Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rox Raven

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) :
Clan/Rang:
PROFILMessages : 715
Age : 25
Date d'inscription : 02/12/2012
Localisation : L'asile le plus proche

MessageSujet: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   7/12/2014, 02:44

ce rp a été fait auxMontagnes du Néant

A sa gauche, de la roche couverte de gel et possiblement de quelques plaques de verglas. A sa droite le vide vertigineux de l'un des creux composant les montagnes du Néant. Bien des loups auraient le vertige à cette vue. Pas Sylve. Sylve ne souffrait jamais de vertige pour la seule et bonne raison qu'elle était complètement aveugle suite à un tragique incident. S'adapter à sa condition avait été difficile pour elle mais avec le temps et son pouvoir naissant elle avait finie par complètement dominer son handicap. Pour tout dire sa cécité était actuellement devenue sa plus grande force. Ceux qui se servait de leur vue pour se guider tendait à oublier leurs autres sens et à ne faire attention qu'a se qu'y se trouvait dans leur champ de vision. Sylve ne souffrait pas de ce problème. Sans même avoir à y penser elle savait constamment se qui se passait tout autour d'elle. A moins de pouvoir sois même manipuler le son, il était juste impossible de la surprendre.

Ses yeux clos, elle avançait avec aisance et sans hésitation au bord du précipice. Son rythme d'abord lent se transforma rapidement en une course effrénée malgré le danger. Un seul faux pas et elle pourrait trébucher dans le vide ou encore glisser sur une plaque de verglas et se briser quelque chose. Elle continua d'accélérer se servant du faible écho du bruit de ses pattes contre la pierre pour repérer les obstacle et les éviter. De temps en temps il lui arrivait aussi du bord du cratère pour se diriger vers un petit champs de pierre au milieu desquelles elle slalomait et qui était parsemé de petite mais profonde crevassa au dessus desquelles elle sautait. Cette course folle était particulièrement. Pourtant elle continua pourtant ainsi pendant plus d'une heure sans s'arrêter.

Quand elle s'arrêta enfin ce ne fut que parce qu’elle avait entendue un bruit de pas lointain. Haletante et la fourrure humide de sueur elle écouta brièvement le bruit de pattes qu'elle entendait pour tenter de l'identifier mais celui-ci s'avérant encore trop lointain pour qu'elle y parvienne elle reprit sa course folle au bord du cratère, bien décidée à continuer jusqu’à ce que la fatigue vienne à bout d'elle ou qu'il s'avère que la présence qu'elle avait repérée ne vienne l'interrompre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puccazaza
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Nina
Clan/Rang: Air
PROFILMessages : 2385
Age : 21
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   13/12/2014, 17:51

Iren avançait à pas rapide. Quand il vit Sylve courir au bord du vide, sans cœur faillit s’arrêter. Elle avait elle même pratiquer cet entrainement quand elle était plus jeune... Ce qui avait fait hurler son père. Elle était en train de comprendre pourquoi il hurlait, car sa première réaction aurait été de passer un savon à Sylve pour avoir pris autant de risque. Mais ce n'étais pas une bonne idée. Iren se força à ravaler cette première réaction.

-Sylve, éloigne toi de ce gouffre, s'il te plait.

Iren était en état d'alerte, elle avait peur que Sylve tombe dans le vide. L'alpha s'assit et prit le temps de regarder sa fille. Il était vraie qu'elles n'avaient pas de liens du sang, mais pour Iren il était évident que Sylve était sa fille. La louveteau avait grandit et était devenue maintenant une véritable demoiselle. Iren la voyait avec des yeux d'une mère, Sylve était très belle dans son pelage gris. Mais Iren avait bien conscience que Sylve avait eut des débuts difficiles, et qu'aujourd'hui elle s'était renfermé dans la solitude. Sylve était vue par les autres loups du clan comme quelqu'un de distant, de froid. Iren avait beaucoup réfléchis la dessus, elle avait fait tout ce qu'elle pouvait pour que Sylve s’intègre et qu'elle soit heureuse... Mais Iren avait peut être échouait, et cette simple idée lui était insupportable. Iren lui demanda alors avec amour :

-Tu vas bientôt avoir deux ans ma fille... As tu une idée pour ton futur rang ?

L'alpha attendit simplement la réponse. Elle aimait Sylve, et comme tout parents elle espérait le meilleur pour sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/account/questions
Rox Raven

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) :
Clan/Rang:
PROFILMessages : 715
Age : 25
Date d'inscription : 02/12/2012
Localisation : L'asile le plus proche

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   13/12/2014, 18:31

Tandis qu'elle courait, Sylve gardait une oreille sur l'intrus qui se rapprochait toujours. Elle s'intéressait tout particulièrement aux rythmes de ses pas, de sa respiration et de son cœur qui pour elle étaient comme une véritable carte d’identité. Quelques instant plus tard l'intrus fut assez proche pour qu'elle puisse l'identifier. Il s'agissait de l'Alpha du Feu mais avant tout il s'agissait de sa mère, seul être vivant en ce monde qui comptait vraiment pour elle.

-Sylve, éloigne toi de ce gouffre, s'il te plait.

Qui-que ce soit d'autre lui aurait demandé cela elle n'aurait pas obéi et continué jusqu’à ce que son épuisement soit trop grand pour continuer. Seulement c'était sa mère qui le lui demandais et sachant très bien ce que sa désobéissance avait causé par le passé elle fis ce qu'elle lui disait. Haletante, elle s'éloigna lentement du gouffre avant de se tourner vers sa mère et de lui adresser un mince sourire.

-Tu vas bientôt avoir deux ans ma fille... As tu une idée pour ton futur rang ?

Son futur rang... oui, elle avait une bonne idée de ce qu'elle voulait faire et s'était bien pour cela qu'elle s'entrainait aussi dur.

"Oui, j'ai une idée..."

Toujours avec un léger sourire sur le museau elle s'approcha de sa mère et alla frotter doucement sa tête contre le cou de celle-ci. Même si elle n'avait jamais vue à quoi ressemblait sa mère adoptive étant devenue aveugle avant de la rencontrer, elle ne l'en aimait pas moins et le simple fait de sentir le contact de sa fourrure avait toujours suffit à la rassurée lorsqu'elle était plus jeune et terrifié par le monde invisible qui l'entourait.

"Je pensais devenir une sentinelle afin de surveiller les frontières. Avec mon pouvoir, il me serait ainsi aisé de m'assurer qu'aucun assassin ne puisse arriver jusqu’à toi."

Protéger sa mère était tout ce qui comptait pour Sylve. Elle avait déjà perdue ses parents une fois et ne voulait jamais avoir à revivre cela. La protéger était devenue son seul but, presque une obsession au point où elle en avait commencer à se distancer du reste du clan


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puccazaza
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Nina
Clan/Rang: Air
PROFILMessages : 2385
Age : 21
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   15/12/2014, 20:46

Quand Sylve frotta sa tête contre as fourrure, Iren senti son cœur débordé d'amour. Et le fait que celle si sache le rang qu'elle veule faire était pour le louve très important. Elle aimait sa fille, et elle voulait par dessus tout que Sylve s’épanouisse.

"Je pensais devenir une sentinelle afin de surveiller les frontières. Avec mon pouvoir, il me serait ainsi aisé de m'assurer qu'aucun assassin ne puisse arriver jusqu’à toi."

Pour Iren il était évident que le fait que Sylve soit aveugle n'était pas en contradiction avec le rôle de sentinelle. Même au contraire c'était un rôle parfait pour elle, les espions et les assassins voulaient être invisibles, mais ne pensaient pas forcement être silencieux. Mais Iren se raidit au dernier mot. Pour... elle ? La démone eut un moment d’hésitation. Elle ne pouvait pas dire que ça l'attristé, car c'était un grand témoignage d'amour, Mais Sylve devait vivre pour elle même.

"Sylve... Ça me touche beaucoup que tu veuille me protéger, mais c'est aux parents de protéger leurs enfants et non l'inverse. Je suis l'alpha de notre clan, et avant de rencontré Fyre, j'étais guerrière."

Iren eut un moment d’hésitation. Depuis peu sa santé se dégradé lentement. Elle se fatiguait de plus en plus vite, mais elle n'arrivait plus à dormir correctement. Elle cauchemarder sans cesse. La louve avait réussi à sauver les apparences jusqu’à présent, mais elle devait aller voir un médecin d'ici peu. Mais elle ne voulait pas affoler son clan, elle ne voulait pas donner de signe de faiblesse. Fyre avait déjà disparu, la rumeur qu'elle soit malade pourrait provoquer des effets secondaires tout à fait regrettable, comme l'attaque de la meute sur le camp. Et ça, Iren n'en voulait pas.

"Je m’inquiétè pour toi... Les autres loups du clan te trouvent distantes. Ce qui est important c'est que tu es ta vie à toi, que tu te trouve un compagnon ou une compagne, que tu es tes propres expériences."

Qu'Iren dise ça était plutôt coquasse. Elle avait toujours vécu sous les responsabilités de sa famille, de la noblesse, du respect des traditions... de l'honneur. Elle avait mis des années à comprendre qu'il fallait qu'elle prenne des libertés, à vivre pour elle même. Mais aujourd’hui, elle était alpha. Seule. Iren n'avait jamais eut peur des responsabilités, mais elle en était fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/account/questions
Rox Raven

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) :
Clan/Rang:
PROFILMessages : 715
Age : 25
Date d'inscription : 02/12/2012
Localisation : L'asile le plus proche

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   16/12/2014, 04:28

Sylve sentie sa mère se raidir à ses mots mais n'y réagit pas aussitôt. Si quelque chose dérangeait sa mère, celle-ci le lui dirait. Pour le moment elle était juste heureuse de la sentir prêt d'elle et d'écouter le rythme régulier de son cœur qui agissait comme un baume apaisant sur la douleur et la tristesse qu'elle dissimulait derrière ses yeux clos.

"Sylve... Ça me touche beaucoup que tu veuille me protéger, mais c'est aux parents de protéger leurs enfants et non l'inverse. Je suis l'alpha de notre clan, et avant de rencontré Fyre, j'étais guerrière."

A ces mots la jeune louve se recula finalement de quelque pas avant de s'assoir. Elle comprenait très bien ce que voulait dire sa mère. Les vieux devait protéger les jeunes. Elle était une guerrière expérimentée et était donc parfaitement capable de se défendre soit même. Seulement cela ne changeait rien pour Sylve. Elle avait perdue ses parents une fois et cela lui suffisait. A l'époque elle avait trop faible pour pouvoir faire quoique-ce soit. Plus maintenant. Chaque jour qui passait elle devenait plus forte, plus à même de protéger ce qui lui était cher en ce monde.

