Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Service de livraisons à domicile... |Bélial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 429
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 590

MessageSujet: Service de livraisons à domicile... |Bélial   24/9/2018, 20:37


Ekynox

Service de livraisons à domicile...

Le soleil se levait à peine, lorsqu'avec Mère nous avions mis les voiles en direction des terres claniques. Les temps devenaient de plus en plus durs pour les solitaires, ils n'avaient jamais été faciles, mais là, Akui avait décider de tuer tout ceux qui refusaient de le rejoindre. Nous nous étions concerté avec Mère et il était absolument hors de question de le rejoindre si nous avions un autre choix. Père m'avait dit, avant de partir, qu'il avait décidé de rejoindre son frère et sa famille dans le clan de la Terre. Sur le moment, Mère et moi avions décidé de rester ensembles, à l'endroit que nous avions toujours connu. Mais les temps devenaient vraiment trop dangereux cette fois. Et si nous avions une chance d'être acceptés dans un clan, c'était celui de mon père. Du moins, je l'espérais...

Le voyage nous prit plusieurs jours, nous avancions prudemment et lentement, Mère n'avait plus la même condition physique que moi, elle avait une bonne allure, mais se fatiguait plus vite que moi. Malgré tout, il était hors de question que je la laisse en arrière comme elle me le proposait parfois. Nous faisions également des haltes pour chasser et évitions de circuler la nuit. La nuit, tous les monstres étaient de sorties, tout le monde savait ça.

Il était également inutile de préciser que si j'avais du entreprendre ce voyage seul, je me serais très certainement perdu. Mère, par contre, connaissait le chemin. Elle nous fit longer les terres de l'Air pour éviter les marais pleins de grosses bestioles toutes plus dangereuses les unes que les autres. Plusieurs fois, nous croisâmes des sentinelles de l'air mais Mère leur signala simplement que nous ne faisions que longer leur frontières, sans intentions de les franchir. Et même s'ils nous suivirent un moment, discrètement, ils ne nous causèrent pas d'ennuis.

Après des jours de marches, ma mère me signala que nous arrivions gentiment près de la frontière du lcna de la Terre, la nature devenait un peu plus verdoyante. Nous fîmes une dernière halte parce que la nuit tombait et que nous étions encore trop loin pour y arriver avant la tombée de celle-ci. D'autant plus que Mère releva qu'arriver aux frontières ne suffisait pas, il faudrait encore faire quérir Bélial, mon père et attendre sa venue avant de pouvoir entrer dans les terres. Alors nous choisîmes un immense arbres avec des racines creuses et nous blottirent l'un contre l'autre pour la nuit. Nous prenions des tours de garde pour ne pas nous faire surprendre par un quelconque intrus. Lorsque mon tour de dormir arriva enfin, je tombais immédiatement dans les bras de morphée. Je ne fus réveillé que par un rayon de soleil qui m'éclaira le visage, entre les racines de l'arbre. Je réveillais Mère et nous reprîmes la route direction les frontières de la Terre.

Il ne nous fallu quelques heures de marche pour apercevoir les plantes mouvantes qui servaient de frontières aux membres de la meute de la Terre. Mère appela pour que quelqu'un vienne nous voir. Par ces temps sombres, il aurait été bien étonnant que les frontières ne soient pas gardées. Elle m'ordonna de la laisser parler. Lorsqu'un loup arriva, elle prit la parole :

—"Nous demandons à voir Bélial."


—"Et qui dois-je annoncer ? Vous croyez vraiment qu'il viendra..."


—"Dîtes lui qu'Hyrménia, une vieille amie le réclame, ainsi que son fils. Je vous garanti qu'il viendra !"


Le loup clanique ouvrit de grands yeux et hélas un camarade pour lui demander de nous surveiller avant de partir vers l'intérieur des terres. Il n'y avait plus qu'à attendre maintenant, en espérant qu'il vienne. Mais je ne voyais pas vraiment de raisons à ce qu'il refuse. Nous avions formé des liens avant qu'il ne rejoigne le clan de la Terre. Enfin, dès lors où il avait décider qu'apprendre à me connaître ne serait peut-être pas une si mauvaise chose... D'un commun accord avec ma mère, nous nous allongeâmes près d'un arbre, attendant tranquillement la venue de mon père. Cependant, un détail ne m'échappa pas... Mère était tendue, et ce n'était pas la perspective de ce qui pourrait nous avoir éventuellement suivi, mais bien celle de ce qui allait arriver ensuite... Je décidais de lui en parler :

—"Mère, tu es tendue, que se passe-t-il ?"


