Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Akui

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : Derrière vous
Emploi/loisirs : Dieu à temps plein - Ancien compte d'Ultimate

Messages : 178
Date d'inscription : 10/03/2013

Points : 290

MessageSujet: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   27/1/2018, 13:22

- RP d'évent effectué au campement de l'Eau
- Akui est joué par Fracture46 -

Membres ayant participé :
- Licorneor avec Kaporal
- Liquid Poulpi avec Gaor
- Puccazaza avec Pyrrha
- Sha avec Nansaa et Zelvect
- Nishiki avec Nephtys et Till
- Crystaless avec Lagherta
- Maö avec Xia et Koï
- Lanaë avec Winter
- Skyla avec Baelia
- Nyx avec Saladem
- Ian avec Ian


Après avoir mis un bon coup de pression chez les Terres. Il était temps de poursuivre son petit tour des clans de mortels. Akui avait fait fort chez le Clan de la Terre en pulvérisant Opale sous leur yeux ébahis. Il réfléchissait déjà à ce qu’il ferait chez les eaux qui soit assez spectaculaire.
Akui avait déjà quelques disciples, la plupart venus de la Terre pour l’instant. Mais deux d’entre-eux avaient retenus son attention divine :
- Rahawk, le fils de Gothic et sadique potentiel grâce au pouvoir que le Dieu des éléments lui avait généreusement donné. Le petit loup noir et vert lui obéirait sans doute bien car il avait un moyen de pression sur lui : sa précieuse famille et ce terrible secret que personne ne devait savoir. Il avait tué, pour une raison louable du point de vue d’un mortel, mais un meurtre restait puni de bannissement dans le meilleur des cas, de mort dans les cas plus extrêmes. Comme le petit Yorg était le fils d’un membre important, Rahawk risquait bien sa vie si ce secret était révélé et sa famille serait largement menacée. Tant de choses seront possibles avec ce petit démon entre ses griffes divines.
- Keiss, un ancien noble de l’Eau. Il était en petits morceaux quand Akui l’avait trouvé, comme une poupée de porcelaine qu’on avait frappé à l’aide d’un marteau. Le Dieu des éléments avait réussi à retourner le cerveau de ce pauvre mortel afin qu’il rejette tout les pertes qu’il avait subi sur le clan de l’Eau. Il serait un assassin remarquable sans doute, éprit de vengeance comme il était. Ce mortel déchu et brisé serait un pantin facile à manier.
Akui voulait plus de loups d’exception dans ses rangs. Des individus qui sortaient de la masse commune et ennuyante des mortels. Le Dieu des éléments se demandait aussi si les anciennes têtes étaient encore debout. Est-ce que le pirate Kaporal était encore en vie ? Il n’avait pas été vérifier jusqu’ici. Ce mortel avait subi tellement, son mental devait être en miette depuis longtemps. Un matériau malléable qui pourrait lui donner un autre mortel assez intéressant. Il devait reconnaître que le sens stratégique de ce mortel dépassait la normale depuis toujours. L’avoir dans ses rangs serait un atout certain. Mais il avait peut-être encore assez de volonté pour refuser.
Akui arriva aux abords du lac qui menait au Camp du clan de l’Eau. Il sourit avec malice car il venait d’avoir une idée. Le Dieu des éléments sauta dans l’eau et avant d’en toucher la surface, celle-ci s’écarta. Il se mit à voler en créant un couloir dans son sillage où l’eau restait écarté pendant quelques secondes. Il entra dans la grotte sous-marine qui menait au Camp et jaillit hors de l’Eau. Le Dieu blanc volait toujours et il fit monter un geyser d’eau qui se cristallisa pour former une plateforme à environ deux mètres de la surface de l’Eau.
Akui, qui avait déjà attiré les regards des loups les plus proches, fit apparaître une orbe lumineuse à environ un mètre au-dessus de sa tête, apportant une lumière qui n’était pas présente habituellement dans le Camp de l’Eau. Il vit de nombreux loups se rapprocher, souriant d’un air satisfait. Son entrée n’était pas la plus spectaculaire, mais cette plateforme de cristal avait quelque chose de très stylé.
Akui aperçu finalement le mortel qu’il attendait par-dessus tout les autres : Kaporal. Avant de s’adresser à lui, c’est à l’ensemble de la foule rassemblée qu’il parla de sa voix tonnante et portant loin grâce à un pouvoir d’amplification.

« Approchez, mortels du clan de l’Eau. Je vous honore de ma présence pour vous faire une proposition des plus intéressantes. »

Akui balaya l’assemblée du regard avant de poursuivre.

