Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Mourir en te voyant [Médée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3900
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3352

MessageSujet: Mourir en te voyant [Médée]   21/9/2018, 23:12

- RP effectué aux passages souterrains, sous la forêt des lys de feu -

Ardence - Assassin retraitée

Elle a 11 ans et demi. Un âge honorable pour une louve, surtout dans son état. 11 ans et demi qu'elle est née, 11 ans et demi d'existence. Elle en a fais des choses en tant d'année. Elle est devenue assassin, elle est devenue mère de trois jolies louves, elle est devenue une mère rongée par le chagrin de la perte d'une enfant, puis d'une deuxième. Elle est devenue veuve également. À présent, à part Arina, elle n'a plus de famille. O il y a bien les Démonia dont elle fait malgré tout encore partie, malgré son mâle qui ne fait plus le lien, mais en terme de famille proche, il ne reste que sa fille.

Cela fait maintenant deux ans qu'elle a quitté son rang et qu'elle l'enseigne aux nouveaux. Être un bon assassin, c'est un art. Bien qu'elle soit vieille, elle n'a rien perdu de sa discrétion et elle connaît toujours les points à attaquer pour blesser gravement ou tuer. Néanmoins, elle se meut moins bien, souffrant de douleur à la patte arrière gauche. Elle mord moins bien, ayant perdu le croc supérieur droit au cours de la bataille d'Ultimate et ayant perdu deux dents de plus avec l'âge. Enfin, son odorat a baissé. L'âge ne lui a pas fait de cadeaux, mais ça pourrait être pire, alors elle ne se plaint pas trop.

Aujourd'hui, Ardence décida d'aller à la rencontre de sentinelles de l'Eau, ou d'autres personnes de ce clan. Il y a de ça une semaine, une colonne de fumée s'échappait de la forêt Talaïala. Ce genre de colonne de fumée vient d'un incendie, c'est incontestable. Il aurait pu s'agir d'un feu causé de façon naturelle, à cause de la sécheresse des grosses chaleurs de l'été, mais non. Elle était sûre que non. Elle avait eut un mauvais pressentiment en voyant cela. Elle savait que ce n'était pas normal et qu'il y avait quelqu'un derrière cet incident. Elle pensa en suivant à un adepte d'Akui, car c'est d'actualité. Elle devait donc en avoir le cœur net et allait demander d'elle-même. Les Eaux seront peut-être plus enclins à révéler une information à une pauvre vieille louve, n'est-ce pas ?

Elle avait attendu ce jour, déjà parce que sa patte ne la faisait pas souffrir, ensuite, parce que maintenant que quelques jours sont passés, le clan de l'Eau doit être moins sur les nerfs et un peu plus posé concernant ce qui c'est passé. C'était toujours mieux d'attendre un peu que d'aller à la pêche aux infos le jour même. En sortant du campement, elle entra dans les souterrains et marcha. Elle arpenta les routes souterraines sans se questionner sur le chemin à prendre. Elle connaissait ce labyrinthe par cœur, sachant ou tourner, quels chemins emprunter pour arriver à destination, sans tomber sur un cul-de-sac et tourner en rond. Elle les avait empruntés mainte et mainte fois durant sa vie d'assassin. Il était impossible pour elle de s'y perdre.

À mi-chemin vers la frontière Feu/Eau, elle se figea. Elle vit que le passage, après le tournant, s'illuminait peu à peu, de plus en plus. Quelqu'un venait dans sa direction. Des sentinelles ? Probablement. Elle ne bougea pas, attendant. La personne finit par arriver et elle fut stupéfaite. Les torches magiques les éclairaient. La personne en face d'elle, elle la connaît bien. Il s'agit de Médée. Elle avait Médée en face d'elle, elle n'y croyait pas ! Bouche-bée, elle regarda sa fille. Vivante, elle est vivante !

Tu es vivante ! Fut d'ailleurs la première chose qu'elle dit. Je te croyais morte depuis Ultimate, pourquoi n'es-tu pas revenu me voir dans le secret, comme nous le faisions ?! Demanda-t-elle avec un ton de mère énervée.

Puis, elle vit la sphère noire opaque qui accompagne sa fille. En voyant cette sphère flottante, son regard se teinta d'inquiétude et son mauvais pressentiment resurgit. Le même pressentiment qu'elle eut lorsqu'elle avait vu la fumée grise s'élever vers le ciel.

