Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup ayant un pouvoir et vivant sur des terres séparées entre deux clans.Le mal y rode de part la présence du dieu Akui, mais les clans sont résistants. Arriveront-ils néanmoins à battre le dieu et ses adeptes ?<br>Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Défier un cerf géant [Ekynox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 4045
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3606

MessageSujet: Défier un cerf géant [Ekynox]   20/12/2018, 18:36

- RP court effectué à la vallée arcs-en-ciel -
- But du RP : Faire affronter à Cynthia son premier cerf géant -

Cynthia - Chasseuse
- Provient de la Terre -
L'hiver est là, la neige tombe quelque peu par endroit sans jamais rester bien longtemps. Pas beaucoup de neige pour l'instant. Des troupeaux commencent à migrer, dont des cerfs géants. Avec la forte densité de loups ayant investi la forêt des rêves bleus, vers le château, la plupart des petits troupeaux y migrant pour profiter de la chaleur du désert n'y sont pas. Ou du moins, il y en a peu comparé aux autres périodes. Bien qu'ils n'ont pas vraiment peur des prédateurs que sont les loups, ce n'est pas demain la veille qu'on verra les cervidés cohabiter de façon si proche des canins. Ça ne se fera même jamais.

Cynthia n'avait pas tenté une seule fois de toucher aux cerfs géants. Sa mère et les autres chasseurs lui avaient bien déconseillé et averti maintes et maintes fois. Seulement, elle voulait se spécialiser dans les gibiers de gros gabarit. Durant cette année, elle avait passé quelques chasses avec l'un de ces groupes spécialisés. Parfois, elle y participait en faisant la rabatteuse, parfois, elle les regardait juste faire.

L'automne fut bruyant comme chaque automne, à cause des brames puissants de ces cerfs géants. Mais aussi de par les brames des autres cervidés et de cris d'animaux en tout genre s'accouplant aussi à cette période. Le plus gros de la période est passé. Les cerfs se sont calmés. C'était moins dangereux, bien que ça le restait tout de même, car la période n'est pas totalement terminée. La crêteuse avait souhaité chasser le cerf géant. Elle le voulait. Elle attendait depuis longtemps. Trop longtemps à son goût. Elle avait réussi à avoir l'aval de sa mère. Elle était partie les rejoindre toute contente sans plus attendre, le groupe l'attendant.

Les choses sérieuses commencèrent quand ils repérèrent un troupeau. La zone était déserte d'autres loups, les chasseurs ayant préalablement averti de ce qui allait suivre. Chacun a son poste, le silence complet régnait. Ils avançaient en trottinant en passant entre des hautes herbes, derrière des buissons ou des rochers. Ils repairèrent à la bordure du troupeau un vieux mâle noir, couverts de cicatrices montrant qu'il avait essuyé biens des batailles durant sa vie. Ses bois étaient immenses, mais usés et certaines parties de la ramure étaient cassées. Il leva la tête et Cynthia lui vit un œil blanc. Quand ce mâle marchait, il boitait. Il semblait être une bonne cible : vieux, boitant, un œil aveugle, des bois usés. Le troupeau n'allait pas lui porter secours : il a fait son temps. La chasse commença.

Dès que les sentinelles virent les prédateurs arriver sur eux, ils sonnèrent l'alerte et le troupeau se mit en mouvement, galopant. Les mâles vigoureux s'étaient mis en position autour des femelles. Les malades et les vieux ne pouvant pas suivre étaient délaissés comme il se fait partout. Deux loups surgirent sur un côté pour les faire dévier et en écarter. Cynthia était en arrière avec le reste. Les deux loups qui avaient surgi plus tôt, arrivèrent en leur direction. Le troupeau avait été dégagé. Le vieux mâle choisit avait du mal à suivre, ne pouvant pas courir comme il se doit. Il fut seul. Il cria, mais aucun ne vint à son secours. Bien vite, il se retrouva encerclé. Il était agité, balançant sa tête, ne souhaitant pas mourir sans en découdre. C'était le moment, son premier cerf géant. Elle devait revenir victorieuse !

