Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Visite de routine [PV Kelekt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shahantis
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 2080
Age : 21
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 2888

MessageSujet: Visite de routine [PV Kelekt]   7/4/2018, 18:44

- RP Effectué à la statue d'Eleonore -



Visite de routine

Le mâle blanc sorti de la tanière des guérisseurs en songeant que la fraîcheur de la nuit était des plus agréables pour lui. La soirée était bien avancée et la lune se détachait du ciel qui s’assombrissait et il songea qu’il avait encore quelques visites à faire. Mais celle-ci ne nécessitaient pas de grands soin, juste de quoi se détendre et bien manger. Il secoua la tête et s’assit sur le sol terreux en réfléchissant à ce qu’il devait emporter avant de retourner dans sa tanière. Il en ressorti avec sa petite sacoche de peau bien pleine et s’éloigna de sa tanière pour aller en direction du Palais Lumineux.

Il avait croisé la juge rouge il y a déjà quelques jours, mais ne l’avait pas revu ensuite. Il irait donc la voir au palais en même temps de rende visite aux autres jugements. Il n’aimait pas aller jusqu’au palais, ça le faisait suer comme un gros ours, et après il en avait le souffle court. En arrivant il s’assit d’ailleurs le museau pointé vers le bas, cherchant à reprendre son énergie et son souffle. Il alla jusqu’à la source d’eau du palais et lapa un peu avant de secouer son épaisse fourrure et de se remettre en marche. Il devait visite chaque juge et chaque religieux pour s’assurer de leur état de santé physique et moral. Il se souvenait avoir entendu dire qu’un jour un juge avait oublié de manger entre les audiences, et au final il en avait perdu connaissance et avait été au repos plusieurs jours. Il ne souhaitait cela à personne. Ware lui avait bien donné les ordres, il devait s’assurer de la bonne santé de tout les individus du clan du Feu, il ne devait oublier ou négliger personne.

Il commença sa petite visite, la nuit était installée quand il constata qu’il ne lui manquait qu’une seule personne à voir. Il s’agissait de l’amie d’Idryss, la fameuse, Kelekt. Il l’avait déjà aperçu de temps en temps depuis que Ware avait reprit le pouvoir, mais il ne l’avait pas beaucoup croisée avant. Il ne savait pas du tout qui elle était, mais elle était une louve du clan, alors elle méritait que l’on s’occupe d’elle. Il savait une chose cependant, c’est qu’elle était blanche, ce qui contrastait avec la plus part des loups du feu qui avait au moins du rouge ou du noir dans leur pelage. Non, elle était blanche… Il la chercha quelques minutes durant avant de l’apercevoir enfin prêt de la statue de la déesse Eléonore. C’était une très belle louve au pelage simple, selon lui. Mais c’était selon ses critères de célibataires qui ni connaissait rien à l’amour.

Il alla en sa direction avant de racler sa gorge pour faire par de sa présence. Il s’inclina respectueusement et élégamment face à la femelle quand elle croisa son regard. Agitant ses oreilles, il se redressa après sa respectueuse révérence et observa la femelle.

« Pardonnez-moi de vous déranger Kelekt, je venais simplement m’assurer que vous alliez bien. »

Son ton toujours aussi calme et doux, la femelle devait sans doute être fatiguée après une journée de jugement. Mais il ne pouvait pas faire autrement que de venir la voir maintenant puisqu’il ne pouvait pas venir entre les jugements pendant la journée car il s’occupait des autres blessés du campement ou du réapprovisionnement des ressources.

.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2031
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2346