« Chacun d’entre-vous ici est invité à me rejoindre, moi et mon culte. Vous aurez tout le loisir de m’admirer une fois parmi mes disciples. Je pourrai vous faire une ou plusieurs faveurs en échange de votre obéissance. Rendre votre pouvoir plus puissant, en retirer le côté négatif. Je suis même en mesure de restaurer des parties du corps perdues. »

C’est sur sa dernière phrase que le regard sombre du Dieu des éléments s’arrêta sur Kaporal. Il savait maintenant que ce pirate était encore en vie et qu’il était même devenu alpha. C’est à lui que s’adressa la suite de son discours.

« Kaporal. Comme je suis étonné de te voir encore de ce monde. Peu de mortels auraient été capable d’encaisser autant de pertes que toi. Ton fils adoptif Volk, assassiné par Valentin. Ta protégée Atamagahen, pourchassée pour ses crimes. Ta gardienne Luna, morte au combat. Ton compagnon d’arme Farkas, lui aussi mort au combat. Ton amie Lucile qui s’est suicidée. Kario, le gardien disparu. Ça en fait des noms qui seront à jamais marqué dans ta mémoire. Malgré tout ça, tu as prit la place de Frostbite comme Alpha car sa sœur est devenue plus importante que ses responsabilités. Je peux alléger cette charge qui pèse sur tes épaules et te fournir autant d’alcool que tu pourras en avaler. Je pourrai te rendre ton œil et ta patte manquants. Tu pourrais avoir une fin d’existence bien plus existence que ce que tu es à l'heure actuelle : une épave qui se morfond. »

C’était une sacrée atteinte au mental de Kaporal qu’il venait de faire. Il devait mettre le coup de grâce à présent pour achever la destruction du mental du vieux pirate.

« Une dernière chose. Ta chère protégée. Zal s’est bien occupée d’elle, tu peux me faire confiance. »

Akui utilisa un pouvoir mental pour projeter une image des Cachots où Atamagahen gisait, comme morte alors qu’elle ne l’était pas. Cette image resterait à jamais gravée dans la mémoire de Kaporal, parce qu’Akui le voulait. Le Dieu des éléments avait ainsi exposé au Clan de l’Eau à quel point leur alpha était faible. Il espérait gagner l’intérêt des membres du clan avec cette tirade. Le Dieu blanc fit un grand sourire avant d’ajouter à l’intention de tous.

« Alors ? Qui souhaite me suivre ? »

Akui n’attendait plus que les réactions des claniques afin de savoir la proportion de nouveau disciple qu’il aurait dans ce clan. Avec un alpha aussi affaibli, l’ordre risquait de ne pas rester longtemps et il était probable qu’une part importante du clan rejoigne son culte.
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3851
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3289

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   28/1/2018, 01:07

Kaporal - Alpha - Clan de l'Eau
Akui était venu chez les Terres. La nouvelle s'était répandue chez les Eaux. Un messager était venue portée la nouvelle dès le lendemain de cette apparition divine. Depuis, le clan de l'Eau vaquait à ses occupations comme tous les jours, seulement, il y avait une appréhension. L’appréhension que le dieu Akui vienne chez eux. D'après le messager, le dieu dit mauvais était venu en paix pour faire un appel aux fidèles. Il était ensuite repartie sans rien demander de plus. À part cette recherche d'adeptes, le dieu n'avait, pour l'instant aucun autre but. Bien que cela ne présage rien de bon, au moins, le clan de la Terre s'était sortie indemne de cette visite. Il n'y a plus qu'à espérer que cela soit pareil si jamais le dieu élémentaire vient ici.

Avec une certaine crainte, Kaporal, assis près du lac à la surface, regardait l'étendue d'eau gelée. Certains s'amusaient à glisser sur la glace, d'autres s'amusaient dans la neige. Aujourd'hui, il avait un mauvais pressentiment... Ceci se confirma quand il vit la surface glacée se briser, produisant un sons soudain. Il se leva en suivant, alerte. Il vit un loup blanc arriver en flottant au-dessus de l'eau froide. Il lâcha un grognement. Ça ne pouvait être qu'Akui pour faire ça. L'individu plongea. Des gardes s'étaient retournés en entendant le bruit de la glace se fissurant et se soulevant. Kaporal s'empressa de leur faire donner l'alerte et il le fit également, produisant quelques aboiements avant d'aller emprunter le passage sous-terrain menant à la partie cachée du clan. Quand il arriva sur les lieux, Akui était déjà en place, posté sur une surface plane de glace.

Approchez, mortels du clan de l’Eau. Je vous honore de ma présence pour vous faire une proposition des plus intéressantes.