Tandis qu'ils coururent et bougèrent tous autour de lui, attirant chacun à leur tour son attention, Cynthia se trouva vers l'une de ses cuisses et s'élança. Elle lui planta ses crocs à l'arrière de la cuisse et tint bon. Seulement, le vieux fit un puissant saut de mouton qui la fit lâcher. Quand il reposa ses pattes au sol, trop près d'elle, elle se fit bousculer par la masse de l'animal et se retrouva à terre. Klank, l'un de ses collègues, bondit et atterrit sur le dos du cerf 1m90. Il planta ses mâchoires dans la nuque du vieux et se cramponna de toutes ses forces. Le cerf géant se mit à ruer plusieurs fois, mais le chasseur tint bon, face à ce rodéo. À chaque secousse, les griffes se plantèrent, griffant la chaire. Le cervidé saigna aussi bien de la nuque que par les sillons des griffes. Seulement, les apparences sont parfois trompeuses et bien qu'il soit désavantagé par la vieillesse et la boiterie de sa patte arrière, il est vigoureux. Les nombreuses ruades empêchaient les autres de tenter quoique ce soit. La proie ne sera pas si facile que ça à abattre ! Le cerf s'arrêta un instant, souffla fort des naseaux et se jeta sur le sol, roulant, écrasant l'énorme chasseur sur son dos qui couina fort de douleur fasse à cette masse conséquente de 400 kg. Le cerf voulut se relever, mais le groupe de loups se jeta sur lui. Tous mordirent à des endroits différents. Cynthia voulut attraper de front la gorge, mais la bête baissa la tête. C'était tout aussi bon, puisqu'elle attrapa l'arrière du cou. Elle aurait préféré atteindre le devant pour que ce soit plus facile à abattre. Le sang coula de nouveau, chacun tenant sa position et serrant à chaque mouvement que le cerf géant fit, les crocs de sabre de la crêteuse s’enfoncèrent toujours un peu plus. Ayant encore de la ressource, l'animal noir réussit malgré tout à se hisser sur ses pattes, soulevant ses assaillants d'une force prodigieuse. Les chasseurs en furent étonnés. Cet animal avait une volonté de vivre incroyable. S'il pouvait leur parler, sans doute qu'il leur dirait : Ils ne sont pas nés ceux qui me boufferont ! Toujours accrochés à la proie, ils tinrent bon, serrant leurs mâchoires au possible, mais ils étaient quasiment tous suspendus, ne touchant plus terre à cause de l'immense taille de la bestiole. Cynthia commença à lâcher. Le cerf souffla de nouveau et fit un pas, puis un autre. Il continua d'avancer, encore et encore, l'un des chasseurs lâcha prise, puis un autre. Au loin, le troupeau avait arrêté de courir et des mâles regardaient en leur direction. Le vieux noir avançait vers eux avec une détermination de fer ! Soudain, piqué par une nouvelle vague d'énervement, il poussa un fort cri qui obligea les chasseurs à plaquer leurs oreilles et il se secoua dans les tous sens, sautant, martelant le sol, les faisant tous décrocher au fur et à mesure. La proie se mit à galoper, Cynthia lâcha finalement ainsi que les deux autres restant et elle se prit un coup de sabot conjoint impressionnant dans les côtes. Elle s'effondra au sol, hurlant de douleur. Des côtes assurément cassées. Les chasseurs ne coururent pas après la bête qui partit rejoindre le troupeau. Peut-être mourra-t-il dans quelque temps, en fin d’après-midi ou plus tard, mais là, face à son envie de survie, ils n'allaient pas l'avoir. La bête venait de prouver aux chasseurs que s'il était vivant malgré toutes ses cicatrices, c'est qu'il n'est pas facile à abattre. Sans doute a-t-il tué des concurrents durant son époque de reproducteur. Et sans doute se reproduit-il encore. Il venait de montrer au troupeau qui l'avait délaissé qu'ils ne se débarrasseront pas de lui si facilement !

Les chasseurs s'étaient séparés en deux pour aller aux côtés de Cynthia et de Klank, le chasseur s'étant fait écraser. La crêteuse souffrait. Elle restait allongée au sol, n'osant pas bouger pour ne pas avoir mal. Respirer trop fort la faisait souffrir. Non seulement, ils rentreront bredouille, mais en plus, elle avait des côtes pétées ! La journée avait si bien commencé. Première offensive contre un cerf géant, et victoire écrasante du dit cerf. Elle ne pourra plus chasser pendant deux mois !