MessageSujet: Re: Visite de routine [PV Kelekt]   7/4/2018, 23:09


Kelekt

Visite de routine
Kelekt arrivait au terme d’une autre journée de jugements. C’était fatiguant, toute la difficulté du rôle de juge s’était dévoilé ces derniers jours. La blanche avait participé à beaucoup de séance aujourd’hui, une dizaine environ. C’était difficile de passer d’un cas à un autre en à peine une poignée de minutes. Il ne fallait juger attivement et prendre le temps de comparer l’accusation aux faits réels. Les pro-Zal étaient, pour certains comme les Atheris Viperae, accusés au conditionnel. Ceux qui avaient fait partie de l’émeute visant à tuer Ware, en revanche, était généralement désignés coupables de trahison envers le clan du Feu. Dans ce cas, les coupables pouvaient se repentir devant Éléonore ou quitter à jamais les terres de leur clan. Certains avaient préféré partir tout de suite, d’autres ont cherché le pardon de la déesse. Les juges purent voir à de nombreuses reprises la statue s’animer légèrement. Éléonore veillait sur elles et leur transmettait ses décisions. Peut-être que seules les juges voyaient les mouvements de la statue, peut-être que ce n’était qu’une illusion commune à leur rang. Mais Kelekt était presque persuadé que les accusés et les gardes voyaient eux aussi la statue de la déesse de la justice s’animer. Ainsi, selon la réaction de la statue, les coupables étaient bannis ou le pardon leur était accordé.
Les journées de la juge, ainsi que celles de bien de ses consœurs, étaient ressemblante d’un jour à l’autre. Après les jugements les plus importants, comme ceux des nobles ou des dignitaires Atheris Viperae, les cas se ressemblaient tous plus ou moins. Certains plaidaient coupables, dans l’espoir d’obtenir ainsi le pardon de la déesse, ce qui était assez souvent le cas. D’autres se proclamaient innocents, mais on ne pouvait mentir devant la statue d’Éléonore. Aussi, les menteurs étaient vite démasqués et déclarés coupables. Le mensonge était souvent suivi d’un bannissement. Un loup qui mentait face à la justice ne méritait pas de faire partie du Clan du Feu. C’était ainsi que les jugements se suivaient et ses ressemblaient tous.
A la fin d’une autre de ces journées, Kelekt était mentalement fatiguée. Physiquement, les juges ne se dépensaient pas tant que ça. Généralement, celles qui n’étaient pas en audience allaient courir un peu dans la forêt au pied du Palais Lumineux afin de s’aérer l’esprit. La blanche n’était pas de celles-là, préférant rester dans le calme des jardins du Palais sur son temps libre. Elle fermait alors les yeux, écoutant le bruit du vent et des quelques petites proies qui vivaient dans les jardins. Ce lieu avait toujours eu un aspect un peu irréel, comme figé hors du temps et des saisons. Les jardins étaient toujours verts et fleuris, quelque soit la saison. C’était bien là l’œuvre qui avait été créée pour la déesse de la justice qui avait demandé à son père le plus beau des palais. Les juges connaissaient bien les histoires concernant Éléonore, celle-ci avait tendance à amuser Kelekt. Même la déesse de la justice était imparfaite, ayant tendance à faire des caprices de jeune louvette.
La juge était allé se placer devant la statue d’Éléonore, réfléchissant à ce que cette imperfection signifiait. Les dieux n’étaient-ils pas des êtres parfaits ? Visiblement non, d’après ce que racontent bien des histoires à leur sujet. Ils ont presque tous fait des erreurs au cours de leur très longue vie. Elle aussi, elle avait ses défauts. La blanche se savait impulsive sous l’effet de ses émotions. C’est pour cette raison qu’elle tente, tant bien que mal, de les contrôler. Après avoir rencontré son père, Gothic, elle avait appris une chose : il faut remettre en question tout le savoir que l’on acquiert, car il peut s’avérer être faussé par celui qui nous l’a transmis. Sa mère lui avait dit que les mâles, dont son père, étaient tous des individus qui chercheraient à abuser d’elle pour ensuite la laisser avec des louveteaux à s’occuper seule. Mais c’était faux, bien que ce cas de figures puisse se produire. Kelekt avait d’abord haï et renié sa mère pour ce mensonge. Mais après avoir rencontré une autre jeune mère, Ystrelle, elle avait compris que la renier ainsi était pire encore que de lui mentir. La louve avait donc pardonné à sa mère et cette dernière l’avait accueilli en pleurant de joie. Kelekt avait alors réalisé la démesure de ses paroles. Elle avait gravement blessé sa mère en agissant ainsi et se promit alors mieux réfléchir ses paroles et ses actes. Elle avait mal agi en rencontrant son père, elle avait mal agi par la suite avec sa mère, elle avait aussi mal agi avec Ystrelle… La juge ferait tout pour s’améliorer. Si Éléonore elle-même n’était pas parfaite, alors personne ne pouvait se blâmer d’avoir des défauts. Kelekt, quant à elle, chercherait à devenir meilleure. Elle ne visait pas la perfection, mais elle souhaitait corriger certains de ses défauts.
Ses pensées furent interrompues par un raclement de gorge qui lui fit tourner la tête. La juge se détendit rapidement en reconnaissant la silhouette volumineuse d’Alsham, un médecin qui était passé voir les juges et autres religieux occupés par les jugements il y a quelques jours. Dès que le regard de glace de Kelekt s’était posé sur lui, le loup à la fourrure touffue s’inclina avec respect et remua les oreilles avant de se redresser. Il l’observa un instant avant de dire.