Tandis qu'Akui se mit à parler, en tant qu'alpha, le loup russe alla se mettre devant, en première ligne. Il s'assit et le regarda de son air habituellement mal léché.

Chacun d’entre-vous ici est invité à me rejoindre, moi et mon culte. Vous aurez tout le loisir de m’admirer une fois parmi mes disciples. Je pourrai vous faire une ou plusieurs faveurs en échange de votre obéissance. Rendre votre pouvoir plus puissant, en retirer le côté négatif. Je suis même en mesure de restaurer des parties du corps perdues.

Comme pour le clan de la Terre, Akui venait faire un tour pour recruter des membres du clan. Des membres qui le voudront et l'accepteront comme alpha, dirigeant, meneur. Dans quel but final ? Ça, il ne le dit pas. Il fit sa proposition, rien de plus. Quoiqu'il en soit, les suiveurs seront sans aucun doute amener à faire de mauvaises choses. L'époque de Pandore se répètera-t-elle ? Il n'avait aucune envie que ce soit le cas ! Son museau se plissa momentanément à cette pensée.

Kaporal. Comme je suis étonné de te voir encore de ce monde. Peu de mortels auraient été capable d’encaisser autant de pertes que toi. Ton fils adoptif Volk, assassiné par Valentin. Ta protégée Atamagahen, pourchassée pour ses crimes. Ta gardienne Luna, morte au combat. Ton compagnon d’arme Farkas, lui aussi mort au combat. Ton amie Lucile qui s’est suicidée. Kario, le gardien disparu. Ça en fait des noms qui seront à jamais marqué dans ta mémoire. Malgré tout ça, tu as prit la place de Frostbite comme Alpha, car sa sœur est devenue plus importante que ses responsabilités. Je peux alléger cette charge qui pèse sur tes épaules et te fournir autant d’alcool que tu pourras en avaler. Je pourrai te rendre ton œil et ta patte manquants. Tu pourrais avoir une fin d’existence bien plus excitante que ce que tu es actuellement : une épave qui se morfond.

Cette petite tirade lui fut adressée du début à la fin. Il avait énuméré toutes les personnes chères qu'il a perdu. La vie ne lui avait pas fait de cadeaux. Elle aimait lui imposer des épreuves. Déjà, il n'a jamais contracté de pouvoir. Ensuite, la bataille finale contre Pandore a bien faillit le tuer, mais visiblement le voir vivre avec les handicaps de la perte d'un œil et d'une patte devaient être mieux. Il avait eut droit à 1 an et demi de calme, jusqu'à ce que la bataille d'Ultimate vienne de nouveau fortement pimenter sa vie : la perte de Luna, la perte de Farkass, la perte de Volk, l'assassinat qu'il prodigua à Valentin et Atamagahen qui le quitte. Après tout ça, sa vie fut plus ou moins calme... Enfin, Nansaa a bien failli devenir fou avec sa mémoire qui se réactivait, Lester l'a bien fait chier et Gaor a bien failli plonger de la falaise... À part ça, c'était plutôt calme. Il était rodé maintenant. Il savait que son parcours était parsemé d'embûches et de pièges. Ce n'était sûrement pas prêt de s'arrêter. Il avait réussi à tous les passer et à s'en remettre, pour l'instant. Il était bien rodé et ressasser ce passé, ne lui faisait à présent plus rien. Il avait fait son deuil de toutes ces personnes.

Akui lui proposait de faire repousser sa patte et de rendre son œil de nouveau valide. L'offre était certes tentant, mais Kaporal n'était pas stupide. Se faire réparer par ce dieu ? Eh puis quoi encore ?! Ça cache forcément quelque chose, et pas quelque chose de bien. Il n'allait sûrement pas accepter cette offre ! Il n'avait guère envie de se retrouver piéger. Ça sonnait comme un contrat ayant une partie immergée. Kaporal s'était mis à froncer des sourcils au fil des paroles concernant ceci, son poil s'était un peu soulevé.

Une dernière chose. Ta chère protégée. Zal s’est bien occupée d’elle, tu peux me faire confiance.