__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Dessins par Noktelys à gauche et Camomille1777 à droite


Dernière édition par Licorneor le 22/9/2018, 00:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2031
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2331

MessageSujet: Re: Mourir en te voyant [Médée]   21/9/2018, 23:53


Médée

Mourir en te voyant
Médée se sentait plus légère depuis qu’elle avait tué Pyrrha. Depuis que la dernière descendante de cet acte dont elle n’avait jamais eu envie avait été éliminé, elle se sentait mieux. Elle s’était privée pendant des années, privée de vivre tranquille, privée de simplement exister. Maintenant, elle pouvait marcher à la lumière du jour sans craindre grand-chose.
Akui avait fait d’elle Guerre, la personnification de la mort et la destruction. Elle avait frappé le Clan de l’Eau, bien que son but premier fut de tuer la chair de sa chair. La démone à neuf queues s’était bien amusée en plus de soulager cette envie de meurtre persistante. La louve avait observé à distance les événements, ayant trouver un moyen d’entendre les loups de l’Eau dans les galeries qui parcouraient le dessous de la région : les Souterrains.
Forte heureusement pour eux, personne ne discerna sa présence. Il fallait dire qu’elle gardait une distance raisonnable. Bien qu’elle fut puissante, elle ne pouvait se battre frontalement et dans cet environnement contre un clan entier. De plus, ce serait aller contre le souhait d’Akui qui demandait à ne pas détruire les clans, seulement les affaiblir. Il fallait croire que Guerre avait fait d’une pierre deux coups, réglant ses affaires personnelles et plaçant le Clan de l’Eau en position délicate en même temps. Midéro, ou Peste, aurait pu agir ensuite, mais il était trop dangereux de la laisser se déplacer seule avec autant de loups en alerte.
Guerre s’était orienté vers les terres du Feu. Elle maîtrisait parfaitement la disposition des souterrains car elle y avait vécu de nombreux mois pour se cacher à la vue de tous. Elle avait des comptes à régler au Feu. Elle voulait porter un coup à la famille qui l’avait rejeté, qui l’avait renié, qui l’avait banni. Les torches magiques des Souterrains s’allumaient sur sa route.
L’odeur du Clan d’origine de la louve rouge et noire se fit sentir plus tôt que prévu. Guerre fut interloquée. Est-ce que le Clan du Feu avait vu le ravage causé par son feu de forêt ? C’était probable. Mais ce que la démone de feu allait découvrir au tournant d’un couloir fut plus qu’inattendu.
Devant elle, à quelques mètres de là, se tenait Ardence, sa mère. De toute sa famille, elle était la seule qui avait souhaité la revoir, lui parler de nouveau… Pourquoi fallait-il que ça soit elle ? Cette dernière prit la parole la première après plusieurs secondes d’observation mutuelle.

« Tu es vivante ! Je te croyais morte depuis Ultimate, pourquoi n'es-tu pas revenu me voir dans le secret, comme nous le faisions ?! »

Si sa première phrase avait été de la surprise pure, sa question fut dites sur un ton légèrement courroucé digne d’une mère s’adressant à son enfant.
Un instant, Médée remonta dans le temps. Il y a trois ans de cela, elle avait rencontré sa mère en secret. C’était la seule personne, avec ce maudit Darkness, avec laquelle elle avait pu discuter sans avoir besoin de se tenir prête à fuir ou à se battre.
Cependant… Le temps avait fait son œuvre et aujourd’hui Ardence était simplement un individu contre lequel elle n’avait pas de ressentiment particulier. Elle n’appréciait que Midéro en tant qu’amie, ce n’était pas le cas d’Ardence. Malgré le soutien qu’elle avait apporté à une époque, elle restait une Démonia.
Pourtant… Médée n’avait pas envie de la tuer. Quelque chose au fond d’elle-même lui souhaitait de mourir paisiblement. Elle n’en avait pas pour plus de quelques années avant de rendre l’âme. Sa mère remarqua finalement son démon à l’état passif, sphère sombre gravitant aux côtés de la louve à neuf queues.
Après un silence de plusieurs secondes, Médée regarda sa mère dans les yeux avec une expression indéchiffrable.

« Ne reste pas là, mère. Il pourrait m’ordonner de te tuer. Et je ne souhaite pas le faire. »

Elle fit un pas en avant qui mit en évidence la glyphe d’Akui, marque de sa puissance nouvelle. La démone de feu reprit.

« Je ne suis plus une renégate vulnérable à présent. J’ai acquis une puissance qui dépasse celle de tout Démonia. Je suis devenue ce que j’ai toujours été mais que vous avez tous refusés de voir. »

Médée marqua un silence avant d’ajouter.

« Cependant… je ne te haïs pas, mère. Je ne souhaite pas avoir à te faire de mal. Alors tu ferais mieux de ne pas te dresser sur ma route… »

Elle doutait fortement que Ardence la laissa passer ou fit demi-tour. Elle était une ex-assassine, une louve redoutable en son temps. Mais si elle décidait de faire face, alors Médée devrait reprendre le visage de Guerre et la tuer car elle formerait un obstacle entre elle et son objectif : Attaquer les Démonias.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3900
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3352

MessageSujet: Re: Mourir en te voyant [Médée]   22/9/2018, 00:41

Ardence - Assassin retraitée

Ne reste pas là, mère. Il pourrait m’ordonner de te tuer. Et je ne souhaite pas le faire.