"Je suis désolée mais je te protègerais que tu le veuille ou non. J'ai déjà perdue une mère et un père à cause de ma stupidité et de ma faiblesse. Je ne laisserais pas ça se reproduire alors que j'ai le pouvoir de l'empêcher."

Sylve s'était efforcée de parler d'un voix neutre mais malgré ses efforts une pointe de tristesse pouvait toujours se sentir dans ses mots

"Je m’inquiétè pour toi... Les autres loups du clan te trouvent distantes. Ce qui est important c'est que tu es ta vie à toi, que tu te trouve un compagnon ou une compagne, que tu es tes propres expériences."

Distante... oui, c'était vrai. Elle était devenue distante avec le reste du clan. Elle avait cessée de chercher à s'intégrer. De leur montrer quel n'était pas un poids mord ou juste une bouche à nourrir. Une infirme. Elle était fatiguée d'essayer. Tout ce qu'elle voulait maintenant était protéger sa mère. Le clan... le clan importait peu.
Pour le reste, eh bien... de son point de vue sa vie était déjà toute tracée, elle savait très bien ce qu'elle voulait en faire. Elle doutait très sincèrement de pouvoir un jour trouver une louve qui veuille bien elle. Cela aussi bien à cause de sa cécité que par le simple fait de trouver une louve s'intéressant aux autres louves était peu probable. Finalement, elle ne s'en faisait pas pour de qui était de se faire ses propres expériences vus qu'elle se baladait souvent en dehors du territoire pour s'entrainer à se diriger en territoire inconnus. Un bon moyen de faire des rencontre ou découverte intéressante.
Lâchant un léger soupir Sylve jugea préférable de tenter de rassurer un peu sa mère et ce même s'il lui faudrait mentir un peu.

"Tu n'as pas à t'inquiéter. Tout va bien. Il est vrai que je suis un peu distante avec le reste du clan mais j'ai juste besoin... d'un peu d'espace entre eux et moi pour le moment. Les choses n'ont pas toujours été facile"

Sylve avait eu une petite hésitation à un moment et avait donc opté pour une semi-vérité plutôt que de prendre le risque de perdre toute crédibilité.

"Ma vie, mes relations et mes expériences peuvent quant à elle attendre encore un peu. Après tout je suis encore très jeune. J'ai toute une vie pour m'occuper de cela."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puccazaza
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Nina
Clan/Rang: Air
PROFILMessages : 2385
Age : 21
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   19/12/2014, 21:29

Iren savait très bien que lorsque Sylve avait une idée en tête c'était difficile de la faire changer d'idée. Chacun allait camper sur ses positions, et Iren était trop fatiguée pour aller au conflit. De toute façon, un conflit la dessus ne servirait à rien. La louve comprenait sa fille, elle même aurait fait exactement la même chose. Elle avait perdu sa mère à sa naissance et la mort de son père avait été un moment difficile. Iren avait mis plusieurs année à s'en remettre. Sylve avait aussi le droit à se comportement.

La démone avait toujours essayée de faire au mieux pour intégrer sa fille au groupe, mais ça n'avait pas été suffisant. La différence, le fait que Sylve soit aveugle avait crée une barrière avec les autres. Iren s'était retrouvée démunie face à la situation.

"Je comprends."

Iren n'avait rien d'autre à dire. Elle aurait aimer proposer à Sylve d'être son élève, et de devenir bêta. Mais il était visiblement trop tôt. Il faudrait surement encore plusieurs mois, voir une année. Pour que Sylve devienne bêta, il faudrait que le reste du clan l'accepte. Déjà qu'Iren était devenu alpha grâce à Fyre et que celui ci avait ensuite mystérieusement disparu pouvait faire poser beaucoup de questions. De plus, en étant bêta Sylve se retrouverait en poste de commandement, et donc à être exposé. Les combats avec la meute risquaient d'arriver rapidement, et Iren espérait de tout son cœur que Sylve n'y soit pas mêlé. Iren quand à elle savait pertinemment, qu'elle serait en première ligne. On n’envoie pas des combattants sans meneur.

Le louve ferma doucement les yeux. Il était rare que la fatigue l'étreigne à ce point là, la démone avait l"impression qu'elle allait s'endormir sur place. Si Fyre tait là, tout serait différent.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/account/questions
Rox Raven

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) :
Clan/Rang:
PROFILMessages : 715
Age : 25
Date d'inscription : 02/12/2012
Localisation : L'asile le plus proche

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   20/12/2014, 19:44

"Je comprends."

Sylve se sentie fort soulagée en entendant cela. Devoir argumenter avec sa mère n'était vraiment pas quelque chose qu'elle appréciait particulièrement.

"Merci maman. Je sais que tu ne me veut que du bien et que tu t'inquiète pour moi. D'ailleurs je suis presque sure d'avoir entendue ton cœur louper quelque battement lorsque tu m'as vue en train de courir au bord du gouffre."

La jeune louve laissa s'échapper un petite rire à cela avant de reprendre plus sérieusement.

"Seulement je ne suis plus la petite loupiote vulnérable que j'étais auparavant. Il y a des choses que je doit faire seule maintenant. M'intégrer au clan est une de ses choses. Alors s'il te plait, cesse de t’inquiéter autant pour moi, d'accord ? Il y a déjà beaucoup trop de chose qui te pèse sur les épaules en tant qu'Alpha."


Entre la gestion quotidienne du clan, les relations avec les autres et la menace représentée par la meute, elle était sincèrement surprise que sa mère ne se soit pas écroulée de fatigue. Cela représentait juste bien trop de travail pour une seule louve ! Sylve aurait bien aimée pouvoir faire quelque chose pour aider sa mère à ce sujet mais elle se savait pour le moment incapable d'apporter à celle-ci le genre d'aide dont elle avait besoin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Zeke/Odine/Ravé
Clan/Rang: Messager de l'eau/Guérisseuse solitaire/Guerrier de l'air
PROFILMessages : 676
Date d'inscription : 07/07/2013
Localisation : Ailleurs, encore plus loin que ce que vous pouvez imaginer...

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   21/12/2014, 15:53

Odine se sentit soulagée d'atteindre enfin les Montagnes du Néant. Pourtant, ce n'était pas son endroit favori des terres, bien au contraire. En tant qu'ancienne membre du clan de l'Eau, elle avait été élevée dans des plaines ou des forêts humides, et même si elle avait beaucoup voyagé depuis, elle se sentait toujours plus mal à l'aise dans les terres désertiques ou en altitude qui parsemaient le territoire du Feu. Mais depuis qu'un loup lui avait indiqué où trouver l'alpha, elle espérait que cette dernière ne serait pas déjà repartie et qu'Odine n'aurait pas à lui courir après à travers tout le territoire. Avoir pour habitude d'arriver à l'improviste, sans prévenir personne, avait ses inconvénients : l'un d'entre eux était de ne pas trouver l'alpha là où l'on s'y attendait.
Elle espérait tout de même ne pas tarder davantage à rencontrer la nouvelle alpha. Elle n'avait pas compris suffisamment vite quelle était la situation exacte du clan, s'imaginant que Fyre en était à la tête malgré ses problèmes de santé. Comme c'était un loup qu'elle avait connu avant Pandore, elle était certaine qu'il ferait appel à elle en cas de problème. Par contre, Irène était une louve qu'elle connaissait peu, même si elle avait été proche de sa famille, et elle ignorait si cette nouveau dirigeante savait qu'elle pouvait compter sur son aide. Il y avait donc besoin qu'elles discutent rapidement, pour officialiser leur "alliance". Ce ne serait sans doute ni long ni compliqué, mais il fallait le faire, et le plus tôt serait le mieux.
Odine emprunta donc le chemin qui lui paraissait monter le plus rapidement. La côte était raide, mais elle courait bien et avec endurance et cela ne la gênait pas. Tout en avançant, elle regardait autour d'elle. L'espace d'un instant, elle regretta de ne pas avoir demandé à Halloween de la guider, comme celle-ci le lui avait proposé quelque temps auparavant. Mais, puisqu'un autre loup lui avait donné une direction assez sûre, elle s'était dit qu'elle se débrouillerait. Irène ne devait pas être bien loin, maintenant....

En effet, Odine finit par apercevoir deux silhouettes assises côte à côte, apparemment plongées en pleine discussion. Irène était très facile à identifier, même de loin, grâce à sa fourrure épaisse et flamboyante, ainsi qu'à ses trois longues queues semblables à trois flammes. L'autre louve, par contre, plus petite et d'un gris bien plus discret, ne disait absolument rien à Odine, ce qui était normal si elle appartenait à la jeune génération de la fin de la guerre contre Pandore. La guérisseuse se dirigea vers le duo sans hésiter, en sachant qu'elles la verraient venir de loin.
Quand elle commença à se rapprocher, Odine se mit à éprouver une sensation étrange. C'était presque une démangeaison, ou quelque chose semblable aux oreilles qui sifflent. Elle n'arrivait pas à comprendre ce que c'était exactement, mais cela devenait de plus en plus dérangeant. Elle pensa d'abord que c'était à cause de l'altitude, mais lorsqu'elle fut presque parvenue à la hauteur du duo, cette impression devint plus pressante, plus évidente et plus familière. Odine comprit soudain, si brusquement que ses yeux s'écarquillèrent démesurément et qu'elle trébucha.
Une naissance est proche.
La surprise avait été brutale, mais elle fut très vite submergée par une vague de joie plus importante encore. Odine dut faire un gros effort pour ne pas se mettre à sourire comme une maniaque, et pour se rappeler de ce pourquoi elle était ici. L'alliance avec le clan du feu passait d'abord. Elle se força donc à avoir une attitude plus digne -et plus normale aussi, car si les louves avaient remarqué tous ses changements d'expression, elles devaient la prendre pour une folle.

Lorsqu'elle arriva à leur hauteur, elle commença par saluer l'alpha avec solennité.

-Bonjour, Irène, alpha du clan du Feu. Je suis Odine, la guérisseuse des dieux. Je suis venue vous parler.

