Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3539
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3978

MessageSujet: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   9/9/2018, 12:08

Contexte :

L’évacuation du camps de l'eau est terminé. Les incendies sont éteints. Le clan se repose et soigne les blessés. Mais ce n'est pas encore le moment de pleurer ses morts. Les chasseurs travaillent bien plus que d'habitude, ainsi que les médecins. Tous sont en alertes.

Personne ne sait vraiment ce que le clan va devenir.


Keiss

Le loup avait pleuré, longtemps, sans se soucier de l’image pitoyable qu'il renvoyait aux autres. Il n'avait pas à a se cacher de toute façon, il était minable. Il n'arrivait même pas à trouver un mot à quel point sa vie était misérable. Il n'était rien. Il ne méritait rien.

Si Keiss avait mal physiquement, ce n'était rien par rapport à la détresse mentale qu'il éprouvait. Deux jours étaient passés et il s'en était à peine rendu compte. Keiss perdait la notion du temps. Son visage n'exprimait plus rien, ses yeux étaient devenus terriblement sec. Il n'avait pas seulement perdu sa sœur mais l'avait ramené à son bourreau, il lui avait offert.

Keiss se haïssait lui-même. Il se dégouttait. Il aurait préféré mourir. Mais Gaor ainsi que d'autres loups étaient intervenus pour le sauver. Pourquoi ? Cette question le torturait. Mais Keiss ne méritait pas de mourir à cet instant, il méritait de payer pour ses crimes. Pyrrha aurait dû avoir une mort rapide, Keiss n'en n'aurait pas ce privilège. Être en vie était une punition.

Sa patte brûlé continuait de le faire souffrir atrocement, mais le loup préférait ne pas être soigné plutôt que de voir le regard culpabilisant des médecins. Et puis, il méritait clairement de souffrir. Ce n'était rien par rapport à la mort de Pyrrha. Le seule chose que Keiss pouvait encore faire pour elle, c'était lui offrir une véritable sépulture. Ce qui n'avait pas pu faire pour le reste de sa famille.

Keiss se demandait s'il n'était pas fou. La petite voix qu'il avait entendu dans sa tête n'avait fait que renforcé cet aspect. Il n'était pas certain de qui avait réalisé cette action, mais cela avait permis à Keiss de comprendre à quel point sa tête était... Il ne savait pas exactement. Quand elle était intervenu, le loup n'était plus vraiment lui-même, mais autre chose. Sa colère, sa haine avait totalement annihiler sa conscience pendant cet instant. Ses sentiments avaient pris le dessus sur tout le reste, écrasant même son esprit de survie.

Le loup se souvenait clairement des pensées qu'il avait eut. En particulier envers Médée. Il se dégouttait. Tout ce qu'il était le dégoutté. Tout ce qu'il avait fait le dégoutté. Il était misérable et ne méritait rien.

__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu


Dernière édition par Enyrite le 15/10/2018, 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 433
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 593

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   14/9/2018, 17:11


Lagherta

Tout ce qu'ils ont pu nous prendre...

Le camp avait été évacué dès le départ de Guerre, la louve rouge et noir aux pouvoirs incommensurables. J'avais aider, et presque porté, Keiss pour l'emmener en lieu sur, dans les souterrains. Tous les souterrains n'étaient que désolation et tristesse. Je trouvais cette ambiance étouffante, même si je comprenais parfaitement et que moi-même je me sentais triste et désolée pour ceux qui avaient péris ou étaient blessés suite à cette attaque. Toutes les blessures n'étaient pas forcément physique. Certains pleuraient simplement la perte d'un proche, ou simplement tous les loups de la meute que nous avions perdus aujourd'hui. Je n'avais pas revu P'pa depuis que j'avais emmener Keiss, mais je savais qu'il avait survécu et qu'il se trouvait dans les souterrains, mais en tant qu'alpha, je me doutais bien qu'il avait à faire. De plus, avec le sermon que j'avais pris lorsque j'étais allée le voir, je n'étais pas certaine que partir à sa recherche soit réellement une bonne chose. Nos liens se détérioraient de plus en plus. Et malgré mes efforts, je ne pouvais rien y faire... Depuis l'attaque d'Akui, P'pa n'était plus que l'ombre de lui-même. Et avec l'attaque qui venait d'avoir lieu, je n'osais imaginer dans quel état il serait lorsque je reviendrais auprès de lui. Je ne doutais pas de son amour pour moi, plus depuis que j'avais pris le sermont de ma vie, mais parfois ses marques d'affections me manquaient...

Keiss avait beaucoup pleuré. Je n'en pensais pas qu'un loup pouvait pleurer autant, jusqu'à le voir... Mais je comprenais pourquoi. J'avais appris que Pyrrha était sa soeur. Et il l'avait livrée... Par par trahison contre la meute, mais en espérant pouvoir lui offrir une mort rapide. Il s'en voulait d'avoir échoué. Je pense que dans sa situtation, je pleurerais sûrement tout autant, voir même plus. J'avais entendu des rumeurs dans les souterrains, Pyrrha n'avait pas eu de mort rapide, bien au contraire, elle avait été torturée par Guerre. Je n'avais pas fait mention de cela à Keiss. Il ne parlait pas... Il avait refusé les soins proposés pour sa patte brûlée. Je sentais emmané de lui une tristesse si grande, et une culpabilité qui l'était encore plus.

Je lui avais apporté à manger et l'avait obliger à manger, déjà qu'il refusait les soins, s'il ne s'alimentait pas, il ne pourrait pas guérir, ou même pire, développer une infection suite à ses brûlures... J'étais restée près de lui autant que possible, mais je comprenais aussi son besoin de pouvoir avoir quelques moments de solitude, alors j'étais partie, de temps en temps, en vadrouilles dans les souterrains voir si je pouvais être utile à quelqu'un... J'avais tenté d'avoir des nouvelles de Trinity, je savais qu'elle avait été blessée, touchée par plusieurs jets de feu de Guerre. J'aurais aimé pouvoir savoir comment elle allait. Même si je doutais réellement compter à ses yeux. Mais pour moi, elle avait de l'importance. Une grosse partie de ce que je savais du combat, c'était elle qui me l'avait appris. Je lui dois beaucoup, même si selon moi, je n'étais, à ses yeux, qu'une gamine qu'elle avait eu l'ordre de former au combat... Avec les blessures que j'avais eue étant petite, j'avais quelques notions de bandages et pansage de plaies, alors j'avais tenté d'aider un peu les médecins, du mieux de mes capacités du moins. Je revins ensuite vers Keiss, apportant à nouveau à manger pour nous deux :

—"Keiss, je... Je suis désolée, sincèrement... J'aimerais tellement pouvoir faire plus pour toi... Je me doute bien que tu n'as pas faim, mais accepte de manger, s'il te plait..."