Cette fois-ci, Kaporal lâcha un grognement caverneux de part sa voix qui commençait à se faire vieille. Ce n'était pas spécifiquement dirigé vers le dieu, mais ce fut spontané. Qu'est-ce que Zal avait bien pu faire à Ata ? Est-elle morte ? Emprisonnée ? Torturée ? Depuis son départ du clan de l'Eau, il ne l'avait jamais revu. Seules quelques sentinelles avaient pu l’apercevoir, mais cela fait un grand moment maintenant. Une vision lui vient alors. Celle d'Ata, emprisonnée dans les cachots, enchaînée, gisant au sol, maigre, semblant morte. Le vieux loup russe baissa la tête, abattu par cette vision. Ça ne pouvait pas être possible. Ata était forte, mais pourquoi aurait-elle été se frotter à Zal ? De plus, elle était assassin, elle pouvait rivaliser avec lui, non ? À moins que ce ne soit des membres du clan du Feu qui l'ait capturé... Dans ce cas, à plusieurs, elle aurait eu moins de chance de réussir à s'échapper à travers les territoires. Devait-il croire à cette vision ou s'en méfier ? Après tout, il s'agit d'Akui... Il était partagé entre y croire et ne pas y croire. L'idéal serait d'aller voir de lui-même ou d'envoyer un espion vérifier. Oui, il fera ça. Il ne pouvait pas rester dans le doute. Pour l'instant, il s'accrocha à la part de lui-même qui reniait en bloc cette vision.

Alors ? Qui souhaite me suivre ?

Kaporal grogna de nouveau, cette fois-ci, se fut réellement contre le dieu. Il releva la tête vers lui et le foudroya du regard. Il se leva aussi, tout son pelage hérissé au plus haut. Il était énervé aussi bien contre Zal que contre Akui. Énervé, il répondit :

Personne ne te suivra ! Ou alors, ce ne seront que des cadavres ! Il se tourna sur le côté, afin de voir l'assemblée. Il éleva la voix, afin que la caverne fasse un écho de ses paroles : Quiconque souhaitera rejoindre Akui, foulera l'extérieur du campement mort ! Au mieux, ne le quittera pas. Vous serez soit tué, soit emprisonné. Et si vous arrivez à déserter ou qu'il vient vous chercher, alors vous serez traqué. Vous serez un ennemi de votre clan ! Finalement, il tourna de nouveau la tête vers Akui et finit : Tu peux garder ton aide miraculeuse. Je ne signerai pas de contrat avec toi et je préfère m’empoissonner que de recevoir de l'alcool de ta part ! Maintenant, tu peux aller faire ta propagande ailleurs.


__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Dessins par Noktelys à gauche et Camomille1777 à droite
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/ En ligne
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3487
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3894

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   28/1/2018, 11:10

Pyrrha avait longtemps cru que ses plus grandes peurs étaient derrière elle. L'hiver sans fin s'était terminé et Pandore était morte. Les Utimates étaient bien venu, mais les quatre clans avaient réussi à s'allier pour en venir à bout... Le temps de la guerre semblait terminé.

Enfin jusqu'à la réapparition d'Akui. Elle avait d'abord pensée que c'était des mensonges, des rumeurs... La louve était resté dubitative même lorsque les religieux lui avaient affirmés que c'était le cas. Akui de retour, c'était un signe bien plus terrible que Pandore. Résignée, Pyrrha essayait de vivre avec cette boule d'angoisse qui lui dévorait l'esprit. La louve blanche faisait semblant, mais ils allaient en avant de temps troublés.

La louve entendit du mouvement. Elle dormait à moitié mais sortit de son sommeil brusquement. La meute de l'eau semblait s'être arrêté de respirer à l'unisson. Pyrrha fit quelques pas et comprit enfin. Le loup blanc était immense, dominant par sa prestance et sa voix forte l'auditoire. La bêta avait quelques minutes de retard sur les événements. La louve blanche n'avança pas plus, elle était terrifiée.

Alors ? Qui souhaite me suivre ?


Pyrrha posa son regard sur les loups présents, elle était à la limite de pleurer, ravalant ses larmes pour ne pas montrer de signe de faiblesse. Elle était bêta, elle ne pouvait pas faire ça. Mais c'était à cause de Dieu qu'il y avait eut tant de morts. C'était le représentant vivant de les destruction et la mort.

Personne ne te suivra ! Ou alors, ce ne seront que des cadavres ! Quiconque souhaitera rejoindre Akui, foulera l'extérieur du campement mort ! Au mieux, ne le quittera pas. Vous serez soit tué, soit emprisonné. Et si vous arrivez à déserter ou qu'il vient vous chercher, alors vous serez traqué. Vous serez un ennemi de votre clan !


Pyrrha arriva enfin à enlever ses yeux du Dieu et les posa son regard sur Kaporal. La présence du vieux loup de mer lui donnait de l'espoir. Kaporal avait tellement souffert... Et il avait toujours la niaque pour ternir tête à Akui. La louve devait prendre exemple sur lui.

Tu peux garder ton aide miraculeuse. Je ne signerai pas de contrat avec toi et je préfère m’empoissonner que de recevoir de l'alcool de ta part ! Maintenant, tu peux aller faire ta propagande ailleurs.

