Les élémenloups
Le jeu de la mort. ft Reymsa fini 3106871325_1_3_ZPZWZ0Q9
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup ayant un pouvoir et vivant sur des terres séparées entre deux clans.Le mal y rode de part la présence du dieu Akui, mais les clans sont résistants. Arriveront-ils néanmoins à battre le dieu et ses adeptes ?<br>Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez
 

 Le jeu de la mort. ft Reymsa fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyshell Froufrou
« Dieu peluche
« Dieu peluche
Tyshell Froufrou

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Belgique
Emploi/loisirs : chômeuse à plein temps

Messages : 2039
Age : 19
Date d'inscription : 09/11/2017

Points : 3911

Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty
MessageSujet: Le jeu de la mort. ft Reymsa fini   Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty7/2/2018, 23:50

- RP Effectué au Puits au Voeux -



Le jeu de la mort


Elle courait. Depuis des heures. Son âme était partie, son esprit s'était mis en veille. Elle était passé en pilotage automatique, guidé par on ne sait quelle force de la nature. Elle courait tant que ses coussinets s'étaient mis à saigner, écorchés par le sol que ses pattes cognaient durement afin de prendre à chaque foulée l'élan nécessaire.

Elle avait peur. Fermer les yeux lui faisait revoir cette scène.

Elle avait pleuré, au début. Courir en pleurant n'était pas pratique, mais elle s'en fichait. Elle ne savait depuis combien de temps elle courait. Mais maintenant elle avait cessé de pleurer. Il ne restait que des sillons salés creusés dans son pelage. Elle ne sentait plus la douleur. Ses pensées étaient égarées et tout était embrumé. Tout était si vide de sens.

Elle avait traversé la forêt des rêves bleus, se prenant en pleine face des feuillages et des brindilles auxquelles elle ne portait aucune attention. Puis elle en était sortie au nord. Stoppée par le fleuve, elle suivit sa rive inconsciemment, ne tentant pas de le franchir.

Ses pas semblaient être la seule chose à donner le rythme à ce qui restait de son cœur calciné. Sa gorge était en feu, ses poumons brûlaient. Sa truffe piquait, ses yeux étaient rougis et gonflés. Elle s'approchait du désert et la chaleur qu'il procurait n'aidait pas. Mais elle continuait à courir.

Elle fuyait. Mais quoi? Elle n'arrivait tout simplement pas à dire que cet être qu'elle avait tant aimé, venait de la trahir. Elle recevait en une fois le contrecoup de toutes les dernières nouvelles. Sa mère. Son père. Noxic. c'était peu mais c'était trop. Elle avait craqué.

Elle courait encore et soudain trébucha. Le sol en pente était glissant à cause de l'herbe mouillée. Elle roula sur elle même plusieurs fois. Se coupa l'oreille droite sur une petite pierre. S'écorcha les flancs et la tête. Mais elle laissait faire. Elle fit plusieurs tonneaux avant qu'une roche sur son chemin ne la stoppe violemment dans sa course. Écrasant son dos, lui coupant le souffle.

Elle resta ainsi couchée deux jours. Le poil rêche, l'oreille droite blessée gonflée et gangrénée des ecchymoses partout sur le corps, des croutes de sang dans le pelage , elle était sur le flanc droit, presque aussi tordue comme si on lui avait cassé le dos, n'ayant pas bougé de cette position que l'arrêt brutal avait provoqué. Elle ne dormit pas. Ses yeux ambrés si joyeux dans le passé étaient à présent blanchis par un masque embrumé. Sa respiration était sifflante. Elle avait été arrêtée à un où deux mètres du puis aux vœux. Elle avait été si proche de tomber dedans. La seule pensée qui la traversait parfois était qu'il aurait peut-être mieux valu qu'elle y sombre.