Médée ne répondit pas à sa question, à la place, elle lui demanda de s’écarter ou de partir. Elle ne voulait pas lui faire de mal. Pourquoi lui ferait-elle du mal d'ailleurs ?
Elle regarda sa fille intriguée, puis de nouveau la boule, encore plus intriguée et même déroutée. Alors, cette chose avait une volonté propre ? C'était... bizarre de savoir ça. De savoir qu'une boule noire pouvait ordonner des choses ou simplement parler. Il pourrait m’ordonner de te tuer. Cette phrase l'inquiéta. Non pas parce que Médée pourrait la tuer pour X raison, mais parce que Médée pourrait la tuer sur simple ordre de cette chose. Ce qui signifiait que cette chose pouvait contrôler sa fille. C'était intolérable ! Elle fronça des yeux et lâcha un faible grognement.

Je ne suis plus une renégate vulnérable à présent. J’ai acquis une puissance qui dépasse celle de tout Démonia. Je suis devenue ce que j’ai toujours été mais que vous avez tous refusés de voir.

Elle reporta le regard sur sa fille qui s'était avancée. Elle était marquée à l'épaule gauche par un grand symbole qu'elle ne connaissait pas. Ça aussi, c'était nouveau ! Elle se demanda de quoi il s'agissait.

Cependant… je ne te haïs pas, mère. Je ne souhaite pas avoir à te faire de mal. Alors tu ferais mieux de ne pas te dresser sur ma route…

Ces mots la firent sourire de façon chaleureuse, bien qu'il y avait une sombre hypothétique tournure des évènements derrière ceux-ci.

Ma chérie, tu n'as jamais été vulnérable. Mais j'avoue que tu es bien plus en forme que la dernière fois que l'on s'est vu ! Par contre, quels sont cette boule et ce symbole sur ton épaule ? Qu'est-ce qui s'est passé ?

Elle voulait savoir et surtout comprendre à quoi tout cela rime ! Elle se doutait bien que cette sphère flottante était l’œuvre d'un pouvoir et plus précisément, de son pouvoir. Médée a un pouvoir. Cette pensée lui fit plaisir. D'autant plus qu'elle parlait d'une puissance qui dépasse celle de tout Démonia. Sa fille chérie devait avoir un don très puissant. Surtout si la croyance de la famille sur le nombre de queues est véridique ! Elle aimerait le voir, mais ce n'est pas le lieu approprié... Néanmoins, si cette boule peut contrôler sa fille, peut-être n'est-ce pas si bien que cela...

__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Dessins par Noktelys à gauche et Camomille1777 à droite
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2031
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2331

MessageSujet: Re: Mourir en te voyant [Médée]   22/9/2018, 19:46


Médée

Mourir en te voyant
Visiblement, Ardence ne comprenait pas ce que Médée lui disait. Elle savait que si elle était directe, sa mère se mettrait à la haïr comme les autres. Mais peu importait… Elle avait des comptes à régler et la tuerait si nécessaire. Face à sa menace, la vieille assassine sourit de façon chaleureuse avant de répondre.

« Ma chérie, tu n'as jamais été vulnérable. Mais j'avoue que tu es bien plus en forme que la dernière fois que l'on s'est vu ! Par contre, quels sont cette boule et ce symbole sur ton épaule ? Qu'est-ce qui s'est passé ? »

Ses paroles étaient celle d’une mère qui avait toujours souhaité que sa fille soit meilleure que ce qu’elle était réellement… Dommage que ses paroles n’ait jamais servi en rien à améliorer la situation de la démone de feu. Elle posait des questions, les questions qu’il ne fallait pas poser.
Le regard de Médée, ou plutôt Guerre, s’assombrit avant qu’elle réponde.

« Cette glyphe est la marque d’Akui, cette sphère est le don qu’il m’a fait en échange de mon obéissance. Je suis devenue Guerre ! L'un de ses quatre plus puissants adeptes ! »

Prenant un air hystérique, elle reprit.

« J’ai déjà semé la mort et la destruction chez les Eaux. J’ai brûlé et tué plusieurs loups de ce clan. Ils se terrent comme des rats dans les Souterrains à présent. J’en ai profité pour tuer Pyrrha, ma maudite fille qui avait survécu à sa chute aux Cascades à l’Envers que je lui avait infligé peu après sa naissance. J’ai pris un malin plaisir à la tuer… lentement… Sous le regard de son Alpha… »

Ses dernières phrases sortirent sur un ton plus sombre, celui d’une sadique. Guerre n’avait de la jeune Médée que l’apparence. Elle était devenue infiniment plus mentalement instable depuis qu’elle avait acquis sa puissance. Elle obéirait aux directives d’Akui, mais jusqu’ici il ne lui avait commandé que de ne pas les Alpha des clans.
Le démon de Médée s’était un peu avancé, passant du niveau de ses queues au niveau de son épaule. Il gravitait toujours tranquillement, attendant un ordre de sa maîtresse.
Guerre se demandait comment Ardence allait prendre ces révélations. Mais il y avait fort à parier qu’elle allait devoir la supprimer par la suite.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3900
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3352

MessageSujet: Re: Mourir en te voyant [Médée]   22/9/2018, 20:09

Ardence - Assassin retraitée

Cette glyphe est la marque d’Akui, cette sphère est le don qu’il m’a fait en échange de mon obéissance. Je suis devenue Guerre ! L'un de ses quatre plus puissants adeptes !

