Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 La Mort, ce démon ft Désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyshell Froufrou
« Dieu peluche
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 13
Personnages:
PROFILLocalisation : Belgique
Emploi/loisirs : chômeuse à plein temps

Messages : 1571
Age : 18
Date d'inscription : 09/11/2017

Points : 2896

MessageSujet: La Mort, ce démon ft Désert   11/11/2018, 15:53

La Mort, ce démon


Au sein des terres d'Elemenloup, une ombre filait. Le monstre galopait, suivit de près par une autre. Le monstre n'était que colère et destruction, réduisant à néant tout ce qui lui barrait le passage, cette fois ci il n'avait pas l'intention de laisser des miettes. Son but était clair, sa cible était précise, il avait une tâche et comptait la mener à terme.

Ades était furieux. Plus que tout, pire que jamais, la colère en lui était si forte qu'il pouvait marcher sur de la lave, il serai encore plus bouillant qu'elle. Six mois étaient passés depuis que madame guerre avait fait son petit spectacle chez les eaux, et Akui en avait été tellement ravi! La peur que la louve à neuf queue avait instauré avait retranché les eaux, et à présent, la moitié des loup claniques du pays s'agglutinait au même endroit! A côté, le ménage qu'Ades avait fait en terre solitaire paraissait bien médiocre.

Alors Akui lui avait donné une mission. Mais Ades n'allait pas prendre son pied cette fois. Ades devait évacuer sa fureur, et il était bien clair qu'il n'allait pas perdre son temps sur un seul loup.

Cependant, Médée avait quelque chose qu'Ades n'avait pas: la puissance dévastatrice. Médée avait la chance de dominer un démon de feu et elle avait cramé la moitié d'une forêt. Le pouvoir d'Ades était beaucoup moins direct, il n'était pas garanti de détruire autant et ne détruisait d'ailleurs rien physiquement. C'est ce qui décevait encore plus le vampire. Alors il était accompagné. Ades avait pris son petit bouclier vivant, un adepte étrange du nom de Milenko. Ades lui avait expliqué la combine, et le loup blanc avait suivit. Ce qui faisait le plus rire le démon brun, c'était que le petit jeune allait s'en prendre à sa propre famille. Il avait hâte de voir ça.

Au nord comme au sud, tous les loups claniques s'étaient regroupés, cibles facile, mais route longue. Et cette affreuse jungle l'avait dissuadé rapidement d'aller au sud. Il était donc allé au nord, déclenchant son pouvoir dès que la forêt était en vue. Son sourire n'était pas charmeur, pas moqueur. Son sourire, bien qu'il faisait habituellement peur, n'évoquait que sa rage, sa soif de mort. Ades était la Mort et aujourd'hui la Mort reignerait.

Son pouvoir actif, le loup enveloppé dans sa brume, il arriva aux frontière du clan du désert. Ades se fichait de savoir ce que voyait l'adepte qui l'accompagnait. Ades hurla, sa rage raisonna aussi loin qu'il pouvait la faire porter, et il hurla, encore et encore, tandis que la brume de son pouvoir se répandait au sol dans les alentours. Les premières sentinelles arrivèrent, et Ades se montra face à eux, hurlant sa rage et grognant. L'une d'elle tomba, raide morte.

Le pouvoir qu'Akui lui avait confié montrait la pire peur du loup qui le voyait, à les foudroyer sur place, mais il suffisait qu'un petit fasse son valeureux pour qu'il doive l'achever lui même.

Alors, sans attendre que le coeur des autres flanche, Ades sauta sur une sentinelle, plantant ses crocs son cou, le secouant, brisant sa nuque. Il lâcha le cadavre qui tomba au sol avec un bruit mou, si l'illusion que les autres voyaient avait une gueule, cette gueule serait couverte et coulante de sang, à l'image du museau d'ades. Il laissa le loisir à Milenko de s'occuper de la dernière qui tentait de s'enfuir, Ades hurla à nouveau.

Peu à peu, d'autres loups arrivèrent, un autre tomba, foudroyé par la peur. A présent, quatre cadavres jonchaient le sol de foulaient Ades et son compagnon de fortune.

JE SUIS MORT, CAVALIER D'AKUI, ET VOUS ALLEZ ENTENDRE MA RAGE

Ades avait toujours eu une voix forte, profonde. Mais le sol aurait pu trembler sous son cri. Contrairement à Médée, qui était inconnue au bataillon, tout le monde connaissait Ades, il excerçait depuis longtemps, son nom n'était pas caché, il était Ades, la Mort, célèbre pour ses méfaits, et la seule raison pour laquelle aucun assassin n'avait été envoyé à sa poursuite depuis longtemps, c'était que les assassins ne revenaient jamais chez eux.

Quatre morts en quelques minutes, Ades avait l'intention d'augmenter son score, mais plus aucun loup ne vint. Il n'avait droit qu'à ces deux stupides clanique en plus. Il se jeta sur le premier à sa portée et lui arracha un morceau large de gorge. L'infortuné tomba à terre, agonisant. Quand Ades se releva, le dernier s'enfuit. Il n'était plus que folie, fureur, et Mort.



hrp:
 


__________________________

Dyslexique~
Revenir en haut Aller en bas
https://tyshellfroufrou.deviantart.com/
Ahramis

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 5
Personnages:
PROFILMessages : 413
Age : 20
Date d'inscription : 29/09/2017

Points : 798

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   14/11/2018, 09:14

La Mort, ce démon

Milenko
Des jours. Des semaines. Des mois. Depuis combien de temps était-il là? Depuis combien de temps Akui en avait-il fait son pantin? Il n'était plus rien. Il ne ressentait plus rien. Ni les chauds rayons du soleil sur son épais pelage, ni le froid mordant d'automne, ni même la douleur des coups de griffes et de crocs que lui donnaient ses victimes.
L'automne.. C'était l'automne, n'est-ce pas ? Les feuilles mortes jonchaient le sol et dansaient au gré du vent. Depuis combien de temps était-il là ? Chaque jour il devait chasser d'autres loups, encore et encore. Il ne pouvait pas désobéir. Son corps lui refusait le moindre mouvement. Pourtant, il avait tenter de lutter. En vain. Il finissait toujours par ceder à l'emprise d'Akui et à finir le travail. C'était comme ça. Il était devenu un animal aggressif et assoiffé de sang. Pourtant, était-ce vraiment lui ? Il ne savait plus. Il ne pouvait qu'observer ses propres agissements. Parfois, il oubliait. Il oubliait tout ce qu'il était l'espace de quelques instants afin de s'abandonner à ce qu'il devenait petit à petit: Un monstre assoiffé de sang et avide de mort.

Aujourd'hui était différent. Quelqu'un était venu le voir. Quelqu'un à qui il ne pouvait désobéir, alors il avait accepter les ordres. Il ne savait plus vraiment où il allait, ni ce qu'il faisait. Il ne le réalisait pas. Alors il courrait à ses côtés, sans un bruit. Sans même un regard.
Son pelage d'habitude si doux et épais était devenu rèche et ternis par la saleté. Son corps était recouvert de cicatrices de toute part, de blessures plus ou moins récentes et sa fourrure partiellement couverte de sang sécher; possiblement le sien. Pourtant, il ne ressentait rien. Plus rien, a en ignorer la présence de tout ceci. En dépit de l'état minable dans lequel se trouvait son corps, il affichait toujours un visage aggressif, sombre et effrayant. Il tuerait encore aujourd'hui et cela l'emplissait d'un plaisir malsain qui n'était pas le sien.

Du coin de l'œil, Milenko remarqua qu'une brume sombre s'échappait de son supérieur. Elle se répendit sur le sol, l'entoura. Et c'est alors que le cauchemar commença. Il trébucha légèrement, manquant de se rétamer sur le sol mais il poursuivit ensuite sa course sans ciller tandis que son âme devint en proies aux plus grandes de ses peurs. Tout était sombre si ce n'est que la couleur écarlate du sang. Il se voyait tuer encore et encore sous le rire macabre d'Akui. Il se voyait planter ses crocs dans la chair de ses compagnons. Il reconnaissait leurs visages. Entendait leurs cris. Leurs insultes face à ce qu'il était. Et plus que tout, il voyait Platalya s'interposer et mourir face à lui. Encore et encore sans que son corps ne l'autorise à pleurer. Il était prisonnier de ces visions et ne pouvait pourtant rien faire d'autre que de les subir et de continuer d'avancer aux côtés de la Mort qu'il se devait d'assister et protéger.
A ses visions se mélèrent la réalité: Des loups se trouvèrent face à eux. Il ne savait pas où il était. Qui ils étaient. Chacun d'entre eux pris le visage de ceux qu'il connaissait, mêlant d'avantages les illusions au monde réel. Il vit la Mort sauter sur sa mère, Rohemween, et lui arracher la gorge. Lorsqu'elle retomba face à lui, inerte, Milenko pouvait voir son regard emplit de colère et de haine. Les pattes du loup blanc tremblèrent légèrement et pourtant il se mit à courir après le fugitif dès lors que celui-ci fit demi-tour. Il se rapprocha peu à peu de se dernier et finir par le saisir a la cuisse et a briser les os de celle-ci de par la force de sa mâchoire. Ainsi au sol, il l'observa quelques instants, un sourire carnassier sur son visage, la gueule déjà couverte de sang frais dégoulinant lentement sur le plumage de sa victime alors qu'il se penchait au-dessus de lui. Il ne voulait pas tuer. Il ne pouvait plus. Mais il ne pouvait pas mourir non plus, il n'avait pas le choix. Il soutint pendant quelques instants le regard plein de reproche et de déception de l'illusion d'Hydromos avant de planter ses crocs dans sa gorge et de revenir auprès de Adès, tel le bon chien qu'il était devenu.