Bien dit ! Mais Pyrrha savait pertinemment que le Dieu ne resterait pas sans rien faire. Elle arrêta instinctivement de respirer, priant intérieurement pour que Kaporal n'ait pas de problème.

__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 10
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 2148
Age : 25
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 2970

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   28/1/2018, 11:52

GAOR


Gaor venait tout juste de finir l'entraînement de son escadron. SON escadron, ça lui faisait un effet un peu étrange, quelques jours plutôt Kaporal lui avait annoncé que pour pouvoir mieux survenir aux besoins de sa famille, son frère d'armes, son meilleur ami et beau frère Nansaa avait été destitué de son poste de chef d'armée et assigné à un poste de sentinelle vers la plage Naigma. Il ne pouvait nier que l'apparence maladive du loup gris avait achevé de le convaincre du bien fondé de cette décision. L'alpha lui avait donc confié la suite. Il l'avait entraîné, presque toute sa vie, maintenant, il continuerai de transmettre l'enseignement du loup blanc.

Il était sur le point de retourner à la tanière pour emmener Lagherta chasser - son dos allait beaucoup mieux, elle pouvait courir et sauter sans crainte maintenant, même s'il continuait de la ménager - quand il entendit plusieurs aboiement brefs. Des cris d'alerte venant de Kaporal. Il tendit l'oreille mais les sons étaient trop brefs pour qu'un sens précis y soit glissé. Mais pour que ce soit l'Alpha qui transmette le signal, le danger devait être d'importance. Sans hésiter, il fit demi-tour vers le campement. Au centre, sur une épaisse couche de glace, se tenait un immense loup blanc. Et pour que Gaor le juge immense, lui qui était un géant, c'était qu'il l'était vraiment. Cela ne pouvait être qu'Akui, les espions leur avaient annoncé qu'il était allé au clan de la Terre quelques jours plus tôt, semant la panique en explosant le loup de pierre qui l'avait attaqué plus d'un an au par avant.

Kaporal était face à lui, en première ligne. Le loup brun alla se placer derrière lui, prêt également à intervenir si nécessaire. Il avait le visage dur, tous savaient pourquoi Akui était là. Comme sa pupille, Pandore, avant lui, il venait recruter des loups. Dans quel but, personne ne le savait, probablement simplement le plaisir de semer le Chaos. En effet, sa première phrase était tout simplement une offre plus qu'alléchante, de la puissance, un pouvoir sans limite, retrouver une jeunesse et des membres perdus... Gaor compris tout de suite que le loup blanc voulait Kaporal, aucun loup du clan n'était aussi intéressant pour lui que l'alpha. Il avait eu une vie riche d'expériences, dures pour la plupart. C'était un loup solide et intelligent, il avait toujours su survivre à tout.

Kaporal. Comme je suis étonné de te voir encore de ce monde. Peu de mortels auraient été capable d’encaisser autant de pertes que toi. Ton fils adoptif Volk, assassiné par Valentin. Ta protégée Atamagahen, pourchassée pour ses crimes. Ta gardienne Luna, morte au combat. Ton compagnon d’arme Farkas, lui aussi mort au combat. Ton amie Lucile qui s’est suicidée. Kario, le gardien disparu. Ça en fait des noms qui seront à jamais marqué dans ta mémoire. Malgré tout ça, tu as prit la place de Frostbite comme Alpha car sa sœur est devenue plus importante que ses responsabilités. Je peux alléger cette charge qui pèse sur tes épaules et te fournir autant d’alcool que tu pourras en avaler. Je pourrai te rendre ton œil et ta patte manquants. Tu pourrais avoir une fin d’existence bien plus existence que ce que tu es à l'heure actuelle : une épave qui se morfond.

Un poids sembla s'abattre d'un coup sur les épaules du vieux loup blanc. Mais il se repris instantanément, c'était la vie que de se battre et de voir les personne qu'on aimait mourir. Personne ici n'avait pas perdu un proche, que ce soit sous Pandore, ou Ultimate... Il grogna, on ne faisait pas souffrir le vieux impunément. Il acheva de lui retourner le couteau dans la plaie en parlant d'Atamagahen. Le loup des cavernes ne connaissait pas cette partie de l'histoire, mais il avait vu tout de suite que l'idée que Zal ait pu lui faire du mal avait été une flèche tirée en plein dans le coeur de l'alpha. Lui aussi se mit d'ailleurs à grogner. Il était en colère contre le dieu. L'espace d'une seconde, le chef d'armée s'inquiéta, le dieu avait parait-il projeté le chef d'armée de la Terre contre un arbre parce qu'il avait dit quelque chose qui lui avait déplu, une hostilité ouverte déclencherait très probablement une bien plus violente réaction.