__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Widys par Chokolatyn
Cynthia & Idryss:
 


Dernière édition par Licorneor le 15/1/2019, 22:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 565
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 801

MessageSujet: Re: Défier un cerf géant [Ekynox]   14/1/2019, 22:57


Ekynox

Défier un cerf géant

Depuis quelques mois maintenant, j'avais intégré l'escadron des chasseurs de la terre, puis les chasseurs de l'eau s'étaient joint à nous, d'abord petit à petit, pour nous aider à grossir les réserves en prévision de l'arrivée du clan de l'eau au complet. Puis le reste des chasseurs étaient arrivés avec le reste de la meuute. Il y avait des bons effectifs, à n'en pas douter. J'avais beaucoup appris sur la chasse en groupe au sein de la meute. Mais tous m'avait dit que j'étais un excellent chasseur solitaire, qu'il me manquait juste la pratique pour la chasse en groupe. Ils avaient aussi reconnus mes taleurs de traqueur hors pairs.

Lorsque cette chasse au cerf géant avait été décidée, on m'avait proposé d'y participer. Et même si l'hpothèse de m'attaquer à un animal qui faisait presque 500kg pour un mâle adulte et dans la force de l'âge, je me dis que je ne pouvais pas refuser une aussi belle opportunité. De plus, plus nous serions nombreux, plus les risques seraient amoidris. Alors j'acceptais de me joindre au groupe. En premier lieu, je pris le rôle de traqueur pour trouver le troupeau. La tâche fut aisée et trouvé le troupeau ne mit pas long. Tous les loups, hormis ceux qui constituaient le groupe de chasse, avait reçu l'ordre de ne pas mettre les pattes dans la vallée en prévision de la chasse qui allait s'y dérouler. Il serait franchement idiot d'avoir un blessé dans la meute uniquement parce qu'il passait par là et qu'il se retrouvait au milieu d'un troupeau de cerf géant affolé...

Rapidement, une cible parfaite se désigna en marge du troupeau. Un vieux mâle noir, boiteux, à la ramure abimée. Son corps imposant était couvert de nombreuses cicatrices, il avait affronté son lot de bataille. De plus, il était borgne, l'un de ses yeux était totalement blanc. La chasse commença. Rapidement, le vieux mâle fut isolé, le troupeau l'abandonnant sans état d'âme. Ma cousine s'élança et planta ses crocs dans la cuisse de la bête. Mais celle-ci fit un bon et Cynthia lâcha prise, chutant au sol, très près des pattes puissantes de la vieille bête. Heureusement, Klank, un chasseur énorme sauta sur le dos de la tête et s'y cramponna. Ma cousine échappa aux sabots dévastateurs, mais se fit néanmoins bousculer à terre. Le cerf géant se mit à ruer dans tous les sens pour tenter de se débarrasser du chasseur sur son dos, mais celui-ci tenait bon, s'accrochant de ses griffes et de ses crocs, entaillant la peau de l'animal. Soudain, la bête s'immobilisa, souffla bruyamment des naseaux, puis se jeta sur le sol, le dos en premier, écrasant Klank sous son poids, qui couina. Malheureusement, personne ne pouvait lui venir en air. D'un mouvement commun, tous les loups sautèrent sur la bête et mordirent à pleins crocs, partout. Malgré sa vieillesse, la bête parvint à se relever, supportant son propre poids, ainsi que celui de tous les loups qui étaient accrochés de part et d'autre de la bête. Finalement, peut-être qu'il n'était pas la cible idéale... Cette vieille bête avait encore du répondant, trop de répondant... Ma cousine avait attraper la bête à la nuque et tenait bonk tant bien que mal. Le cerf se mit à avancer, un pas après l'autre. Le troupeau s'était arrêter de fuir et attendait le vieux mâle, intrigué par sa combativité impressionnante. Celui-ci poussa un brame puissant et je dus coucher mes oreilles sur mon crâne tant le volume était impressionnant. Puis il se mit à sa secouer, à ruer, à galoper. Petit à petit, les chasseurs lâchèrent prises, désarçonner par les mouvements brusques et puissant de la bête. Voyant la vigueur de la bête, je lâchais également prise tant qu'il en était encore temps. Cynthia fut une des dernières à lâcher, trop tard, elle se prit un violent coup de sabots et son cri me glaça le sang. Je laissais le cerf s'éloigner, la chasse était terminée, le cerf avait prouvé sa vaillance, ce ne serait pas aujourd'hui qu'il serait manger.

Je galopais vers ma cousine pour lui porter secours et la défendre si jamais le cerf revenait à la charge. Mais il rejoignit simplement le troupeau et celui-ci s'en alla. Avec le coup qu'elle avait prit, Cynthia avait sans nul doute une ou plusieurs côtes cassées.