« JE SUIS MORT, CAVALIER D'AKUI, ET VOUS ALLEZ ENTENDRE MA RAGE »

Revenir en haut Aller en bas
https://mistiie.deviantart.com/
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 10
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 2220
Age : 25
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 3103

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   14/11/2018, 20:03

PLATALYA


La dogue argentin patrouillait sur sa frontière, elle avait obtenue, compte tenu de son passé, de ne pas se voir accoler un collègue. Son humeur était devenue maussade depuis plusieurs mois. Un jour, alors qu'elle rentrait à sa tanière, à la frontière de la Prairie du Monde, elle vit que son "petit loup" était parti. Milenko avait été le seul membre du clan de l'air à comprendre ce que vivait la chienne, enfermée dans sa propre tête avec les voix de ses victimes. Il était lui victime d'un pouvoir bien trop puissant qui lui faisait perdre la raison quand il s'activait. Alors, comme elle, il ne devenait plus qu'une bête sanguinaire... Mais ensembles, ils avaient trouvé une certaine forme de paix. Et il était parti. Elle avait été partagée entre colère et peine, ses voix s'étaient déchaînées pendant plusieurs jours, quelques adeptes en avaient fait les frais. Bien fait pour eux. Puis Hydromos avait annoncé une fusion avec le clan du feu, Rock, le messager le plus rapide du clan lui avait annoncé la nouvelle avant de fuir à toutes pattes loin d'elle.

La fusion avait eu lieu, elle avait obtenu le même poste qu'avant, le même droit à la solitude qu'avant, même si visiblement le nouvel alpha de l'ancien feu n'était pas ravi de savoir la bombe à retardement qu'elle était sans surveillance. Peu lui importait, elle faisait son travail, mangeait, et allait se coucher. Le lendemain, tout recommençait. Elle avait cessé les exercice qui l'aidaient à garder le contrôle des voix, ça n'avait plus d'importance, elle n'avait plus personne avec qui partager ses efforts et ses réussites...

Ce jour là avait commencé comme les autres, elle s'était levée, avait mangé, et avait commencé sa patrouille. Elle alternait différents chemins, pour que des ennemis ne puisse pas deviner par où elle allait passer. Jusqu'à présent, personne ne lui avait échappé. Mais ce matin là, des hurlements de panique et de douleur firent se dresser son oreille intacte. La seconde avait été arrachée lord d'un combat contre le golem Opale. Les voix s'éveillèrent au bruit des combats, comme une explosion dans son crâne. Du sang! Ils allaient avoir du sang!

Ses pattes s'activèrent, très vite, elle avait atteint les limites de son territoire de garde. Elle hésita un instant, devait-elle laisser sa propre zone sans surveillance? Au risque que ce soit une diversion? D'autres hurlements de douleur la convainquirent de continuer, des guerriers avaient probablement rejoint la ligne de front. Elle déboucha donc au milieu des Lys de feu, qui éclairaient de leur lueur brûlante le théâtre d'un carnage. Devant elle un immense loup avec de multiples têtes transformait les loups de clans en cadavres flasques... Les voix se reconnurent dans chacunes des têtes, et les muscles du dos de la chienne se contractèrent, faisant se dresser la fine fourrure de son échine. Un éclair de fourrure blanc détourna son regard du monstre. Le loup blanc planta ses crocs dans la gorge d'une sentinelle. Petit loup?....

Alors c'était ça! Akui l'avait changé, son pouvoir était activé en permanence. Quand il pourrait enfin retrouver ses esprits, il s'en voudrait au delà des mots. La chienne n'écouta pas les voix qui lui disaient d'aller à l'assaut du monstres pluricéphale. Elle se jeta contre Milenko alors qu'il se lançait à l'attaque d'un autre guerrier. Elle le percuta avec son épaule, détournant la tête pour ne pas l'embrocher sur sa corne. Elle le poussa, loin, plus loin du combat. Les guerriers restants se concentrèrent sur le géant, mais certains semblaient comme paralysés. Elle retourna son attention sur le jeune mâle.

Petit loup! Reprends toi!

__________________________
Mes personnages:
 

Revenir en haut Aller en bas
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2041
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2358

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   17/11/2018, 15:03


Ware

La Mort, ce démon
Ware se demandait quand cela se passerait. Quand est-ce qu’un Cavalier viendrait attaquer le nouveau Clan du Désert, fusion du Feu et de l’Air. C’était une cible plus grosse, mais aussi plus forte de part le nombre. La louve possédant un démon avait ravagé le camp du Clan de l’Eau et une partie de la Forêt Talaïala. Ce qui en restait côté Désert leur avait été cédé, la bande brûlée formant une frontière artificielle avec l’ancien territoire de l’Eau.
L’Alpha du Désert se doutait qu’il arriverait quelque chose de similaire à son clan si jamais ils n’étaient pas bien préparés. Il avait fait part de cette inquiétude à Hydromos et les deux Alphas ainsi que certains stratèges des deux clans avaient mis en place une stratégie en cas d’une attaque semblable à celle que le Clan de l’Eau avait subi.
En cas d’attaque d’un Cavalier d’Akui, un message particulier devait être relayé par les sentinelles. Ceux qui l’entendaient devaient appliquer la marche suivante : les chasseurs, espions, sentinelles et une partie des gardes ainsi que les rangs non-combattants devaient se rendre dans une caverne connue des loups du Désert sur la flanc d’une des montagnes proches du camp.
Cette caverne était bien dissimulée et si le reste du clan, à savoir les guerriers, assassins et gradés, ne parvenait pas à contenir l’assaut, cette position pouvait facilement être tenue par un petit nombre de combattants. Les cavernes étaient immenses, permettant un repli et une dispersion dans les galeries le cas échéant. Il fallait qu’un loup du Feu soit dans chaque groupe pour orienter un minimum le reste de celui-ci.
Pour que les loups cachés dans les montagnes sortent de leur cachette, un alpha, bêta ou chef d’armée devait se montrer à un endroit où il serait visible depuis la cachette et prononcer la phrase « Akui est vaincu ! ». Ceci évitait qu’un Adepte capable de changer d’apparence puisse faire sortir les loups plus vulnérables de la caverne.
Les combattants doivent se positionner au camp, un territoire connu de tous qui permettait d’avoir une plus grande aisance durant l’affrontement. Il fallait aussi un loup rapide pour attirer le Cavalier dans le camp qui serait un lieu où une attaque par encerclement serait possible. Avec son accord, Rock’N’Roll, un Messager issu de l’Air, serait attribué à ce rôle, son pouvoir lui permettant de se préserver. Il avait ordre de ne pas prendre de risques inutiles, le messager devait rester indemne, quitte à ce que la stratégie soit un peu moins efficace. De toute façon, le Cavalier finirait par aller au camp car il ne trouverait personne autre part.
Cette stratégie avait été communiquée publiquement aux loups du Désert qui sont tous au courant de la marche à suivre. Si ils entendaient le hurlement typique alertant d’une attaque d’un Cavalier, ils savaient quoi faire. Le clan commençait à avoir un début de cohésion, le rapprochement des Airs et des Feux se faisait lentement, mais sûrement. Le moment venu, ils formeraient un seul groupe, uni et puissant, ensemble.
C’est quelques jours après cette annonce que des hurlements se firent entendre, provenant de la frontière de la Forêt des Lys de Feu. Un Cavalier approchait. Il fallait agir vite, les loups obligés de se rendre aux cavernes parmi les gardes avaient été désignés, ce qui évitait de perdre de précieuses minutes à les nommer.
Ware sorti de sa tanière et s’avança sur la place centrale. Certains avaient du mal à réagir à cause de la peur. Ces cris provenant des frontières étaient terrifiants, les plus sensibles ne parvenaient pas à bouger. Le loup-reptile s’exprima alors avec la force du chef d’armée qu’il a été.