Elle se tourna ensuite vers l'autre louve et lui adressa un signe de tête moins digne et plus amical. Même si elle ignorait son rang, elle se doutait qu'il ne nécessitait pas le même respect formel que celui d'alpha. Elle ne demanda pas son nom, supposant qu'Irène ferait les présentations.
Elle les dévisagea ensuite à tour de rôle avec curiosité et attention, essayant de savoir laquelle des deux était enceinte. En effet, elles étaient trop proches pour que son instinct puisse lui désigner l'une d'elle précisément. Trop prise par cette préoccupation, qui se rajoutait à son souci diplomatique, elle n'avait pas réalisé qu'elle arrivait au beau milieu d'une conversation peut-être importante. Quand elle se rendit compte de son impolitesse, elle se sentit confuse. Ce n'était pas un bon moyen de débuter une relation avec un alpha...

-J'espère que je ne vous dérange pas, s'excusa-t-elle alors. Je peux aller vous attendre à votre camp, si vous le préférez.

Mais en fait, elle n'avait absolument pas envie de faire demi-tour sans avoir eu le temps de comprendre laquelle des deux était enceinte. Elle s'empressa donc de rajouter :

-Je n'en ai pas pour longtemps, si cela peut vous rassurer. Je voudrais simplement m'assurer que mon alliance avec votre clan n'a pas été perturbée par le changement d'alpha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puccazaza
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Nina
Clan/Rang: Air
PROFILMessages : 2385
Age : 21
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   23/12/2014, 22:40

Avoir un enfant c'est avant tout pouvoir le laisser partir. Sylve avait grandit, elle était maintenant une louve responsable. Elle devait faire ses propres expériences, faire ses preuves. La future sentinelle avait conscience de tout ça. Iren eut un sourire heureux imprégnée de fatigue et d'un certaine mélancolie. Sylve était maintenant une adulte.

La démone était heureuse d'entendre des paroles si responsable, et si adulte de la bouche de Sylve. Elle se voyait encore la ramener au camp et s'occuper d'elle. Mais cette époque était révolue. Iren était heureuse pour elle, mais elle ne pourrait jamais s’arrête de s'inquiété pour Sylve. La louve rouge et noire allait répondre quand elle vit une louve arrivait au loin.

"Je crois que nous avons de la visite."

Iren prit le temps d'inspecter l'individu, au niveau de ses couleurs et sa carrure il était vraisemblable que ça soit Odine. Bien que l'alpha ne l'ai jamais rencontré, on lui avait racontée des histoires, des légendes où Odine était présente. En tant que dirigeant, elle se devait de connaitre son pays, son clan. Son père lui avait parfois parlée de la louve, à mis voix, comme si il avait un problème, une honte. Mais Iren n'avait jamais pu démêler la vérité. De toute façon le temps de Pandore était révolue, et Iren se ne voulait pas remuer le passé. Il était temps de regarde l'avenir, pour elle, comme pour les autres.

La démone prit le temps de regarder Sylve afin de voir comment elle réussissait à déceler d'où venait la visiteur. Il ne devait pas avoir beaucoup de difficulté puisque la louve trébucha. Ce qui fait sourire Iren. Il n'y avait pas de danger. Quant la louve verte fut assez proche, elle se présenta :

-Bonjour, Irène, alpha du clan du Feu. Je suis Odine, la guérisseuse des dieux. Je suis venue vous parler.

Et bien, il n'y avait pas plus direct. Mais cela pouvait être intéressant. Mais une fois la conversation terminait, Iren avait acquit une certitude, elle irait dormir au moins heure. La fatigue devenait de plus en plus difficile cacher. Il était peut être intéressant de demander conseil à la guérisseuse, peut être aurait elle un remède pour que l louve puisse retrouver le sommeil. Mais Iren savait que la seule chose qui pouvait arranger la situation de façon concrète était le retour de Fyre. Elle eut un sourire douloureux, elle ne devait pas y penser. Il était rare qu'Iren montre ses sentiments comme la tristesse, mais depuis peu, la fatigue sans doute, elle devenait de plus en plus émotive. Ce qui l'énervait. Mais de toute façon, toutes ses pensée n'avaient pas lieux d'être. Fyre n'était pas là, et larmoyer sur son absence ne servirait à rien. Penser à lui était contre productif.

-J'espère que je ne vous dérange pas. Je peux aller vous attendre à votre camp, si vous le préférez.

Iren allait lui répondre quand la guérisseuse continua :

-Je n'en ai pas pour longtemps, si cela peut vous rassurer. Je voudrais simplement m'assurer que mon alliance avec votre clan n'a pas été perturbée par le changement d'alpha.

La démone prit enfin la parole, et prit alors le temps de présenter Sylve. La petite ne devait pas se sentir exclut de la conversation. D'une certaine façon, il était même très intéressant qu'elle soit là, car ça lui permettait de connaitre Odine.

-Bonjour Odine. Ne vous inquiétez pas, le clan du feu compte toujours sur vous. Evidemment, vous pourrez toujours trouver refuge à notre camps.

La louve présenta d'un mouvement ample Sylve :

-Voici ma fille, Sylve. Une future sentinelle qui se révèlera sans doute exceptionnelle.

Elle eut un sourire, puis se recentra sur Odine :

-Je ne pense pas que vous soyez venue uniquement pour ça... Il y a t il autre chose ?

Après la question, Iren se rendit compte que sa phrase pouvait être vu comme assez agressive. Mais la louve était trop fatiguée pour essayer de trouver une autre formulation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/account/questions
Rox Raven

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) :
Clan/Rang:
PROFILMessages : 715
Age : 25
Date d'inscription : 02/12/2012
Localisation : L'asile le plus proche

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   27/12/2014, 04:50

"Je crois que nous avons de la visite."

A cela Sylve, qui avait filtrée les bruits alentours pour pouvoir discuté en paix avec sa mère, lâcha prise sur son pouvoir. Aussitôt, les sons alentours lui parurent décuplé et assourdissant qui malgré l'habitude lui arrachèrent une légère grimace. Il s'agissait sans doute là du plus gros défaut du pouvoir de Sylve. Depuis que celui-ci s'était développer le monde était juste devenus trop bruyant pour elle. Afin de ne pas être submergée elle devait constamment rester concentrée sur ce qu'elle voulait entendre. En l’occurrence, elle se concentra afin de repérer les bruits de pattes d'un intrus, tournant l'une de ses fines oreilles dans sa direction. Une fois qu'elle trouva ce qu'elle cherchait elle atténua tout les autres son, exceptés ceux provenant de sa mère au cas où celle-ci déciderait de lui parler à ce moment là. Le corps tendu comme un arc elle écouta attentivement, cherchant à déterminer qui pouvait bien être l'inconnue mais son rythme s'avéra lui être complètement inconnus. Elle se détendit toutefois un peu plus tard quand elle entendit l’intrus trébucher. Un assassin n'aurait pas trébucher...

Légèrement rassurée par ce qu'elle avait entendue et par le fait que sa mère semblait parfaitement calme, Sylve se contenta d'attendre que l'inconnue s'approche. Elle prie juste soin d'ouvrir les yeux autant parce-qu’elle préférait cacher sa cécité que parce-qu'elle savait que ses yeux argenté sur fond noir avaient un petit côté intimidant qui pouvait se montré utile si le visiteur se révélait être hostile finalement. Ce qui ne fut pas du tout le cas.

-Bonjour, Irène, alpha du clan du Feu. Je suis Odine, la guérisseuse des dieux. Je suis venue vous parler.

Sylve tourna son regard aveugle sur la guérisseuse, une expression indéchiffrable sur le visage. Guérisseuse des dieux ? Elle se sentait plutôt sceptique à ce sujet mais préféra ne pas faire de commentaire. Elle ne savait pas assez de chose sur la louve pour pouvoir juger. Aussi le salue de celle-ci lui passa complètement au-dessus de la tête. Même si elle l'avait entendue se mouvoir elle n'avait pas été en mesure de déterminer la nature du geste.

-J'espère que je ne vous dérange pas, s'excusa-t-elle alors. Je peux aller vous attendre à votre camp, si vous le préférez.

Proposition stupide selon Sylve. Puisqu'elle les avaient déjà dérangé autant qu'elle parle tout de suite.

-Je n'en ai pas pour longtemps, si cela peut vous rassurer. Je voudrais simplement m'assurer que mon alliance avec votre clan n'a pas été perturbée par le changement d'alpha.

Fyre... Sylve aurait vraiment préférée qu'Odine ne mentionne pas ce loup. Il était le compagnon de sa mère et sa disparition pesait déjà lourdement sur celle-ci alors il n'était vraiment pas nécessaire que des loups le lui rappelle constamment. Même si personnellement elle n'avait pas vraiment d'attachement envers l'alpha disparu elle se savait prête à affronter la mort elle même pour le ramener si cela pouvait faire sourire sa mère et surtout soulager le lourd fardeau qu'elle devait porter sur ses épaules.
Ce fut finalement au tour de sa mère de parler :

-Voici ma fille, Sylve. Une future sentinelle qui se révèlera sans doute exceptionnelle.

Malgré le compliment Sylve n'eut pour seule réaction qu'un imperceptible hochement de tête, son visage affichant une parfaite neutralité bien que la posture quelque peu raide de son corps indique une certaine froideur. Très franchement, Sylve n'appréciait pas vraiment la guérisseuse pour le moment.

-Je ne pense pas que vous soyez venue uniquement pour ça... Il y a t il autre chose ?

Sylve espérait que non mais doutaient que ses espoirs se réalisent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Zeke/Odine/Ravé
Clan/Rang: Messager de l'eau/Guérisseuse solitaire/Guerrier de l'air
PROFILMessages : 676
Date d'inscription : 07/07/2013
Localisation : Ailleurs, encore plus loin que ce que vous pouvez imaginer...

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   29/12/2014, 21:59

Les deux louves firent tout de suite une grande impression à Odine. Dans leur façon de la regarder et de l'écouter attentivement, il y avait quelque chose de fier et de digne qui provoquait immédiatement un sentiment de respect. Venant d'une alpha, une telle aura n'était cependant pas étonnante et Odine avait trop l'habitude de parler avec les membres les plus importants de chaque clan pour se laisser perturber par cette sensation. Elle se contenta de noter dans un coin de sa tête que ces louves n'étaient pas à prendre à la légère.
Irène répondit très aimablement, ce qui permit à la louve verte de se détendre un peu. Apparemment, sa façon de débarquer sans prévenir et assez brutalement n'avait pas tellement dérangé l'alpha. Ou alors, elle était trop polie pour le montrer... Dans tous les cas, elle renouvela son alliance sans la moindre hésitation. La guérisseuse en fut d'ailleurs un peu perturbée. Elle s'était dit elle-même que cela serait rapide, mais pas à ce point là ! Elle se sentit presque idiote d'avoir accordé une telle importance à ce qui pour Irène paraissait aller de soi. Du coup, elle évita de répliquer que son intention n'était pas du tout de demander un refuge. Irène ne voulait que se montrer aimable, elle ne pensait évidemment pas la vexer par cette proposition. Après tout, c'était la faute d'Odine si elle avait laissé pensé qu'elle avait besoin d'être abritée et protégée, avec son comportement lors de la précédente guerre.
Irène en profita ensuite pour présenter la louve grise à côté d'elle.