Le regard de Médée était devenu plus dur. Akui. Elle est du côté d'Akui. Elle a obtenu son pouvoir de lui et cette boule noire est bel et bien en liant avec son pouvoir. Elle est devenue l'une des plus puissantes adeptes du dieu. Ardence était partagée. Elle était à la fois contente que sa fille ait un pouvoir et soit puissante, mais en même temps... Il s'agit d'Akui et il ne semblait pas avoir de projet prospère. Une fois de plus, elle se dressait contre le pays. Pourquoi ? Pourquoi toujours choisir cette voie ?
Avec hystérie, sa fille poursuivit. La chose qu'elle lui révéla, lui coupa le souffle. La colonne de fumée, son mauvais pressentiment, Médée. Tout était lié à Médée. Sa fille était partie combattre un clan entier, de front. Pourquoi ? Dans quel but ? C'est insensé ! Tuer des personnes de la sorte, sans raison apparente, c'est ignoble. L'Eau n'avait rien à voir dans l'Histoire de Médée. Puis, elle prononça un nom : Pyrrha. Suivit d'une autre information tout aussi assommante : ma maudite fille. Une fille ?... UNE FILLE ? Médée avait une fille qui avait survécut aux cascades à l'envers ? Quoi ?

J’ai pris un malin plaisir à la tuer… lentement… Sous le regard de son Alpha…

Cette dernière phrase, prononcée avec autant de noirceur et de plaisir, brisa Ardence. Encore sous le choc de toutes ces informations morbides et inattendues, elle baissa la tête et resta muette, essayant de comprendre. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Pourquoi n'a-t-elle jamais parlé de cette Pyrrha ? Pourquoi est-elle si vile ? Pourquoi se dresser toujours contre le pays ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Ces questions débutées ainsi, tournaient en boucle dans sa tête. Elle avait pourtant tout donné à sa fille, continuant de l'aimer et de la chérir même après son acte fratricide et son bannissement. Elle avait toujours été là pour elle, la voyant dans le secret, prenant de ses nouvelles, fermant les yeux sur ces choix de vie. Mais là, c'était trop. La vieille louve avait toujours fermé les yeux, toujours. À présent, elle ne pouvait tolérer, faire semblant de nier, faire semblant que ce n'était pas grave. Elle avait commis une fois de plus l'impardonnable : tuer un membre de sa famille. En vérité, Ardence n'avait jamais pu pardonner Médée pour son acte abjecte envers sa sœur. Cette fois, en plus de la priver d'une enfant, elle l'avait privé d'une petite-fille.Ardence craqua.


Elle releva la tête, le regard aussi ardent de colère qu'une coulée de lave, grognant aussi profondément qu'une explosion de volcan. Ses pattes tendues, son corps prêt à bondir, ses poils hérissés, ses babines retroussées à l'extrême. Il ne manquait plus qu'une bave mousseuse. Elle n'est pas une Démonia de sang, mais en cet instant, c'était tout comme. Ardence était enragée.

Tu as fais quoi ?... Elle continua, en gueulant : TU AS TUÉ TA FILLE ?! Elle poursuivit sur un timbre moins fort, mais tout aussi colérique : Tu avais une fille ? J'avais une petite-fille ! Tu ne me l'as jamais dis et en plus de ça, tu m'annonces son existence en me disant que tu l'as tué ! C'est impardonnable ! Pourquoi tu as fais ça ?

Au fil de ses paroles, la terre s'était mise à trembler. D'abord, un tremblement secouant simplement le corps, puis rapidement, un séisme de plus en plus perceptible et fort. Les parois des passages souterrains. firent du bruit. Un bruit de terre qui se fissure, qui bouge, s’affaisse, tombe. Des fils de terre et des petits morceaux tombèrent du plafond ou glissèrent des parois ça et là entre les deux louves et derrière elles. Les torches magiques tremblèrent aussi et leurs lumières vacillèrent.
Le tremblement ne s'arrêta pas lorsqu'elle finit de parler. D'ailleurs, elle n'avait pas fini de parler !

Pourquoi te dresses-tu toujours contre le pays ? Es-tu réellement FOLLE ? J'en ai ASSEZ ! Tu es un danger pour la communauté canine ! J'ai toujours fermés les yeux, espérant que tu reviendrais sur le droit chemin, mais je n'aurai jamais dû rester aveugle ! C'EST TERMINÉ !