Je partageais le morceau de viande en deux, puis m'installais près de lui. Nos fourrures se frôlaient, je sentais sa chaleur corporelle, mais nous n'étions pas en contact physique. Vu le ressentiment qu'il avait à son propre égard, je doutais qu'il me laisse tenté de lui apporter un quelconque réconfort, même physique. Je devais avouer que j'étais même presque étonnée qu'il ne m'ait pas encore chassée. Mais même s'il le faisait, j'avais la tête dure, et je lui avais fait une promesse. Je ne le laisserais pas tombé alors qu'il avait encore plus besoin de moi à cet instant que lorsque je lui avais fait la-dite promesse...

Revenir en haut Aller en bas
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3539
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3978

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   22/9/2018, 19:02

Keiss aurait voulu mourir, mais il ne méritait pas d’arrêter de souffrir. Ses yeux étaient sec. Il aurait voulu faire semblant de ne pas aller terriblement mal devant à la petite. Mais Keiss n'en était pas capable. Il n'arrivait plus à sourire. Lagherta s'accrochait à lui et revenait sans cesse. L'ancien solitaire l'avait repoussé à de nombreuses reprises, mais elle revenait toujours. C'était désespérant. Si bien qu'il ne commenta pas quand Lagherta se rapprocha de nouveau.

Elle s'excusa encore une fois alors qu'il n'y avait que lui de responsable. Keiss s'était construit son propre malheur... Mais la présence de Lagherta lui faisait du bien. Il ne l'avait pas exprimé et ne se l''avouait pas, mais la petite avait quelque chose de lumineux. Restant dans le silence, Keiss posa un regard froid sur elle. Les mâchoires serrées. L'ancien solitaire ne méritait pas d'avoir du réconfort. Il avait échoué.

Keiss lui répondit d'une voix grave et plus dure qu'il ne le pensait.

-Tu n'as pas à t'excuser. Il n'y a qu'un seul fautif. C'est moi.

Keiss secoua la tête et voulu se relever. Il n'avait pas vraiment bouger depuis longtemps... Son corps lui faisait mal. La brûlure était toujours très douloureuse. L'ancien solitaire se sentait faible physiquement, depuis combien de temps n'avait-il pas mangé ? Il n'arriverai pas à faire quelques pas sans s'évanouir... Keiss du se résigner à s'asseoir, légèrement tremblant. Il fallait qu'il mange, sinon il n'arriverai pas à récupérer. L'ancien solitaire voulu demande à la petite louve pourquoi elle faisait ça, mais il connaissait déjà sa réponse... Dans le silence, Keiss s'entendit dire :

-Pyrrha est morte dans la souffrance.


Depuis la fuite du camp, Keiss n'avait adresser la parole à personne... Il n'avait fait que pleurer. Le loup continua :

-C'est ma faute.

Le dire lui fit du bien... Même s'il avait toujours terriblement mal. Keiss avait peur d'être déjà fou. Il regarda la louve. Toutes les personnes ayant été dans on entourages étaient mortes. Lagherta ne pouvait pas avoir le même destin.

-Ils sont tous mort pas faute... Alors...


Sa voix se brisa. Des larmes étaient de nouveau là. Keiss baissa la tête. Il était faible, minable et pleurnichard. Il ne valait vraiment rien...

__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 433
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 593

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   23/9/2018, 15:12


Lagherta

TTITRE DU RP

J'étais allongée près de lui, tenant comme je le pouvais de lui apporter un semblant de réconfort. Je ne savais pas vraiment quoi faire de plus, hormis lui offrir ma présence, même s'il n'en voulait pas. S'il était comme Gaor, il ne l'avouerai probablement pas, mais j'osais espérait que ma seule présence lui apportait un semblant de réconfort... Il me lança un regard froid, à me glacer le sang et lança d'une voix dure :

—"Tu n'as pas à t'excuser. Il n'y a qu'un seul fautif. C'est moi. "


Ce furent les premiers mots qu'il prononça depuis que nous étions arrivés dans les souterrains, mais je sus que sa voix glaciale ne m'était pas complément adressée. Non, c'est surtout à lui qu'il en voulait... Il secoua la tête et tenta de se lever mais je savais, avant de le voir, qu'il n'y parviendrait pas. En refusant les soins pour sa brûlure et refusant de s'alimenter, il n'était clairement pas en état de se lever, d'autant plus que ses muscles devaient certainement être enkylosés depuis des jours qu'il restait allongé là, à pleurer, sans bouger ou presque. Constant qu'il ne pourrait pas se lever et marcher, il s'assit, simplement. Le silence régnait en maître dans cette salle des souterrains. Je n'avais rien répondu. Je ne désirais pas le confronter, pas encore. Je savais que s'il continuait à rester apathique de la sorte, il faudrait, à un moment donner, les secouer les puces et le forcer à se bouger ! Mais il était encore trop tôt. Il avait le droit de pleurer sa soeur.

—"Pyrrha est morte dans la souffrance. C'est ma faute."


Je sentis une petite vague de soulagement déferlé avec ses paroles. Mais bien rapidement, la tristesse et la culpabilité reprirent le dessus. Je sentis également de la peur, mais je ne pu identifié son origine. Il me regarda et lança, les yeux remplit de larmes :

—"Ils sont tous mort par ma faute... Alors..."


Sa voix se brisa et les larmes se remirent à déferler le long de ses joues. Il baissa la tête et je sentis une vague de décéption, de honte, un sentiment de n'avoir aucune valeur m'envahir. Je ne pouvais plus rester sans rien faire, rester à distance comme je l'avais fait jusque là. Je ne pouvais pas le laisser se sentir si minable. Ce n'était pas vrai. Il avait tenté d'offrir une mort rapide et digne à sa soeur qui était condamnée de toutes façon, Guerre ne l'aurait pas laissée en vie si elle était venue pour la tuer. Et s'il n'avait pas fait ce qu'il avait, c'est tout le clan qui aurait été viser par la disciple surpuissante d'Akui. Alors certes il avait échoué dans sa tâche envers Pyrrha, mais il avait sauver beaucoup de vie aujourd'hui... Je m'approchais de lui, et de mon museau, je relevais le sien et le forçait à me regarder. Moi, je ne voulais pas qu'il ait honte de ses larmes et de lui-même. Il avait le droit de pleurer, il venait de perdre sa soeur, et à ce que j'avais compris, elle était le dernier membre de sa famille en vie... Je pris une voix ferme, mais douce :

—"Ce que tu penses de toi n'est pas vrai ! Tu n'es pas un minable qui ne vaut rien et qui ne mérite pas de vivre. Tu n'as peut-être pas réussi à offrir une mort digne à ta soeur, mais au moins, tu as essayé, et ça, c'est courageux. Moi, j'aurais été absolument incapable faire ce que tu as tenté pour Pyrrha ! De plus, contre Guerre, tu n'aurais rien pu faire. Mais selon moi, tu as sauvé la vie de beaucoup de loups aujourd'hui ! Tu as parfaitement le droit de pleurer la perte de ta soeur, c'est normal et ce n'est pas une marque de faiblesse. Pas pour moi !"