Elle me regarda dans les yeux et sembla hésiter un long moment avant répondre :

—"Tu as raison Nox, je me fais du soucis. Pour toi, je suis presque certaine qu'il n'y aura aucun problème pour ton adhésion au clan, étant le fils de Bélial, tu fais presque déjà parti de la meute... Mais pour moi, je suis une solitaire, je l'ai toujours été, ou presque, et quand je ne l'étais pas, j'étais louve du clan de la Mort pour Pandore, puis membre du clan d'Ultimate... Le clan de la Mort et celui d'Ultimate ont causés de lourdes peines parmi les clans... Si quelqu'un me reconnaît et me juge sur mes actes passés, je ne presque certaine que les portes des clans seront fermées pour moi. "


—"Je n'irais pas s'ils ne veulent pas de toi !"


—"Non Nox, tu iras ! Ta sécurité est plus importante que la mienne. Bélial te protégera. Je ne te laisse pas le choix ! Tu iras, un point final, il n'y aucune discussion possible !"


Ma mère ne pouvait pas attendre de moi que je l'abandonne ici, juste à la frontière et que je la laisse livrée à elle-même ?! Elle viendrait avoir moi, je m'en fis le serment à moi-même. Même s'il fallait que je prenne le rang le plus bas de la meute, pour qu'elle puisse m'accompagner, je le ferais !


Revenir en haut Aller en bas
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2031
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2346

MessageSujet: Re: Service de livraisons à domicile... |Bélial   25/9/2018, 20:20


Bélial

Service de livraisons à domicile...
Bélial s’était fait à sa nouvelle vie de clanique. Certes, il était un peu moins libre de ses mouvements et avait moins l’occasion d’aller vagabonder. Mais dans un sens, par les temps qui courraient, mieux valait éviter de trop s’éloigner des groupes, même quand on était aussi fort que lui. L’idée de se retrouvait contre trois adeptes le grisait quelque peu, mais sa raison l’avait emporté jusqu’ici et il ne s’était pas risqué en territoires solitaires à la tombée de la nuit.
Le cendré avait pu retrouver son très apprécié jumeau, Gothic. Il avait aussi fait la connaissance sa famille. Il en avait déjà une qui se baladait sûrement dans la nature, mais celle-ci était assumée. Il s’occupait parfois des gamins et c’était amusant de l’observer de loin quand il gardait un œil sur Nils, le petit casse-cou qui semblait avoir hérité de son instinct de prise de risques inconsidérés et de bêtises enfantines. Cette petite famille s’était construite grâce à une Ystrelle, une bien belle louve qu’il s’était trouvée son frangin. Il prenait un malin plaisir à l’aider pour la remettre en forme en la pourchassant à travers les Plantes Mouvantes. Quel dommage qu’elle soit prise par son frère, il l’aurait bien gardé pour lui dans le cas contraire. Bien sûr, jamais il n’y toucherait par respect pour lui, quoique selon les circonstances…
Il y avait un autre truc que Bélial appréciait avec les clans, c’était qu’on avait un truc à manger tous les jours ou presque sans forcément avoir besoin de chasser, une besogne qui n’était pas vraiment à son goût. Il préférait largement flâner tranquillement à l’ombre d’un arbre par une douce après-midi et faire une sieste. Il n’avait pas très souvent cette occasion en vérité, Decalion le sollicitant souvent. Ses capacités à expliquer comment traquer et tuer une cible était visiblement convoité par les jeunes assassins de la Terre. Il aura peut-être un genre de fan-club d’admirateur dans quelques années, comme Gothic semblait déjà en avoir sans y prêter attention.
Bélial avait cru que sa tendance à ne pas toujours suivre les ordres et à les discuter allait énerver Decalion, mais au final, il semblait presque aimer ça. Il était vraiment bizarre ce Chef d’armée. Au moins, il n’était pas en mauvais termes avec lui, c’était déjà ça. Le cendré appréciait les combats d’entraînements, quelques occasions de montrer qu’il valait autant que son jumeau. Certains n’y avaient pas trop cru au départ. Quel dépit les avaient sans doute traversé quand ils l’avaient vu mettre à terre certains des meilleurs combattants du clan. Il devrait se faire une petite bagarre avec Gothic à l’occasion, histoire de voir lequel des deux était le meilleur.
Ce matin-là, Bélial était posé à l’ombre comme il le faisait souvent. Le fait de ne pas pouvoir beaucoup aller à droite à gauche l’incitait à rester dans les alentours du camp la plupart du temps. Il n’était pas d’entraînement ce matin, alors il n’avait qu’à attendre que le temps passe. Ce n’était pas une activité qui lui déplaisait plus que ça au fond, il aimait ne rien faire. Le cendré finit par trouver le sommeil et se lança dans une sieste matinale.
C’était sans compter sur l’agitation du camp. Il fut réveillé bien plus tôt qu’il ne l’aurait voulu. Quand il ne dormait pas autant qu’il le voulait, Bélial avait tendance à être de mauvais poils pendant un moment. Cette fois, c’était Brok, un garde de la frontière côté Plantes Mouvantes qui était venu le secouer. Le loup à dents de sabre lui jeta un regard agacé avant de lancer.