Personne ne te suivra ! Ou alors, ce ne seront que des cadavres ! Quiconque souhaitera rejoindre Akui, foulera l'extérieur du campement mort ! Au mieux, ne le quittera pas. Vous serez soit tué, soit emprisonné. Et si vous arrivez à déserter ou qu'il vient vous chercher, alors vous serez traqué. Vous serez un ennemi de votre clan ! Tu peux garder ton aide miraculeuse. Je ne signerai pas de contrat avec toi et je préfère m’empoissonner que de recevoir de l'alcool de ta part ! Maintenant, tu peux aller faire ta propagande ailleurs.

Voilà, tout allait basculer maintenant. Gaor se tenait prêt à agir, que ce soit pour protéger Kaporal ou pour empêcher ses camarades qui voudraient rejoindre le dieu. Il ne serait dit nulle part que le clan de l'Eau s'était montré faible. Ses loups feraient un front unis contre le dieu.

__________________________
Mes personnages:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shahantis
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 2073
Age : 21
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 2864

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   28/1/2018, 12:55

NANSAA & ZELVECT

Nansaa revenait d’être allé voir sa fille pour s’excuser quand il entendit une voix bien particulière. Ses oreilles se dressèrent… Cette odeur, non, c’était impossible ! Il venait déjà d’en apprendre des choses, des petites choses qu’il aurait préféré ne pas apprendre toute suite, il fallait en plus qu’un dieu se la ramène ? C’était une blague ou quoi ? Aurait-il le droit à du vrai repos un moment où un autre ? Ses enfants avaient rencontré Gaor et Kaporal, les choses s’étaient arrangées entre Nephtys et lui, et maintenant ça ? Un soupir lui échappa avant qu’il ne s’envole pour rejoindre son père et le petit attroupement qui s’était déjà formé. Se plaçant à quelques pas de son paternel, le mâle écouta les paroles d’Akui. Un grondement sourd et draconique lui échappa quand il l’entendit dire que son père était une épave. Il se retint de se montrait plus agressif quand il parla de Zal et Ata ! Qu’avait-on fait à sa sœur ? Il aurait bien aimé le savoir pour ensuite allé détruire ce vieux taré de loup du feu ! Il avait peu côtoyé la femelle, mais il la considéré comme un membre de sa famille. Après tout elle avait aussi été en parti éduqué par Kaporal, elle avait en partie ses valeurs, et puis elle méritait mieux que de se faire malmener par Zal.

Alors que la colère s’emparé du mâle dragon, il sentit l’odeur de son frère d’armes et son regard se coula vers lui. Lui aussi était prêt à s’attaquer au premier qui tenterait de partir. Nansaa était prêt au combat, mais il risquait d’en sortir avec de graves séquelles à cause de son état actuel. Ce qui n’était pas le cas de Gaor qui avait tout le loisir de tuer les déserteurs. Le loup gris se reposait donc sur lui à ce niveau là. Fixant le dieu il lança un coup d’œil à son père. Il venait ouvertement de défier Akui et de menacer la totalité de la meute. Pas sur que beaucoup aient envie de se prendre les foudres de l’Alpha blanc. Tout le monde savait que si Kaporal ne tuait pas sur l’instant, il arrivait néanmoins toujours à ses objectifs de meurtre ! La preuve avec Valentin, le pauvre, que son âme repose en paix, enfin, si ça lui est possible.

Nansaa lança un regard à l’attroupement. Lui ne suivra jamais le dieu, sa place est ici, dans le clan de l’eau, auprès de Kaporal et de Gaor, là où il peu veiller sur sa famille et où il peut voir sa compagne régulièrement. Il n’avait pas de vœux particulier, il souhaitait que ses enfants grandissent heureux et aient la meilleure des vies possible ! Il voulait abattre Melkulavin mais il n’avait pas plus d’objectif que ça. Il ne voulait pas être plus puissant, ni diriger, ni menacer, ni quoi que ça soit d’autre. Mais alors qu’il observait les loups de l’eau, c’est son fils qu’il vit bouger. Ses oreilles se mirent à l’horizontal. L’esprit de Zelvect était sombre dans le fond, il n’avait pas forcément la conscience du mal, ou alors s’il l’avait il l’appréciait et le recherchait. Alors quand l’enfant replia ses ailes et se fraya un passage entre les loups Nansaa lui attrapa la queue et le tira vers lui.

« Qu’est ce que tu comptes faire toi ? » demanda-t-il froidement à son fils.

« J’en sais rien » lui répondit Zelvect avec une nonchalance déroutante.