« Suivez le plan ! Les non-combattants vont se mettre à l’abri. Guerriers, assassins et ceux qui restent des gardes, suivez les ordres de votre chef d’escadron et mettez vous en position pour attendre l’ennemi. Peu importe sa forme, le Clan du Désert est fort, nous ne fuirons pas devant lui. Notre union fait notre force ! »

Ware se déplaça ensuite derrière la tanière qu’il occupait, à couvert, guettant l’arrivée du Cavalier. Les autres combattants devaient faire de même. Le but était de surprendre le Cavalier en surgissant de plusieurs directions en même temps. Il espérait que ses paroles avaient porté suffisamment et qu’Hydromos avait su convaincre les autres de ne pas rester planter sur place également. L’Alpha du Désert n’avait pas peur. Il savait que le plan était bon et que l’effet de surprise marcherait. Tuer un Cavalier, c’était prouver à Akui qu’ils n’étaient pas faibles. Il ne sortirait pas de ce piège vivant, peu importait sa puissance.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3968
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3467

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   17/11/2018, 15:16


Hydromos - Alpha
- Provient de l'Air -
Un hurlement d'alerte retentit. Des adeptes étaient là, aux frontières et venaient de les franchir. Il y avait aussi un cavalier. Cette alerte signifiait qu'il fallait se replier, rentrer au campement pour combattre là-bas comme l'est le plan. Hydromos rompit sa conversation avec un noble issu du Feu et se précipita vers le centre du campement afin d'y trouver Ware. Tout le monde venait de se faire arrêter dans leurs actions et ils se préparaient à aller se cacher ou se mettre en position pour combattre. Tout le monde galopait, se croisant, sachant où aller. Néanmoins, certains étaient perdus face au feu de l'action. Il aperçut sans mal le loup reptile devant sa tanière. Il y alla et s'arrêta à côté de lui.

Ware ! Je te laisse le front ! Nous savons tous deux que tu seras plus à même de diriger les troupes face à cette attaque que moi. Je m'occupe de la partie cachette du plan. Que Zexal soit avec vous !

Un hochement de tête plus tard, l'alpha vert s'adressa au clan tandis que l'alpha de plumes repartit. Il tourna la tête et interpella Quoltzec qui passa non loin de lui. Il trottina vers lui pour le rejoindre afin de lui adresser :

Mon ami ! Si tu décides de rejoindre le front, fait bien attention. Je n'aimerai pas te perdre en chemin... Je pars en arrière, pour le reste du clan.

Après la réponse de Quoltzec et un léger sourire lui étant adressé, Hydromos repartit en courant. Il bondit sur un rocher situé au pied de la montagne, afin d'être bien visible et poussa trois forts appels semblables au paon qu'il savait imiter. Plutôt que le hurlement classique canin, c'est cette méthode qu'avait établit Hydromos afin que les adeptes ne comprennent pas. C'était un appel pour que ceux qui soient éventuellement perdu, puisse se souvenir d'où se rendre. Effectivement, certains arrivèrent vers lui, notamment des anciens, un oméga paniqué et une louve stressée, tenant l'un de ses louveteaux dans sa gueule et l'autre suivant aussi vite qu'il le pouvait. Personne d'autre ne vint. Il poussa une nouvelle fois son cri imité au cas où, mais personne ne vint. Parfait. Il sauta du rocher et partit rejoindre ceux devant se cacher. Il prit dans sa gueule le petit qui peinait à suivre le mouvement et qui retardait donc sa mère, obligée de l'attendre. La louve issue du Feu adressa un regard reconnaissant à l'alpha issu de l'Air et ils rattrapèrent leur retard.

Comme convenu, Hydromos et le groupe de non-combattants arrivèrent dans la caverne naturellement cachée de la montagne. Ils n'y bougeront pas, jusqu'à ce que la fameuse phrase leur soit adressée. Hydromos observa l'assemblée, repérant les quelques gardes et quelques guerriers se trouvant avec eux pour les protéger au cas où. L'alpha paon vit aussi les visages paniqués, stressés, tendus des uns et des autres.
Le campement, allait-il être incendié comme celui de l'Eau ? Ou du moins, dévasté. Quels sont les adeptes qui les attaquent ? Combien sont-ils ? Quel cavalier est parmi eux ? Ces questions défilèrent dans la tête de l'hybride. Néanmoins, il devait se montrer calme et ne pas faire apparaître son stress et ses inquiétudes. Il demanda l'attention de tous et fit un discours, comme il savait très bien les faire, pour essayer de calmer tout le monde. Il cita la force des guerriers Feux, la liaison stratégie-force du clan et les atouts des deux clans unifiés comme : Idryss et sa dragonne, l'incroyable force de Ware, le fait que Ware et Yarhnam aient été chef d'armée et donc tout à fait rodés pour contrer cette attaque et aidés les troupes parfaitement, les tirs de Snayperskaya et enfin, la barrière infranchissable que représentait Platalya. Bien que celle-ci fasse polémique pour les Feux, ils ne peuvent nier qu'elle joue un grand rôle aux frontières, ayant repoussé ou neutralisé plusieurs adeptes d'Akui. Jusqu'à maintenant, elle les avait tous empêché de passer. Son discours sembla fonctionner, atténuant la tension.

__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Widys par Chokolatyn
Cynthia & Idryss:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 439
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 611

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   17/11/2018, 18:41


Triss

La Mort, ce démon

La fusion était désormais bien actuelle. Les loups de l'air tous arrivé sans encombre jusqu'au camp du Feu. Selon les ordres d'Aslan, j'avais été, accompagnée de deux de mes guerriers, chercher le premier groupe des loups de l'air pour les conduire au camp en toute sécurité. C'est certain que la décision n'avait pas enchanté tout le monde. Mais tout changement, il y avait toujours des réfractaires, c'était inévitable. Tout le monde ne peut pas avoir le même avis. Mais le principal était que les réfractaires suivent les ordres, malgré leur réticence. Et j'avais veillé à cela au sein de mon escadron, que ceux qui ne soient pas pour cette fusion comprennent qu'ils n'avaient pas le choix et devraient faire avec. Le message semblait être passé assez rapidement. Je m'étais donc munie de deux guerriers qui étaient puissants et favorables à cette fusion pour ramener le 1er groupe d'air au camp. Puis la suite de l'emménagement avait suivi son cours et rapidement, tous les loups de l'air furent au camp du clan du Désert. Il était certain qu'être cheffe d'armée du Désert avait été un changement pour moi. Déjà rien que le nom me faisait bizarre, même si je n'avais rien contre, et que je trouvais qu'il sonnait même plutôt bien d'ailleurs. Mais surtout, mon escadron avait changé. J'avais perdu certains de mes guerriers et hérité d'autres. Les deux alphas avaient mélanger les loups des deux meutes au sein des différents escadrons, histoire que la fusion se passe au mieux, et que les deux clans n'en forment réellement plus qu'un seul. Que la cohésion soit totale le plus rapidement possible. J'ai donc plus de guerriers à ma charge qu'auparavant, j'avais du adapté mes entraînements aux loups de l'air qui avaient rejoint mes troupes, mais ils avaient rapidement progressé. Après que la fusion soit bien en place, il y avait eu la mise en place d'un plan en cas d'attaque d'adepte. A présent, nous étions deux clans qui n'en formions plus qu'un, et donc nous étions nombreux et forts ! Mon escadron avait donc été informé de la marche à suivre en cas d'attaque d'un Cavalier d'Akui.

Quelques jours plus tard, alors que j'étais en plein entraînement de mon escadron, nous entendîmes tous un hurlement bien distinct qui venaient des frontières du territoire. Le temps sembla s'arrêter jusqu'à la dernière note de ce hurlement, on y était. Un cavalier avait franchit les frontières de notre territoire et arrivait... Mes guerriers me regardaient tous, attendant les ordres. Je repris rapidement contenance et aboyait mes ordres :

—"On va tous se rendre au camp ensembles, puis chacun prendra le rôle qui lui a été attribué. Ne doutez pas de vos capacité, vous êtes fort, vous êtes bien préparer, et je suis fière des progrès que vous avez tous fait. Allez, maintenant, il est temps de mettre tout cela en oeuvre !"


J'avais estimé que quelques mots d'encouragements ne leur feraient pas de mal. Sans attendre la moindre réponse, je sautais de mon promontoire et je m'élançais en direction du camp, suivie par mes guerriers. Une fois au camp, c'était presque la panique... Ware avait remarqué que quelques loups semblaient tétanisés et incapables de bouger, alors il avait élevé la voix pour les faire réagir. J'avais fais signes à ceux de mes guerriers qui étaient chargés d'aller conduire les non-combattants dans la cavernes. J'entendis également Hydromos, notre second alpha, qui était celui de l'air avant, dire à Ware qu'il le laissait gérer la partie militaire, tandis que lui-même allait gérer la partie cachette. C'était effectivement une sage décision. Deux alpha sur un terrain de guerre promettait plutôt le chaos qu'une bonne cohésion des troupes selon moi et Ware convenait bien au poste, après tout, il avait été guerrier et chef d'armée avant d'être alpha... Je n'avais pas vu Aslan, mais je ne me faisait pas trop de soucis pour lui, c'était également un bon guerrier. Néanmoins, une part de moi ne pouvait s'empêcher de m'inquiéter pour lui. Mais je n'avais pas le temps de le chercher, je devais accomplir mon devoir à présent, tout comme lui devait sûrement être en train de faire le sien. Alors j'ordonnais à mes guerriers qui avaient désignés pour mener le combat contre les forces maléfiques d'aller prendre leur place respectives et d'attendre le bon moment... Une fois que je fus certaine que tous mes guerriers étaient bien à leur place, j'allais prendre la mienne à mon tour. Il ne restait plus qu'à attendre l'arrivée du Cavalier au sein du camp...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 10
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 2220
Age : 25
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 3103

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   17/11/2018, 20:51

QUOLTZEC


La fusion avait eu lieu, Quoltzec était heureux. Il y avait bien quelques dissensions mais Hydromos et Ware fonctionnaient bien ensembles. Il avait plus de travail qu'avant, avait dû prendre le temps de connaître chacun des autres membres de son nouveau clan, mais malgré cela, il parvenait à passer du temps avec sa toute nouvelle famille. Angelis et leurs filles étaient une source constante de joie pour lui. Même si la noble avait été affaiblie par sa mise bas, elle s'occupait des deux louvettes avec amour. chaque jour elles grandissaient et s'épanouissaient. Ses deux petites princesses étaient les plus belles créatures de la création à ses yeux. Leur mère avait choisie de devenir nourrice en rang complémentaire, ce qui n'avait en rien surpris le Bêta, ainsi elle était toujours avec leurs petites.