Sans lui demander son avis, je vint me blottir contre lui, lui offrant un peu de chaleur. Peut-être était-ce ce qui lui manquait, sans qu'il s'en rende compte. Il n'avait jamais connu ce genre de contact physiques, il ne pouvait pas donc pas savoir si ça lui manquait ou non. S'il me repoussait, au moins, j'aurais essayé. Sinon, et bien je serais au moins parvenue à faire quelque chose pour lui. Pour l'instant, je laissais la nourriture de coté, mais il pouvait être certain que je reviendrais à la charge plus tard. Il devait manger.

Revenir en haut Aller en bas
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3539
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3978

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   26/9/2018, 20:40

Keiss était blessé. Perdu. Il avait besoin d'une boussole morale, affective

Lagherta n'était pas du genre à lâcher et pourtant Keiss ne pouvait s’empêcher de la repousser. Il appréciait la présence de la louve, il aimait la savoir prêt de lui... Penser qu'elle passerait à un moment donner dans la journée. Il commençait à apprécier son contact. Mais tout cela était si nouveau... Cela lui faisait presque peur. Il ne méritait pas une telle attention.

C'était justement parce qu’il appréciait Lagherta qu'il ne pouvait accepter qu'elle passe autant de temps auprès de lui. Elle possédait de nombreuses qualités, c'était indéniable, les autres loups ne pourraient que l'apprécier.

Keiss se voyait comme un loup toxique, n'apportant que le malheur autour de lui. Quand la louve finit de parler et se posa à côté de lui, l'ancien solitaire se rendit compte que Lagherta était trop têtu pour comprendre qu'elle devait partir. C'était pour son bien. La guerrière avait dit qu'il était courageux, mais c'était faut. S'il était courageux, il aurait continué d'aimer Pyrrha de loin et ne serait jamais rentrer dans ce clan. Il n'aurait jamais chercher à fuir la solitude. Il n'aurait pas fait autant de mal à ses proches.

Keiss se releva brusquement, fuyant le contact de la louve. Profondément mal à l'aise, il la regarda droit dans les yeux, posant un regard se voulant terriblement froid. Keiss voulait paraître cruel, il fallait qu'elle parte. Elle ne pouvait pas avoir le même destin que Pyrrha. Il fallait qu'elle fuit alors qu'elle en avait encore le temps.

-Ne t'approche plus de moi. Va-t-en.

Il fit un pas vers elle, il ne ressentait pas vraiment de la colère contre la louve. C'était même l'inverse, Keiss appréciait Lagherta. Il agissait de cette façon car il l'appréciait réellement. L'ancien solitaire montra les crocs :

-Vas-t'en !

Il secoua la tête, puis recula. Keiss regarda Lagherta. Il ne voulait s’empêcher d'espérer qu'elle reste. Mais cela serait dangereux pour elle. Et ça, le loup ne pouvait pas l'accepter.

Keiss recula et fit quelques pas pour s'éloigner de la louve. Son corps le tiraillait mais le pire était sa patte brûlée. Il ne put d’empêcher d'avoir un râle de douleur. Keiss ne voulait pas écouter son corps. Mais les événements finirent par le rattraper.

Keiss eut un voile noir devant les yeux puis s’écroula, sombrant dans l'inconscience.

__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 10
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 2177
Age : 25
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 3025

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   26/9/2018, 22:09

GAOR


Gaor avait rétrogradée Trinity à peine quelques heures plus tôt. Il savait que ça allait être dur pour elle, mais il savait aussi qu'elle devait être un message pour les autres. On ne pouvait se permettre le laxisme de la désobéissance en temps de crise. Il s'efforcerait de trouver une raison de lui rendre sa place de guerrière quand le moment serait venu. En attendant, il était normal qu'elle aide les familles des victimes, pas parce qu'elle était responsable de leur mort, mais parce qu'il était important que chacun puisse continuer à compter sur les autres. Il ne fallait pas qu'il y ait de rancoeurs.

Il y avait encore une autre cible dont il ne s'était pas occupé. Mais pour celui-ci, une rétrogradation ne suffirait pas à lui faire prendre conscience. En réalité, il avait déjà probablement conscience de ce qu'il avait causé. Néanmoins, comme Trinity, il appartenait au clan, le clan était une famille et dans une famille on pardonnait les erreurs. On les punissait, mais on les pardonnait. Les médecins lui avaient dit que Keiss refusait les soins et ça, c'était inacceptable. Que lui-même le refuse était compréhensible, il n'était pas gravement atteint, et il préférait que les médecins gardent leurs précieuses ressources pour les blessés plus graves. L'ex solitaire en faisait partie, et son alpha ferait en sorte qu'il se laisse soigner, de gré ou de force.

Alors qu'il arrivait dans l’alcôve où le loup reptilien avait été installé, il entendit des cris. Il reconnut la voix de Lagherta mais n'entendit pas ce qu'elle dit. Inquiet, il acceléra et arriva devant l'antre du gris alors que celui-ci se levait.

Ne t'approche plus de moi. Va-t-en.

Il répéta plus fort. Gaor gronda. Lagherta était tétue, et elle n'était pas du genre à obéir à ce genre d'ordres, mais l'idée qu'elle s'entiche du mâle ne lui plaisait pas du tout. Il aboya pour imposer le silence. Il frola la joue de sa fille de sa truffe avant de s'approcher de celui qu'il avait accueilli dans son clan. Il venait de s'évanouir...

Lagherta, va chercher un médecin, autant profiter qu'il ne puisse pas se défendre pour le soigner.

Sérieusement, il commençait à en avoir plein le dos d'être alpha. Il n'avait qu'une envie depuis le passage de Médée, s'allonger dans un coin et dormir pendant des jours. Mais même s'il avait eu une minute à lui, le sommeil le fuyait comme la peste. S'il fermait les yeux, il revoyait le visage ravagé de sa bêta, il entendait ses cris d'agonie, il revivait son impuissance à faire quoique ce soit pour la sauver ou abréger ses souffrances... Et lui il avait la chance de tomber dans les pommes...

__________________________
Mes personnages:
 

Revenir en haut Aller en bas
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 433
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 593

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   27/9/2018, 18:44


Lagherta

Tout ce qu'ils ont pu nous prendre...

Alors que j'étais blottie contre lui, ma tête dans son cou, pour tenté de lui offrir un peu de chaleur, en me disant que, peut-être, ça lui manquait sans qu'il ne s'en rende compte, il se releva brusquement et s'écarta. On aurait dit qu'il fuyait la peste. Sur le moment, son geste me déchira mais ma mémoire me rappela rapidement qu'il n'avait pas l'habitude de ce genre de démonstration ou de contact, alors je restais naturelle et attendit la suite. Je m'attendait à ce qu'il me demande de m'en aller et c'est effectivement ce qu'il fit. Mais c'était bien mal me connaître que de croire que j’accéderais à sa requête. Son ton dur et froid me percuta de plein fouet, mais ses émotions trahissait ses paroles. Il n'était pas furieux, il avait peur... Mais de quoi, cela restait encore un mystère... Il y avait également, dans ses émotions, une infime part d'espoir. Je me reculais pour lui rendre l'espace dont il semblait avoir besoin, mais pas plus de deux ou trois pas. Puis, il s'avança vers moi, dévoilant ses crocs et cette fois il cria d'une voix agressive :

—"Va-t-en !"