Lorsqu'elle prononça ces derniers mots, la fureur sans nom avec laquelle elle les avait hurlés provoqua d’innombrables fissures sur la structure du couloir de terre. Le séisme, toujours présent, ayant atteint une magnitude 5, acheva la galerie qui s'effondra sur les deux louves.
Quand Ardence avait entendu les fissures se créer, elle avait levé les yeux et constaté ce qu'elle était en train de faire. Une fois de plus, sa colère avait déclenché son pouvoir, sans qu'elle n'y prête attention. Elle avait toujours eu ce problème, quand elle était bien trop énervée, elle ne se rendait pas compte de son activation. C'est d'ailleurs bien pour cela que le clan du Feu craignait de l'énerver. Elle avait arrêté immédiatement son pouvoir, mais c'était trop tard. Il fallait le temps que les tremblements cessent, et ça prenait bien plusieurs secondes. Tandis que la structure s'affaissait encore, sur le point de céder, elle fit un rapide demi-tour et courut. C'est alors que la galerie s’effondra, d'abord la partie qui se trouvait entre elles, puis ça continua sur quelques mètres. Malheureusement, Ardence ne fut pas assez rapide et plusieurs kilos de terre lui tombèrent dessus, sur l'arrière-train.
Quand elle sentit le poids de la terre la plaquer au sol, elle crut que c'était la fin. Elle se vit être totalement ensevelit et mourir à cause de son pouvoir. Néanmoins, seul son arrière-train et une partie de son corps étaient sous le monticule de terre. Plaquée au sol, elle essaya de se dégager, mais elle n'était qu'une faible louve à cause de la vieillesse, incapable de se tirer de là. Ou à force d'essayer en s'épuisant. Elle tourna la tête en arrière. L’effondrement avait atteint la surface, elle aussi fissurée au-dessus de ce désastre. La lumière du soleil passait par endroits.

A l'aide ! Hurla-t-elle comme elle put, en espérant qu'un membre de son clan soit dans les parages.

Elle devait impérativement sortir de là. Elle avait une dernière personne à tuer dans son existence, et non des moindres : Médée. Elle espéra même que l’effondrement du souterrain, avait ensevelit ce monstre et qu'il en soit mort.

__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Dessins par Noktelys à gauche et Camomille1777 à droite
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2031
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2331

MessageSujet: Re: Mourir en te voyant [Médée]   22/9/2018, 22:31

/!\ ATTENTION /!\
Ce post comporte du contenu pouvant heurter la sensibilité des lecteurs.
Si vous êtes facilement choqués, veuillez ne pas lire ce post.


Médée

Mourir en te voyant
Ardence baissa la tête face à ce que Guerre venait de lui révéler. Cette dernière gardait son expression folle et sadique alors que sa mère sembla de plus en plus dévastée alors qu’elle assimilait les informations. La démone de feu attendit, indiquant à son démon de se tenir prêt à agir. Elle n’avait pas oublié ce que la colère était capable de déclencher chez sa génitrice. Tout le clan craignait de la mettre en rogne pour cette raison et il était certain qu’elle serait dans un état de rage rarement atteint quand elle allait répondre.
C’est au bout d’une demi-minute de silence qu’Ardence releva la tête, une profonde expression de colère sur le visage. Elle était prête à attaquer, crocs découverts et grognant sourdement. Elle lui lança alors, hurlant sur la louve rouge et noire.

« Tu as fais quoi ?... TU AS TUÉ TA FILLE ?! Tu avais une fille ? J'avais une petite-fille ! Tu ne me l'as jamais dis et en plus de ça, tu m'annonces son existence en me disant que tu l'as tué ! C'est impardonnable ! Pourquoi tu as fais ça ? »

Pour toute réponse, Guerre se mit à rire avec folie. La terre s’était mise à trembler, les deux louves peinant à conserver une bonne stabilité. Alors c’était vrai, quand sa mère déclenchait son pouvoir, elle n’avait aucune conscience de son utilisation. Elle était toujours aussi furieuse, reprenant la parole un instant plus tard.

« Pourquoi te dresses-tu toujours contre le pays ? Es-tu réellement FOLLE ? J'en ai ASSEZ ! Tu es un danger pour la communauté canine ! J'ai toujours fermés les yeux, espérant que tu reviendrais sur le droit chemin, mais je n'aurai jamais dû rester aveugle ! C'EST TERMINÉ ! »