Quand le hurlement d'alerte retentit, sa fourrure se hérissa, il courut vers la pouponnière. Il s'assura que toutes les nourrices et les louveteaux étaient bien escortés par les gardes qui leur avaient été attribuées. Il serra fort ses filles contre lui et promit à Angelis d'être très vite de nouveau près d'elles. Son coeur se serra quand il les laissa partir, se dirigeant au petit trot vers le centre du clan où il savait qu'il trouverait sa place pour combattre. Pas question de laisser aucun adepte s'approcher de la cache de ses princesse. Il se battrait lui aussi. Ça ne serait pas sa première bataille, pas sa dernière non plus, il en était certain. Il avait confiance en son pouvoir, confiance en la force de son clan. Néanmoins l'angoisse de ne pas revoir ses bébés lui serrait un peu le coeur.

Il croisa Hydromos qui quittait tout juste Ware. Le Paon allait assurer la retraite, comme c'était prévu. Ware s'occuperait de l'assaut, comme le guerrier qu'il avait toujours été. Son alpha s'approcha de lui.

Mon ami ! Si tu décides de rejoindre le front, fait bien attention. Je n'aimerai pas te perdre en chemin... Je pars en arrière, pour le reste du clan.


Les paroles du loup Paon lui réchauffèrent le coeur. Il savait qu'il avait des amis ici. Il avait beau être un étranger, le clan l'avait accueilli, adopté. Et même leur alpha, qui n'était pas à ce poste à l'époque et qui n'avait jamais été très fan des immigrants, l'avait accepté. Il le considérait aujourd'hui comme son meilleur ami. Et s'il devait perdre dans cette bataille, il n'aurait confié ses filles à personne d'autre. Même s'il ne pouvait les élever lui-même, Quoltzec savait qu'il ferait en sorte qu'elles soient bien traîtées.

Prends soin de mes princesses en mon absence mon ami. Mon pouvoir pourrait être utile au front, le tien pour apaiser les angoisses des notre.

Il lui sourit, Angelis serait rassurée si Hydromos lui disait qu'il l'avait vu confiant. Ainsi son angoisse ne se répercuterai pas sur les petites. Quittant son ami, il rejoignit le loup reptilien derrière sa tanière. Aslan n'était visiblement pas au camp, il avait dû rejoindre une autre des positions possible dans ce cas. Au loin, les hurlements de douleurs et de terreur se faisaient entendre. Quoltzec espéra que c'était ceux des adeptes, mais l'air sombre de l'alpha vert lui confirma qu'il avait reconnu des voix amies parmi les cris. Platalya était là-bas, elle avait su arrêter plusieurs adeptes, peut-être pourrait-elle arrêter ceux là? Il suffirait juste qu'elle ne perde pas la tête dans la fureur du combat... Juste hein... A priori elle l'avait déjà perdu et faisait autant de dégats parmi les siens que les adeptes...

__________________________
Mes personnages:
 

Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3968
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3467

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   17/11/2018, 22:38


Idryss - Noble juge guerrière
- Démonia, provient du Feu -
JE SUIS MORT, CAVALIER D'AKUI, ET VOUS ALLEZ ENTENDRE MA RAGE

Voici ce qu'un fort hurlement porta en tant que message, provenant des frontières et parcourant les kilomètres jusqu'au campement. Les sentinelles, puis les gardes, ne tardèrent pas à pousser un cri d'alerte spécifique. Le clan allait se mettre en action. L'entraînement s'arrêta en suivant, en plein dans un exercice et tous se mirent en action après les paroles de Triss. Tandis que tous partirent vers leur lieu de positionnement, Idryss monta dans les montagnes du Néant.

Cet idiot de cavalier venait de s'annoncer et de donner son identité. Eh dire qu'il aurait pu passer inaperçue quelques mètres encore. De toute manière, il se serait fait intercepter bien vite et le cri d'alerte aurait tout de même retenti. Mais si elle avait été lui, elle ne se serait pas annoncée autant à l'avance. Elle l'aurait fait quand le clan serait arrivé sur elle, de vive voix. Enfin, heureusement qu'il avait été idiot sur le coup, car ça permettait aux sentinelles de lancer le message spécifique pour avertir d'un cavalier et permettre au clan de se préparer en conséquence. En plus, ils savent qu'il représente la Mort. Ça permettait de se préparer psychologiquement et d'avoir des idées sur son pouvoir. Un cavalier annonçant la mort, il fallait sortir l'artillerie lourde !

__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Widys par Chokolatyn
Cynthia & Idryss:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
echapp

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 3
Personnages:
PROFILMessages : 173
Date d'inscription : 16/08/2018

Points : 266

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   18/11/2018, 13:31

-Okazeh-


Okazeh suait sang et eau pendant un des entrainements de Triss lorsque le hurlement d'alerte retentit. La louve ailée se figea, comme tous les autres, pleine de poussière et de sueur. L'instant était irréel alors qu'il semblait à la noble que toute la meute attendait la fin de l'alerte. Le temps s'était arrêté un instant, un frisson parcourant instinctivement l'échine des loups présents. Un cavalier arrivait. Okazeh tourna son regard instinctivement vers Triss. Son cerveau ne semblait plus fonctionner correctement. Heureusement, la chef d'armée lança :



On va tous se rendre au camp ensembles, puis chacun prendra le rôle qui lui a été attribué. Ne doutez pas de vos capacité, vous êtes fort, vous êtes bien préparer, et je suis fière des progrès que vous avez tous fait. Allez, maintenant, il est temps de mettre tout cela en oeuvre !


Okazeh s'ébroua alors que ses pensées l'assénèrent de nouveau. Elle allait devoir combattre. Elle allait pouvoir combattre plutôt. Elle sentait dans son ventre un mélange d'excitation, de frayeur, et surtout de curiosité, qui lui donnèrent un petit sourire qu'elle ne pouvait cacher. Les temps étaient funestes, mais elle allait enfin pouvoir agir pour son clan. Elle emboita le pas à a chef d'armée pour rejoindre le campement, aux côtés des autres guerriers.

Une fois au campement, Okazeh s'empressa de s'installer à son poste, une sorte de recoin un peu reculé. Le camp était presque en panique, mais il aurait été inquiétant qu'il ne le soit pas à l'approche d'un cavalier. La peur était normale, bénéfique même. Les loups s'organisaient néanmoins, suivant les directives précises de leurs alphas. Okazeh eut une pensée pour ses parents, qui devaient probablement être déjà dans les cavernes, n'ayant pas pris des rôles de combattants. Une pensée traversa la louve ailée : peut-être allait-ils s'inquiéter pour elle. Peut-être qu'elle ne reviendrait même plus jamais les voir après cette attaque. Peut-être qu'elle ne reviendrait plus jamais voir personne à vrai dire. Mais Okazeh n'avait pas peur de ça. Elle donnerait sa vie si cela permettait de sauver le clan.

Les entrainements n'avaient pas repris depuis très longtemps, mais elle avait déjà commencé à progresser sous les ordres de Triss. Cependant, elle n'était et ne serait jamais un modèle de résistance. Son pouvoir et son agilité lui donnait l'avantage de pouvoir frapper vite, et de s'éloigner tout aussi vite. Okazeh contracta ses muscles et serra les dents. Quel que soit ce qui arrivait, elle était prête à l'affronter.
Revenir en haut Aller en bas
Tyshell Froufrou
« Dieu peluche
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 13
Personnages:
PROFILLocalisation : Belgique
Emploi/loisirs : chômeuse à plein temps

Messages : 1571
Age : 18
Date d'inscription : 09/11/2017

Points : 2896

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   22/11/2018, 20:53

La mort, ce démon


Rock avait connu pour la première fois ce sentiment étrange de perte totale d'espoir, quand il appris que le clan de l'eau avait été ravagé. Il n'avait jamais été là bas pour autre chose que ses missions, il ne connaissait personne de là bas, mais quand il s'imaginait la même chose chez lui, son coeur se serrait, et il devait se mettre à courir pour aller mieux.