« J’espère que t’as une bonne raison de me déranger en pleine sieste Brok. »

Le garde hocha vivement la tête aussitôt avant de répondre.

« On te demande à la frontière. Une certaine Hyrménia et un autre loup plus jeune qu’elle dit être son fils. »

En entendant le nom d’Hyrménia, Bélial comprit qu’il allait devoir bouger ses fesses. Il soupira avant de se lever et de s’étirer un moment histoire de réveiller son corps toujours en partie ensommeillé. Le cendré s’ébroua ensuite brièvement avant de reporter son attention sur Brok.

« Bon, je te suis. »

Brok le mena à travers les Plantes Mouvantes jusqu’à la frontière. Celui qui était probablement de garde avec lui regardait en direction d’un arbre sous lequel étaient couchés deux canins que Bélial reconnut facilement : Hyrménia et Ekynox. Le second garde s’écarta en le voyant arriver, visiblement surpris de le voir arriver aussi rapidement. C’est vrai que c’était le genre du cendré de traîner les pattes, mais Hyrménia n’aimait pas beaucoup attendre quand il s’agissait de lui. Ils auraient pas pu le suivre y’a trois mois ? Plutôt que de se pointer maintenant ?
Bélial se dirigea vers ceux qui étaient plus ou moins sa famille directe. Hyrménia n’avait jamais vraiment été sa compagne. C’était un coup des chaleurs et ça avait donné Ekynox. Il aurait préféré ne rien avoir suite à cette union purement instinctive, mais il avait un fils et le cendré ne comptait pas le laisser aux pattes des adeptes d’Akui. Il ferait son possible pour qu’il puisse intégrer le clan. Pour Hyrménia, c’était une autre histoire…
Le loup à l’aspect démoniaque, tellement craint par certains mais pas par ces deux interlocuteurs, arriva assez près pour leur parler sans crier et de sorte à ce que les deux gardes ne les entendent pas.

« Salut vous deux. Je comprends pas trop pourquoi tu m’as fait déranger Hyrménia. C’est pas à moi de choisir qui entre et sort du clan. C’est le boulot de Léone, Aurë ou Karara. »

Le loup massif soupira avant de s’asseoir, conservant son calme malgré la sensation d’être là pour pas grand-chose. Faire chercher un bêta aurait été un gain de temps considérable. Il ajouta après un silence.

« Comment vous allez vous deux ? Les adeptes vous ont pas écharpé sur la route ? »

Il posait la question, mais à la vue de l’état des deux lupins, ils n’avaient pas fait de mauvaises rencontres en venant vers les territoires de la Terre. C’était plutôt positif sachant que les adeptes étaient devenus vraiment nombreux ces derniers mois. Bélial avait rejoins le clan de son frère juste avant que leur nombre augmente alors qu’Akui soumettait ou faisait tuer tous les solitaires. Qu’Ekynox et Hyrménia aient pu y échapper était une chance en soi.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 429
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 590

MessageSujet: Re: Service de livraisons à domicile... |Bélial   30/9/2018, 20:43


Ekynox

Service de livraisons à domicile...

Je n'eus pas le temps de dire ce que je pensais, et ce que j'étais prêt à faire à ma mère, car le garde qui était resté pour veiller sur nous tourna la tête vers l'arrière. Puis nous entendîmes des bruissements de feuille et enfin, Père apparut. Je fus soulagé qu'il soit venu, et je pense que Mère le fut tout autant que moi, si ce n'est plus.

—"Salut vous deux. Je comprends pas trop pourquoi tu m’as fait déranger Hyrménia. C’est pas à moi de choisir qui entre et sort du clan. C’est le boulot de Léone, Aurë ou Karara."