__________________________
Dyslexique~


Dernière édition par Tyshell Froufrou le 19/3/2018, 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://tyshellfroufrou.deviantart.com/
Invité
Invité
Anonymous

RPG
PROFIL

Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty
MessageSujet: Re: Le jeu de la mort. ft Reymsa fini   Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty8/2/2018, 23:37


Le Jeu de la Mort

Levé à l’aube par son frère, le jeune mâle eut une certaine difficulté à sortir de la brume du pays de Morphée. Voir Aslan lui avait fait du bien, il s’entendait mieux que ce qu’il avait cru avec le mâle. Et ça lui faisait plaisir d’avoir trouvé un appuie, quelqu’un sur qui il pourrait peut être compté quand ça n’allait vraiment pas. Secouant son sombre pelage, son regard se leva vers le fond de la tanière ou Lord dormait encore. Il s’octroyait le droit de faire une grasse matinée et cela n’était pas plus mal. Aux yeux de Reymsa son père en faisait toujours trop et il avait peur qu’un jour il finisse par tomber d’épuisement. Et puis Ware, le nouvel Alpha, ne lui en voudrait s’en doute pas pour une petite heure de retard pour l’entraînement. Et ce ne sont pas les membres de l’escadron qui rechigneront à l’idée de se faire dorer au soleil ou de se reposer un peu plus longtemps ce matin là. Reymsa poussa un soupir, se donna un petit coup sur le museau pour sortir complètement du sommeil, puis s’extirpa de la tanière. Enfin sommeil… Ce n’était pas vraiment une nuit pour lui, puisque comme d’habitude il était allé visiter les rêves d’autrui.

Mais le mâle noir et violet était très inquiet depuis quelques jours. Lorsqu’Aslan l’avait prévenu de l’absence d’Imryu il avait songé que c’était à cause de Noxic. Peut être mettaient-ils enfin les choses au clair et à plat. Cela pourrait être une bonne chose. Mais le mâle était inquiet, voilà plus de quarante huit heures qu’il ne captait plus les rêves et les désirs les plus intenses de la femelle. Il se souvenait alors sans cesse que c’était ce manque de rêves qui l’avait prévenu de la mort de son frère. Pas question de refaire la même erreur avec la femelle noire ! Il tenait bien trop à elle. Il ne comptait pas perdre un autre membre de sa famille. Alors c’était décidé ce matin il partirait à sa recherche. Il commença par prendre un repas conséquent avant de sortir du camp, et de se diriger au petit trot vers la plage. Après tout c’était l’endroit où il y avait croisé Noxic pour la dernière fois, Imryu y était sans doute allé, ça serait donc une bonne base pour tenter de retrouver la femelle.

En arrivant il dressa les oreilles, et huma l’air, attentif à tout. Il y avait de nouvelles odeurs, une famille entières avaient dû s’installer dans le coin. Et la famille avait une forte odeur de dragon et de terre, pas du tout pratique pour déceler l’odeur plus basique et fine d’Imryu. Il se mit à râler contre les occupants du territoire avant de trouver enfin l’odeur de la femelle après plus d’une heure de recherche. Il commença alors à suivre ses traces, le museau vers le sol, les oreilles pointées. La journée défila lentement et Reymsa ne se rendit pas compte que le chemin d’Imryu était complètement perturbée et aléatoire. Il ne remarqua pas non plus que les ombres avaient finis de grandir avant de s’arrêter et de bailler. Il faisait presque nuit, le vent commençait à souffler dans les grands arbres et l’hiver faisait chuter les températures. Soufflant le mâle regarda le chemin parcouru, pas question de faire demi-tour, ça aurait été aussi inutile que ridicule. Soufflant il se décida à chasser avant de se remettre en route. Trouvant un met facile à choper et à avaler rapidement, il pu vite repartir sur les traces de la louve.