Quand le monde en arrivait à un point où des loups par dizaines étaient massacrés en quelques secondes, Rock se disait qu'il n'y avait plus d'espoir. Tôt où tard, le désastre frapperait leurs portes, et lui aussi verrai les siens mourir. Il le savait, et il avait peur. Quand le plan d'attaque fut mis en place, il fut personnellement convoqué, on lui demandait quelque chose d'important, bien plus important que toutes les missions qu'il aie pu accomplir jusqu'à présent: il devait appâter le cavalier.

Quand on lui avait demandé s'il était d'accord, Rock n'avait pas l'impression d'avoir le choix, que se passerait il s'il avait dit non? Mais si tout se passait comme dans les plans, il était le mieux placé pour cette mission, il n'était pas sûr d'en réchapper, mais s'il mourrait en essayant, personne n'aurait pu réussir à sa place. C'est ce qu'il se répétait nuit et jour depuis qu'il avait accepté, pour tenter de se détendre.

Alors, quand l'alarme se lança, Rock’n’roll se figea, terrifié. Il pouvait fuir, aussi rapidement qu'il allait, personne ne le rattraperai jamais, il pouvait feinter la maladie, pour ne pas devoir à affronter ce cavalier. Mais il devait y aller, il devait le faire. Il était un maillon dans la chaine de ce plan et s'il faiblissait, tout tomberai à l'eau, probablement. Certes, le cavalier pouvait venir tout seul, mais rock accélèrerait la cadence, il le ferai venir directement au point de concentration des combattants ,et irait se réfugier dans la caverne. Quelques minutes, à tout casser.

Il avait réussi à obtenir qu'il n'y aille pas seul. Il ne savait pas bien se battre, il ne saurait pas se défendre si par un quelconque moyen il n'arrivait plus à courir. Alors il se dirigea rapidement au centre du camp, où un guerrier Feu qu'il ne connaissait pas encore bien le rejoins. Le guerrier avait le pouvoir d'être invisible, permettant ainsi à Rock d'être le seul appât disponible.

Rock n'avait pas eu le temps de souhaiter bonne chance à ses cousins, le guerrier et lui se dirigèrent au galop vers la sources du cri d'alarme. Des hurlement perçants résonnaient déjà, il y avait des morts, sans aucun doute. Rock aurait droit à une vision affreuse, il ne savait pas qui était en poste à cet endroit au moment de l'attaque. D'une manière assez égoïste, il espérait que ce ne fusse pas des loups son ancien clan, que ce ne fusse pas des loups qu'il connaissait, de cette manière il pourrait mieux accomplir sa mission.

Mais quand il arriva sur place, une vision d'horreur s'offrit à lui. Il y avait quatre cadavres, et un loup blanc. Et au milieu de tout ça, il y avait une araignée.

On lui avait dit qu'il y en avait des géantes, dans les cachots, et pour ça il évitait le plus possible de s'approcher de cet endroit. Rock'N'Roll pouvait faire son valeureux, s'il y avait une chose, une seule chose, qui pouvait le faire flipper, c'était bien les araignées. Pourquoi les araignées, pourquoi toujours des araignées! Pourquoi, au moins une fois dans sa vie, le méchant de l'histoire ne pouvait il pas être un papillon?!

Sauf que là, celle là était énorme. Noir toute velue, ses billes sombres luisaient au soleil, et au sol à ses pieds, grouillaient des dizaines, des centaines d'autres petites, de diverses tailles. Le Coeur de Rock rata un battement, les araignées vinrent sur lui. Il en rata un second, et il entendit le cri étouffé de son guerrier, qu'il vit s'effondrer à terre. L'araignée géante se leva vers lui, qui était figé de terreur. Son garde du corps était mort, le loup blanc avait disparu, il ne restait plus que ce montre et ses miniatures, et lui.

Il n'en fallu pas plus. Rock se retourna d'un bon et se mit à courir. Aussi vite qu'il le put. Mais il ne lui fallu que quelques secondes pour se souvenir de sa mission. Il s'arrêta, se retourna et aperçu l'araignée se diriger vers lui rapidement, avec ce son horrible de ses pattes qui touchaient le sol. Quand la chose fut à une dizaine de mètres, Rock N Roll se retourna, et recommença à courir, à une cadence plus modérée.

Il s'arrêta encore une fois et attendit que l'araignée le rattrape, son coeur battait à tout rompre. Une dernière fois, il se laissa approcher malgré sa peur. Alors, il se remit à courir, encore et encore, et quand le camp fut à portée de vue, il accéléra, prenant de l'avance. Il s'arrêta en plein milieu de a place, exténué, la peur l'ayant vidé de toute énergie. Mais il ne lui fallu qu'une demi seconde pour repartir vers la caverne. Il passa devant Ware qui était caché derrière le rocher, Rock lui jeta un regard qui voulait tout dire. S'il était revenu seul, c'était parce qu'il était le dernier. Et en un éclair, il fut dans la caverne, jetant le même regard à Hydromos.

Effrayé, exténué, Rock avait frôlé la mort, il alla se rouler en boule contre une paroi, près de ses cousins qui s'inquiétaient, il ferma les yeux, il aurait pu mourir, il était terrifié.





__________________________

Dyslexique~
Revenir en haut Aller en bas
https://tyshellfroufrou.deviantart.com/
Tyshell Froufrou
« Dieu peluche
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 13
Personnages:
PROFILLocalisation : Belgique
Emploi/loisirs : chômeuse à plein temps

Messages : 1571
Age : 18
Date d'inscription : 09/11/2017

Points : 2896

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   23/11/2018, 13:18

La mort, ce démon




Le cri d'alarme fit se dresser aslan sur ses pattes. Il était, pour une fois, en train de s'entrainer avec les escadrons, quand les hurlements se mirent à raisonner. Heureusement, la stratégie à suivre avait été établie et communiquée à l'intégralité du clan.

Vous connaissez la marche à suivre!

Il ordonna ainsi l'évacuation du terrain d'entrainement, et quand il ne fut plus que le seul à s'y trouver, il se rendit rapidement au centre du camp, là où ce messager devait se rendre pour attirer le cavalier. Une boule d'angoisse naquis dans la gorge d'Aslan. Il n'avait pas connu de vraies batailles depuis ultimate, et beaucoup ici étaient trop jeunes pour avoir connu cette funeste période.

Quand il arriva sur place, beaucoup étaient déjà tapis, prêt à se battre. Il pouvait discerner l'angoisse dans les yeux de certains d'entre eux, souvent les plus jeunes. Ware était sur son rocher et avait fini son discours, Aslan n'en avait pas besoin pour se donner du courage, mais il se doutait que ce que Ware avait dis en avait soulagé, ou détendu, d'autres ici. Aslan lui adressa un signe de tête avant de se rendre à son tour à sa place, caché.

Le temps sembla long, il sentait son coeur battre dans tous les membres de son corps, il lui semblait que tout ceci n'était qu'un exercice, mais il savait que c'était faux, et que tôt ou tard le cavalier surgirait.

Le messager ne venait pas, le bêta eut peur qu'il lui soit arrivé quelque chose. S'ils allaient sans aucun doute essuyer des pertes, Aslan espérait qu'elles ne fussent pas nombreuses. Mais les cris de douleurs qui leur provenaient montrait déjà que le combat à suivre allait être dur.


Un bruit de course leur parvint, Aslan dressa les oreilles et vit Rock déboucher dans le camp. Mais il s'arrêta en plein milieu comme un idiot. Cependant le bêta n'eut pas le temps de penser "bouge toi sombre idiot!!" car Rock le fit tout seul, se dirigeant comme convenu à la caverne. Il était seul, pas besoin de paroles, le guerrier qui le suivait était mort. Rock fit un signe de tête qu'Aslan ne pu bien déchiffrer, à Ware, puis s'en alla vers la caverne.Aslan pris une profonde respiration. Le cauchemars commencerai bientôt.

__________________________

Dyslexique~
Revenir en haut Aller en bas
https://tyshellfroufrou.deviantart.com/
Tyshell Froufrou
« Dieu peluche
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 13
Personnages:
PROFILLocalisation : Belgique
Emploi/loisirs : chômeuse à plein temps

Messages : 1571
Age : 18
Date d'inscription : 09/11/2017

Points : 2896

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   23/11/2018, 14:22

La Mort, ce démon


Ades n'était que rage et fureur, plus aucune raison ne l'habitait. Il ne prêta pas attention à la chienne blanche qui se jetait sur Milenko. A vrai dire, Ades se fichait de la survie de ce ringard. Car Ades était fort, grand, crains et fuit, il pouvait gagner tout seul. Mais seulement cette plaie de loup le fuyait et courait bien vite. Dès qu'Ades pensait l'avoir, cet enfoiré s'éloignait encore plus. Ce qui avait le don d'énerver encore plus Ades, qui grogna de rage face à la sauterelle.


Mais, alors qu'Ades pensait que le loup allait s'arrêter une troisième fois pour le narguer, ce dernier accéléra et disparu de la vue du monstre. De frustation, Ades hurla. Ce puceron allait mourir. Il fonça tout droit, ne prêtant nulle attention à la puanteur clanique qui embaumait les lieux. Il aurait pu renverser tout ce qui se trouvait sur son chemin. De la bave perlait sur ses babines, ses griffes, ses crocs le démangeaient. Une soif intarissable le guidait.