Mère sembla quelque peu gênée, elle regarda Bélial, puis moi, puis elle soupira et finalement elle lâcha :

—"Bonjour Bélial. Avant de demander les responsables de la meute, je voulais être certaine que tu voudrais de ton fils auprès de toi. Les terres solitaires ne sont sûres, nous avons dû nous rendre à l'évidence et nous refusons de rejoindre Akui. Mais si tu ne souhaites pas notre présence dans la meute que tu t'es choisi, nous tenterons notre chance dans une autre meute... Si cela ne te poses pas de problèmes, alors nous irons voir l'une des cheffes de la meute, ou l'une d'elle viendra à nous, je pense plutôt... "


Mère doutait-elle réellement que Père veuille de moi auprès de lui ?! Cette idée ne m'avait même pas effleuré l'esprit, nous étions devenus proches avant qu'il ne rejoigne le clan... En revanche, j'en vins à me demander si c'était réellement moi le problème dont Mère parlait. Sa question n'était peut-être pas dirigée vers la bonne personne. Père et Mère n'ont jamais été un couple, Mère ne m'a jamais caché que je suis le fruit d'une unique nuit de plaisir charnel. Donc peut-être cherchait-elle à savoir si Bélial aurait un problème à vivre dans la même meute qu'elle... J'osais espérer que ce n'était pas le cas. Je ne voulais pas devoir choisir entre l'un ou l'autre de mes parents...

—"Comment vous allez vous deux ? Les adeptes vous ont pas écharpé sur la route ?"


—"Non Père, nous n'avons pas croisé d'adptes. Nous avons voyager de jour, et la nuit nous nous assurions de nous mettre bien à l'abri. De plus, nous avons longé les frontières de l'Air pour augmenter nos chances de ne pas croiser d'adEptes. Les airs nous ont surveillés, mais nous ont laisser longer leur frontières pour venir ici. Je suis content de te revoir Père, tu me manquais."




Revenir en haut Aller en bas
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2031
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2346

MessageSujet: Re: Service de livraisons à domicile... |Bélial   21/10/2018, 17:44


Bélial

Service de livraisons à domicile...
Hyrménia sembla gênée quand Bélial mentionna qu’il n’était pas le mieux placé pour décider si oui ou non ils pourraient rejoindre les Terres. Elle regarda Ekynox, puis soupira avant de répondre.

« Bonjour Bélial. Avant de demander les responsables de la meute, je voulais être certaine que tu voudrais de ton fils auprès de toi. Les terres solitaires ne sont sûres, nous avons dû nous rendre à l'évidence et nous refusons de rejoindre Akui. Mais si tu ne souhaites pas notre présence dans la meute que tu t'es choisi, nous tenterons notre chance dans une autre meute... Si cela ne te poses pas de problèmes, alors nous irons voir l'une des cheffes de la meute, ou l'une d'elle viendra à nous, je pense plutôt... »

Elle semblait douter que le cendré tolérerait leur présence. Pourtant, il n’avait jamais exigé qu’ils restent loin de lui. Il était dans l’indifférence en ce qui concernait celle qui avait été sa compagne le temps d’une nuit. Pour ce qui est d’Ekynox, il préférait le savoir dans un clan que solitaire. Ce n’était pas la bonne période pour être un solitaire, les Adeptes d’Akui étaient partout à présent et le moindre loup isolé était une cible facile pour eux, soit pour recruter, soit pour torturer et tuer. On racontait qu’il y avait nombre de fous et de sadiques dans les rangs du dieu.
Le cendré haussa les épaules avant de répondre.

« Je m’en fiche que vous soyez dans ce clan. J’ai jamais exigé que vous restiez loin de moi en faite, j’ai juste pas spécialement envie de vivre avec vous au sens familiale. En plus, il ne fait pas bon être solitaire ces temps-ci. Je me sens un minimum concerné par l’avenir d’Ekynox, aussi je préfère le savoir dans un clan que potentiellement aux mains des Adeptes. »

C’est l’intéressé qui répondit à la question précédente de Bélial.