Mais l’inquiétude du mâle montait au rythme de son avancé. Il mit ses oreilles contre son crâne quand il constata qu’elle était entrée loin, très loin dans le territoire du clan de l’Air. Pourvu que Hydromos l’Alpha de ce clan, ne soit pas d’humeur à faire une traque. Parce qu’il aurait peur de l’état dans lequel finirait la femelle, il se doutait que celle-ci devait déjà être en piteux état à cause de Noxic. Secouant la tête alors que l’inquiétude le gagnait d’avantage le mâle courba l’échine et s’avança au petit trop sur le territoire, en cherchant l’odeur de son amie. Pourvue qu’elle ne soit pas trop loin, pourvu qu’elle aille bien aussi. Dans son dos le soleil était en train de réapparaitre, il lui avait fallut toute la nuit pour arriver jusqu’ici et il ne l’avait encore pas trouvé ? Il mit les oreilles à l’horizontal et la chercha du regard, où était-elle allée se perdre encore ? Il ferma les yeux, prit une grande inspiration, et recommença ses recherches. Il commençait à avoir mal aux pattes, à avoir faim de nouveau, et à être fatigué. Mais il ne repartirait pas sans elle, ça jamais.

Finalement l’odeur acre et lourde du sang de la femelle lui chatouilla le museau. L’angoisse le gagna et il se mit à courir en la cherchant du regard, oubliant la piste de l’odeur. Si elle était blessée il fallait qu’il la retrouve encore plus vite ! Il fallait qu’il se dépêche, qu’il la ramène au camp, en sécurité, là où elle pourrait être bien et en paix. Sa course lui brûla les voies respiratoires, lui écorcha les coussinets sur ce terrain qu’il ne connaissait pas, mais il s’en fichait tellement… Il ne pensait plus qu’à elle et à sa sécurité. Alors quand il l’aperçu en contre bas d’une bute de terre et de roche, il manqua de hurler. Il accouru vers elle avant de lui donner un petit coup de museau pleins de douceurs, son regard brillant d’inquiétude.

« Oh Imryu… »

Qu’est ce qu’il lui avait fait ? Comment avait-il fait pour la mettre dans cet état ? Pourquoi devait-elle donc souffrir autant ? Qu’avait-elle fait pour mériter cela ? Elle qui était si douce, si joyeuse, si vivante. Elle semblait vide, creuse, presque morte. Reymsa se coucha prêt d’elle, lui faisant bouger les pattes pour qu’elle soit dans une position plus confortable. Puis il commença à lécher ses plaies pour en retirer la saleté et évité qu’elles ne s’infectent trop. Il espérait juste qu’elle finisse par réagir à sa présence…

.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Tyshell Froufrou
« Dieu peluche
« Dieu peluche
Tyshell Froufrou

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Belgique
Emploi/loisirs : chômeuse à plein temps

Messages : 2039
Age : 19
Date d'inscription : 09/11/2017

Points : 3911

Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty
MessageSujet: Re: Le jeu de la mort. ft Reymsa fini   Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty9/2/2018, 01:24

Le jeu de la mort


Elle avait une tête affreuse. Les yeux ouvert fixant le vide, la bouche déformée par la force du sol, les babines pendant par la force de la gravité, on aurai pu la croire morte, si ses flancs ne se soulevaient pas péniblement au rythme de sa faible respiration sifflante. Ce voile de brume l'empêchait de voir. Carcasse encore vivante d'un corps abandonné par son âme. Elle n'avait pas signé ce traité de solitude. On le lui avait imposé de force, et voilà ce que ça avait donné.

Un vulgaire pigeon qui boite, qui ne peux même plus tourner en rond comme un idiot. Les vautours faisaient des cercles prétentieux dans le ciel au dessus d'elle. Tout ce qu'elle vit de l'arrivée de Reymsa était une ombre passant, projetée dans ce tableau de souffrance qui la hantait. Il l'avait vu s'approcher d'elle, comme si elle était là sans l'être , voyant la scène de l'extérieur. Quand il parla, elle n'entendis qu'un murmure, un souffle qui la maintenait dans le présent. Elle eut un fort sursaut quand il lui donna le coup de museau. Le voile de son regard se dissipa, sans pour autant ôter la pâleur de ses yeux.