Progressivement, les arbres autour de lui s'espaçaient, puis il arriva en trombe dans le centre du camp. Les muscles bandés, les yeux exhorbités, la bave ruisselant sur son museau, et sa brume qui l'entourait. Il se tourna plusieurs fois sur lui même, il n'y avait rien, mais il savait que c'était ici. Il hurla. Un premier loup apparu, Ades se rua dessus, l'attrapa par la nuque, le secoua, puis il lança son corps loin derrière lui en hurlant.

Si les autres ne pouvaient le voir, ils avaient sous les yeux l'objet même de leur pire mort, et la peur qui les habiterai alors pouvait les trahir. Ainsi, Ades les tueraient, un par un.




hrp:
 


__________________________

Dyslexique~
Revenir en haut Aller en bas
https://tyshellfroufrou.deviantart.com/
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 10
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 2220
Age : 25
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 3103

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   24/11/2018, 12:26

QUOLTZEC


Tout le monde était extrêmement tendu, nombreux étaient les loups trop jeunes pour avoir connu une bataille avant ce jour. A ses cotés, Ware semblait concentré. Il avait confiance en sa force, ça ne faisait aucun doute. Après tout, qui aurait pu combattre la créature géante en laquelle il pouvait se transformer? Les derniers retardataires arrivaient et se mettaient en place. Parmi eux, Aslan, le Bêta issu du feu. Il fit un signe de tête à l'alpha avant d'aller se mettre en place. La tension augmentait à mesure que les cris de douleur et de rage se rapprochaient.

Rock' déboula enfin sur la place centrale du clan. Visiblement terrifié, son corps semblait comme trempé de sueur, sa fourrure complètement hérissée. Ce cavalier devait être monstrueux... Alors qu'il allait quitter son poste pour le rassurer et qu'il puisse repartir vers la planque, il sembla se reprendre ses esprits. Il disparut à la vitesse de l'éclair.

Les bois s'écartèrent enfin pour laisser la place à une meute de loup. Le coeur de Quoltzec s'accéléra. Ces petits gabarits, ces couleurs, ces plumes et ces ornements... Et au milieu, Ce loup sombre aux yeux brillant de folie religieuse. Ils étaient là pour lui! Il commença à reculer, perdant le contrôle de son pouvoir. Le taux d'oxygène dans l'air explosa, faisant accélérer d'autant plus les battements de son coeur. L'alpha Aztec avançait, ses babines écumant de colère. Un des guerriers se lança sur lui, il lui brisa la nuque d'un coup sec. La colère le rendait encore plus puissant que dans ses souvenirs de louveteaux. Puis derrière lui, trois loups avancèrent. Entre leur crocs, les corps sans vie de Neema, de Piuma et d'Angelis. Il laissa échapper un gémissement de douleur si profond qu'il sentit son coeur se briser dans sa poitrine. Sa louve, ses princesses. Pourquoi vivre si elles ne vivaient plus? Perdant le contrôle total de son pouvoir, il fit chuter le niveau d'oxygène à zéro. Il s'asphyxiait tout seul.

Peu à peu, des points noirs obscurcirent sa vue. La douleur dans sa poitrine était telle qu'il se laissa tomber au sol. Il ne chercha pas à lutter. Sa mère et toutes les louves de sa vie l'avaient précédées dans l'autre monde. Il serait enfin heureux avec elles sans craindre de les perdre à nouveau, pourquoi lutter. La mort était douce finalement. Et il privait son père de la satisfaction de le sacrifier sur un hotel.

Le noir l'envahit peu à peu. Il se sentait se détacher de son corps, enfin léger. Dans le noir, alors que sa conscience le quittait, que le sang n'irriguait plus son cerveau, qu'il mourrait, un immense oeil d'or s'ouvrit...

__________________________
Mes personnages:
 

Revenir en haut Aller en bas
echapp

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 3
Personnages:
PROFILMessages : 173
Date d'inscription : 16/08/2018

Points : 266

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   26/11/2018, 15:47

-Okazeh-


Le camp était dans l'attente. Aslan avait rejoint le reste des combattants, tout le monde était à sa place. Le vent froid soufflait doucement, soulevant la poussière comme un jour normal. La seule différence était les hurlements de peur qu'on entendait étouffés au loin et la tension qui régnait dans le campement. Le temps paraissait s'étirer, comme les après-midi d'été ou la chaleur accablait n'importe quel loup. Okazeh eut une pensée pour Rock, qui était sensé attirer le cavalier : et s'il avait échoué ? Elle essaya de ne pas y penser, et serra les dents.

Soudain, le messager sorti des buissons à toute allure. Même de loin, Okazeh put apercevoir l'éclat dans ses yeux, sa fourrure poisseuse de sueur : il était paniqué. Elle banda ses muscles et se prépara à attaquer. L'heure était venue. Ses battements de cœur étaient profonds et calmes. Elle entendit une courses folle et lourde arriver droit vers le centre du campement. Le cavalier était là.

Les branches d'arbres s'écartèrent d'un coup, comme avalés par une immense masse mouvante, tourbillonnante. Une vague. Une vague terrifiante, comme animée d'une volonté propre, qui éclaboussait le sol, teintant la poussière comme si c'était du sang. Okazeh sentit son cœur s'emballer de manière incontrôlable. Elle voulu hurler aux autres de se mettre à l'abri, voulut s'enfuir en courant pour ne pas mourir noyée, mais elle était tétanisée, incapable de parler, de respirer même alors qu'elle tremblait de tous ses membres. La vague l'appelait à elle, lui susurrant qu'elle ne pouvait s'échapper, qu'elle mourrait noyée, la gueule ouverte, les poumons emplis d'eau, qu'elle sombrerait dans les abysses, toute lumière s'éteignant à jamais pour elle. Elle se senti sangloter d'angoisse alors que son corps refusait toujours de lui obéir.

Puis, un des guerriers se jeta dans la masse d'eau, tous crocs dehors, avant de se faire déchiqueter et emporter. Même dans sa panique, Okazeh fronça les sourcils, tentant de réfléchir : Pourquoi avait-il fait ça ? Elle n'avait pas bougé de sa cachette, pourtant il lui semblait que l'eau n'avançait pas. La vague qui déferlait semblait coincée autour d'un point, point sur lequel son congénère s'était jeté. Elle prit une inspiration anarchique. Il fallait qu'elle se reconcentre, la panique attendrait. Peut-être que le cavalier utilisait l'eau pour se défendre. Elle serra les dents. Elle devait agir.

Toujours cachée, Okazeh activa son pouvoir. Le vent caressa ses pattes, puis prit de plus en plus d'intensité. Elle repéra un lourde branche cassée près de la vague mouvante. Ça devrait faire l'affaire. Elle grogna et créa une tornade autour de la branche, la soulevant difficilement de terre. Cette dernière était lourde, et Okazeh avait les pattes qui tremblaient violemment de peur. Elle contracta ses muscles : pas question de flancher maintenant. Elle grogna de nouveau, plus fort, et accéléra la tornade. La branche se souleva franchement, et d'un mouvement rapide, alla se perdre dans la vague d'eau. Okazeh se relâcha, les yeux écarquillés, le coeur battant toujours à tout rompre. Elle avait vu la branche se perdre dans le tumulte : avait-elle touché sa cible ?
Revenir en haut Aller en bas
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 439
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 611

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   8/12/2018, 23:09


Triss

La Mort, ce démon

Lattente me semblait interminable. Qu'est-ce qui allait sortir de ces bois... Surtout l'attente de voir enfin Rock amener le Cavalier au camp, dans notre piège. L'angoisse qui lui soit arrivé quelque chose, alors qu'il mettait tant de temps à arriver... Avec sa vitesse, il devrait déjà être là... Finalement, il déboucha du bois et s'arrêta en plein milieu du camp, alors que le monstre arrivait dans le camp. Il était grand, musclé et son physique ne m'était pas inconnu. Je ne l'avais jamais vu personnellement, mais il y avait pas mal de rumeur à son sujet. Il était fort possible qu'il s'agisse d'Adès, un solitaire, assassin notoire des terres d'Elément Loup... Puis, soudain un mouvement en périphérie attira mon regard et je vis Aslan s'élancer en direction du démon. La peur me noua le ventre, s'il lui arrivait quelque chose... Les choses se passèrent à la fois si vite et si lentement... Il ne se passa qu'une fraction de seconde, et pourtant, j'avais l'impression que cet instant dura une éternité. Je voyais Aslan courir vers le monstre, mon ami, et même plus que cela... Puis soudain, la bête se jeta sur Aslan qui retomba sur le sol, inerte. Un hurlement de désespoir sorti du plus profond de mes entrailles suite à la scène qui se passait devant mes yeux ! Non, Aslan ne pouvait pas mourir ! Impossible. Je ne pouvais pas le perdre. Pas avant de lui avoir avoué. Pas comme ça ! Le désespoir, la rage et la tristesse s'emparèrent de mon corps et je m'élançais sa même réfléchir.