-Voici ma fille, Sylve. Une future sentinelle qui se révèlera sans doute exceptionnelle.

Odine ne put cacher un mouvement de surprise en apprenant leur lien de parenté. Elle était persuadée qu'Irène n'avait jamais eu d'enfants et encore moins d'aussi "âgé" (Sylve était encore jeune, mais ce n'était plus une nouvelle-née), elle l'aurait forcément appris sinon. Elle conclut que leur lien devait être adoptif, et non de sang. Elle préféra ne pas poser directement la question, de peur que ce soit un sujet sensible, mais se promit de se renseigner par la suite.
En tout cas, Sylve ne paraissait pas beaucoup l'aimer. Son attitude raide, presque glaciale, contrastait avec le sourire de sa mère. Comme Odine n'avait rien fait de particulier pour lui déplaire, elle supposa que la jeune louve était simplement irritée qu'elle ait interrompu sa conversation.

-Je suis ravie de vous rencontrer, Sylve.

Le vouvoiement lui était venu naturellement à cause de l'attitude rigide de la future sentinelle. En se tournant vers elle, elle croisa son regard argenté à la fixité dérangeante et réalisa brusquement que Sylve était aveugle. Elle n'aurait pas été digne de son rang de guérisseuse des dieux et de ses siècles d'expérience si elle n'avait pas été capable de s'en rendre compte. Malgré cela, ce n'était absolument pas évident à constater. Sylve la fixait sans ciller, sachant exactement où elle était et paraissant réellement la dévisager. Au premier coup d'œil, Odine n'avait ainsi pas deviné son handicap. Elle se rappela qu'elle ne l'avait salué que d'un signe et s'en voulut après coup, car Sylve avait dû croire qu'elle l'ignorait puisqu'elle ne lui avait pas parlé. Elle se promit de faire plus attention par la suite.
En attendant, son problème n'était pas réglé : laquelle des deux était enceinte ? A force de les observer, Odine était convaincue que ce devait être Irène. Cette dernière avait beau se tenir très dignement, elle avait l'air anormalement épuisée : soit elle était malade, soit elle attendait des louveteaux. De plus, elle présentait plusieurs signes probables de grossesse, discrets mais visibles pour une sage-femme. La louve verte pencha la tête sur le côté, son pouvoir toujours présent. La grossesse avait l'air assez avancée, donc, de toute façon, Irène devait déjà s'être rendue compte qu'elle était enceinte. Il ne lui restait donc plus qu'à la féliciter.
L'alpha attira son attention en demandant s'il y avait autre chose. Odine fut de nouveau obligée de revenir brusquement à son premier souci. Elle n'arrivait décidemment pas à gérer plusieurs choses à la fois, pas quand elle était aussi enthousiaste à l'idée d'une future naissance.

-Non, c'était surtout pour cette raison que j'étais venue. J'ai cru constater que tous les loups n'étaient pas au courant de l'aide que je pouvais apporter au clan du feu, et je voulais rendre les choses officielles. Si vous pouviez vous assurer que cette information circule bien, je vous en serais reconnaissante.

Elle aurait voulu ajouter des mots d'encouragement quant à son nouveau poste d'alpha, mais elle ne parvint pas à trouver une formulation qui ne soit pas trop maladroite. Elle jeta un bref coup d'œil à Sylve, dont l'hostilité était décidemment flagrante et la décourageait d'en faire trop.

-Il y a aussi autre chose...

Elle hésita à nouveau. Peut-être aurait-elle dû prendre Irène à part, pour la féliciter plus discrètement, au cas où elle souhaitait garder cette information secrète ? Mais Sylve étant sa fille, elle était sans doute déjà au courant. De plus, la tenir à l'écart achèverait de lui rendre Odine antipathique. Or, c'était un défaut de la guérisseuse : elle voulait être appréciée le plus possible, surtout lorsqu'un loup lui avait fait une bonne impression comme c'était le cas ici. Elle se décida alors à aborder le sujet directement, avec un sourire éblouissant qui montrait toute sa joie.

-En fait, je l'ignorais avant de venir ici, mais maintenant que je l'ai constaté, je ne peux que vous féliciter pour votre grossesse. J'espère que tout s'est bien passé jusqu'ici. Je suis prête à vous apporter toute l'aide nécessaire pour la suite, si vous le désirez.

En fait, cette dernière phrase était hypocrite : Odine n'accepterait jamais que la première naissance depuis son retour se fasse sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puccazaza
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Nina
Clan/Rang: Air
PROFILMessages : 2385
Age : 21
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   29/12/2014, 23:03

La louve verte avait l'air décidemment très agité. Elle passait sans cesse d'une expression à une autre. Odine était peut être une immortel, mais elle avait plus l'air d'une louveteau que d'une louve de plusieurs centaines d'années. Ce qui fit sourire Iren.

-Non, c'était surtout pour cette raison que j'étais venue. J'ai cru constater que tous les loups n'étaient pas au courant de l'aide que je pouvais apporter au clan du feu, et je voulais rendre les choses officielles. Si vous pouviez vous assurer que cette information circule bien, je vous en serais reconnaissante.

Iren hocha la tête, les plus jeunes ne connaissaient pas Odine. Ils pouvaient, dans l'ignorance, avoir une réaction agressive. La louve rouge prit note, il était important de transmettre l'information. La solitaire pouvait être d'un grand secours. Mais Iren espérait qu'il n'y aurait pas de blessées et surtout pas de mort. Elle ne voulait pas amener des loups se battre alors qu'ils allaient y trouver la mort. C'était le fardeau de toutes les guerres. La démone était fatiguée les responsabilités, la guerre et l'absence avaient eut raison de son endurance. C'était trop lourd, trop dure. Pourquoi, pourquoi Fyre n'était il plus là ? Qu'avait fait Iren pour être maudit par les dieux ? Qu'ils étaient cruels...

-Il y a aussi autre chose...

La démone haussa le regard, attentive. Qu'est ce que la louve allait demander ? Une protection ? Des informations ? Peut être voulait elle se renseigner sur Zal. Après tout c'était un ancien loup du clan qui avait très mal tourné. Il avait tout perdu et en était devenu fou. Certain prétendait qu'il en voulait particulièrement à la louve.

-En fait, je l'ignorais avant de venir ici, mais maintenant que je l'ai constaté, je ne peux que vous féliciter pour votre grossesse. J'espère que tout s'est bien passé jusqu'ici. Je suis prête à vous apporter toute l'aide nécessaire pour la suite, si vous le désirez.

Iren écoutait attentivement la louve, mais elle s'arrêta à ce moment là : je ne peux que vous féliciter pour votre grossesse. La louve resta un moment sans bouger, sans rien faire. L'information mit plusieurs secondes à monter au cerveau puis à être analyser.

La louve rouge écarquilla les yeux et eut un mouvement de recul. Iren n'avait jamais reculée devant un ennemis, n'avait jamais frémis devant un monstre... Mais la louve recula comme aculé par un ennemis invisible. On pouvait voir de la surprise, voir de la terreur dans son regard pendants un bref instant. Elle avait exactement la même réaction que si un abime s'était ouvert à ses pieds.

La démone baissa le regard, tourna la tête sur le côté, comme pour se persuader que c'était un fausse information. Pourtant, maintenant, elle se rendit compte qu'elle le savait depuis longtemps, mais qu'elle avait refusé de se l'avouer. Elle ne voulait pas être enceinte alors que Fyre n'était pas là. De toute façon avoir des enfants maintenant était irresponsable. Elle était alpha, elle dirigeait seul un clan. Elle avait des responsabilités. Elle n'avait pas le temps d'être mère. C'était impossible.

Elle releva la tête vers Odine, la regardant au plus profond de son âme. Odine ne mentait pas. La vérité était là. Avoir des enfants était un bonne nouvelle, enfin devrait être un bonne nouvelle. Mais pas maintenant, pas en ces conditions !

Iren ouvrit plusieurs fois la gueule, voulant tout à tour, se justifier, hurler, jurer et pleurer. Mais sa voie ne sortit pas de sa gorge. Elle n'arrivait pas à parler. Aprèsun bref moment, seul un soupir remplit de larmes arriva à sortir de sa gorge. La louve essaya de reprendre le dessus sur ses sentiments, mais ce n'était pas possible. Il y avait beaucoup trop de choses.

La louve baissa la tête, la respiration rauque, elle réprima tout juste un sanglot. Sylve était là, elle ne devait pas être faible devant sa fille. Mais comment bien réagir devant une nouvelle comme celle ci ? Comment amener une troupe au combat, alors qu'elle était enceinte ? Elle allait devenir une proie de chois pour touts les assassins de la meute.

Pourtant tout était claire dans la tête de la louve, sa fatigue, mais aussi les nausées s'expliquaient maintenant clairement. Une louve quelque peu attentive l'aurait immédiatement remarquée, mais Iren ne faisait pas attention, et de toute façon elle n'avait pas voulu savoir.

L'alpha prit de grandes respirations. Il fallait absolument qu'elle arrive à digérer la nouvelle. De toute façon, elle ne pouvait plus revenir en arrière, elle ne pouvait pas faire revenir Fyre. L'important était de vivre le moment présent pour elle, comme pour ses petits. Elle allait être mère... Combien étaient-ils ? Comment seraient ils ? Comment les appeler ? Comment les protéger ? Il y avait beaucoup de questions, de multiples, qui à chaque instant étaient de plus en plus nombreuse dans le cerveau de la louve.

Iren s'avança, reprit sa place, puis demanda cette vois d'une voie claire :

-Combien de temps ? Combien de temps avant la naissance ?

Il fallait qu'elle sache, qu'elle s'organise. Il y avait énormément de choses à faire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/account/questions
Rox Raven

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) :
Clan/Rang:
PROFILMessages : 715
Age : 25
Date d'inscription : 02/12/2012
Localisation : L'asile le plus proche

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   30/12/2014, 03:33

-Je suis ravie de vous rencontrer, Sylve.