« Pardonnez-moi de vous déranger Kelekt, je venais simplement m’assurer que vous alliez bien. »

Son ton était doux, calme, celui d’un médecin en somme. La blanche eut un petit sourire en coin. Elle n’avait pas eu à se plaindre de sa première rencontre avec Alsham. Ce dernier était de bonne compagnie et n’était méchant pour rien au monde. En soi, il représentait bien son rôle. Elle lui répondit sur un ton cordial.

« Tu ne me déranges pas, Alsham. Je suis simplement fatiguée par cette énième journée de jugement, comme la plupart de mes consœurs. »

Kelekt marqua un bref silence, clignant des yeux avant d’ajouter.

« Ne te sent pas obligé de me vouvoyer, les formes n’ont rien d’essentielles à cette heure de la journée. »

Même si elle appréciait que les loups rangs non-religieux et plus jeunes qu’elle la vouvoie, Kelekt n’y voyait pas de véritable intérêt à ce stade de la journée. Comme pour illustrer qu’il était déjà tard, un bâillement échappa à la louve, surgissant subitement. Celle-ci tourna la tête pour ne pas être impolie. Elle reporta ensuite son regard bleu glace sur Alsham et hasarda une question.

« Que pensait-tu de Zal, Alsham ? Les médecins n’ont pas assisté au combat et à ce qui a suivi, tout comme une grande partie des religieux. Je ne t’accuse pas, mais je me demande ce qu’il t’évoquait. »

Kelekt était fatiguée, on pouvait le percevoir par alternance, que ce soit dans sa voix ou dans ses yeux. Même sa stature n’était pas des plus solides, une de ses antérieures frémissant parfois. Cette fatigue plus ou moins généralisée, couplé au fait qu’elle ne méfiait pas tellement du médecin, la poussait à poser des questions sensibles. En ce moment, parler de Zal de cette façon était souvent perçu comme une suspicion face à quelqu’un qui n’avait pas fait partie des jugés. Mais il n’y avait aucune accusation dans la question de la juge, comme elle l’avait dit elle-même.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Shahantis
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 2080
Age : 21
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 2888

MessageSujet: Re: Visite de routine [PV Kelekt]   7/4/2018, 23:55


Visite de routine

Alsham avait l’habitude de vouvoyer juge et haut gradés et ne pas le faire était compliqué pour lui. Son éducation était strict et lui-même se donnait énormément de règles. Le jeune médecin était connu pour sa bonté et sa douceur. Rien en lui n’était mauvais, mais durant la sombre période de Zal il avait été très compliqué de savoir dans quel camp il se plaçait puisqu’il aidait tout les individus sans distinctions. La femelle en face de lui semblait moralement très fatigué et cela lui fit mettre les oreilles à l’horizontal. Il l’écouta alors et hocha calmement la tête avant de fouillé sa sacoche de peau. Il en tira alors un petit sac fait avec une vielle guêtre, l’objet était odorant mais l’odeur était doucereuse.

Il était inquiet pour Kelekt car elle avait besoin de repos comme tout être vivant. Il poussa doucement l’objet vers elle. L’odeur ne la ferait pas dormir, mais si elle dormait avec cela prêt d’elle son corps se détendrait plus facilement et son sommeil lui apporterait plus de repos. La femelle comme à son habitude avait un ton neutre, mais elle avait le timbre de voix fatiguée et les yeux brillants, et le loup voulait remédier à cela.

« Oui, effectivement il semble que la fatigue soit un mal général ici. Je sais que ce n’est pas grand-chose, mais dormez avec ceci pendant la période de jugements, cela vous permettra de mieux vous reposer »

Oui ça n’était pas grand-chose, il allait chercher un moyen de mieux les soulager de cette fatigue qui les accablées, mais il ne savait pas encore par quel remède. Il ne pouvait pas leur donner des plantes somnifères au risque de ralentir leur travail. Mais il devait pourtant leur apporter le moyen de se reposer et de ne pas être trop prises par des réflexions trop longues surtout que les juges allaient finir par en avoir des migraines. Quand la femelle bailla il eut un sourire et agita doucement les oreilles quand elle détourna la tête pour ne pas être impolie.

« Ne vous inquiétez pas, soyez libre d’être impolie et de vous détendre en ma présence, je ne vous jugerais pas pour cela. Pour ma défense dame Kelekt c’est une habitude de ma part de vouvoyer mes supérieurs. »

Il l’avait taquiné avec son terme « Dame » pour l’aider à se détendre d’avantage. Quand il vit que ses pattes tremblaient de temps à autres et qu’elle semblait vraiment épuisé il poussa un soupir. S’asseyant calmement pour lui intimé de faire de même il espérait qu’elle ne le prendrait pas mal. Il voulait juste s’assurer qu’elle ne fatiguerait pas plus en se forçant à rester debout. Néanmoins il était touché de cette attention qui prouvait le respect qu’elle lui portait à lui un simple médecin du clan.