Nansaa le laissa s’asseoir prêt de lui. Le veillant d’un regard inquiet et froid à la fois. Il savait que les paroles d’Akui pouvaient plaire à Zelvect. Il savait que si le dieu continuait sa propagande et que seul lui retenait son fils, alors celui-ci finirait par s’en aller. Il ne le voulait, il ne pourrait jamais rentrer voir Mya et lui dire qu’un de ses précieux petits avaient rejoints Akui…

Il lança un regard à Nephtys, pour vu qu’elle n’ai pas les idées aussi farfelues que son frère. Il savait que si Nephtys faisait un pas vers le dieu alors Zelvect ne se gênerait pas pour suivre celui-ci. Mais il avait aussi conscience qu’un seul et unique mot de Nephtys et le jeune mâle aux ailes bleutés et au pelage clair obéirait sans même dire un seul mot ! En fait, l’avenir de Zelvect reposait plus sur Nephtys que Nansaa, ce qui fit presque mâle au loup gris et vert qui ne montra cependant rien de sa souffrance et resta immobile et impassible face à Akui.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion
Lanaë

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 3
Personnages:
PROFILLocalisation : N'importe ou
Emploi/loisirs : Dormir

Messages : 293
Age : 20
Date d'inscription : 02/10/2017

Points : 522

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   28/1/2018, 15:44

Allongé dans sa tanière, le loup bleu se reposait alors que le jour de repos qu’il avait obtenu s’écoulait doucement devant ses yeux. Il ne savait que penser, un messager du camp de la Terre était venu dire au camp de l’eau qu’Akui, le dieu, était venu faire une propagande aux tanières. Winter ne savait que penser, il n’avait pas connu la période de Pandore mais comme tout le monde il en avait entendu parler. A ce qu’on lui avait dit, cette période avait était très dur à vivre mais le loup n’avait pas de chose à dire. Il ferma doucement les yeux, tentant de s’endormir. Il n’avait rien fait de la journée et n’arrivait pas à dormir. C’est alors qu’il entendit du bruit venant de l’extérieur.
La curiosité du loup bleu le força à se lever, s’étirant doucement il se secoua avant de sortir et écarquillant les yeux, il regardait silencieusement le grand loup blanc poser sur rocher. Il n’y croyait pas, c’était un dieu. Il ne l’avait jamais vue mais cela se ressentez. Il s’avança vers le groupe des loups regardant Akui et se glissa dans le premier rang, non loin de l’alpha, il regardait silencieusement le loup blanc.

- Kaporal. Comme je suis étonné de te voir encore de ce monde. Peu de mortels auraient été capable d’encaisser autant de pertes que toi. Ton fils adoptif Volk, assassiné par Valentin. Ta protégée Atamagahen, pourchassée pour ses crimes. Ta gardienne Luna, morte au combat. Ton compagnon d’arme Farkas, lui aussi mort au combat. Ton amie Lucile qui s’est suicidée. Kario, le gardien disparu. Ça en fait des noms qui seront à jamais marqué dans ta mémoire. Malgré tout ça, tu as prit la place de Frostbite comme Alpha, car sa sœur est devenue plus importante que ses responsabilités. Je peux alléger cette charge qui pèse sur tes épaules et te fournir autant d’alcool que tu pourras en avaler. Je pourrai te rendre ton œil et ta patte manquants. Tu pourrais avoir une fin d’existence bien plus excitante que ce que tu es actuellement : une épave qui se morfond.


Après ces paroles , Winter se crispa brusquement. Ce loup pouvait soigner toutes blessures, toutes malformations qui pouvait déranger le loup l’ayant. Cela voulait dire qu’il pouvait lui soigner sa malformation ? Qu’il pouvait parler comme tout le monde. Les oreilles couché, le loup bleu réfléchissait à cela. Presque tout le loup ici présent connaissait la malformation qui l’habitait. Cela ne le déranger par réellement tout les jours, mais il en avait quelques peu marre de devoir faire connaitre sa présence en touchant un loup et de lui parler plutôt proche.
Il baissa les yeux, il ne pouvait pas quitter le clan de l’eau, il était ici et il aimait cette meute. Il regarda silencieusement l’Alpha, attendant qu’il parle. Les autres loups ne parlaient pas et Winter ne voulais pas se faire remarquer par le loup blanc. Il tourna la tête en écoutant des loups murmurait mais ne dit mot puis se tourna pour regarder Akui.
Revenir en haut Aller en bas
Nishiki

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : savoie
Emploi/loisirs : dessin et sport avec les annimaux