L'expression de Sylve ne changea pas. Elle ne répondit pas non plus. Bref elle était bien décidée à faire comprendre à Odine qu'elle n'approuvait pas sa présence et que son statut de guérisseuse des Dieux ne l'impressionnait pas le moins du monde

-Non, c'était surtout pour cette raison que j'étais venue. J'ai cru constater que tous les loups n'étaient pas au courant de l'aide que je pouvais apporter au clan du feu, et je voulais rendre les choses officielles. Si vous pouviez vous assurer que cette information circule bien, je vous en serais reconnaissante.

Si Sylve ne ressentait aucune chaleur envers la louve, elle était bien obligée d'admettre que son aide pourrait être utile. Le clan du Feux manquait de guérisseur et avec les troubles à venir l'aide d'Odine pourrait possiblement sauver quelques vies. Principalement celle de sa mère.

-Il y a aussi autre chose...

Évidemment son aide allait couter quelque chose au clan...

-En fait, je l'ignorais avant de venir ici, mais maintenant que je l'ai constaté, je ne peux que vous féliciter pour votre grossesse. J'espère que tout s'est bien passé jusqu'ici. Je suis prête à vous apporter toute l'aide nécessaire pour la suite, si vous le désirez.

Ou non...
Si de son côté Iren fut choqué et quelque effrayée par cette annonce, Sylve, de son coté, eu l'impression que son monde s’effondrait. Elle ne voulait pas croire à ce qu'elle venait d'entendre et pourtant elle devait se faire une raison. Une grossesse était l'explication parfaite pour l'état de fatigue constant dans lequel sa mère était plongé depuis quelques temps.

Sylve se leva, son regard aveugle allant d'abord vers sa mère puis vers Odine. La jeune louve se sentait perdue. Son esprit refusait de coopérer. Elle n'arrivait pas à savoir ce qu'elle ressentait, ses émotions étaient juste trop confuse. Tout ce qu'elle savait était que sa mère allait avoir des petits. Hors il ne s'agissait pas d'une bonne période pour qu'elle devienne mère. La menace de la Meute planait et cela combinée à ses nombreuses responsabilités causerait surement des problèmes. Il... il serait sans doute préférable qu'ils ne naissent pas, n'est-ce pas ?

-Combien de temps ? Combien de temps avant la naissance ?

La jeune louve ramena immédiatement son attention sur sa mère. Sa mère qui elle le savait n'abandonnerait pas ses petits. La chair de sa chair. Le sang de son sang. Pas comme elle qui avait été adoptée. Elle, elle n'était rien. Juste un poids mort. Inutile. Iren allait avoir des petits bien à elle et il n'y avait pas de doute qu'elle établirait un lien fort avec ceux-ci. Un lien plus fort que celui qu'elle avait avec elle. A ces pensées l'expression de la louve s'assombrie grandement et un sourd grondement commença à s'échapper de sa gorge.

Sylve s'avança de quelque pas en direction de sa mère d'une démarche mécanique tandis que des pensées de plus en plus sombres envahissaient son esprit. Ces petits allaient la remplacer. Ils allaient lui prendre la seule chose qui comptait encore à ses yeux dans ce monde de ténèbres éternelles. Elle se retrouverait seule. Elle pencha son visage en direction du ventre de sa mère, ses oreilles dressée comme ci elle essayait d'entendre les petites vie qui s'y développaient. Un sombre murmure lui échappa :

"Je ne vous laisserais pas me prendre ma mère..."

Elle fit un pas de plus tandis qu'un son aigus et fort désagréable commença à s'élever dans l'air. Des ultrasons... pas assez intense pour être dangereux mais quiconque avait vus Sylve s'entrainer savait qu'elle pouvait en monter l'intensité à un niveau plus que suffisant pour infliger des surdités temporaires et possiblement des dégâts internes. Ce n'était pas vraiment de bonne augure quant à ses intentions.

"Je ne me ferais pas remplacée..."

Un autre murmure accompagné d'une augmentation de l'intensité des ultrasons qui commençait à atteindre un seuil dangereux. Si Sylve en augmentait encore l'intensité et les dirigeaient sur sa mère, les petits à venir de celle-ci se retrouveraient en danger.

"Je ne veut pas... être abandonnée..."

Elle avança encore d'un pas mais celui-ci fut hésitant et l'intensité des ultrasons sembla fluctué de manière assez chaotique.

"Ma mère est tout pour moi..."

Le silence revint. Finalement Sylve n'avait pas commis l'irréparable.
La jeune louve se tenait désormais à moins d'un mètre de sa mère, la tête baissé et le corps agité de légèrement tremblement. Des larmes coulaient le long de son museau. Elle était horrifiée par ce qu’elle avait été sur le point de faire. Elle était devenus si protectrice, si possessive à son égard qu'elle avait bien faillie agir de la plus cruelle des façons envers elle.

"Je suis désolé Iren"

Iren... cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas appelée sa mère ainsi mais après ce qu'elle avait été sur le point de faire elle ne méritait plus d'avoir. Elle était un monstre avide et les monstres n'avait pas de famille. Ils étaient toujours seul alors seule elle serait.
Sans un mot de plus la louve fit volteface et se mit à courir aussi vite que ses pattes pouvaient la porter. Du moins jusqu’à ce qu’elle percute Odine de plein fouet. Odine... Sylve sentit la colère l'envahir. Même si elle avait été animée de bonne intention, la louve était celle qui avait déclencher cela. Aveuglée par la rage et le chagrin, Sylve tenta de la mordre mais ce fut sans succès, ses crocs s'étaient refermés juste en face du museau de la guérisseuse. Dans l'état émotionnel où elle se trouvait actuellement elle était de nouveau submergé par les sons alentour, incapable de les différencier. Elle se remit donc à courir, fuyant sa honte.

(hmm... tout cela est bien plus dramatique que ce qu'avait prévus d'écrire à la base. Enfin... c'est aussi plus amusant :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Zeke/Odine/Ravé
Clan/Rang: Messager de l'eau/Guérisseuse solitaire/Guerrier de l'air
PROFILMessages : 676
Date d'inscription : 07/07/2013
Localisation : Ailleurs, encore plus loin que ce que vous pouvez imaginer...

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   30/12/2014, 19:11

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'annonce d'Odine jeta un froid. Devant la stupéfaction horrifiée de ses interlocuteurs, la guérisseuse perdit aussitôt son sourire. Comment était-ce possible ?

-Vous ne saviez pas ? laissa-t-elle échapper d'une voix si basse qu'elle en était presque inaudible.

La réaction d'Irène était une réponse suffisante. Odine n'avait pas envisagé une seule seconde qu'elle puisse être enceinte sans s'en être rendue compte, pas alors que la naissance était si proche ; apparemment, elle s'était lourdement trompée. Si elle avait su, elle aurait annoncé la nouvelle avec plus de tact. Elle comprenait très bien que le choc soit rude. De plus, il était maintenant évident, d'après l'expression douloureuse de la louve, que cette naissance allait très mal tomber. Irène releva la tête et son beau regard triste croisa celui de l'élue. Cette dernière comprit alors, sans qu'elles aient besoin de parler, que le père des nouveau-nés était Fyre : Fyre qui avait disparu, Fyre qui ne connaîtrait sans doute pas ses enfants... Odine sentit sa gorge se serrer par compassion pour la souffrance que devait ressentir Irène.

-Je suis sincèrement désolée, dit-elle avec beaucoup de douceur. Je pensais que vous le saviez.

Irène avait l'air d'essayer de parler sans y parvenir, elle semblait même avoir du mal à respirer. Odine eut peur qu'elle fasse une crise de panique, ce qui était particulièrement dangereux dans son état. Pris d'une impulsion, elle s'approcha de la louve et passa doucement son museau le long de sa tête. Le geste était bien plus familier que ce qu'elle se permettait habituellement avec une quasi-inconnue, mais les actes valaient parfois mieux que les mots, et une caresse était plus réconfortante dans cette situation que des paroles vides de sens. Odine frotta encore une fois sa tête contre la sienne, puis se recula de quelques pas. Irène avait repris son sang-froid et essayait de faire face à la situation en louve pragmatique, demandant le temps qu'il lui restait avant la naissance. Néanmoins, la guérisseuse n'était pas certaine que cette information l'aide à faire face... Car le temps pressait. Mais ne rien dire risquait de faire imaginer le pire à la louve rouge et provoquer une nouvelle crise d'angoisse.

-Moins d'une vingtaine de jours, répondit-elle finalement à contrecœur.

A ce moment, Sylve avança vers sa mère. Odine avait bien perçu le désarroi de la jeune louve, mais trop préoccupée par l'état de sa mère, elle n'y avait pas prêté une grande attention. Elle réalisa brusquement qu'elle aurait sans doute dû. Sylve murmura quelque chose et des ultrasons commencèrent à s'élever. Odine se crispa, se mettant par instinct dans une position défensive, car il était évident que ce son insupportable et de plus en plus fort était une attaque. Quand Sylve fit un pas de plus en avant, la louve verte comprit cependant que l'agression n'était pas dirigée contre elle.

-Sylve, non ! cria-t-elle en se précipitant en avant.

Elle ignorait comment ce pouvoir fonctionnait mais elle sentait qu'il pouvait représenter un danger pour les petits. Elle ne comprenait pas pourquoi la louve grise pouvait vouloir faire une chose pareille : tuer les enfants de sa mère ! Odine n'était pas agressive en temps normal mais l'instinct qui la poussait à protéger la vie lui hurlait d'arrêter Sylve avant qu'il ne soit trop tard. Si c'était encore possible...
Heureusement, Odine n'eut pas à se jeter sur Sylve (ce qui aurait sans doute très mal tourné). Les ultrasons commencèrent à fluctuer, suffisamment pour que la guérisseuse entende ce que la louve disait :"Ma mère est tout pour moi...". Puis le silence revint brutalement et Odine vit les larmes de Sylve couler. Elle comprit alors qu'Irène ne risquait plus rien, et, soulagée, elle s'arrêta avant d'avoir atteint les deux louves.
"Je suis désolé Iren"
Odine fronça les sourcils et sa bouche se plissa. En temps normal, elle aurait éprouvé de la compassion pour la douleur que paraissait ressentir la louve, mais elle avait eu tellement peur pour Irène et les petits qu'elle ne parvenait pas à la prendre en pitié. Sans même parler de jalousie, Sylve était-elle réellement assez idiote pour ne pas comprendre qu'en risquant de provoquer une fausse couche, elle pouvait tuer celle qu'elle prétendait aimer ? Elle avait beau s'excuser, Odine ne pouvait pas juger digne de confiance quelqu'un qui avait de telles pulsions de meurtre. Elle lui pardonnait uniquement parce qu'elle n'était pas allé jusqu'au bout.
Sylve se détourna brusquement et se mit à courir. Elle n'avait visiblement pas réalisé qu'Odine avait changé de position car elle la percuta sans douceur, les faisant toutes deux rouler à terre. Sylve se redressa brusquement, l'air mauvais et tenta de mordre Odine. Heureusement, cette dernière recula la tête par réflexe et les crocs se refermèrent juste devant son museau. Sylve se releva alors et repartit, sans prendre la peine d'expliquer son geste et laissant Odine toujours un peu sonnée par le choc. Elle se redressa péniblement. Son premier réflexe fut de se tourner vers Irène.