A sa question le grand mâle blanc ferma les yeux. Il savait fort bien que la question n’était pas une accusation. S’il était accusé de quoi que ce soit c’est sans doute un juge qui serait venu le chercher dans le fond de sa tanière. De plus elle expliquait ensuite la raison de son interrogation, ce qui fit sourire le mâle. Elle n’avait pas à se justifier, si elle voulait poser une question elle était libre de le faire sans avoir à donner d’explication. Il rouvrit lentement les yeux pour croiser son regard.

« Vous devriez vous allonger, je sais que ce n’est pas forcément respectueux de parler allonger, mais ça vous éviterez de vous fatiguez. Et ne vous inquiétez pas, vous pouvez me poser toutes les questions que vous voulez, cela ne me dérange aucunement. Quand à Zal… Laissez moi un instant de réflexion »


Il leva le museau vers le ciel, il était vrai que les médecins n’avaient pas participé au conflit, mais ils n’avaient cependant pas été inactifs. Loin de la bien au contraire, pour sa part le loup avait aidé les blessés suite au combat qui avait eut lieux entre Pro-Zal et Anti-Zal. Il avait brièvement aperçu ce qu’il s’était passé et avait suivit de loin la situation, depuis sa tanière, dans un coin tranquille, les oreilles pointées, il avait au moins écouté. C’était le minimum syndical pour un médecin de s’intéresser aux conflits qui résidaient à l’intérieurs même de leur campement.

Mais Zal… Que lui inspirait-il exactement ? Sans doute de la pitié et du dégoût. Quand il pensait au loup un sentiment triste lui étreignait l’âme. Il n’aimait pas particulièrement le mâle du feu. Il le trouvait lâche et stupide, mais il n’avait pas voulu sa mort pour autant, loin de là. Aux yeux d’Alsham toute vie était sacrée, celle du loup tyrannique également. Il aurait préféré que celui-ci soit hors d’état de nuire sans être tué. Mais son avis n’était pas l’avis général, et il savait que tué Zal était le meilleur moyen pour épargner d’autres vies. Il repensa alors aux paroles de sa mère… Si tu étais sur une îles avec 9 autres loups et que l’un d’entre eux avaient une maladie contagieuse, que ferais-tu ? Le mâle sachant que toute maladie n’était pas forcément soignable, il aurait d’abord tenté de soigner l’individu, mais si la maladie avait été incurable il l’aurait abattu pour éviter que celle-ci ne se rependent aux autres loups. La chose marchait pareille avec l’Alpha du feu…

Il était une maladie incurable qui avait commencé à se développer dans le clan, et Ware avait eut l’acte d’un médecin en éradiquant l’origine du mal. Mais cela n’excusait pas le loup Alpha. Pour Alsham, quand on tuait, on était plus le même. Il ne savait pas comment le nouvel Alpha faisait pour vivre avec ça sur la conscience, et il voulait le lui demander, mais il n’avait pas encore osé. Il n’était pas décidé quand à son avis sur l’ancien Alpha, malgré l’altercation qu’il avait eut avec lui, ça restait son Alpha, et il n’avait pas été que mauvais. Avant de devenir Alpha, il parait que c’était un loup normal… Un loup même plutôt sympathique. Le mâle poussa un profond soupir et reposa son regard sur Kelekt.

« Je crois qu’il m’inspirait de la pitié, du dégoût, et de la peine. Je n’ai jamais pu haïr qui que ce soit. A mes yeux Zal n’était qu’un malade… Un malade qu’il fallait soigner, et que je n’ai pas pu aider. Mais sa maladie à finit par déteindre sur le clan, et il a finit par devenir un germe d’infection pour le clan. A mes yeux Ware à agis comme un médecin en éradiquant la source de la maladie du clan… Mais cela ne me fait pas plaisir pour autant, pourtant, sa fin m’a soulagée… J’avoue que je ne comprends pas moi-même mes sentiments. A votre avis Kelekt, est-ce normal d’être soulagé de la mort d’un individu, mais de rester triste de sa perte même quelques temps après ? »

Est-ce qu’il avait finit par apprécier Zal, par être un pro-Zal sans le savoir ? Est-ce qu’il méritait une punition pour ne pas haïr le loup ? Il voulait être sur que la folie de Zal n’avait pas déteint sur lui, ou qu’il n’était lui-même pas fou. Après tout il était un amoureux de la vie, mais cela n’excusait pas tout. L’Alpha Tyrannique qu’avait été Zal était un tortionnaire, il c’était montré indigne d’être Alpha mais Alsham n’avait jamais pu exprimer ce qu’il ressentait à cette époque, mais pas concernant Zal, concernant les loups… Mais s’il le disait maintenant il avait peur que l’on s’énerve contre lui, et il ne voulait pas entrer en conflit avec un membre de sa meute.