—"Cynthia,reste calme et essaie de respirer du mieux que tu peux. Il faut qu'on t'emmène voir un médecin au plus vite. On va te hisser sur mon dos, reste calme."


Les autres chasseurs m'aidèrent à glisser ma cousine sur mon dos, le plus délicatement possible. Et Une fois cela fait, je pris gentiment la direction du camp, faisant bien attention à la secouer le moins possible. Nos pères allaient probablement me massacrer pour ne pas avoir sur protéger ma cousine... J'appréhendais d'avance... Mais j’espérais surtout que Cynthia irait bien, même s'il faudrait probablement pas mal de repos. Elle ne serait plus de la chasse pour quelques semaines, au moins.

Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 4045
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3606

MessageSujet: Re: Défier un cerf géant [Ekynox]   15/1/2019, 22:37

Cynthia - Chasseuse
- Provient de la Terre -
La douleur était affreuse. Elle n'avait jamais ressentie une telle chose. Elle n'était pas du genre chochotte, loin de là vue son aptitude à être casse-cou étant enfant, mais elle avait envie que ça se tarisse ! Elle ne bougeait toujours pas et respirait le plus doucement possible pour ne pas attiser cette vive sensation aux côtes. Néanmoins, elle stressait aussi, se demandant à quoi ressemblait la zone touchée et surtout, combien de ses côtes sont brisées. Elle ne pouvait pas relever la tête pour voir, afin de ne pas faire bouger tout ça.

Cynthia, reste calme et essaie de respirer du mieux que tu peux. Il faut qu'on t'emmène voir un médecin au plus vite. On va te hisser sur mon dos, reste calme.

C'était Ekynox. Un médecin, oui, il lui en faut un impérativement ! Qu'on le lui en amène un ! Seulement, ils avaient dans l'idée de la déplacer... La hisser sur son dis ? Oh non, pas ça ! Elle se mit à grogner, oreilles vers l'arrière, exprimant sa désapprobation. Il ne fallait surtout pas qu'on la hisse là-dessus ! Qu'on la mette sur une planche tirée par l'un d'eux, mais pas qu'on la hisse ! Ses suppliques silencieuses ne parvinrent pas à leurs esprits et ils l'attrapèrent, pour la soulever. Pendant toute la manœuvre, elle se mit à grogner, couiner, montrant parfois les crocs. Quand elle fut sur le dos d'Ekynox et qu'ils arrêtèrent de la toucher, elle dit sur un ton acerbe :

Bande d'abrutis, je vais tous vous éviscérer. La prochaine fois, utilisés une putain de planche pour me ramener !

L'insulte et la menace seront probablement mises sur le compte de la douleur et de la mauvaise expérience, bien qu'elle en pensait ses mots.
Ekynox et la troupe se mirent en route. Elle gémit en imaginant cette supplique recommencer chez le médecin, pour la descendre cette fois. Putain, mais vraiment, quelle bande d'abrutis ! Si Klank est lui aussi sur quelqu'un, alors il a intérêt à être résistant : il est tout aussi lourd que papa si ce n'est plus.

Quand ils revinrent au campement, direction un médecin en suivant. C'est Widys qui prit en charge Cynthia. La descente du dos d'Ekynox fut moins douloureuse que la montée, heureusement. Après qu'on ait raconté à la médecin caverne ce qu'il s'est passé, elle toucha une plante plantée dans un coin et toucha à plusieurs reprises Cynthia sur la zone de douleur et autour. La chasseuse eut finalement la sensation que la douleur s'était envolée. A présent, la médecin la tâtait, mais elle ne ressentait rien, anesthésiée localement. Elle examina Cynthia et le verdict tomba : elle avait bien des côtes cassées, sans doute trois plus être plus précis. Deux mois de convalescence. La chasseuse soupira. Elle entendait déjà sa mère lui dire : C'est le métier qui rentre !

Merci... Dit-elle simplement à son récent cousin.

Maintenant, il allait sans doute falloir qu'elle reste toute la journée chez Widys.

__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Widys par Chokolatyn
Cynthia & Idryss:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Défier un cerf géant [Ekynox]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Défier un cerf géant [Ekynox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment Goupile et le Cerf vendirent les vêtements au prêtre contre un oison
» Rp avec un cerf.
» le cerf volant
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» Vargal, Chef de la Horde du Cerf, Chef de la Grande Meute, Fils de Toriuk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Clan de la Source :: Et l'histoire se termina-