-Vous allez bien ? s'inquiéta-t-elle en s'approchant à nouveau d'elle.

Mais elle savait que même si elle tenait le coup physiquement, la louve devait être dans un état de détresse préoccupant. Odine se rembrunit. Il y avait des millions de choses dont elles devaient discuter à propos de la grossesse d'Irène (seulement une vingtaine de jours pour se préparer à l'accouchement, c'était court), mais elle doutait que l'alpha soit capable d'y penser si elle s'inquiétait pour sa fille aînée. Peu importait les sentiments d'Odine pour Sylve, elle pouvait comprendre ce sentiment maternel.

-Vous devriez aller la rejoindre, conseilla-t-elle donc. Vous avez besoin de parler toutes les deux.

Avant que les choses dégénèrent, ajouta-t-elle mentalement, mais elle préféra garder cette pensée pour elle. Mieux valait ne pas montrer à quel point elle se méfiait de Sylve.

-Je viendrai avec vous si vous le voulez, et je resterai à proximité en cas de besoin.

Au moins, si elle restait dans les parages, elle pourrait réagir si Sylve récidivait, et maintenant qu'elle était prévenue, elle se montrerait plus efficace pour protéger Irène que la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puccazaza
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Nina
Clan/Rang: Air
PROFILMessages : 2385
Age : 21
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   1/1/2015, 19:29

Iren était encore un peu déboussolée mais la réaction de Sylve fut encore plus déconcertante. La démone savait parfaitement que la louve était assez possessive envers elle et qu'elle pouvait être jalouse envers les petits. Mais la réaction était tellement, tellement extrême. Comment Sylve pouvait réagir comme ça ? Qu'est ce qui provoquait une telle réaction ? La peur ? La jalousie ?

La louve rouge ne bougea pas d'un poil, n'essaya même pas d'éviter quoi que se soit. Si Sylve voulait réellement tuer les petits, elle est arriverait. Le pouvoir de la louve grise était bien puissant, bien plus puissant que d nombreux autres pouvoir... Iren pouvait combattre contre presque tout. Elle avait avait déjà mis des loups à mort. Elle avait déjà combattu des ennemis plus nombreux, plus forts qu'elle. La louve n'avait jamais eut vraiment peur. C'était même depuis peu de temps qu'elle ne recherchait plus sa propre mort dans ses combats. Plus jeune, elle voulait mourir au combat. Mais aujourd’hui, elle avait peur pour ses petits, pour Sylve.

Elle ne pouvait pas s'attaquer à Sylve. Même si touts les fibres de son corps lui hurlaient de se jeter sur elle et de lui rompre les os. Une mort simple et rapide... Mais Iren ne pouvait pas faire ça à Sylve. Elle ne pouvait pas la tuer, elle ne pouvait pas lui faire du mal. Elle préférait mourir.

Sylve ne pouvait pas faire ça... Ce n'était pas possible. Iren ne bougea pas, bloquant son regard sur les yeux de sa fille. Avoir une fausse couche provoquerait sa mort. La lignée de noble, dont elle faisait partie, avait la particularité d'être considéré comme des démons à queux, mais aussi d'avoir le plus souvent des accouchements funestes. La mère d'Iren, comme sa mère auparavant étaient toutes deux morts ainsi. La famille étant touché par un anomalie génétique qui leur donnaient un sang beaucoup plus liquide que la moyenne.

La décision revenait maintenant entièrement à Sylve. Odine s'était pourtant interpose avec une innocence touchante. Le pouvoir de Sylve pouvait tuer plusieurs loups d'un coup. Mais la louve grise s’arrêta, des larmes roulaient sur son museau.

"Je suis désolé Iren"

Ce fut comme u nouveau coup de poignard dans le cœur de la louve. Pourquoi l'amour pouvait il faire tant souffrir ? La démon avait tellement mal qu'elle ne comprenait même pas pourquoi sa cage thoracique n'avait pas encore explosée. Mais avec le chagrin, un nouveau sentiment qu'elle connaissait bien arriva avec un vitesse affolante. Iren était en colère, une colère immense... contre elle, contre Sylve, contre Odine, contre Fyre, contre les Dieux. Rien n'aurait du se passer comme ça. Aucune mère ne devrait vivre ça. Personne.

Avant qu'elle puisse intervenir Sylve se jeta sur Odine. L'immortel évita de peu une méchante morsure. Puis la louve cendrée s'enfuit. Les laissant seul. Seul.

-Vous allez bien ?

Iren n'avait pas besoin d'ouvrir la bouche pour répondre. C'était une question bête, mais la démone trouva beaucoup de réconfort. Comme tout ce qu'avait fat Odine depuis le début, ce n'était que des gestes, des paroles... Mais ça donnait du courage à la louve rouge. Aussi grande était sa peine, Odine lui un peu de réconfort.

-Vous devriez aller la rejoindre. Vous avez besoin de parler toutes les deux.

La démone hocha la tête. Le mot besoin était un mort faible. Mais Iren était abattu, et pedant un cours instant, elle ne se senti pas capable de gérer la situation.

-Je viendrai avec vous si vous le voulez, et je resterai à proximité en cas de besoin.

L'alpha releva la tête, posa son regard sur Odine. La présence de l'immortel lui donnait du courage.

-Merci Odine, votre présence est un réconfort.

L'lpha voulut rajouter quelque chose... Mais il fallait se dépêcher, Sylve était bien plus rapide que l'on pouvait croire au premier coup d’œil.

-Dépêchons nous.

Iren était peut être très fatiguée, mais la déferlage de sentiment qu'elle avait dans le cœur lui donnait de nouveau de l’énergie. Sylve était partie sans regarder où elle allait désorienter. L'alpha connaissait parfaitement son terrain, et elle savait traquer. La démone était inquiète, et très en colère. Elle se mit alors à courir, mais en allant relativement doucement.

[ellipse temporelle]

Sylve n'était pas aller très loin. Iren et Odine l'avaient rattraper rapidement. La démone savait pertinemment que Sylve ne pouvait être guère surprise, et qu'elle allait, si elle ne savait pas déjà, découvrir leur présence.

Iren était peut être enceinte, elle était aussi fatiguée, mais elle restait avant tout une guerrière. Il ne savait à rien de faire dans la finesse, et puis Iren était encore très en colère. Elle fit un signe de tête à Odine pour qu'elle reste là.

Sylve courrait encore. La démone la rattrapa par un côté,et lui sauta dessus. La démone l’attrapa par le coup et la renversa sans douceur. Elle ne voulait pas lui faire de mal, mais
la démone voulait l’immobiliser. L'alpha l’écrasa en veillant à ne lui faire trop mal, mais aussi en vaillant à l’empêcher toutes griffures ou morsures.

-Ne refait plus jamais ça.

Sa voit était dure et emplit de colère. Iren était quelqu'un qui pouvait être dure et le fait que Sylve ne soit encore en vie ne tenait qu’au fait qu'elle l'aimait profondément.

-Sylve...

La voie d'Iren se perdit. Elle regarda la louve, elle ne voulait pas lui parler plus sur la contrainte. Elle desserra peut à peut son étreinte. Puis elle se releva, et s'éloigna d'un pas de sa fille.

-Ce n'est pas parce que je vais avoir d'autre enfant, que tu ne comptera plus. Tu es Sylve, la seule et l'unique, ma fille... Je t'aimerai quoi qu'il advienne. Personne ne peut te remplacer.

Elle prit de nouveau une grande respiration. Iren avait l'impression d'être au bord du gouffre, et elle avait besoin du soutient de tous. Elle besoin de Sylve pour surmonter cette épreuve.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/account/questions
Rox Raven

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) :
Clan/Rang:
PROFILMessages : 715
Age : 25
Date d'inscription : 02/12/2012
Localisation : L'asile le plus proche

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   5/1/2015, 05:18

Contrairement à ce qu'Iren pensait, Sylve ne fut pas en mesure de repérer leur présence. Au vus de l'état de détresse dans laquelle elle se trouvait, la jeune louve était juste incapable de contrôler son pouvoir. Ce qui voulait dire dire que, pour le moment, tout les sons alentours lui parvenaient considérablement amplifier et confus. Bref, Sylve courait complètement à l'aveuglette avec pour seule idée de mettre autant de distance possible entre elle et l'acte horrible qu'elle avait bien failli commettre. Pour ne rien arranger, ce la faisait déjà un moment maintenant qu'elle avait épuisée sa réserve d'endurance comme le démontraient la fine écume blanche qui s'était formée au coin de ses lèvres ainsi que son pelage luisant de sueur. Si elle courait encore, c'était uniquement grâce à l'adrénaline qui courait dans ses veines.

Cela ne pouvait pas durer néanmoins et Iren la rattrapa bien vite. L'Alpha l'attrapa sans ménagement par la peau du cou avant de la plaquer fermement au sol, la rendant ainsi incapable de lutter même si elle n'était , de toute manière, pas en état d'offrir une grande résistance au vus de son épuisement aussi bien physique que mental. En cet instant, Sylve n'avait aucune idée de ce que sa mère avait l'intention de lui faire mais en considérant ce qui s'était passé elle était prête à tout acceptée, même la mort s'il le fallait. Rassemblant le peu de force qui lui restait, elle ramena tant bien que mal son pouvoir sous contrôle afin de pouvoir entendre ce que sa mère avait l'intention de dire.

-Ne refait plus jamais ça.

La colère dans la voix de la louve lui donna l'impression que l'on venait de lui enfoncer un pieu dans le cœur. Savoir que sa mère était en colère contre elle était douloureux, savoir qu'elle ne serait peut être pas en mesure de lui obéir l'était encore plus. La peur qui l'avait envahie un peu plus tôt avait été complètement irrationnelle et incontrôlable. Qu'elle ne soit pas aller jusqu'au bout avait été un pur coup de chance et Sylve préférait ne pas compter sur la chance quand le bien être de sa mère était en jeu.