Alors qu’elle terminait, elle sembla se rendre compte du séisme qu’elle avait provoqué. Guerre remarqua que le plafond était fragilisé et menaçait de s’effondrait presque au même moment qu’Ardence. Les deux louves s’éloignèrent, chacune de leur côté. La galerie s’effondra dans le sillage de la démone de feu.
Guerre s’en tira avec seulement de la poussière sur sa fourrure. Un instant, elle songea à la panique que le Clan de l’Eau avait dû ressentir et sourit largement d’un air sadique. Puis elle se recentra sur sa mère. Elle voulait sa mort à présent, comme les autres, alors elle ne méritait aucune pitié. Sa mère ne comprenait pas ce qui l’avait rendu ainsi alors que pourtant c’était évident.
Alors qu’elle empruntait un autre chemin pour contourner le tunnel éboulé, Guerre repensa à la vie qu’elle avait vécu. Une vie de paria, de rejetée. Personne ne voulait d’elle. Sa mère avait simplement cru qu’elle pourrait revenir, mais c’était impossible. Elle y avait cru pendant des années alors que c’était parfaitement futile. La démone de feu avait continué de venir à ces rendez-vous, caressant le demi-espoir de retrouver une vie normale. Puis, après Ultimate, elle avait cessé de venir. C’était inutile, elle était déjà perdue avec aucun espoir de retour possible. La louve noire et rouge s’était confortée dans sa folie, l’avait embrassé pour devenir ce qu’elle était vraiment : un être avide de vengeance, de violence et de sadisme. Elle n’était plus cette jeune noble Démonia, elle n’était plus qu’un esprit tourmenté à un point qu’aucun n’aurait su guérir, pas même les dieux. Elle n’avait jamais vraiment eu le soutien de qui que ce soit. Ce maudit Darkness avait profité d’une chaleur pour profiter d’elle, comme de tant d’autres… Elle ne l’avait jamais retrouvé pour le tuer, mais au moins elle avait tué les enfants qu’il avait engendré par son biais. Guerre, Médée en ce temps, n’aimait personne. Elle détestait les claniques car leurs règles lui avait valu l’exil et la promesse d’une mort certaine en cas de retour. Maintenant, grâce à Akui, elle était capable de vaincre n’importe qui, même de mettre à genoux un Clan entier. C’était dans sa nature à présent, Médée était devenue Guerre, la mort, la destruction et la folie.
Finalement, elle arriva de l’autre côté de l’éboulis et découvrit Ardence, l’arrière-train bloqué sous une masse de terre visiblement trop lourde pour son corps âgé. La démone de feu sourit et vint s’asseoir face à elle, soigneusement éloignée pour être hors de portée de toute attaque. Elle lui dit alors d’un ton calme et posé qui faisait froid dans le dos.

« Tu te demandes pourquoi j’ai tué Pyrrha ? Elle n’aurait jamais dû exister. Elle est le fruit d’un profiteur de solitaire, Darkness. Il a profité de la situation pour faire son affaire avec moi et me mettre deux gamins sur le dos. Je m’en suis débarrassé peu après leur naissance en les jetant du haut des Cascades à l’Envers. Il faut croire que Pyrrha est parvenue à survivre. Et franchement, j’en ai rien à carrer de ce que tu en penses. »

Histoire d’amorcer ce qui serait la lente mort de sa génitrice, Guerre mit un coup de patte dans la terre meuble de la galerie, envoyant de la poussière et des petites particules de terre sur la tête de la vieille assassine. Elle finira bien pas en respirer et commencer à tousser car elle était incapable de se déplacer. La démone de feu répétait ce geste à intervalle régulier, laissant assez de temps pour qu’Ardence ne suffoqua pas tout de suite. Elle poursuivit.

« Tu te demandes pourquoi je suis contre le pays ? Parce que ce pays ne veut pas de moi. Depuis des années, je vis comme une bête. Je me cache, j’évite le contact avec les autres. Une partie de ceux qui m’ont rencontré sont morts. Personne ne savait que j’étais en vie depuis Ultimate car personne ne m’avait ne serait-ce qu’aperçu. Mais maintenant me voilà et je serai la dernière vision de plus d’un loup. Je l’ai été pour Pyrrha… et crois-moi… je le serai pour toi aussi. »

Le démon de Guerre passa à l’état actif, faisant monter la température de la galerie de plusieurs degrés. Il généra du feu sur une patte antérieure de la démone de feu. Celle-ci la posa au sol, chauffant la terre pour la rendre brûlante. Elle projeta ensuite le mélange de poussière et de particules ardentes au visage de sa mère. Ça ne brûlait pas vraiment, mais c’était très désagréable en plus de gêner la respiration. Elle répéta plusieurs fois son manège alors qu’elle continuait.

« Tu te demandes si je suis folle ? Je le suis depuis un moment déjà. Tu n’as simplement jamais su le reconnaître. Tu croyais que j’allais revenir et vivre à nouveau avec toi ? Quel rêve idyllique. On m’aurait fait exécuter pour mes actions passées, même si j’étais devenue un bon chien-chien obéissant. »

Sur ses mots, elle envoya un plus gros nuage de poussière ardente sur Ardence. Guerre observa sa toux, sa difficulté à bien respirer. Le sadisme l’avait envahi et elle se demandait comment le supplice pourrait être plus atroce.
De nombreux gravas avaient chuté de la voûte du tunnel. La louve eut un sourire sadique en comprenant ce qu’elle pourrait en faire. Elle ordonna à son démon de disposer des gravas au niveau de la partie du corps bloquée d’Ardence. La masse croissante finirait par lui briser les os. Pas assez pour la tuer, mais assez pour qu’elle souffre beaucoup. Enfin, jusqu’à ce que son bassin se brise et qu’elle n’ait plus de ressenti sur son arrière-train, ce qui serait sûrement un supplice pour un assassin qui avait tellement besoin de son corps.
Guerre regardait sa mère dans les yeux avec une folie apparente, un sourire horrifique sur le visage alors que son démon prenait des rochers un peu partout pour les ajouter sur la terre qui bloquait l’arrière-train de la vieille assassine. Elle voulait l’entendre souffrir, gémir de douleur, puis finalement hurler et demander que ça s’arrête. Allait-elle le faire ? Ou parvenir à se contenir par fierté ? C’était une question à laquelle la démone de feu aurait bientôt la réponse.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3900
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3352