Elle se laissa faire alors que le loup la plaçait dans une position sensée confortable. mais Imryu ne sentait plus rien, elle ne sentait pas la différence, et ne sentait plus qu'à peine le contact du sol. Elle ne posa aucune résistance alors qu'il entrepris le nettoyage de ses plaies.Tel un pantin elle se laissait faire. Peu importait à présent.

Elle voulu prononcer son nom. Mais de sa gorge enflée ne sortit qu'un son rauque et comme essoufflé, cassé. Elle toussa viollement. Sa gorge sèche lui donnait le tournis. La présence rassurante de son frère et le soin qu'il prenait envers elle la ramenait lentement à la réalité. Amaigrie et affaiblie, blessée et torturée. Elle toussa encore. Et fini par vomir un mince filet de bile. Elle n'avait plus rien dans l'estomac depuis longtemps.



__________________________
Dyslexique~
Revenir en haut Aller en bas
https://tyshellfroufrou.deviantart.com/
Invité
Invité
Anonymous

RPG
PROFIL

Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty
MessageSujet: Re: Le jeu de la mort. ft Reymsa fini   Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty11/2/2018, 02:26


Le Jeu de la Mort

Le mâle noir et violet resta couchée prêt d’elle, lui léchant le corps, espérant qu’elle revienne à elle. Priant même inconsciemment, il ne voulait pas la perdre, pas elle, pas maintenant, il ne le supporterait pas. Ce n’est pas sombre qu’il deviendrait, c’est aussi dangereux que Zal… Il s’occupa de lui arracher une oreille pendant qu’elle était encore dans les vapes. L’oreille était blessée, la blessure trop infectée, il aurait de toute façon fallu amputée plus tard. Il espéra que sa transe et son inconscience aurait masquée sa souffrance. Sinon il s’en voudra surement au bout d’un moment. Mais en regardant la femelle qui souffrait tant, Reymsa se surpris à éprouver du plaisir. Oui, il était heureux, parce qu’il n’était pas seul à souffrir de la trahison. Il n’était pas seul qui allait devenir noir à cause d’un loup… C’était horrible, il était immonde de ressentir sur plaisir. Oui, mais Imryu était dans le même cas que lui, et ça le rassurait. Il n’était pas le seul idiot de la meute à avoir aimé un petit vantard.

Oui, Pleione devenait peu à peu un autre loup aux yeux de Reymsa. Celui-ci était senti rejeté par le loup dragon. Il ne tomberait pas une deuxième fois dans le piège. Il ne se fatiguerait pas à lui courir après ou à chercher à lui plaire. Il allait juste tuer ses sentiments, et renvoyé ses pensées vers Akala. Il avait bien comprit, l’amour c’est inutile, juste blessant et fatiguant, et emprisonnant. Il ne voulait pas de ça. Il était fort, intelligent, fier, arrogant, et froid, pas faible et tout mielleux. Ça n’était pas lui, lui il était moqueur et sarcastique, presque désagréable. Il battit de la queue, laissant Imryu reprendre ses esprits contre lui. Il n’y avait plus qu’elle, elle, et son bonheur qui comptait. Enfin non, il y avait aussi Ryryk et Lord Jarodin, mais ils s’en sortent très bien sans lui alors, il n’a pas besoin de plus ou de moi. Reymsa est comme ça, quand ses proches vont biens, il veille sur eux de loin, mais il n’est pas toujours collé à eux. Mais là Imryu allée mal, il se devait d’être là pour elle. Quand elle essaya de parler il ne comprit rien du tout et agita les oreilles.

« Bah alors on s’étouffe ? »


C’était pas méchant, juste taquin pour qu’elle sache qu’il était toujours là, toujours le même, incapable de bien savoir comment faire. Et puis c'était aussi sa manière un peu crue de lui dire de ne pas essayer de parler et de se reposer. Il la vit vomir et lui releva le museau, cette fois un peu plus sérieux quand même. Il l’observa, il fallait qu’elle puisse manger, après il la ramènerait. Il ne pouvait pas rester ici avec elle indéfiniment, ils étaient en territoire ennemi, c’était trop dangereux. Il souffla longuement, observant la femelle avant de se relever lentement et de baisser son museau en sa direction.