-Sylve...

La jeune louve rabattit ses oreilles sur son crane lorsqu'elle sentit sa mère desserrer son étreinte puis se reculer. Elle même préféra rester allonger, se roulant juste en boule pour se faire aussi petite que possible.

-Ce n'est pas parce que je vais avoir d'autre enfant, que tu ne comptera plus. Tu es Sylve, la seule et l'unique, ma fille... Je t'aimerai quoi qu'il advienne. Personne ne peut te remplacer.

Cela Sylve le savait très bien. Seulement une petite voix au fond d'elle ne cessait de lui dire le contraire depuis bien longtemps. Hors, il s'avérait qu'aujourd'hui cette petite voix l'avait presque amenée à commettre une erreur digne de celle qui lui avait valu de perdre ses parents. Elle ne pouvais pas se permettre de prendre de risque.

"Je... je vais partir !"

Les mots lui échappèrent avant même qu'elle ne s'en rende compte. Mal à l'aise, elle baissa la tête avant de continuer

"J'ai faillie faire quelque chose d'horrible aujourd'hui. Tout ça parce-que j'ai laissée ma peur me contrôler... eh... finalement je suis toujours aussi faible qu'avant..."


Des larmes recommencèrent alors à couler de son museau.

"Je suis vraiment désolée pour ce qui c'est passé m'man. Seulement je ne peut pas te promettre que ça n'arrivera plus alors je préfère m'en aller avant de te faire plus de mal."

Elle redressa alors la tête et posa son regard aveugle sur sa mère

"Bien sur ce ne sera qu'un 'au revoir', juste le temps que les petits naissent. A ce moment là... quand ils auront un visage et un nom, je pense que je serais en mesure de leur faire face et de les voir comme des frères et sœur plutôt que comme l'invisible menace qu'ils semblent représenter pour moi pour le moment..."


Sylve se tue finalement, ayant dit tout ce qu'elle avait à dire. A ses yeux il s'agissait de la meilleure solution. Elle ne se faisait pas confiance pour le moment. Laisser le temps aux petits de naitre faciliterait les choses et son côtés elle en profiterait pour tenter de corriger ce qui n'allait pas chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Zeke/Odine/Ravé
Clan/Rang: Messager de l'eau/Guérisseuse solitaire/Guerrier de l'air
PROFILMessages : 676
Date d'inscription : 07/07/2013
Localisation : Ailleurs, encore plus loin que ce que vous pouvez imaginer...

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   10/1/2015, 19:25

(Message plus court que d'habitude, mais je ne savais pas quoi dire ><)

Comme elle l'avait dit, Odine accompagna Irène mais resta ensuite à quelque distance : juste assez prêt pour pouvoir intervenir si nécessaire (et aussi suivre un minimum le dialogue), juste assez loin pour laisser aux deux louves une sensation d'intimité. Elle savait qu'elle ferait mieux de ne pas se mêler de leur échange. Après tout, c'était parce qu'elle avait mal jugé la situation, en pensant qu'Irène se savait enceinte et en refusant de tenir Sylve à l'écart, que la catastrophe s'était produite. Leur course lui avait donné le temps de réfléchir et maintenant qu'elle avait un peu de recul sur la situation, elle se jugeait sévèrement. Elle avait agi comme une idiote. Irène avait beau lui avoir dit que sa présence la réconfortait, la guérisseuse était dubitative. A défaut d'avoir une solution miracle, tout ce qu'elle pouvait dire ou faire était complètement anodin et sans grand impact. Elle détestait se sentir aussi impuissante, et ne pouvoir qu'espérer qu'Irène et Sylve seraient assez fortes pour faire face à la situation.
Sylve annonça sa décision de partir. Odine soupira et secoua la tête, douloureusement consciente par expérience que la fuite n'arrangeait jamais rien, à part provoquer ensuite un sentiment de culpabilité... Malgré tout, s'en tenant à sa décision de ne plus s'en mêler, elle ne fit aucune remarque. De toute façon, il fallait bien admettre que la situation était différente, que c'était une résolution courageuse de la part de Sylve de tout quitter de la sorte, et que cela valait peut-être mieux pour les petits. D'ailleurs, la louve grise avait sûrement raison : il serait plus facile d'apprécier pour eux-mêmes des loups existants et de ne plus les voir comme de simples rivaux.
Ce qui embêtait vraiment Odine, c'était la réaction d'Irène. Cette grossesse l'avait choquée, cette période allait être difficile pour elle, devoir en plus gérer la perte de sa fille aînée serait peut-être trop. Elle risquait même de s'en vouloir pour quelque chose qui n'était pas du tout sa faute. L'élue sentit un mouvement de compassion pour Irène, si fort qu'elle faillit la rejoindre pour lui faire à nouveau un câlin. A la place, elle se promit qu'elle la soutiendrait et l'assisterait au maximum jusqu'à la venue au monde des petits. Ca, au moins, elle pouvait le faire.
Comme Sylve paraissait avoir fini d'exposer ses raisons, Odine osa s'approcher d'un pas supplémentaire. Elle voulait pouvoir rattraper Irène si jamais elle tombait, car tous ces chocs successifs avaient de quoi ébranler une louve, surtout une louve enceinte et donc plus vulnérable aux malaises. Mais elle désirait aussi lui rappeler qu'elle avait près d'elle quelqu'un prêt à la soutenir si elle en avait besoin.

-Irène ? interrogea-t-elle doucement. Que répondez-vous à Sylve ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puccazaza
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Nina
Clan/Rang: Air
PROFILMessages : 2385
Age : 21
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   10/1/2015, 23:01

Destruction, solitude, voilà tout ce qu'avait retenu Iren. Elle s'était tout juste arrêté aux première phrase de Sylve. La démone perdait tout, elle avait tout perdu. Sa famille d'origine, et celle qu'elle avait construit avec amour. Elle avait perdu Fyre, et maintenant c'était Sylve. C'était insupportable. Tellement douloureux qu'Iren sentit un vide immense. Elle ne sentait plus rien. Plus rien n'avait pas de l'importance, ni sa vie, ni celle des autres. Son monde avait basculé, et les quelques fils qui l'empêchaient de sombrer dans le néant avaient été cruellement tranchés.

Il ne lui restait plus rien.

La colère et le désespoir submergea toutes ses émotions. C'était une vague immense qui détruisait tout. Iren ressemblait plus à animal blessé et aculé qu'a autre chose... La colère était si forte, que s'en était plus vraiment. C'était de la haine. La louve qu'elle avait été quelques minutes auparavant n'était plus là. Iren haïssait Fyre, Sylve, Odine, le clan du feu, le monde entier.

Sa mâchoire était tellement crispé qu'elle était incapable de parler. Sa fatigue amplifiât sa réaction, mais d'un autre côté, ça l'empêchait de se battre... Ce qui n'était pas plus mal. Plus jeune sous des coups de colère elle avait presque tuer des co-équipiers, et, malgré sa colère, elle ne voulait tuer personne. Pas aujourd'hui.

La demande d'Odine força Iren à réagir. Sa réponse était simple. Très simple. Sa voie était affreusement calme, sérieuse, forte et cruelle.

"Vas t'en Sylve. Je ne veux plus te voir."

La louve rouge et noire n'était pas quelqu'un de particulièrement sympas à la base, elle avait parfois des relents de méchancetés; comme maintenant. Cruelle, ou désespéré, elle rajouta plus bas :

"Jamais"

Puis elle recula de plusieurs pas, tourna la tête vers Odine et lui dit :

"Quand à vous, disparaissez."

Iren parlait d'un voie dure et sans appel. Chaque mot sonnait comme une décision murement réfléchi.

D'un mouvement brusque, elle s'éloigna à grand pas, croisant alors le regard de ses interlocutrices. Iren n'avait que de la haine et de désespoir en elle, et si il avait encore de l'amour, il avait était réduis en charpie. Elle n'était plus que l'ombre d'elle même. Détruite.

Elle voulait marcher rapidement, mais ses gestes lui demandaient bien trop d'efforts. Elle ne pouvait plus, elle ne voulait plus. C'était un pas presque saccadé. Un tremblement la saisi, mais elle ne s'arrêta pas d'avancer. C'était trop dure, vraiment trop dure.

Son regard se tourna vers le vide. Un mauvais pas pouvait suffire. Un seul geste et tout serait terminé. Presque rien.

Iren retourna son regard vers le sol, elle ne pouvait pas faire ça. Elle était trop fière pour ça. Mais ça serait tellement plus simple...

D'un seul coup un mal de crane violent s'installa, comme un coup de massue. Devant ses yeux un voile noir s'installa en quelques instants. Son équilibre se rompit, et pendant quelques secondes elle lutta pour ne pas s'effondrer.

La louve s'écroula comme une masse. Sa tête cogna sur le sol. Les yeux ouverts sur le vide, elle eut une dernière pensée : je veux mourir.

Noire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/account/questions
Rox Raven

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) :
Clan/Rang:
PROFILMessages : 715
Age : 25
Date d'inscription : 02/12/2012
Localisation : L'asile le plus proche

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   11/1/2015, 19:51

Sylve sentit qu'Odine s'était approchée mais n'entendit nullement les parole de celle-ci. Toute l'attention de la jeune louve était concentrée sur sa mère qui était rester silencieuse. Trop silencieuse. Elle aurait dire quelque chose, réagir ! Mais rien... ce n'était pas bon signe. Quelque chose n'allait pas et Sylve était juste terrifiée à l'idée de ce que ce silence pouvait bien signifier.
Quand Iren parla enfin, le monde de Sylve s'écroula.

"Vas t'en Sylve. Je ne veux plus te voir."

Sa mère la rejetait ? Sylve ne voulait pas y croire mais le ton sur lequel celle-ci avait parlée était on ne peut plus clair.

"Jamais"

Le temps sembla ralentir pour la jeune aveugle. Les sons lui donnèrent l'impression de venir de très loin. Sa mère ne voulait plus d'elle. En soit, c'était compréhensible après ce qu'elle avait faillie faire. Seulement lorsque sa mère l'avait rattrapée... ce qu'elle lui avait dit alors... rien ne lui avait laissé pensée que les choses se passeraient ainsi.

Quoiqu'il en soit, tout était finis. Une fois encore elle se retrouvait seule. Une fois encore elle avait causée la perte de ce qu'elle avait de plus cher au monde. Elle en avait assez de cette souffrance. Assez de ces sentiments de honte, de peur et de tristesse. Les émotions n'apportait rien de bon. Elles étaient inutiles, juste un fardeau dont elle n'avait pas besoin.