Je bondis de ma cachette et m'élançais vers le monstre, activant mon pouvoir. Des flammes ardentes couvrirent mon corps. Elles étaient si chaudes qu'elle tiraient dans le bleu, mais ce détail n'avait pas d'importance. Je fonçais vers la bête, telle une furie et me jetais sur lui, le percutant de plein fouet. Il n'avait pas le droit de tuer Aslan ! Les flammes ardentes recouvrant mon corps devaient probablement gravement le bruler, mais j'y ajoutais mes crocs et mes griffes. Puis mon instinct de cheffe d'armée et combattante repris quelque peu le dessus et je bondis hors de portée avant d'attaquer de nouveau, furtivement. Malgré les émotions fortes qui m'habitais, je sentais mon énergie baisser et je dus finalement me résoudre à éteindre les flammes qui couvraient mon corps. Je restais alors hors de portée du démon et mon regard dériva vers la corps inerte du loup à qui je n'avais jamais avoué mon amour... Je m'approchais, les larmes ruisselaient sur mon visage et je m'effondrais sur le corps, pleurant toutes les larmes de mon corps.

—"Alsan, non ! Pas toi, je t'en supplies... Tu ne peux pas mourir... Comment pourrais-je continuer à vivre alors que tu n'es plus là. Toi que j'aime... J'ai été stupide de ne pas t'avouer... Maintenant, il est trop tard..."


Finalement, le danger me rappela à l'ordre, mais je ne pouvais pas le laisser là... Difficilement, j'attrapais sa crinière et le traînait le plus rapidement possible hors du chemin du démon, continuant à pleurer toute ma tristesse.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2041
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2358

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   9/12/2018, 23:08


Ware

La Mort, ce démon
Rock’N’Roll était parti à la rencontre du Cavalier qui approchait, accompagné par un guerrier qui devait assurer sa protection. Le messager avait insisté pour ne pas être seul. Ware se doutait que celui qui serait à ses côtés mourait, mais il avait fini par accepter.
Alors que le temps était comme en suspens, tous attendant l’arrivée du loup le plus rapide du Désert qui serait suivi par l’un des quatre plus puissants Adeptes d’Akui. A quoi ressemblerait-il ? Serait-il le même pyromane qui avait ravagé le camp du Clan de l’Eau quelques mois plus tôt ? C’était peu probable, les puissants combattants d’Akui se seraient sûrement répartis sur les clans. Le dieu était aussi fin stratège que les meilleurs de l’Air, si ce n’était plus.
Finalement, Rock’N’Roll déboula sur la place et s’arrêta, visiblement terrifié. Il repartit peu après, jetant un regard particulier à Ware. Ce dernier savait ce qu’il signifiait : celui qui était avec lui avait péri. C’était prévisible, le loup-reptile était presque certain que son compagnon ne survivrait pas. A présent que le messager avait fui, le Cavalier approchait.
Ce qui apparut à sa vue, Ware n’aurait pu s’y attendre. Il vit Pandore, la redoutable nécromancienne et création d’Akui. Était-elle revenue d’entre les morts ?! Ce n’était clairement pas impossible que le Dieu des Éléments ait pu la recréer. Des loups aux allures de mort-vivants s’avançaient sur la place. Que faire contre elle ?! La puissance des quatre clans avait été nécessaire pour la vaincre la première fois et au prix de nombreuses vies. Qu’est-ce que les combattants issu du Feu et de l’Air pouvait faire ?
Ware prit une profonde inspiration et retrouva son calme. Il ne devait pas céder à la panique ou toute cette embuscade pourrait tourner au bain de sang et à la fin du jeune Clan du Désert. Pour son clan, il ne devait pas fléchir. Si Pandore était revenue, elle ne partirait pas d’ici en vie ! Mais un bruit de chute attira son attention.
L’Alpha du Désert se retourna et découvrit Quoltzec, le bêta issu du clan d’Hydromos, à terre. Il semblait ne plus arriver à respirer. Quand il tenta d’approcher, il se retrouva prit dans le même phénomène et recula aussitôt pour ne pas finir asphyxié. Le bêta sembla mourir. Lorsqu’il rendit son dernier soupir et que son regard devint vide de vie, un troisième œil doré s’ouvrit sur son front. Le loup-reptile eut un mouvement de recul surprit. Qu’est-ce que c’était que ça ? Le loup aux courtes ailes dorées n’était pas de la région, qui sait ce que ce troisième œil pourrait bien produire.
Cela avait accaparé l’attention de Ware pendant un moment et il revint à la réalité en entendant le fracas d’une grosse branche. Un souffle de vent avait envoyé une branche imposante dans la direction de Pandore. C’était probablement Okazeh avec son pouvoir lui permettant de manier des objets lourds grâce à la force du vent. Triss se jeta ensuite sur la nécromancienne, passant entre les loups mort-vivants comme si…. Ils n’étaient pas là ! Était-elle folle ou… L’Alpha observa mieux et remarqua que Triss avait partiellement traverser certains d’entre-eux. Tout ceci était une illusion ! Ces mort-vivants n’étaient pas là et ce n’était probablement pas Pandore qui leur faisait face ! Aussitôt, les loups et la vision de la nécromancienne s’estompèrent, révélant la vraie nature du Cavalier. C’était un loup qu’il connaissait de vue et de nom : Ades. Il était très dangereux, pervers et cannibale. Pas étonnant qu’Akui s’en soit fait un bras armé. Il n’était sans doute pas du genre à beaucoup réfléchir.
Triss avait reculé après avoir désactivé son pouvoir qu’elle avait utilisé à son maximum pendant quelques minutes. Elle s’effondra ensuite en pleurant sur une branche et pleura la mort d’Aslan tout en avouant qu’elle l’aimait. Alors c’était ce qu’elle voyait à cause de ce monstre ? Son pouvoir était de matérialiser une grande crainte ? C’était plausible. Mais maintenant, son manège ne marchait plus sur lui.
Ware sortit et sa cachette et se rapprocha du Cavalier qui se faisait appeler Mort. Il n’allait pas laisser les siens se faire vaincre par la peur comme ça devait avoir été le cas pour Quoltzec, alors qu’il fonçait vers lui il lança.

« L’ennemi est là ! Il vous fait juste voir vos plus grandes peurs ! Surmonter cette illusion et vous verrait le véritable ennemi ! »

Il semblait avoir attiré l’attention du Cavalier sur lui en parlant ainsi. Tant mieux. Ware était probablement le mieux placé pour pouvoir subir les attaques de ce monstre qui faisait une taille similaire à la sienne. L’Alpha du Désert se mit en position et porta un coup de griffe violent à son ennemi (attaque 8/100). Il recula ensuite et se plaça à une distance raisonnable, prêt à attaquer de nouveau (Ware peut être attaqué, il ne se défend pas). Les autres combattants ne tarderaient pas à rejoindre le combat. Une fois son pouvoir surmonté, ce monstre sera bien plus facile à tuer.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Tyshell Froufrou
« Dieu peluche
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 13
Personnages:
PROFILLocalisation : Belgique
Emploi/loisirs : chômeuse à plein temps

Messages : 1571
Age : 18
Date d'inscription : 09/11/2017

Points : 2896

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   Hier à 11:28

La mort, ce démon



Le temps semblait long, entre l'arrivée de rock et l'arrivée du cavalier. Un grondement sourd parvint aux oreilles d'Aslan, il plissa les yeux, tendant les muscles, prêt au combat. Le grondement devenait de plus en plus fort, de plus en plus violent, et soudain les arbres s'écartèrent pour laisser passer une vague. Une vague rouge.

C'était du sang. L'odeur acre et métallique le prouvait. Aslan défailli presque. Il ouvrit grand les yeux. La vague vint percuter les flancs de la montagne et le sang stagna en une épaisse couche profonde, elle lui arrivait presque aux pattes. A sa surface, des dizaines de petits corps flottaient. Des bébé... des enfants. Des âmes innocentes qui avaient encore toute leur vie devant eux. Un flot de rage envahi Aslan. Parmi les cadavres, il en reconnu plusieurs, des petits qui lui courraient entre les pattes le matin même. Ses yeux lui piquèrent, il se mit à prier les dieux mentalement, qu'on prenne sa vie, si cela pouvait sauver au moins un des petits qui flottait dans la mélasse. Ses yeux s'arrêtèrent sur le corps désarticulé de deux petits en particulier. Il reconnu les enfants de Quoltzec. Il tourna vivement la tête vers le bêta, avait il vu? Mais le spectacle saisit Aslan d'effroi. Le bêta doré était saisi de convulsions, et soudain il s'écroula. Pour ne plus bouger.

Aslan ferma les yeux un instant, mais le temps n'était pas au receuillement. Un cavalier devait venir, et Aslan lui ferai payer toutes ces vies perdues. Un soldat se jeta dans le liquide pourpre, mais soudain un tourbillon se créa sous lui et il fut vite englouti. Son cadavre émergea peu de temps après.