« Ne t’inquiète pas j’arrive »


Il se retourna un moment, parti au trop en direction du désert. Le serpent et le fennec ça se mange. Il espérait donc pouvoir trouver un repas à proximité. Il huma l’air, il faisait chaud ici, ça n’était pas agréable, c’était même lourd. Puis il n’avait pas le temps, elle souffrait et était une proie facile. Il continua au trot, mais quand il se trouva trop loin il fit demi tour, bredouille. Il était mécontent de lui, mais quand il commença à revenir il sentit une odeur qu’il n’aimait pas. Il releva les babines plissa le museau et se mit à grogner en avançant d’un pas lourd. Il ne s’était pas trompé. Un puma était en train d’approcher de sa sœur. Il s’élança sur l’animal en grondant vivement. Ecrasant la bête au sol il l’égorgea avant de tirer le corps vers Imryu. Se recouchant en sphinx prêt d’elle il observa la femelle. Elle n’avait pas la force de se nourrir, il leva les yeux au ciel.

« Non mais vous allez pas me dire que je dois faire ça quand même…. Si … Sérieux ? »

Il mordit dans la chair du puma, en arracha un bout, mastiqua pour faire une purée et recracha tout sur un caillou bien plat prêt du puit. Il poussa le caillou faire la femelle et lui donna un coup de museau encourageant.

« Mange, te suffit d’avaler. Et je t’interdis d’en parler à qui que ce soit c’est la honte pour moi »

C’était la honte mais le seul moyen de l’aider. Il ne pouvait pas lutter contre son besoin de l’aider. Il aurait fait la même chose si il s’agissait de Ryryk, même si pour le coup le jeune mâle lui aurait juste mordu le museau. Il espérait que Imryu ne serait pas du même genre et qu’elle mangerait, parce qu’il faisait un gros effort pour elle. Il fallait qu’elle le comprenne il faisait ça pour elle et seulement pour elle. Pas pour quelqu’un d’autre. Il posa sa tête sur ses pattes, son regard tourné vers la femelle, les oreilles à l’horizontales, espérant qu’elle mangerait sa portion.

.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Tyshell Froufrou
« Dieu peluche
« Dieu peluche
Tyshell Froufrou

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Belgique
Emploi/loisirs : chômeuse à plein temps

Messages : 2039
Age : 19
Date d'inscription : 09/11/2017

Points : 3911

Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty
MessageSujet: Re: Le jeu de la mort. ft Reymsa fini   Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty11/2/2018, 13:38

Le jeu de la mort


La vue devenait de plus en plus nette. Elle captait mieux la présence de Reymsa, mais ne sentait toujours rien. Sa gorge brûlée remplie de ce gout acide de bile la laissa indifférente. La voix de son frère raisonna et elle n'en compris pas le sens. Mais alors il se leva, et tout se brouilla à nouveau. Elle respira plus fort, prise d'une crise de panique. Ne m'abandonne pas! pas toi non plus! Elle roula des yeux mais se calma instantanément lorsqu'il baissa le museau.

De nouveau seule, le temps sembla s'étirer, passer bien plus lentement. Elle ne sentis pas la présence du Puma derrière elle, et sursauta légèrement quand Reymsa lui sauta dessus. Elle reprenait peu à peu ses esprits. Alors qu'il déposait la nourriture prémâchée devant sa truffe. l'odeur de la nourriture lui sauta au museau. Elle pris lentement une bouchée, et se rendis compte qu'elle crevait de faim. Mais sa gorge enflée rendait le passage difficile, elle fini sa portion intégralement.

Sa vision était, à présent qu'elle avait mangé, complètement revenue, elle leva les yeux vers son frère, et murmura d'une voix rauque.

Reymsa.... ne me quitte pas...

Elle garda les yeux fixés sur lui, il était son mât, son drapeau, ce qui la faisait tenir en vie. Elle avait retrouvé sa mère et sa mère l'avait blessé puis avait fuit. Elle avait perdu son amant, il ne lui restait plus que son frère.