Je me remit d'applombs, montrant qu'il était hors de question que je m'en aille, quoi qu'il m'en coûte. Qu'il m'attaque même, s'il le souhaitait, si ça pouvait lui faire du bien ! Mais je lui avais fais une promesse et j'étais bien décidée à la tenir. Je ne l'abandonnerai pas ! Je ferais tout ce qui était en mon pouvoir pour qu'il réapprenne à vivre, à sourire, à être heureux ! Je voulais lui dire tout cela, mais je n'en eu pas le temps car un aboiement puissant et caverneux se fit entendre dans la salle souterraine. Avant même de le voir, je sus qui c'était. P'pa était là... Enfin il venait me voir... Je fus d'autant plus abasourdie lorsqu'il s'approcha de moi et me frôla la truffe d'un geste tendre. C'était la première marque de tendresse qu'il m'accordait depuis bien longtemps. J'aurais presque eu envie de pleurer de joie et me jeter contre lui pour nicher ma truffe dans sa fourrure dense, me remplir de son odeur à plein poumons, si la situation n'était pas si grave. Le contact tendre ne dura qu'une fraction de seconde, mais il avait été là !

Puis, P'pa s'avança dans la direction de Keiss et j'eus peur qu'il ne lui fasse du mal pour lui faire comprendre qu'on ne touchait pas à sa fille. C'était tout à fait son genre. Je le suivis du regard, prête à intervenir en défense de Keiss qui n'avait, finalement, rien fait de mal... Mais celui-ci était évanoui. Avant même que j'ai eu le temps de venir le voir pour tenté de le réveiller ou de contrôler s'il était en vie, P'pa m'ordonna d'aller chercher un médecin, que l'on profiterai de son inconscience pour le soigner, contre son gré. Sur le principe, j'étais entièrement d'accord, mais j'avais une certaine appréhension à laisser Keiss seul avec P'pa. Doucement, en position soumise, les oreilles et la tête basse, la queue entre mes pattes arrières, les pattes fléchies pour me faire plus petite encore, je vins me glisser entre P'pa et Keiss, au dessus de ce dernier, lui servant de rempart et d'une petite voix suppliante je lançait à P'pa, sans le regardé dans les yeux, pour ne pas engendrer plus de colère encore :

—"P'pa, je t'en supplie, ne sois pas trop sévère avec lui... Depuis qu'on est ici, il pleure sans cesse, refuse les soins, et refuse de manger. Ce que tu as interrompu n'était pas ce que tu crois... Je tentais de lui apporter un peu de chaleur, de réconfort, pensant qu'il en avait peut-être besoin, sans s'en rendre compte. Il a eu peur, il n'a pas l'habitude de ce genre de contact... Avec la mort de Pyrrha, il a perdu le dernier membre de sa famille... Il s'en veut tellement... J'essaie de l'aider du mieux que je peux... Il est anéanti, les émotions ne mentent pas..."


Je jetai un regard inquiet sur Keiss, presque sous moi avant de reporter mon regard vers P'pa puis de lâcher d'une voix triste :

—"Je suis d'accord avec toi pour les soins, même si tu n'avais pas été là, c'est ce que j'aurais fais, mais s'il te plait, gardes ce que je t'ai dis en tête..."


Je lui léchais tendrement le museau, à la fois pour demander pardon et en guise de geste d'affection et je me retirais, toujours autant en position de soumission. Avant de sortir de la salle, je regardais une dernière fois le loup allongé au sol avec mon père au dessus de lui, appréhendant ce qui allait se passer durant mon absence, puis je parti ventre à terre chercher un médecin pour pouvoir revenir le plus vite possible !

Revenir en haut Aller en bas
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3539
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3978

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   27/9/2018, 21:49

Keiss était incapable de bouger.

Le loup avait des sueurs. Il avait poussé son corps à bout. Et même si le loup était résistant, Keiss était en train de se laisser mourir. Ses oreilles sifflées et son coeur le serrait. Il avait mal. Sa patte brûlée lui donnait l'impression d'un poids mort. Keiss respirait lentement, cherchant cet air qu'il ne méritait pas. Le loup était terriblement épuisé. Ses yeux le brûlaient à force d'avoir trop pleuré.

Le loup avait de nouveau les yeux ouvert, mais il ne voyait presque rien. Son champs de vision était comme rétrécie. Keiss n'avait pas entendu la discussion de Gaor et de Lagherta. Il avait à peine conscience de la présence de son alpha. Il ne vit que Lagherta partir. C'est ce qu'il fallait qu'elle fasse. Mais Keiss n'était pas soulagé, juste un peu plus triste.

L'état physique de Keiss représentait exactement ce qu'il y avait dans sa tête : un esprit brisé.

__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 10
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 2177
Age : 25
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 3025

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   29/9/2018, 12:51

GAOR


Lagherta, au lieu de lui obéir immédiatement, vint se placer au dessus de Keiss comme pour le protéger. Cette réaction l'énerva pour deux raisons et sa fourrures se hérissa. Déjà, quand il donnait un ordre, il entendait qu'il soit exécuté dans la seconde, même par sa fille. Et deuxièmement, il ne comprenait pas qu'elle puisse imaginer une seule seconde qu'il aurait fait du mal à un loup à terre, ne venait-il pas de lui dire d'aller chercher un médecin? Avait-il été violent avec un seul des siens depuis qu'il avait pris le pouvoir? Non, malgré ses infirmités, il n'avait jamais eu besoin de ça pour se faire respecter et obéir. Le fait que sa propre fille puisse penser ça de lui le blessa au plus profond.

P'pa, je t'en supplie, ne sois pas trop sévère avec lui... Depuis qu'on est ici, il pleure sans cesse, refuse les soins, et refuse de manger. Ce que tu as interrompu n'était pas ce que tu crois... Je tentais de lui apporter un peu de chaleur, de réconfort, pensant qu'il en avait peut-être besoin, sans s'en rendre compte. Il a eu peur, il n'a pas l'habitude de ce genre de contact... Avec la mort de Pyrrha, il a perdu le dernier membre de sa famille... Il s'en veut tellement... J'essaie de l'aider du mieux que je peux... Il est anéanti, les émotions ne mentent pas...

Le géant grogna, il était parfaitement au courant de l'état d'esprit de l'ex solitaire. Mais si lui avait perdu une soeur qu'il n'avait pas revu depuis des années, le clan avait perdu une membre de leur grande famille. Gaor avait perdu une alliée précieuse qui avait été là pour l'aider à prendre sa nouvelle charge. Un louve qu'il avait apprécié, même s'il la jugeait trop timorée pour un poste de Bêta en ces temps troublés. Il aurait peut-être même pu l'aimer, s'il n'avait pas autant changé après l'attaque d'Akui. Si Keiss avait précipité le décès de sa soeur, l'alpha avait assisté à la mise à mort. Ces images resteraient à jamais gravées dans son esprit. Mais ce n'était pas une raison pour qu'il le laisse mourir bêtement. Il n'avait pas sacrifié sa queue pour rien. Et Keiss allait se remettre, qu'il le veuille ou non. Devant l'agacement croissant qu'il ressentait, sa queue se serait dressée en position dominante, mais il n'en avait plus. Néanmoins, sa posture ne laissait aucun doute sur ce qu'il pensait actuellement. Lagherta était encore en train de lui désobéir et cet état de fait était pour lui inadmissible.