« Non Père, nous n'avons pas croisé d'adeptes. Nous avons voyager de jour, et la nuit nous nous assurions de nous mettre bien à l'abri. De plus, nous avons longé les frontières de l'Air pour augmenter nos chances de ne pas croiser d'adeptes. Les airs nous ont surveillés, mais nous ont laisser longer leur frontières pour venir ici. Je suis content de te revoir Père, tu me manquais. »

Il opina. Ils avaient suivi la route la plus sûre, bien qu’elle fut moins directe. De toute façon, Adeptes ou pas, traverser les Marais n’était pas l’idée du siècle, encore moins avec une louve âgée comme Hyrménia. Elle devait d’ailleurs avoir été éprouvée par le voyage.
En ce qui concernait leur possible intégration au clan, il ne devrait pas y avoir de problèmes pour Ekynox. Il était sûrement débrouillard vu l’âge avancé de sa mère. Mais en qui concernait cette dernière, le cendré était moins convaincu qu’elle serait acceptée.

« Pour ce qui est de votre intégration chez les Terres. Je pense pas qu’ils seront contre prendre Ekynox, surtout si je me porte garant. Mais pour toi Hyrménia, je suis pas sûr que ce sera possible. Tu es vieille à présent, il est probable qu’ils considèrent que tu ne serais pas utile au clan. »

Les paroles de Bélial étaient directes, voir crues, mais il valait mieux l’avertir de ce qui risquait de l’attendre d’entrée de jeu, ça lui éviterait une grande déception face à celle qui aviserait de leur intégration. Il ajouta.

« Je vais aller chercher une bêta, je doute que Karara se déplace pour si peu. »

L’Alpha de la Terre était difficile à voir ces derniers temps. Peut-être que l’âge commençait à peser sur elle. De ce qu’il en savait d’après Gothic, son pouvoir risquait de l’affaiblir prématurément par rapport à la moyen des loups. Il se demandait ce qui se passerait ensuite. Qui aurait les épaules pour diriger le Clan de la Terre ? Mais bon, ce n’était pas le genre de considérations importantes pour le moment.
Si ils n’avaient rien de plus à lui dire, le cendré s’en alla vers le camp pour chercher Léone. Même si beaucoup critiquaient cette bêta, elle avait son autorité et un charme sauvage certain. Elle était un peu comme Gothic et lui, une combattante puissante. Le rôle de bêta n’était peut-être pas le meilleur pour elle, mais il ne remettrait pas en question l’avis d’un alpha sur le choix de ses bêtas.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 429
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 590

MessageSujet: Re: Service de livraisons à domicile... |Bélial   7/11/2018, 21:22


Ekynox

Service de livraisons à domicile...

Les paroles de mon père concernant son avis sur ma venue au sein de sa meute furent un soulagement. Il n'était pas contre, il était même plutôt soulagé que nous souhaitions intégrer un clan plutôt que rester solitaires. En revanche, lorsqu'il mentionna l'intégration au clan de Mère, je fus pris d'une angoisse... Si j'étais le fils de Bélial, mon intégration au clan semblait presque acquise, d'autant plus que j'étais jeune et bon chasseur, Père le savait... Mais il avait raison, mère était vieille, il y avait déjà quelques mois qu'elle n'avait plus sa forme physique d'avant et que lors de nos chasses, je faisais le plus physique du travail. Avant aujourd'hui, ça n'avait jamais été problème... J'espèrais néanmoins que la meute de la terre l'accepterai, avec moi... Je souhaitais rééllement intégré le clan, mais devoir me séparer de Mère, je ne l'imaginais pas... Peut-être pourrais-je me porter garant pour elle, de faire son travail au sein de la meute en plus du mien ? Je doutais que cela soit une bonne option sur le long terme, je finirais probablement par m'épuiser à la tâche et je n'aurais plus de vie en dehors du travail... Et je connaissais déjà l'avis de Mère sur la question, même si je n'étais pas de son avis... Elle ne reviendrait pas sur sa décision. S'il n'y avait de place que pour moi au sein de la meute, elle ferait demi-tour, retournant à sa vie de solitaire, ou cherchant un autre clan... Mais si la terre la refusait au sein de ses rangs qui l'accepterait ?

—"Je vais aller chercher une bêta, je doute que Karara se déplace pour si peu."