Il espéra alors que Kelekt ne le jugerait pas trop sévèrement. Il ne connaissait pas la femelle, et ne savait pas comment elle prendrait ses paroles. Il n’avait pas non plus calculer ses mots, et réalisa seulement maintenant qu’il avait parlé à une juge… Mais Kelekt l’avait mit en confiance, et puis ça n’était pas un jugement, alors elle ne devrait pas être trop dure avec lui. Du moins il l’espérait sinon il risquait d’en être très touché…
.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2031
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2346

MessageSujet: Re: Visite de routine [PV Kelekt]   8/5/2018, 17:17


Kelekt

Visite de routine
En voyant l’air fatigué assez évident de Kelekt, Alsham baissa les oreilles. Ce n’était guère étonnant comme réaction venant d’un médecin. Il sortit quelque chose de la sacoche qui le quittait rarement. L’objet émettait une odeur douce. Était-ce une simple odeur ayant pour but de détendre, ou quelque chose à consommer ? La juge observa l’objet que le loup au pelage fourni poussa vers elle. Il l’informa alors sur la nature de l’objet en disant.

« Oui, effectivement il semble que la fatigue soit un mal général ici. Je sais que ce n’est pas grand-chose, mais dormez avec ceci pendant la période de jugements, cela vous permettra de mieux vous reposer »

Quand Kelekt tourna la tête à cause de son bâillement, elle l’entendit dire alors qu’elle s’était détournée par politesse.

« Ne vous inquiétez pas, soyez libre d’être impolie et de vous détendre en ma présence, je ne vous jugerais pas pour cela. Pour ma défense dame Kelekt c’est une habitude de ma part de vouvoyer mes supérieurs. »

La juge remua un peu les oreilles à ses paroles. Elle ne se permettrait pas d’être impolie avec quiconque, sauf peut-être des individus qu’elle mépriserait au plus haut point. Si c’était une habitude pour Alsham de vouvoyer les autres, alors soit qu’il fasse comme bon lui semblait.
Le médecin dû percevoir les légers tremblements qui secouaient parfois les pattes de la blanche car il soupira avant de s’asseoir. La louve l’imita, même si le meilleur moyen de calmer ses tremblements serait une bonne nuit de sommeil. Mais ça n’allait pas arriver tout de suite car elle avait engagé la conversation en évoquant Zal.
A la question de Kelekt, le loup aux diverses couleurs ferma les yeux un moment. Il afficha un sourire quand elle justifia sa demande afin d’écarter tout malentendu. Alsham ne l’avait pas mal prit visiblement. Il rouvrit lentement les yeux avant de dire.

« Vous devriez vous allonger, je sais que ce n’est pas forcément respectueux de parler allonger, mais ça vous éviterez de vous fatiguez. Et ne vous inquiétez pas, vous pouvez me poser toutes les questions que vous voulez, cela ne me dérange aucunement. Quand à Zal… Laissez moi un instant de réflexion »

Si la juge s’allongeait, il y avait fort à parier qu’elle serait rapidement somnolente et ne prêterait plus autant d’attention à ce que lui dirait le mâle. Elle resta donc simplement assise, malgré la fatigue. Kelekt ne dit rien durant le temps de réflexion du médecin. Il avait levé le museau au ciel, pensif. Après un long moment de silence, il reporta son regard sur elle et répondit.

« Je crois qu’il m’inspirait de la pitié, du dégoût, et de la peine. Je n’ai jamais pu haïr qui que ce soit. A mes yeux Zal n’était qu’un malade… Un malade qu’il fallait soigner, et que je n’ai pas pu aider. Mais sa maladie à finit par déteindre sur le clan, et il a finit par devenir un germe d’infection pour le clan. A mes yeux Ware à agis comme un médecin en éradiquant la source de la maladie du clan… Mais cela ne me fait pas plaisir pour autant, pourtant, sa fin m’a soulagée… J’avoue que je ne comprends pas moi-même mes sentiments. A votre avis Kelekt, est-ce normal d’être soulagé de la mort d’un individu, mais de rester triste de sa perte même quelques temps après ? »