Je suis d'accord avec toi pour les soins, même si tu n'avais pas été là, c'est ce que j'aurais fais, mais s'il te plait, gardes ce que je t'ai dis en tête...

Elle lui fit une léchouille sur la truffe avant d'enfin partir faire ce qu'il lui avait demandé. Il déserra progressivement les mâchoires, reportant son regard sur le loup reptilien. Il semblait reprendre vaguement conscience mais Gaor n'essaya pas de le ramener plus parmi les vivants. Tant qu'il était dans cet état, le médecin pourrait agir.

Lagherta revint quelques minutes plus tard, accompagnée de Baelia. Elle pourrait constater que Keiss était toujours intact mais penserait probablement que c'était parce qu'elle l'avait défendu, ce qui n'était pas la réalité. Sa nièce semblait épuisée mais s'activa tout de suite sur le blessé. Elle nettoya la plaie, appliqua des onguents gras pour la nourrir et l'hydrater et couvrit le tout d'une feuille épaisse qu'elle maintint grâce à des lanières qui entourait le corps du mâle. Quand elle eut finit, elle s'excusa et retourna auprès de ses autres patients. Une bonne chose de faite. Keiss ne mourrait pas d'infection au moins. Maintenant il devrait veiller à ce qu'il s'alimente, pour ça, il se doutait que Lagherta s'en occuperait. Ça ne lui plaisait pas du tout qu'elle s'entiche de ce mâle beaucoup trop vieux pour elle, mais il n'avait pas beaucoup de personnes à sa disposition pour s'en occuper de toute façon.

__________________________
Mes personnages:
 

Revenir en haut Aller en bas
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 433
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 593

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   30/9/2018, 20:06


Lagherta

Tout ce qu'ils ont pu nous prendre...

J'allais aussi vite que je pouvais dans les galeries souterraines où la meute avait élu domicile pour une durée que personne ne connaissait... Soudain, je vis une louve apparaître droit devant moi et j'eu tout juste le temps de m'arrêter avant de la percuter de pleins fouet. C'était ma cousine d'adoption, Baelia, il y avait longtemps que nous nous étions plus vraiment parler. Je sautais sur l'occasion et la suppliait de me suivre avec sa trousse de soin. Je traçais à nouveau à travers les galeries avec Baelia à ma suite qui peinait à suivre. Je savais que j'aurais du l'épargner un peu, mais je ne voulais pas laisser Keiss trop longtemps. Je savais que P'pa ne lui ferait aucun mal physique, mais c'était ce qu'il pourrait dire à Keiss qui me faisait peur. Ce pauvre loup avait tout perdu, il était totalement anéanti et pensait déjà ne plus mériter de vivre. Alors si P'pa était trop dur avec lui, mon rôle auprès de Keiss ne serait plus de lui redonner le sourire et l'envie de vivre, mais essentiellement de surveiller à ce qu'il ne tente pas de se donner la mort, je le pressentait ainsi.

Après un chemin qui me parut durer une éternité, j'arrivais enfin dans la salle avec Baelia. Le grand loup des cavernes n'avait pas bouger de sa place et Keiss semblait à moitié conscient. Mais encore suffisamment dans les vappes pour ne pas avoir les forces nécessaires à refuser les soins. Je m'approchais d'eux et frottais doucement ma truffe contre celle ce mon père, autant en guise d'excuses que d'affection. Puis je demandais à Baelia si je pouvais l'aider en quoi que ce soit, car j'avais quelques notions de bandages et elle se savait. Elle me donna quelques tâches à faire et nous nous activèrent aux soins de Keiss, ensembles, sous l'oeil de P'pa. Baelia donna ensuite les consignes jusqu'à son prochain passage, laissant le matériel dont je pourrais avoir besoin en cas de problèmes, puis elle s'excusa et reparti auprès des autres blessés.

Je m'assis ensuite à coté de Keiss, en face de P'pa. Mon regard alternait entre l'un puis l'autre. Je ne savais pas quoi dire. P'pa n'avait encore rien dit à Keiss, à priori, sinon, il ne serait pas dans cet état là, mais allait-il dire quelque que chose... Mais j'appréhendait également la réaction de Keiss. Je lui avais promis de ne pas l'abandonner, mais il m'avait ordonné de m'en aller. Comment prendrait-il le fait que je sois restée malgré qu'il ne veuille pas de moi au point de se montrer agressif envers moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3539
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3978

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   30/9/2018, 20:39

Keiss prit un moment avant de comprendre que Baelia et Lagherta étaient là. Il mit aussi du temps avant de comprendre que les petites étaient en train de le soigner. L'ancien solitaire ne commenta pas et bougea pas. Il reprenait peu à peu conscience. Quand il vit Gaor, Keiss se sentie encore plus minable... L'alpha allait surement lui faire des remontrances... Et le loup reptilien le méritait. Gaor était un modèle de réussite. Keiss était celui de l'échec.

Lagherta était revenu. Keiss n'aurait pas la force de la chasser de nouveau. Sa présence lui faisait du bien. Une partie de lui était soulagée de la revoir. Le loup sentait quelques forces revenir, il réussit à relever la tête, écoutant ce que les autres auraient envie de lui dire. La douleur se fit moins vive.


__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 10
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 2177
Age : 25
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 3025

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   30/9/2018, 21:17

GAOR


Une fois Baelia partie, Lagherta s'installa dans un coin à coté de l'ex solitaire, tête basse. Keiss reprenait ses esprits. Son regard était moins brumeux, aussi, la douleur qui le maintenait dans cet état devait avoir reflué grâce aux onguents que les louves lui avaient appliquées. Il posa les yeux sur lui, et ses oreilles se plaquèrent sur son crâne. Le géant roula de l'oeil. Mais tout le monde le prenait-il pour un insensible? D'accord il avait rétrogradé Trinity, mais il fallait qu'il marque les esprits et surtout celui de la louve. Il avait eu peur pour elle aussi. Elle avait été dans son escadron, il s'était déjà entraîné avec elle, et elle s'était mise bêtement en danger, tout en mettant d'autres loups en danger. Keiss n'avait fait "que" précipiter la mort de Pyrrha. Elle ne pouvait pas être sauvée de toute façon, il avait l'honnêteté de le reconnaître.

Keiss. Nous avions un accord quand tu as rejoint le clan.

Il se leva, être assis était insoutenable maintenant. Le nombre de positions dans lesquelles il était à l'aise diminuait encore d'un cran. Pas assis, pas debout trop longtemps. Ne parlons pas d'être couché, ça n'était pas digne d'un alpha, et c'était une position qui appelait au sommeil or c'était une autre chose qui lui était refusée maintenant. Il fit quelque pas, essayant d'ignorer la douleur qui irradiait dans son arrière train. Il jeta un regard à sa fille, elle se demandait surement de quel accord il parlait.