Alors un bâton, assez épais, comme un jeune tronc coupé , se mit à flotter, puis vola vers le centre du ras de marée. Il ne semblait pas dérangé par le liquide poisseux qu'il traversait, comme si c'était irréel... Aslan plissa des yeux, ne quittant pas le baton des yeux. ce dernier sembla heurter quelque chose avant de tomber et en le voyant choir au sol, Aslan compris. Le sang disparu, les cadavres disparurent, sauf celui du soldat, qui gisait à terre la nuque en écharpe. Mort. Un rapide coup d'oeil lui confirma que la mort de Quoltzec n'était pas qu'une illusion. Quelque chose brillait sur son front... Mais Aslan était trop loin pour le voir. Il lança un rapide coup d'oeil à Okazeh en lui faisant un clin d'oeil d'encouragement. Elle avait porté un coup tout en restant en sécurité, et grâce à elle Aslan n'était plus sous l'emprise de ce maléfice.

Il observa le camp et reconnu Ades, le vampire, qui avait toujours hanté les terres solitaires. C'était un monstre, Aslan se campa sur ses pattes, prêt à sauter, il fallait lancer l'assaut. Mais Triss hurla, le déstabilisant, que se passait il?? Il lança un regard à la cheffe d'armée , elle s'était entourée de flammes, et fonçait vers le monstre. Il ouvrit grand les yeux, elle se battait en frontal. Mais elle était seule. Un loup vint lui porter secours, mais il tomba à terre. Si elle se battait seule elle allait finir par se faire tuer! Aslan grogna, hors de question de perdre son amie. Il activa son pouvoir et se focalisa sur le monstre. Alors qu'il sautait vers le démon, il vit Triss se ruer sur le bout de bois lancé plus tôt, et pleurer à chaude larme la mort d'aslan. Quoi? Aslan ne compris pas, il n'était pas mort! Elle tentait de tirer le bâton, qui était lourd, Aslan fonça vers elle pour la ramener à la raison, mais Ades fut plus rapide. Le cavalier fut sur Triss avant Aslan. Ce dernier hurla son nom.

A côté, Ware s'était mis à affronter le démon, Aslan en profita pour vite dégager triss.

__________________________

Dyslexique~
Revenir en haut Aller en bas
https://tyshellfroufrou.deviantart.com/
Tyshell Froufrou
« Dieu peluche
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 13
Personnages:
PROFILLocalisation : Belgique
Emploi/loisirs : chômeuse à plein temps

Messages : 1571
Age : 18
Date d'inscription : 09/11/2017

Points : 2896

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   Hier à 12:16


CE POST COMPREND DU CONTENU VIOLENT POUVANT HEURTER LES PLUS SENSIBLES
SI VOUS NE PENSEZ PAS POUVOIR EN SUPPORTER LA LECTURE, ABSTENEZ-VOUS



La Mort, ce démon


Le sourire monstrueux aux babines, il observait la réaction de tous les loups. Certains détournèrent le regard, il entendis des pleurs, l'un deux tomba, raide mort. Il voulu rire, mais il se retint avec difficulté, il fallait maintenir l'illusion.

Soudain il sentit un vent se lever, le vent était de plus en plus fort, il n'était pas naturel, il baissa la tête en grognant et en cherchant le clanique qui en était la source, bien décidé à le réduire en miette. Mais avant qu'il puisse le trouver, il sentit un énorme poids cogner son cou. Son souffle fut coupé quelques secondes, il failli perdre l'équilibre, mais il était bien campé sur ses pattes, il ne bougea pas d'un poil. Le bâton retomba au sol alors que la rage s'amplifiait en lui.

Un cri le détourna de sa recherche, un autre poids le percuta mais Ades avait eu le temps de le voir venir, il repoussa la louve violemment mais sentit des brulures au niveau de ses pattes, il l'observa, elle était couverte de flamme. Cependant, cette dernière n'en démordit pas, et elle se rua sur Ades à nouveau. Elle mordait et griffait, et le feu le brûlait. Il grogna en tentant de se défendre. Heureusement son poil et sa peau étaient épais, il ne sentit aucun coup de morsure ni de griffes (résistance aux griffes et morsure: 12) Cependant il n'était pas conçu pour résister au feu, et la chaleur le brula, il en rugit. (résistance aux brulures: 78) Quel plaisir! La douleur ardente qu'il ressenti en ce moment lui faisait atteindre l'extase. Mais cette louve allait payer son affront. Alors qu'elle se jetais encore sur lui, il roula à terre pour l'esquiver et pour éteindre les flammes. Il sentait le roussi, ce n'était pas une odeur agréable, mais le plaisir jouissif qu'il ressentait lui donnait des ailes, il se sentait capable de tout. La louve recula alors que ses flammes disparaissaient, Ades se jeta sur elle, mais un loup gris s'interposa entre les deux loups. Ades grogna de frustration d'avoir été privé de sa proie, en un coup de dent il égorgea finement le loup qui tomba au sol, agonisant. Une mort lente et douloureuse, des vagues de plaisir firent frémir Ades.

Il vit la louve choir sur le bâton de tout à l'heure, et se mettre lentement à le tirer en pleurant et en gémissant. Parfait, elle était la cible parfaite. Ades sentit la température de son corps augmenter, il ne s'en occupa pas, il se jeta sur la femelle. (Attaque: -8) Il la bouscula pour la faire tomber et la saisis par le ventre. Il la secoua violemment, sentant le sang de la louve se verser dans sa gueule, il frémit, ayant envie de tout boire, mais il avait une mission. Il balança la louve contre un rocher.

En même temps, un éclat vert lui barra le passage. Il entendit sa voix hurler, et à ce moment Ades sentit son pouvoir diminuer, sa brume disparu. Il grogna, plein de rage, à présent mis à nu, il ne lui restait que sa puissance physique et la force que le plaisir pervers de la douleur qu'il ressentait émanant de lui et des autres lui procurait.

Le lézard Vert s'attaqua à Ades (esquive: 60), c'était une attaque puissante, et si bien visée Qu'Ades n'eut pas le temps d'esquiver. Il se ramassa le coup furieux du lézard en pleine face. Il poussa un cri perçant. Son corps était bouillant, il avait senti son oeil éclater, un rideau rouge couvrait la moitié de son champs de vision, ça lui faisait mal à en mourir, du sang maculait toute la face gauche de son visage, des bouts de peau avaient sûrement été arraché.

Ades avait baissé la tête pour accuser le coup, mais avant que le lézard ne riposte à nouveau, il le fixa de son oeil valide, et un sourire macabre se dessina sur son visage, un sourire maculé de sang, Ades prenait son pied. Il attaqua à son tour. (attaque: 13) D'un geste vif, Ades plongea, saisissant la patte avant du loup vert entre ses pattes. Il se redressa alors et le traina sur un ou deux metres, appuyant de plus en plus fort sur la patte. Il grogna en secouant quelques gestes vifs, il avait une peau épaisse que le démon n'arrivait pas à percer avec ses crocs. Il augmenta la pression, il sentit quelque chose se briser et une vague de plaisir le parcouru à nouveau. Il lacha le lézard. Son corps bouillait de plus en plus, lui donnant la migraine.

Il se retourna en laissant le lézard à la patte brisée et s'avança au centre du terrain. La louve de feu n'était plus là, une trainée de sang montrait où elle était passée, et entre elle et le monstre, se tenait un loup à la crinière imposante, qui le fixait dans les yeux, la machoire serrée, le visage brûlant de colère. Sans aucun doute, ce loup était à l'origine des maux d'Ades. Le monstre se rua vers lui, toutes griffes dehors (attaque: 80) Mais il avait la moitié de sa vue couverte d'un rouge opaque, il rata sa cible, le loup l'ayant esquivé sans problème. Il riposta, saisissant Ades au cou. (Attaque d'Aslan: 73) Malgré la pression exercée, le pelage fort épais du démon à cet endroit lui permis de se dégager, Ades fut rapide, Alors que le loup noir et gris accusait le coup de son échec, le démon le plaqua au sol (attaque: 15) et lui laboura le dos de ses griffes. Le loup à crinière se retourna alors, faisant tomber Ades qui jubilait. (Esquive: 23), réussissant à s'éloigner avant que ses blessures ne deviennent trop importantes. Le lou clanique rugit, Ades rugit. Tous deux engagés dans un combat verbal.

Au moment où Ades s'y attendait le moins, le loup à crinière se rua sur lui, le faisant tomber. Il sentit sa gueule s'enfoncer dans le sol, alors qu'une machoire lui saisissait le museau. Le démon n'avait pas de protection à cet endroit, il sentit les crocs lentement s'enfoncer, il se débatti, et se releva aussi vite qu'il le pu quand la pression disparu. Mais le loup à crinière avait déjà reculé, hors de portée, emportant le fardeau de la louve avec lui. Ades était seul au milieu du ring, couvert de sang, et pas que le sin, l'herbe du camp couvert de ce liquide précieux. Deux cadavres à ses pattes, bien déterminé à en laisser choir d'autres.





__________________________

Dyslexique~
Revenir en haut Aller en bas
https://tyshellfroufrou.deviantart.com/
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: La Mort, ce démon ft Désert   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Mort, ce démon ft Désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» tuto haradrim, opération désert
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « .Zone RP :: △ Clan du Désert △ :: • La forêt des lys de feu-