Alsham avait parlé franchement. Son attitude ne montrait pas de signes de mensonge. Il avait été dans ses pensées un temps et avait restitué ce qu’il en était ressorti. Nul doute n’était possible quand à la sincérité de ses paroles. Il sembla dérouté un bref instant, peut-être parce qu’il venait de se rappeler que Kelekt était juge. Elle lui adressa un demi sourire, montrant qu’il n’avait rien fait de mal.
Pour autant, la blanche ne comprenait pas trop pourquoi certains avaient tenu à pleurer la mort de Zal. Il y en avait dans le Clan du Feu, pourtant aucun n’avait été de son côté. Ils n’étaient que des membres du clan et respectait leur chef. Pouvait-on punir pour inaction ? Quand on est face à un loup capable de vous faire vous consumer sur place, on ne fait pas le malin. Aussi, Kelekt savait que si le jugement allait aussi loin, alors presque tout le clan serait coupable de ne pas avoir agi. Heureusement, ce n’était pas le cas. Alsham n’aimait pas vraiment Zal, mais il voyait sa mort comme la fin d’une vie, une fin prématurée. Pour un médecin, c’était une vision assez logique de l’ordre des choses. Pour eux, un loup est un loup et un malade est un malade. Ils sont tous pareils et leur mort et une chose triste. C’est une façon de voir les choses qui n’était assurément pas condamnable. Kelekt répondit finalement.

« Tu n’as rien à te reprocher, Alsham. D’autres ont tenu à pleurer la mort de Zal. Pourtant, ils n’étaient pas parmi ses fidèles. Ware n’a pas interdit de pleurer la mort de ce tyran. Et puis, on ne peut pas dire qu’un loup est coupable de n’avoir rien fait pour l’arrêter. Zal était un loup trop puissant pour être combattu seul. C’est grâce à l’aide d’un loup capable d’inhiber ses pouvoirs que Ware a pu le vaincre seul. Dans le cas contraire, Zal serait peut-être encore en vie et notre nouvel alpha serait un tas de cendres. »

La juge finit par se coucher, l’odeur de cette préparation qu’il avait poussé près d’elle la poussait encore plus au sommeil. Elle continua après être restée silencieuse quelques instants.

« On a beau juger beaucoup de loups, nombre d’entre-eux sont des faussement-accusés. Certains étaient devenus méfiants et ont cru que certains membres du clan étaient des pro-Zal, alors qu’ils n’étaient pas plus contents que d’autres de l’avoir pour alpha. C’est juste qu’ils n’étaient pas en mesure de l’abattre eux-mêmes et que se plaindre un peu trop fort pouvait entraîner la mort. »

Kelekt avait entendu parler de la mort de Ziege, un oméga que Zal aimait torturer. Un jour, il l’avait tué sur la place du camp, devant tout le monde. Personne n’avait osé l’arrêter alors que, la juge en était certaine, pratiquement tous étaient choqués par ce à quoi ils assistaient et que si ils s’étaient soulevés, le pyromane serait mort le même jour que Ziege. Mais peut-être que certains n’avaient rien fait car ils craignaient qu’aucun autre alpha ne puisse être désigné et que des groupes commenceraient à s’affronter pour avoir le pouvoir sur le Clan du Feu. C’était en effet un scénario à redouter car il aurait causer bien des morts inutiles.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Shahantis
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 2080
Age : 21
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 2888

MessageSujet: Re: Visite de routine [PV Kelekt]   12/5/2018, 20:23


Visite de routine

Kelekt attendait une réponse du mâle clair qui réfléchissait encore à comment la formuler. Le sujet était toujours délicat et pour lui c’était une boule de ronces emmêlées qui le piquait à chaque fois. Il savait pourtant comment répondre, le loup était sincère et franc par nature, et l’idée même de mentir à la louve ne lui aurait jamais traversé l’esprit. Mais il avait toujours été mis à mal face à ce sujet car les loups, pour certains, n’acceptaient vraiment ceux qui avaient eut de la tristesse pour l’Alpha déchu. Pour sa part, le mâle clair n’avait pas versé une larme. Et cela était normal quand on connaissait l’histoire du loup. Celui-ci avait eut une altercation assez violente avec l’Alpha du feu de son temps. Et il s’en souvenait encore trop bien pour avoir envie d’en parler. Il avait laissé la femelle s’installer à sa guise, la voyant finalement ce coucher, ce qui le rassurait en un certain sens.