Tu avais promis de ne pas me décevoir. Aujourd'hui, tu me dois la vie, et ma queue. Et tu oses te laisser mourir comme si ta vie t'appartenait encore?!

Il grogna. Il y avait à peu prêt trois ans de cela, une vieille louve lui avait tenu un discours similaire, si ce n'est qu'il s’apprêtait à rentrer chez lui, et non pas à se laisser mourir. La vieille carne avait eu des pouvoirs divinatoires, peut-être avait-elle su qu'il devait faire partie de son clan? Peut-être était-ce uniquement pour cela qu'elle lui avait sauvé la vie. Elle lui manquait cette vieille peau.

Maintenant tu vas obéir. Tu vas manger ce que te donneras Lagherta, tu vas te laisser soigner par les médecins. Quand tu iras mieux et qu'ils t'en jugeront capables, tu reprendras l'entraînements et tu deviendras le guerrier que tu aurais dû être. Quand ça sera fait, tu seras attaché à ma garde personnelle. Aujourd'hui, je ne peux plus me battre, il me faudra quelqu'un pour le faire à ma place.

Il fit demi tour et partit vers la sortie. Il s'interrompit sur le pas de l'alcôve.

Ce n'est pas sujet à discussion. Et si tu t'avises de toucher à ma fille d'une quelconque manière...

Il laissa la menace en suspens avant de sortir pour aller retrouver Hasuo.

__________________________
Mes personnages:
 

Revenir en haut Aller en bas
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 433
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 593

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   1/10/2018, 13:27


Lagherta

Tout ce qu'ils ont pu nous prendre...

A mon grand soulagement, malgré qu’il était conscient, Keiss se laissa soigner sans broncher. Je me doutais que la présence de P’pa le dissuadais sans doute beaucoup de protester contre nos soins. Une fois les soins terminé et Baelia partie, l’alpha se leva, et je devinais que c’était autant pour prendre sa grandeur d’alpha que pour la douleur que le fait de s’asseoir sur son derrière devait lui causer, mais je ne dis rien. Je savais qu’il avait refusé les soins, lui aussi. Qu’est-ce qu’avait les loups à ne pas vouloir être soignés ?! J’étais assise en face de lui, de l’autre coté de Keiss, lorsqu’il prit la parole. Quel accord ?! Mais je décidais de ne rien dire, je pourrais toujours demandé plus tard à Keiss, ou à P’pa…

—" Tu avais promis de ne pas me décevoir. Aujourd'hui, tu me dois la vie, et ma queue. Et tu oses te laisser mourir comme si ta vie t'appartenait encore?!"


Je failli éclater de rire à la mention de sa queue, malgré la gravité de la situation. Malgré tout, je parvins à contenir mon rire et baissais les yeux pour ne pas montrer l’amusement qui devait être clairement lisible dans mes yeux. Certes, la perte de sa queue était tragique, j’en étais parfaitement consciente, mais c’était la manière de le dire… Je ne dis rien, de peur d’éclater de rire en ouvrant la gueule et laissais la suite se dérouler...

—" Maintenant tu vas obéir. Tu vas manger ce que te donneras Lagherta, tu vas te laisser soigner par les médecins. Quand tu iras mieux et qu'ils t'en jugeront capables, tu reprendras l'entraînements et tu deviendras le guerrier que tu aurais dû être. Quand ça sera fait, tu seras attaché à ma garde personnelle. Aujourd'hui, je ne peux plus me battre, il me faudra quelqu'un pour le faire à ma place. "


Ces paroles me réchauffèrent le cœur. Il ne le condamnait pas, non, il lui donnait l’obligation de se battre pour vivre, dans le seul but d’obéir à son alpha. L’alpha qui lui avait sauver la vie et donner une seconde chance au sein du clan. Je ne connaissais pas encore très bien Keiss, mais je me doutais que les mots qu’avait trouver P’pa ferait leur effet ! P’pa fit demi-tour et marcha vers la sortie. Sur le pas de l’alcôve, il s’arrêta et sans même nous regarder, il lança :

—"Ce n'est pas sujet à discussion. Et si tu t'avises de toucher à ma fille d'une quelconque manière..."


Mes oreilles s’applatirent sur mon crâne suite à la menace qu’il laissa en suspend. Je ne pouvais nier qu’en m’occupant de Keiss, une certaine affection commençait à se développer en moi. Je n’en connaissais pas la nature, et je ne savais quelle direction cela prendrait, mais il était à présent indéniable que j’éprouvais de l’affection pour Keiss… Néanmoins, je ne dis rien et P’pa s’en alla sans rien ajouter de plus. Je reportais mon attention sur Keiss… Je me levais et allais chercher le morceau de viande que j’avais rapporter un peu plus tôt, je le déposais devant Keiss et profitait d’être à son niveau pour plonger mon regard dans le sien. Je lui lançais un regard à la fois encourageant et compatissant. Je savais que la remontée de cette pente serait la plus dure pour lui, mais j’étais prête à l’accompagner pour qu’il puisse réussir. Seule, je n’y serais moi-même jamais parvenue. Gaor m’avait sauver la vie, pas seulement en me trouvant et en me soignant, mais surtout par son amour. S’il ne m’avait pas adoptée et aimée comme sa propre fille, je n’aurais probablement pas eu la volonté de me battre pour survivre et surtout apprendre ce qu’était réellement de vivre…

—"Tu as entendu P’pa, tu dois manger…"


J’hésitais à lui demander s’il y parviendrait seul ou non. La volonté de manger pouvait être là, mais si les forces lui manquait, le résultat serait le même qu’auparavant… Je finis par choisir de ne pas demander, mais j’étais prête à l’aider si le besoin s’en faisait sentir, ou s’il trouvait la force de demander de l’aide. Souvent, c’était le premier pas à faire, mais néanmoins pas le plus simple. Mais une fois que celui-ci était fait, la guérison était lancée. Je pris ensuite une fois à la fois douce et ferme pour dire ce que j’avais sur le cœur :

—"Keiss, je n’ai pas changé d’avis. Repousses-moi autant que tu le souhaites, ça ne changera rien. Je t’ai fais une promesse et je la tiendrais. Tu ne seras plus seul ! "


C’était bien entendu au sens figuré, je n’allais pas rester collée à lui H24 tous les jours. Mais je serais là, quoi qu’il arrive. De plus, les regards et mesquineries des autres de la meute ne feraient qu’augmenter face à lui. Il avait tenté de livrer la bêta de la meute. Certes, moi, je ne connaissais la vérité, mais ce n’était pas le cas des autres, et ils s’en fichaient pas mal, tant qu’ils avaient quelqu’un à blâmer pour leurs malheurs, ils ne s’en priveraient probablement pas. Si je l’abandonnais maintenant, il serait plus seul que jamais, et je le savais parfaitement…


Revenir en haut Aller en bas
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3539
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3978