"Ainsi soit-il..."

Sylve se releva alors et tourna son regard aveugle en direction de sa mère tandis que celle-ci s'éloignait. Une fois encore des ultrasons se firent entendre. A la différence, toutefois, qu'ils étaient désormais concentrer sur Sylve elle même.

"Cette vie ne m'aura apporté que tourments au final... alors je suppose que l’oublie est préférable."


Cela n'avait été qu'un simple murmure. Des paroles qu'elle s'était adressée à elle même pour se convaincre qu'elle faisait le bon choix. Prenant une brève inspiration, elle laissa les ultrasons s'intensifier à un point qui aurait été dangereux pour elle même dans le cas où elle s'en serait servie contre un autre. Un instant plus tard, le silence se fit. Sylve sembla au premiers abords ne pas avoir souffert des ultrasons mais un filet de sang qui commença à s'écouler de sa truffe vint vite contredire cela. Elle semblait confuse et à la manière dont elle trébucha quand elle voulut avancer, son corps ne semblait plus vraiment lui répondre. Bien que désormais allongée sur le flanc elle continua pourtant à tenter de marcher, ses pattes raclant inutilement le sol dans des mouvement désordonné qui se firent de plus en plus lent jusqu’à complètement cesser. Immobile et les yeux clos, seul le léger soulèvement de son flanc prouvait qu'elle respirait toujours.


(Je crois bien qu'Odine va avoir du boulot :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Nom(s) : Zeke/Odine/Ravé
Clan/Rang: Messager de l'eau/Guérisseuse solitaire/Guerrier de l'air
PROFILMessages : 676
Date d'inscription : 07/07/2013
Localisation : Ailleurs, encore plus loin que ce que vous pouvez imaginer...

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   17/1/2015, 23:16

-Irène ? Que répondez-vous à Sylve ?
A partir du moment où Odine posa cette question, la situation dégénéra complètement. Lorsqu'Irène redressa la tête et prit la parole, il ne restait plus rien de la louve charismatique, aimable et retenue qui avait accueilli la guérisseuse. Elle semblait avoir atteint un point au-delà de la douleur, un endroit sombre et dangereux qui ressemblait plus à de la rage qu'à du chagrin. L'impression qui se dégageait d'elle s'était si subitement assombrie qu'Odine eut un mouvement de recul.
"Vas t'en Sylve. Je ne veux plus te voir."
La guérisseuse ouvrit des yeux ronds, stupéfiée par ce brusque revirement. Elle s'était attendue à ce qu'Irène refuse d'admettre la nécessité du départ de sa fille adoptive, et qu'elle tente de la convaincre de rester, certainement pas à ce qu'elle décide brusquement de la chasser ! Le contraste avec tout l'amour qu'elle avait exprimé un peu plus tôt était si violent qu'Odine ne sut comment réagir. Irène tourna cependant son attention vers elle et l'élue se raidit, prête à faire face à cette colère qui, devinait-elle, n'épargnerait personne.
"Quand à vous, disparaissez."
Odine sut à ce moment-là qu'Irène n'était pas elle-même. Une alpha responsable pouvait s'emporter contre sa fille, pas repousser l'élue des dieux juste après avoir confirmé leur alliance. La louve qu'elle avait devant elle n'avait plus rien d'une alpha, trop blessée et trop en colère pour remplir ce rôle. Pour la première fois depuis leur rencontre, Odine vit en elle le spectre de Médée. Une louve dont la folie n'avait pas son égale, capable de tuer sa propre famille : tel était le résultat de générations successives frôlant toujours un peu plus les limites, chaque fois plus destructeurs, plus susceptibles de s'abandonner à la rage. Odine n'avait jamais accepté ce genre de fatalité héréditaire, mais il lui fut impossible de ne pas y penser en comprenant à quel point Irène pouvait ressembler à sa meurtrière de cousine.
C'était vraiment, vraiment terrifiant. Pas assez pour qu'Irène soit un danger immédiat pour sa sécurité, mais bien assez pour qu'elle devienne une menace potentielle. Odine frémit, incapable de répondre à cette louve qui, de toute façon, ne l'écoutait déjà plus. L'alpha se détourna en effet et s'éloigna brusquement, sans attendre les réactions de ses interlocutrices.

Odine regarda alors Sylve, la compassion qu'elle avait éprouvé un peu plus tôt pour la mère se reportant sur la fille, après le terrible rejet que cette dernière venait de subir. La louve grise avait l'air détruite. Son visage n'exprimait presque aucune émotion, mais Odine comprenait que cela signifiait une douleur encore plus profonde. La guérisseuse se tourna à nouveau vers Irène et vit que cette dernière, qui n'était pas encore très loin, s'était mise à trembler. Un signe de mauvaise augure... Mais dès qu'Odine esquissa un mouvement dans sa direction, le bruit caractéristique d'ultrasons s'éleva soudain, la prenant par surprise. Elle se jeta littéralement entre Sylve et Irène pour empêcher les ultrasons d'atteindre la louve rouge en leur faisant obstacle de son propre corps. A peine atterrie, elle fit volte face pour confronter Sylve, prête à lui bondir dessus si cela s'avérait nécessaire. Cependant, elle comprit très vite son erreur. Elle avait réagi par réflexe, supposant que l'attaque avait la même cible que la précédente ; mais ce n'était pas Irène que Sylve visait. Odine en eut le souffle coupé. Les ultrasons s'arrêtèrent aussi brusquement qu'ils avaient commencé.
-Sylve ? interrogea Odine d'une voix tremblante dans le silence revenu.
La louve ne répondit pas. Du sang se mit à couler de sa truffe, seul signe visible de ce qui devait se passer à l'intérieur de son corps, puis elle s'écroula. Odine s'élança vers elle, affolée et vérifia immédiatement que son cœur et ses poumons fonctionnaient toujours. Par chance, c'était le cas. Mais son état était très grave et Odine ne s'y connaissait pas assez en ultrasons pour pouvoir juger des dégâts. Il lui fallait de l'aide.
-Irène ! appela-t-elle de toutes ses forces.
Elle chercha du regard la louve rouge. Cette dernière ne pouvait pas être bien loin... Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle vit la forme écroulée sur le sol.
Non. Non non non non....
Odine aurait voulu se précipiter vers elle, mais Sylve agonisait à ses pieds et chaque seconde comptait. Elle se retrouvait dans la situation qu'elle détestait le plus : celle de devoir choisir entre deux patients, sachant que le délaissé risquait de mourir avant qu'elle ait pu s'occuper de lui. Elle avait connu ce cas durant la guerre et elle n'avait pas toujours réussi à bien s'en tirer. Odine ferma les yeux, juste une seconde. Lorsqu'elle rouvrit, sa décision était prise. L'élue des dieux entrait en scène.

La louve verte activa son pouvoir, sentant des fourmillements dans tout son corps et sachant que la boule bleue autour de sa queue s'était illuminée. Elle allait avoir besoin de toutes ses forces pour ce qu'elle comptait faire. Elle sonda rapidement le corps de Sylve, mémorisant les dégâts au fur et à mesure, presque avec détachement car elle ne pouvait se permettre de laisser ses émotions perturber son jugement. Elle rassembla son pouvoir et en enveloppa Sylve, se concentrant pour créer une force aussi stable que possible. Une aura bleutée éclaircit les poils gris. C'était ce que Odine appelait une stase régénératrice passive : elle ne pouvait soigner Sylve activement, mais elle la garderait dans le même état durant un certain temps.
Odine profita du répit que cela lui accordait pour courir jusqu'à Irène. Elle projeta immédiatement son pouvoir et constata avec un immense soulagement que l'alpha, elle au moins, n'avait rien de grave. Elle était juste épuisée et encore sous le choc de toutes ces émotions, comme la guérisseuse l'avait craint avant les derniers évènements. Elle utilisa une partie de son énergie pour soulager sa douleur à la tête ainsi que les meurtrissures qu'elle pouvait s'être fait en tombant. Elle prit aussi la précaution d'entourer les petits dans son ventre d'un champ protecteur, afin d'éviter les conséquences qu'un nouveau choc pourrait avoir pour eux. Laisser Irène ainsi n'était pas idéal, mais elle n'avait pas le choix. Elle rejeta la tête en arrière et poussa un hurlement sonore. Si une sentinelle faisait sa ronde dans le coin, elle l'entendrait et saurait que quelque chose n'allait pas. C'était la seule chose qu'elle pouvait faire.
Elle revint en courant vers Sylve et commença aussitôt son travail de guérison. Elle maintint la stase sur certains organes, pour qu'ils ne s'arrêtent pas de fonctionner pendant qu'elle s'occupait des autres, en commençant par les vitaux. C'était une tâche complexe et délicate, qui exigeait une concentration maximale. Il fallait stopper les hémorragies, recoudre les déchirures, apaiser les brûlures, stimuler la reconstruction des cellules... Le plus inquiétant était la perte de sang, car son pouvoir ne lui permettait pas de le renouveler. Heureusement, chez Sylve, les hémorragies étaient suffisamment limitées pour que sa vie n'en soit pas en danger. Vers la fin de l'opération, Odine commença à avoir elle-même du mal à respirer. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas fourni un tel effort pour soigner quelqu'un. Si elle n'était pas plus fatiguée, c'est que sa sphère magique amplifiait ses capacités. Finalement, elle parvint au bout de sa tâche. Toutes ses sensations le lui indiquaient : Sylve était sauvée.

Epuisée et presque morte de soulagement, Odine s'écroula littéralement. Mais même dans ces moments-là, elle n'oubliait pas de témoigner sa reconnaissance à celle qui l'avait choisie.
-Merci, ô déesse, prononça-t-elle d'une voix faible.
Elle allait prendre quelques minutes pour se reposer et ensuite, elle irait voir comment allait Irène, puis reviendrait vers Sylve, qui nécessitait plus d'attention même après avoir été soignée. Et après... Après, elle ne savait pas. Le problème restait entier : qu'allaient devenir ces deux louves ? Comment Sylve allait réagir en revenant à elle, alors qu'elle venait d'essayer de se suicider ? Rien n'était encore réglé.
Odine avait un goût amer dans la bouche. Elle avait sauvé Sylve, mais cela ne servirait peut-être à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entrainement intensif au bord du Néant (Iren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un entrainement intensif
» Karlsson et Zajac a un camp d'entrainement intensif .
» Entrainement intensif aux katanas (Alzea)
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Un certain bord de mer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Terres du Feu :: Et l'histoire se termina-