MessageSujet: Re: Mourir en te voyant [Médée]   22/9/2018, 23:35

Ardence - Assassin retraitée

Ardence essayait de se tirer à l'aide de ses pattes. Néanmoins, elle avait l'impression que quelque chose la bloquait. Elle pensa alors à un rocher sur sa queue ou l'une de ses pattes arrières entre deux roches. Seulement, elle chassa vite tout ça de sa tête et se remit à tirer après avoir reprit son souffle. Lorsqu'elle entendit quelqu'un s'arrêter devant elle, elle leva la tête avec un certain espoir. Néanmoins, il s'agissait de Médée. Ardence la fusilla du regard et lui grogna dessus. Elle doutait qu'elle venait pour la sortir de là. Effectivement, ce n'était pas le cas. Médée sourit et s'assit devant elle. Juste à bonne distance pour éviter qu'elle la niaque.

Médée se mit à parler, répondant aux questions qu'Ardence avait lancé avant l’éboulis. Ainsi donc, elle s'était faite abuser. Pas dans le sens d'un viol, mais dans le sens où elle avait succombé à l'envie des chaleurs et la drague d'un mâle en rut. Aveuglée par ces envies, elle avait cédé alors qu'elle ne voulait pas de petits. En sachant cela, elle comprenait un peu mieux pourquoi la louve à neuf queues avait souhaité se débarrasser des petits. Les chaleurs jouent de mauvais tours parfois. Néanmoins, elle ne pouvait pas lui pardonner d'avoir tué sa fille adulte en attaquant tout un clan et causant des dégâts, ça non !

Le monstre de cruauté frappa l'une des parois de la galerie éventrée, faisant tomber des morceaux de terre du plafond situé au bord de l'ouverture. Certains de ses petits morceaux et de traînées de terre tombèrent sur la vieille louve qui ferma les yeux et fronça le museau. Elle secoua sa tête, éternua et grogna de nouveau sur Médée.

Elle répondit ensuite au pourquoi elle se dresse toujours contre le pays. Parce que ce pays ne veut pas de moi. En entendant cela, Ardence ne put s'empêcher de lâcher un rire bref. Il n'y avait rien de compliquer : il n'y avait cas partir. Puisque tout le monde était contre elle, puisque tout le monde voulait tant la chasser et la tuer, puisqu'elle devait se cacher et éviter les autres, alors il n'y avait pas 36 solutions : Partir du pays.

Lorsqu'elle voulut lui répondre ça, elle fut coupée par la boule noire. Celle-ci se transforma d'un coup, devenant un être de flamme impressionnant. Ardence regarda cette chose avec des yeux ronds. La température avait augmenté d'un coup de plusieurs degrés. Ensuite, une partie de ces flammes vinrent entourer une patte de Médée. Allait-elle lui brûler le visage avec ? Ardence se prépara à ça, à sentir la douleur du feu lui carboniser la chaire. Mais rien ne vint. À la place, Médée tapota le sol comme une enfant, envoyant des petites braises sur sa mère. La vieille louve tourna la tête et la redressa comme elle put. Elle s'en reçut, piquée par elles. Elle fronça de nouveau le museau et elle fixa avec méchanceté, l’œil à moitié ouvert, l'adepte d'Akui. Elle grogna encore, bien plus fort que les fois précédentes. Ce n'était plus un grognement d'avertissement.

Folle, c'est sûr elle l'était ! Ardence le reconnaissait bien maintenant. Oui, elle n'avait pas su le reconnaître, ne voulant pas le reconnaître, mais maintenant, elle arrêtait de se voiler la face. La nature de cette louve était sombre. Elle n'aurait jamais dû la protéger et voir ce que les Démonia voyaient d'elle !

Un nuage de poussière lui fut envoyé. Elle toussa fortement. Si seulement elle n'était pas coincée comme une idiote, elle pourrait lui sauter à la gorge ! Elle essaya de nouveau de se tirer de là, poussant sur le monticule de ses pattes avant et se dandinant tout en grognant comme une hystérique. Néanmoins, face à ce pathétique spectacle qu'elle offrait, le démon du feu prit des gravas et les plaça sur l’effondrement, pour alourdir ce qui bloquait la vieille louve. Si au début, elle ne sentait aucune différence, à force d'ajouter du poids, elle finit par le sentir sur le bas de son dos. Néanmoins, la douleur qu'elle aurait dû ressentir ne fut rien par rapport à ce que se fut en réalité. Elle tenta de bouger une patte, puis l'autre. Alors qu'elle arrivait à bouger difficilement la première, la seconde ne bougea pas du tout. C'est là qu'elle se rendit compte d'une chose : la sensation dans son arrière-train était moindre, voir absente. Elle était pratiquement paralysée. Par contre, le poids ajouté appuyé sur le reste de son corps malgré tout et avec un peu de difficulté, elle prononça :

N'as-tu jamais pensé à quitter le pays ? Puisque tu devais y vivre comme un rat, il fallait partir au lieu de rester comme une idiote ! Tue moi sur le champ, ça te satisfera bien plus que ton petit manège digne d'un louveteau ! Tu ne tireras rien de moi. Je suis assassin je te rappel !