Lentement alors elle repris le sens de la douleur. Elle sentit le picottement de sa joue, de son poitrail, et puis, après quelques secondes, sentit d'abord un liquide poisseux près de son oeil. Puis la douleur surgit. Elle voulu hurler mais ne fit qu'ouvrir la gueule. Elle se recroquevilla en tremblant. La douleur était insupportable, piquante et chaude. Elle respira par àcoups, tentant de se calmer, elle n'y arrivait pas et fis rapidement une crise d'hyper ventilation. Les yeux tremblants de peur, elle étiat maintenant pleinement consciente de ce qu'il se passait et la réalité s'imposa en pleine face.

Elle chercha du regard quelque chose, puis aperçu, au sol, ce pauvre morceau de chair qu'avait été son oreille droite. Elle ouvrit grand les yeux, en tentant de s'éloigner de lui. Elle leva les yeux vers Reymsa, le suppliant du regard. S'il l'abandonnait à son tour, Dieu sait ce qu'elle deviendra. Au bout d'efforts incommensurables, elle parvint à se lover contre lui, tremblante, larmoyante. Pauvre petite chose qui n'avait plus de cœur, plus d'espoir, plus de vie, plus de nom.



__________________________
Dyslexique~
Revenir en haut Aller en bas
https://tyshellfroufrou.deviantart.com/
Invité
Invité
Anonymous

RPG
PROFIL

Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty
MessageSujet: Re: Le jeu de la mort. ft Reymsa fini   Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty18/3/2018, 13:33


Le Jeu de la Mort

Reymsa était inquiet pour elle, et paradoxalement il jouissait presque du plaisir de la voir souffrir pour la même cause que lui. Il se répugnait, il était tellement horrible de penser à cela. Oui mais c’était dans sa nature d’apprécier la douleur des autres qui lui rappelait que lui-même était en vie. Souffrir c’était la preuve qu’on est vivant. Et il l’était… Plus que quiconque. Il le savait bien puisqu’il souffrait de l’intérieur. En entendant la femelle il agita les oreilles et lui lécha tendrement le coin du museau en agitant doucement sa queue.

« Je n’ai nulle part où aller de toute façon. »

Mais il fallait qu’il la ramène, elle n’était pas en état de rester ici, surtout seule avec lui. Il pouvait la défendre, mais pas s’en occuper. Il n’était pas guérisseur, et n’avait aucune connaissance dans le domaine de la médecine. Si il restait là prêt d’elle sans bouger les choses allaient mal finir pour elle. Se relevant lentement il glissa son museau sous le buste de la louve et la hissa sur son dos d’un coup de tête et de hanche. Il sentit la tête d’Imryu se retrouver sur ses omoplates, ses pattes arrière glissant le long des siennes, ça lui fit très bizarre et il en eut une frisson. Y avait pas à dire seules les femelles parvenaient à le mettre aussi mal à l’aise. Après avoir déglutit et chasser se sentiment de dégoût de sentir la louve ainsi sur son dos, il s’engagea sur le chemin du campement. Ne marchant pas trop vite pour ne pas trop la secouer ou qu’elle ne souffre pas d’avantage. Il l’emmènera directement chez un guérisseur, mais pas celui que connaissent les Atheris, la pauvre ne le supporterait pas, puis elle risquait de ne pas lui pardonner non plus. Non, il fallait choisir un bon guérisseur qui ne la mettrait pas à mal, mais il verrait sur le moment. Pour l’heure il fallait surtout la ramener.

.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty
MessageSujet: Re: Le jeu de la mort. ft Reymsa fini   Le jeu de la mort. ft Reymsa fini Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le jeu de la mort. ft Reymsa fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin
» Rumeur sur une eventuelle mort de Preval?
» Mort d'un nombre important de poissons dans le Lac Azuei
» socle armée des mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « .Zone Hors-Jeu. » :: Clan du Désert :: Et l'histoire se termina-