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   2/10/2018, 21:16

Keiss regardait le vide, incapable de regarder Gaor en face. Il l'écouta, sans protester. L'ancien solitaire baissa légèrement la tête sous les remontrances de l'alpha. Keiss avait l'impression d'être un gamin... Il était incapable de se prendre en charge lui-même.
Gaor avait raison sur de nombreux point. Keiss aurait dû périr ce jour là mais il avait été sauvé par le clan. Il leur devait la vie. La vie de l'ancien solitaire ne lui appartenait plus mais était désormais voué à ce clan. Keiss fut soulagé. Il n'avait plus à prendre de décision. Sa punition serait donc celle-là, protéger ce clan. Pyrrha avait aimé le clan de l'eau et lui avait voué sa vie. C'était la respectée de continuer dans cette voie.
Gaor ne le savait peut-être pas, mais la loyauté de Keiss venait de lui être acquise. La dernière phrase aurait pu faire sourire le loup reptilien s'il n'était pas en si mauvais état. Lui ? Lagherta ? Elle était quelqu'un de bien, elle devait se trouver quelqu'un à sa hauteur. Keiss ne méritait pas cela.

L'alpha finit par s'en aller. Lagherta s'approcha de lui avec un bout de viande. Elle porta son regard dans celui de Keiss. Le loup n'avait pas bougé. Il n'avait assez de force pour faire autre chose. Il hésita mais ce fut la rappel de louve qui le poussa à s'alimenter. Restant silencieux, Keiss hésita pendant un bref instant. Le loup n'avait pas faim. Il regarda Lagherta, confirmant simplement.

-D'accord.

Il finit par attraper la viande, attaquant la chair avec ses crocs. De toute façon, sa vie ne lui appartenait plus. C'était celle du clan désormais.

__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 433
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 593

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   3/10/2018, 22:52


Lagherta

Tout ce qu'ils ont pu nous prendre...

Le loup semblait comme mort au fond de lui. Alors je plantais mon regard dans le siens, il semblait comme mort, à l'intérieur, son regard était vide. Plus aucune émotions, ou presque n'y transparaissait. Et de mon pouvoir aussi, je ne sentais plus rien. D'habitude, j'aimais cette sensation, lorsque ma tête pouvait enfin se vider des émotions qui n'étaient pas les miennes, mais là... Je trouvais cela inquiétant... Avant, au moins, il ressentait quelque chose, beaucoup de choses... De la tristesse, de la honte, des regrets à n'en plus finir, et cette culpabilité qui l'accablait jusqu'au plus profond de son être. Et puis là, d'un seul coup, plus rien... Comme s'il était mort. Mais ce n'était pas le cas, il était bien vivant, physiquement, juste sous mon nez... Je ne savais pas vraiment quoi faire... J'étais comme paralysée...

Il finit par aquiesé et se mit à manger, plus par obligation que par réelle envie... Il n'avait plus aucune envie, même celle de mourir avait disparut... Mais il mangeait, c'était au moins cela. Rien que le fait qu'il mange et qu'il se soit laissé soigner était un grand pas en avant, pourtant j'avais plutôt l'impression d'avoir fais un bond en arrière... J'avais d'autant plus peur, maintenant que je ne ressentais plus rien émanant de lui, qu'il ne fasse une bêtise monumentale...

Doucement, calmement, je le coutournais et vint m'allonger contre lui, de son coté valide. Cette fois, je me collais volontairement à lui, sans pour autant le serrer trop. Les émotions si fortes et violentes qu'il ressentait avant, et cette soudaine coupure, c'est comme si on m'avait couper les pattes... J'avais un soudain besoin de ressentir quelque chose, et si ce n'était pas émotionel, alors il fallait que ce soit physique. La chaleur de son corps me prouvait qu'il était encore en vie, même si je ne comprenais toujours pas cette subite coupure émotionelle... Je le regardais manger. Un morceau pareil aurait du me mettre la salive à la gueule, mais je n'avais pas faim, malgré le fait que je n'avais encore rien manger aujourd'hui. J'étais trop inquiète pour l'état de Keiss. Je choisi finalement de prendre la parole, d'une voix douce et presque suppliante :

—"Keiss... Je... Je ne ressens plus aucune émotion venant de toi, alors que tout était si intense et fort avant... Qu'est-ce qu'il se passe... Parles-moi, dis-moi ce que tu ressens, s'il te plait... Tu peux tout me dire, tout ce que tu veux..."


Et c'était vrai, j'étais prête à l'écouter parler toute la nuit, bien que je doutais que ce soit son genre... Il pouvait me parler de ce qu'il ressentait, ou de la pluie et du beau temps, c'est comme il souhaitait... Je voulais juste qu'il s'exprime...

Revenir en haut Aller en bas
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3539
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3978

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   15/10/2018, 21:08

Keiss avait le regard vide, utilisant seulement ses forces pour s'alimenter. La viande avait un gout de cendre. Le loup n'avait aucun plaisir à maintenir sa carcasse en vie. Mais cela n'était pas sa décision, mais celle du clan. Il serait ce que le clan a besoin. Rien d'autre.

Keiss était creux, terriblement vide. Mais c'était beaucoup moins douloureux. Ne pas hésiter était plus simple que de souffrir. Il ne méritait pas de vivre, mais le clan méritait d'avoir un combattant.

Lagherta semblait perturber, elle lui tourna autour avant de se poser contre lui. Keiss ne commenta pas. Mais sa présence lui apportait du réconfort. Elle avait vraiment quelqu'un de bien, mais elle méritait tellement mieux... Le pouvoir de la louve était puissant et elle ressentait le grand vide dans le coeur du loup. Elle parlait avec cette voix de ceux qui ont peur pour leur proche. Pourtant ils n'étaient que compagnon d'entrainement et Keiss était l'assassin de sa bêta.

Keiss était déphasé, en décalage complet avec les mœurs sociales. La douleur l'avait rendu fou. Il ne savait plus comment se comporter avec les vivants. Il termina la viande dans le silence. Il était trop épuisé pour faire deux choses à la fois. Le silence s'était étiré, devenant gênant. Mais le loup finit par se poser au sol, en contact avec la louve. Keiss était couché, il regarda Lagherta droit dans les yeux. L'ancien solitaire n'avait toujours pas répondu à sa question... Mais il ne savait pas quoi dire. Il était vide. Keiss commenta lentement :

-Tu es revenu.

La présence de la louve le réconfortait. Son coeur était gelée, mais la louve était comme une flamme d'une bougie. C'était un phare, la lumière qui permettait au naufragé de retrouver leur chemin. Lagherta était là. Et c'était tout ce qu'il avait besoin.

-Qu'est-ce je dois faire désormais ?

Sa voix s'était faîte plus basse. Le loup était épuisé.

__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 433
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 593

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   16/10/2018, 14:38


Lagherta

Tout ce qu'ils ont pu nous prendre...