Ensuite, elle souffla, reprenant son souffle. Sa fin était propre. Si Médée n'en finissait pas vite avec elle, alors elle n'aurait cas créer un dernier séisme pour les ensevelir totalement. Et peut-être que cette fois elle réussirait à avoir ce monstre avec elle. Ardence n'avait pas peur de mourir, elle était prête. Elle sait que ces derniers instants sont ici. Elle le voyait au regard meurtrier de sa fille. Elle connait bien ce genre de regard.

__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Dessins par Noktelys à gauche et Camomille1777 à droite
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2031
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2331

MessageSujet: Re: Mourir en te voyant [Médée]   27/10/2018, 19:20

/!\ ATTENTION /!\
Ce post contient de la violence extrême. Si vous êtes sensibles, merci de vous abstenir de lire ce post.



Médée

Mourir en te voyant
Ardence grognait et jetait des regards assassins à Médée sans cesse. Elle n’aimait pas ça, au moins c’était une première satisfaction pour la démone de feu. Elle avait lâché un rire juste avant que le démon de la louve noire et rouge prit sa forme active. Elle en restait scotchée la vieille, rien de bien surprenant dans un sens, ce type d’entité n’étant pas courante dans la région.
Après lui avoir jeté des braises au visage, la colère de sa mère sembla monter d’un cran alors qu’elle grognait de façon hostile, mais elle était toujours le postérieur bloqué sous l’éboulis. La vieille assassine était réduite à l’impuissance, incapable de l’attaquer, seulement de subir. Elle toussa face aux nuages de poussière envoyés par Médée.
Ardence tenta de nouveau de se dégager, se ridiculisant un peu plus encore. Des rochers devaient bloquer une partie de son corps, rochers qu’elle serait incapable de déplacer par sa seule force. C’est à ce moment là que la démone de feu avait indiquer à son démon d’ajouter davantage de masse rocheuse sur le tas. Elle voulait lui briser le bas du dos avec la force de pression des rochers sur son corps. Cela allait la diminuer, faire baisser son moral car elle aurait perdu une partie de son corps. C’était un bon moyen d’atteindre le mental d’un assassin : le priver d’une partie de son corps.
Alors que le corps d’Ardence était à moitié comprimé par la masse de rocher qui semblait avoir eu raison du bas de sa colonne vertébrale, elle parvint à déclarer.

« N'as-tu jamais pensé à quitter le pays ? Puisque tu devais y vivre comme un rat, il fallait partir au lieu de rester comme une idiote ! Tue moi sur le champ, ça te satisfera bien plus que ton petit manège digne d'un louveteau ! Tu ne tireras rien de moi. Je suis assassin je te rappel ! »

Médée rigola d’un air sinistre avant de répondre.

« Fuir le pays ? Ce serait agir en lâche. J’ai attendu dans l’ombre une occasion de me venger. Akui me l’a donné et je compte bien en profiter. Il veut que je fasse des dégâts, il va être servi. Je mourrai peut-être à l’issue de tout ça, mais au moins j’aurai emporté avec moi une partie de ceux dont je souhaitait la mort. Initialement, tu n’en faisait pas partie, chère mère. »

/!\ Contenu violent /!\:
 
Médée s’écarta et le démon relâcha la louve. La démone de feu se plaça à sa gauche pour que son œil valide puisse la voir alors qu’elle agonisait. Elle lui lança avec un air sadique imprimé sur le visage.

« J’espère que tu apprécies mon effort d’imagination. Observe ce que je suis devenue. Admire ton échec à faire de moins une bonne Démonia. »

Médée éclata de nouveau d’un rire fou et sadique alors que le regard de sa mère devenait vitreux avant de s’éteindre tout à fait. Elle repartit ensuite, son démon de feu dans son sillage. Un autre Démonia était mort de sa patte et elle ne comptait pas s’arrêter là.
code réalisé par fracture46

-FIN -

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Mourir en te voyant [Médée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mourir en te voyant [Médée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HELP IL DOIT MOURIR DEMAIN YORK 14 ANS 1/2 FOURRIERE
» 2x07 : "Servir ou mourir"
» Veut mourir à cause de sa séropositivité [LIBRE]
» Normand Pinard, voyant extra-lucide...
» Renaud va t-il mourir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Clan du Désert :: Et l'histoire se termina-