finir ou pas, au final j'ai clôturé mais je peux changer.

__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Naroline

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : En france
Emploi/loisirs : Dessiner et faire chier le monde 8D

Messages : 545
Age : 19
Date d'inscription : 03/12/2012

Points : 610

MessageSujet: Re: Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]   23/12/2015, 12:14

La juge semblait l'avoir écouté d'une oreilles et lui répondu que son état était trop alarment pour qu'il soit d'une quelconque utilité. Fyre ce sentie soudainement mal... Abandonné une fois de plus. Elle le l'aiderait pas. Non elle était venu chercher de l'aide directe. Fyre se dit qu'il resterait seul indéfiniment...
Il avait perdu se sentiment de fierté. Mais fut soulagé que la louve veuille bien qu'il lui rende visite pour qu'il propose son aide. Puis elle partie comme s'il l'avait soigné d'une blessure.
Les curieux partirent en même temps qu'elle. Il rentra dans sa tanière sans un "en revoir" ou autre...
Il baissa la tête vers ses plantes dépité, se demandant s'il pourrait faire quelque chose pour aider son clan. Un jour...


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un souffle de feu ravivé [Privé Idryss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Terres du Feu :: Et l'histoire se termina-