Il attendit quelques seconde, probablement pour voir si nous souhaitions ajouter quelque chose, puis constatant que rien ne venait, il tourna les talons et s'en alla. Je proposais à Mère d'aller nous allonger là où nous nous trouvions avant, nous n'étions pas dans les terres claniques, mais à l'abri. Et Bélial s'étant déjà porté garant pour moi, je soupçonnais que si une attaque venait à arrivé, les sentinelles nous viendrait en aide. Ou peut-être n'était-ce qu'un vain espoir ? Mère s'allongea sans attendre mon avis. Elle resta silencieuse, ne souhaitant probablement pas remettre le sujet de l'éventuel refus de son intégration au clan sur le tapis... Lorsque Léone allait arriver, sa vie pouvait changé du tout au tout. Si elle acceptait Mère au sein de la meute, elle découvrirait la vie clanique, tout comme moi, mais à son âge, pour elle qui n'avait toujours connu que la vie solitaire, ou la vie de rassemblement sous les ordres d'un chef tyrannique, le changement serait sûrement plus rude que pou moi. Mais une vie clanique lui apporterait une fin de vie paisible. Penser au fait qu'elle vieillissait et que bientôt elle pourrait s'éteindre, me faisait mal, mais je savais cette échéance inévitable et plus ou moins proches.

Mais si, par malchance, elle n'était pas acceptée parmi les rangs de la meute, alors sa vie changerait pour le plus mauvais. Elle reviendrait la solitaire qu'elle était avant ma naissance, mais la vie de solitaire n'était plus la même avec la présence d'Akui... Les solitaires se faisaient de plus en plus rare, elle serait plus seule que jamais et la déclinaison de son état n'irait pas en s'améliorant. Son âge continuerait d'avancer et la vie de solitaire ne ferait qu'avancer l'échéance de sa vie... Pourrait-elle encore se débrouiller seule, longtemps... J'en doutais. Il est vrai que depuis quelques mois, elle se reposait de plus en plus sur moi, mes capacités et ma jeunesse, mais si l'intégration au clan lui était refusée, elle serait seule, vraiment. Tous nos "amis" solitaires avaient rejoins un clan, désormais. Retournerait-elle vivre dans la tanière que nous avions partagé depuis ma naissance ? Si proche de la demeure d'Akui. J’espérais que non.

Mais il était clair que je ferais tout mon possible pour qu'elle soit acceptée au sein du clan, en espérant que Père me prête patte forte dans cette manœuvre... Ses paroles avaient été crues, mais je me doutais que c'était pour averti Mère et surtout moi, de l'éventualité d'une séparation imminente... Je ne pouvais, néanmoins, m'empêcher d'espérer qu'une part de lui prendrait le parti de Mère, ne serait-ce que par égard pour moi. Après tout, elle est ma mère et même s'il ne l'aime pas d'amour, je le savais depuis longtemps que ma conception n'avait été qu'une nuit de plaisir charnel, j’espérais qu'il m'aimait assez pour tenté de jouer en faveur de ma mère, auprès de la bêta de la meute, pour que je ne sois pas privé de sa présence et de son amour avant l'heure... Que je puisses passez les derniers mois, ou avec un peu de chances, dernières années, avec elle, avant son départ définitif pour le monde d'en haut...

Toutes ces questions et cette attente me nouait l'estomac et j’espérais que Père ne tarde plus à revenir, accompagné de la bêta. L'attente était presque pire que la décision négative, même si elle devait l'être. Je m'inquiétais réellement pour Mère si elle n'était pas acceptée dans la meute... Une part de moi avait envie de refuser mon intégration, si elle-même n'était pas admise, mais je savais qu'elle refuserait que je fasse une telle chose. Mon bien l'avait toujours plus importée que le sien. Et si pour que je puisses avoir une vie meilleure et plus sûre, nous devions nous séparer, je savais qu'elle le ferait sans hésiter, tout en étant parfaitement consciente des conséquences de ce choix pour elle-même. Mère était loin d'être stupide, elle savait parfaitement quels dangers représentait la vie de solitaire, désormais. Non que la vie de solitaire n'ait jamais été facile, mais elle devenait de plus en plus ardue. Les adeptes d'Akui rôdaient et tuaient les solitaires qui refusaient de rejoindre les rangs du Dieu. Je savais aussi bien qu'elle, que si elle croisait un adepte, sa vie se terminerait lors de cette rencontre. Elle n'était clairement pas bonne combattante, même si ces maigres talents nous avait permis de continuer de vivre, plus d'une fois, elle ne ferait clairement pas le poids face à un combattant aguerrit, avec des capacités supplémentaires, comme devaient bénéficier les fidèles du Dieu, sans nul doute...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Service de livraisons à domicile... |Bélial   

Revenir en haut Aller en bas
 

Service de livraisons à domicile... |Bélial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» petit service
» So-Service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « .Zone RP :: ▽ Clan de la Source ▽ :: • Les plantes mouvantes-