Il la laissa lui répondre, l’écoutant dans le calme. Il commençait à être tard, et la femelle devait être fatigué, pourtant elle semblait vouloir continuer cette discussion avec lui. Alsham ne sut alors pas si il devait s’en inquiété ou en être flatté. En tout cas il était heureux d’échanger avec elle, ça mettait une pause dans sa journée, ou plutôt ça l’achevait dans la tranquillité. Au dessus d’eux le ciel de la nuit était parsemé de petites étoiles qui brillaient doucement, oubliant alors la noirceur passagère qui avait ombré le clan pendant quelques temps. Maintenant c’était un nouveau danger qui planait sur leur tête, mais celui là, les claniques du feu avaient pu le voir venir. Mais Alsham n’irait pas s’étendre sur le sujet qui commençait à arriver sur toutes les bouches : Akui.

Après avoir répondu à la louve un léger silence s’en suivit. Il agita les oreilles et observa la femelle don les marques de la fatigue était bien présente. Il espérait que sa santé ne finirait pas par en pâtir, au quel cas il se sentirait responsable de ne pas l’avoir forcé à dormir plus tôt. Mais pour le moment il ne pouvait que s’en inquiété, et ne voulait pas énerver la femelle sur ce sujet.

La première phrase de la femelle résonna dans la tête du loup. Il n’avait rien à se reprocher, en général c’était plutôt le cas oui. Etant donné qu’il n’avait d’ailleurs pas demandé s’il était fautif d’un quelconque crime, cette simple phrase le fit sourire. A ses yeux elle mettait en avant le rôle de juge de la noble et belle femelle qui se tenait en face de lui. Mais en même temps elle était réaliste, franche et honnête dans ces paroles. Il était vrai que certains individus avaient tenus à pleurer le mâle. Alsham lui n’en avait rien fait, il n’y avait rien à pleurer de toute façon… On pleurait quand un loup nous manquerait ou que nous l’aimions. Du moins selon lui. il n’était pas attristé de la mort de Zal pour ces raisons, mais parce que le mâle avait été une vie comme les autres, qui avait le même droit légitime que les autres : Vivre.

Il l’écouta continuer sur le même ton, réfléchissant à ses mots. Zal avait mérité des éloges pour sa puissance. Il avait fait régner le respect et la terreur parce qu’il était d’une puissance inquiétante. Ware lui-même avait dû le reconnaître en demandant de l’aide à un autre clan. A ce sujet là, Alsham remerciait les loups de l’Air d’être venu en aide à son nouvel Alpha. Il agita les oreilles à la dernière remarque de la femelle. Si ça avait été Ware à la place de Zal, alors là il aurait réellement pleuré.

« Dans le cas de la défaite de notre Alpha, alors je me serais sans doute soulever ouvertement contre Zal quitte à y laisser ma peau. Je n’ai pas été là pour Ziege, mais j’aurais été là pour suivre les traces de Ware que je respecte et apprécie sincèrement. Pour lui j’aurais pleuré, pour notre Alpha déchu je n’ai versé aucune larme… »

Il n’avait pas su retenir ses mots, ils étaient venus tout droit du cœur, sans barrière et sans retenue. Il l’aurait fait pour n’importe quel autre, même pour Kelekt, il n’avait pas agit pour Ziege mais n’aurait pas laissé passer ça une deuxième fois. La suite des paroles de la femelle attristèrent le médecin qui baissa les oreilles et le museau, un peu abattu. Il trouvait cela très triste que les loups se soient ainsi méfiés les uns des autres. Zal avait disloqué la meute… Sa réunification totale risquait d’être longue. Il allait falloir de la patience et de la volonté pour remettre tout cela en ordre. Et avec le nouveau danger qui arrivait tout cela risquait d’être très complexe.

Néanmoins il songea que tous les loups du clan étaient fautifs en un sens. Il ne blâmait personne et aimait sa meute autant que d’autre. Mais les Juges c’étaient cachés dans leur palais. Les Sentinelles c’étaient reclus à leur frontière. Les nobles avaient courbés l’échine, et les autres… Les médecins eux avaient tenté de ne pas faire de différence et de faire vivre tout le monde en essayant de garder une certaine union entre eux. Mais ça avait été tout aussi complexe.