Lorsque je vins m’allonger contre lui, il ne dit rien, mais il ne me chassa pas non plus. Alors je gardais ma place, profitant de sa chaleur, lui offrant la mienne. Au stade actuel, je pense que j’avais autant besoin de la sienne que lui de la mienne. Cette coupure brutale de ses émotions me faisait mal, presque physiquement. Si j’avais suivi mon instant, mes oreilles se seraient couchées et des gémissements plaintifs se serait échappés de ma gorge. Mais je ne pouvais pas me montrer faible. C’est lui qui avait besoin de moi pour le moment, alors je devais me montrer forte. Je lui avais promis d’être là pour lui, et aussi dur cela serait-il éprouvant pour moi, ce n’était rien à côté de ce qu’il vivait, alors je prendrais sur moi pour tenir ma promesse.

Il mangeait, doucement, sans la moindre envie, comme si on l’avait forcé et je me sentis encore plus mal pour lui… Le silence s’installa entre nous, il ne répondit pas à mes suppliques. Il mangea le morceau de viande, le terminant, puis il se posa au sol, contre moi. Il plongea son regard dans le mien et il lâcha lentement :

—"Tu es revenue."


Ce n’était pas une question. Il n’y avait pas non plus quelconque trace de soulagement, de joie ou quelque émotion que ce soit. Non, c’était juste un constat. Cela me fit encore plus mal au cœur. Je ne savais pas ce qu’il ressentait face au fait que j’étais revenue, que je ne l’avais pas abandonné… La colère, je savais faire face, la tristesse aussi, mais ce vide absolu était totalement déroutant pour moi… Probablement pour lui aussi d’ailleurs.

—"Oui, bien sur que je suis revenue… Je t’ai fais une promesse Keiss, tant que tu en auras besoin, je serais là pour te soutenir et veiller sur toi…"


Je n’avais pas quitté son regard, pour qu’il puisse lire dans mes yeux que j’étais sincère et que je n’étais pas prête de le laisser. Un silence se fit durant quelques secondes, puis il reprit la parole d’une voix basse et faible, tintée d’épuisement. :

—"Qu'est-ce je dois faire désormais ?."


Sa question me choqua au plus haut point. Ma tête se releva brusquement pour le regarder, ne comprenant d’abord absolument pas le sens de sa question. Mon regard se posa sur lui, puis j’essayais de pousser mon pouvoir vers lui, peut-être qu’il ressentait un tout petit quelque chose, mais que c’était tellement discret que sans me concentrer, je ne le sentais pas ? Mais non, rien ne venait. Il ne ressentait rien… C’est comme s’il était devenu une machine qui ferait ce qu’on lui ordonnait désormais… Je ne pouvais me résoudre à lui dire ce qu’il devait faire, en sachant qu’il n’avait peut-être plus sa volonté propre… J’avais comme l’impression que quoi que je lui demande, il le ferait… Cette réaction, survenue juste après le passage de Gaor me fit réfléchir, et me fit peur surtout… Je me remémorais les paroles de P’pa et tenait de trouver une raison à l’état de Keiss. « … Et tu oses te laisser mourir comme si ta vie t'appartenait encore?! » Cela me vint comme une évidence soudaine. Non… Les paroles de P’pa avaient eu bien plus d’impact que ce que je pensais. Keiss ne s’était pas juste contenté de se laisser soigner et de se nourrir comme l’avait exigé P’pa, il avait abandonner toute volonté, puisque sa vie ne lui appartenait pas… Ce n’était probablement pas l’effet que P’pa comptait obtenir, le connaissant, il avait juste souhaité faire réagir Keiss, pour qu’il vive ! Mais P’pa n’était certainement pas du genre à vouloir un genre de machine à ses ordres. Un loup a besoin de ressentir, d’avoir une volonté propre et des ambitions pour être un bon loup au sein d’une meute… Cette réaction de Keiss me fit peur, et me fit mal. Comment le faire revenir…

Pour tenir ma promesse, à présent, je devrais non seulement lui montrer mon soutien, mais lui réapprendre à vivre, et à ressentir quelque chose… La tâche devenait de plus en plus compliquée, mais je ne me laisserais pas démonter. J’y parviendrais, même si cela devrait être la tâche de toute une vie ! Néanmoins, il attendait une réponse. Non, pas une réponse, un ordre… Je ne pouvais pas me résoudre à lui donner un ordre ! Mes larmes coulaient cette fois, malgré tout, je le regardais et je lui dis :

—"Keiss, je ne te donnerais pas d’ordre. Tu dois vivre, certes, comme P’pa l’a dis, mais il ne veut sans doute pas d’une machine qui ne ressent plus rien. La douleur est lourde à porter, et elle ne s’amoindrira pas avant longtemps, il faut simplement apprendre à vivre avec. Avec le temps, elle se fera plus discrète, je sais de quoi je parle. Mais ne plus rien ressentir n’est pas la solution… Néanmoins, la journée à été longue et riche en émotion, je te propose que nous dormions, et nous en reparlerons à notre réveil, tu dois, sans aucun doute, être épuisé…"


Les larmes continuaient de couler sur mes joues, son état me faisait réellement peur. Un loup ne pouvait pas rester un loup sans rien ressentir. Si je ne parvenais pas à ramener Keiss, il ne serait rien de plus qu’un fantôme et une machine de guerre au sein de la meute. Et tout le monde aurait peur de lui, en plus… Un loup qui ne ressent rien peut être dangereux également… Je me promis de trouver une solution, mais pour l’heure, le sommeil se faisait pesant et mes yeux se fermaient doucement, malgré mes larmes. Je posais ma tête sur sa nuque, sans vraiment m'en rendre compte, me serrant un peu plus contre lui, et je m’endormis rapidement. Mais je savais d'avance que mon sommeil ne serait pas calme et reposant. L’état de Keiss me hantera toute la nuit, c'était inévitable. Je devais trouver une solution, mais à ce qu’il paraît, la nuit porte conseil…


Revenir en haut Aller en bas
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3539
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3978

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   17/10/2018, 22:19

Keiss avait le regard posé sur la louve. Elle était bien plus jeune et semblait posséder bien plus de sagesse que lui. L'ancien solitaire avait tout à apprendre... A vivre tout comme à aimer. Mais il ne savait plus s'il voulait le faire. Ne plus avoir de sentiment était plus simple. Ne pas exister était plus simple. C'était tellement moins douloureux... Et quoi qu'il fasse Keiss était le loup qui avait amené le dernier membre de sa famille à son bourreau.

Célia lui avait dit un jour qu'il était promis à un grand avenir. C'était tellement ironique, tellement cruelle. Les dieux c'étaient moqués de lui. Étaient-ils comme Akui ? A se moquer de la souffrance des mortels ? A rire de leur tragédies ?

Keiss finit par simplement acquiescer les paroles de la jeune louve. Il se coucha et ferma les yeux, ressentant la chaleur de celle-ci contre lui. Cette sensation, c'était ce qui lui donnait la certitude de ne pas être mort.

Le loup sombra dans un sommeil sans rêve.

__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout ce qu'ils ont pu nous prendre... PV Crystaless

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Du sang neuf, voici Alyra [Validée]
» Faut pas nous prendre pour des im-Bercy-les!
» on nous cache tout...
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Clan de la Source :: Et l'histoire se termina-