« Même mort Zal arrive encore à créer des querelles… Ce loup aura été un cancer même après sa chute… J’imagine que ça doit être particulièrement complexe pour vous les juges d’être tout à fait impartiales ? Après tout, chez les médecins, nous avons connu une espèce de favoritisme pour ceux connu comme étant des non-pro-Zal. J’ai toujours essayé de traiter chacun individu de manière égale, mais je ne suis pas sûr d’y être toujours parvenu… Cela m’inquiète parfois. »

A ses yeux les médecins étaient un pilier important de l’organisation et de la survie même du clan. Si les médecins ne soignaient pas tout le monde alors les risques de morts et d’épidémies risquaient d’apparaître. Il avait parfois ouvertement hurlé sur certains médecins qui avait traité des patients à toute vitesse parce qu’ils les croyaient pro-Zal. Et parfois il avait eu la sensation de ne pas avoir été neutre. Car oui il avait cherché à conserver une neutralité même si cela avait été très compliqué. Jamais il n’aurait tué un pro-zal, mais il n’aurait pas non plus accepté d’abandonner un membre du camp opposé sous ordre de l’Alpha.

Heureusement maintenant c’était Ware qui gouvernait et cette tension était en train de redescendre. Le nouvel Alpha était bien plus sage et bien plus noble que le précédent. Il l’admirait et lui portait beaucoup de respect. Face à Kelekt il se sentait le droit de parler de tout ça, comme si elle pouvait comprendre ces craintes et ces inquiétudes. Mais peut être se trompait-il. En attendant, il trouvait très agréable d’échanger aussi calmement sur un tel sujet avec une juge. Son avis l’intéressait aussi, mais il n’avait pas encore posé la question, ne se l’étant pas permis et trouvant des morceaux de celui-ci dans les réponses de la femelle. Et puis il espérait que la louve parlerait de son point de vue elle-même sans y être poussé. Car il ne voulait pas la contraindre à en parler.

Attendant de savoir ce qu’elle allait lui répondre, espérant pouvoir continuer sur ce terrain tranquille et paisible cette discussion pourtant épineuse en général. Il était bien content d’avoir fait le déplacement jusqu’ici. Il ne l’aurait pas croisé si ça avait été un autre médecin, et il n’aurait donc pas pu entretenir un échange aussi intéressant à ses yeux.

.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2031
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2346

MessageSujet: Re: Visite de routine [PV Kelekt]   12/7/2018, 15:43


Kelekt

Visite de routine
Kelekt attendit de voir si Alsham allait poursuivre la discussion, ou partir. Elle commençait presque à somnoler et ne pourrait plus tenir la conversation bien longtemps. Elle l’entendit relancer.

« Dans le cas de la défaite de notre Alpha, alors je me serais sans doute soulever ouvertement contre Zal quitte à y laisser ma peau. Je n’ai pas été là pour Ziege, mais j’aurais été là pour suivre les traces de Ware que je respecte et apprécie sincèrement. Pour lui j’aurais pleuré, pour notre Alpha déchu je n’ai versé aucune larme… »

Tout loup censé aurait réagi de la même façon, à part peut-être les sbires de Zal. La juge ne savait pas comment finir cette conversation. Le médecin semblait toujours parfaitement réveillé quand elle était déjà entre éveil et sommeil. Elle rouvrit les yeux en entendant de nouveau la voix du loup à la fourrure fournie.

« Même mort Zal arrive encore à créer des querelles… Ce loup aura été un cancer même après sa chute… J’imagine que ça doit être particulièrement complexe pour vous les juges d’être tout à fait impartiales ? Après tout, chez les médecins, nous avons connu une espèce de favoritisme pour ceux connu comme étant des non-pro-Zal. J’ai toujours essayé de traiter chacun individu de manière égale, mais je ne suis pas sûr d’y être toujours parvenu… Cela m’inquiète parfois. »

Alsham attendait visiblement une réponse. Kelekt voulait fournir quelque chose et pas simplement lui demander de partir pour qu’elle puisse dormir. C’était curieux pour un médecin de ne pas avoir remarqué son état de semi-sommeil présent depuis un moment. Elle finit par répondre d’un ton un peu lent et à moitié ensommeillé.

« Nous les juges, nous devons être impartiales. Mais il est évident que certains ont agi pour le compte de Zal. Les preuves accablantes rendent certains procès courts car la sentence tombe rapidement. Mais nous ne portons pas de jugement trop hâtif avant d’avoir eu connaissance des actes de l’accusé. »

Kelekt soupira doucement avant d’ajouter.

« Alsham. Vous devriez partir. J’ai besoin de dormir maintenant. »

C’était un peu cru et pas vraiment des plus poli, mais elle était trop fatiguée pour user des formes. Peu après avoir prononcé ses mots, la blanche s’endormit d’elle-même, incapable de tenir plus longtemps éveillée.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware 006600
Hybris d2d739
Médée 660000
Faubaru 104e12
Bélial 8b0000
Rakah eea03b
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Visite de routine [PV Kelekt]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite de routine [PV Kelekt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Clan du Désert :: Et l'histoire se termina-