Messages : 607
Age : 20
Date d'inscription : 06/06/2017

Points : 736

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   28/1/2018, 17:19

Vous n'en revenez pas pourtant je suis bien là !

feat. Nephtys & le clan de l'eau

════════════════════════════════════
La veille la jeune louve avait fait la rencontre des derniers membres de sa famille, dont Baelia avec qui tout ne sais pas passé comme il le faudrait. Après tout Nephtys s'en fichait un peu de ce que pouvait penser la blanche d'elle, tout ce qui l'importée c'était Nansaa et Kaporal. D'ailleurs elle avait enfin fait la connaissance de papi et de tonton Gaor. C'est étrange car elle ne trouve pas que Gaor ressemble tant que ça à sa mère, peut être qu'il ressemble plus à Yogrenn justement ? Elle ne le saura probablement jamais ou du moins il ne faut pas l'espérer.
La jeune louve avait tout dit à son père concernant Yogrenn et le déménagement forcé de Mya à cause d'elle ... Nansaa n'avait surement jamais vue sa fille dans un état aussi lamentable mais comme tout bon père il su la réconforter et trouver les mots juste. Il lui annonça même que s'il le fallait il irait tuer lui même le caverne. Nephtys se sentait en sécurité mais elle ne voulait surtout pas que son père souffre à cause d'elle, Mya souffrait déjà assez. La femelle devait trouver une solution seule pour évincer ce loup de sa vie, leur vie. Si seulement elle pouvait se confier à Rahawk. Depuis qu'elle avait fait sa rencontre elle ne pensait plus qu'à lui, mais lui pensait-il a elle ? Peut être qu'un jours ils pourront enfin se revoir... Elle en avait très envie. Elle soupira. Son père dressa les oreilles et s'envola tandis que Nephtys le suivit de ses petites pattes. Elle croisa son frère sur le chemin. Et tout deux se rendirent vers l'attroupement, suivant leurs père ils passèrent entre la foule jusqu'à atteindre Kaporal. Son père se tenait près à agir avec Tonton Gaor tandis que Nephtys resta en retrait.

Face à eux ce tenait un grand loup blanc aux marquages noirs. Ses pattes avait des chaussettes de quatre couleurs comme les quatre éléments des clans. Nephtys ne comprenait pas qui il était mais elle était arrivé au moment où ce dernier déblatérait de sales choses sur le passé de son grand père.

Kaporal. Comme je suis étonné de te voir encore de ce monde. Peu de mortels auraient été capable d’encaisser autant de pertes que toi. Ton fils adoptif Volk, assassiné par Valentin. Ta protégée Atamagahen, pourchassée pour ses crimes. Ta gardienne Luna, morte au combat. Ton compagnon d’arme Farkas, lui aussi mort au combat. Ton amie Lucile qui s’est suicidée. Kario, le gardien disparu. Ça en fait des noms qui seront à jamais marqué dans ta mémoire. Malgré tout ça, tu as prit la place de Frostbite comme Alpha, car sa sœur est devenue plus importante que ses responsabilités. Je peux alléger cette charge qui pèse sur tes épaules et te fournir autant d’alcool que tu pourras en avaler. Je pourrai te rendre ton œil et ta patte manquants. Tu pourrais avoir une fin d’existence bien plus excitante que ce que tu es actuellement : une épave qui se morfond.

Elle observa Kaporal un peu triste pour lui de savoir qu'il avait perdu tant de monde autour de lui. Elle s'imagina à sa place se disant que Yogrenn avait tué toute sa famille, pas sur que la jeune louve prenne le courage de se relever de tant de souffrance. Pourtant son grand père était là droit et fier, c'était un loup admirable et Nephtys voudrait tellement être comme lui un jour, aussi fort et aussi brave quoi qu'il arrive. Ce loup blanc ne manquait pas de culot pour venir jusqu'ici, devant toute une meute pour le faire passer pour un loup souffrant. Nephtys compris alors que c'était ce fameux Dieux, Akui, celui dont Rahawk avait parlé avec elle avant de lui demander de partir. La femelle se demanda alors si ce dernier était allé le voir ? Il avait dit à la jeune louve de ne surtout pas y aller mais lui est ce qu'il avait écouté ses propres conseils ? La jeune louve n'en savait rien, elle ne savait même pas grand chose de se certain loup noir...

Personne ne te suivra ! Ou alors, ce ne seront que des cadavres !
Quiconque souhaitera rejoindre Akui, foulera l'extérieur du campement mort ! Au mieux, ne le quittera pas. Vous serez soit tué, soit emprisonné. Et si vous arrivez à déserter ou qu'il vient vous chercher, alors vous serez traqué. Vous serez un ennemi de votre clan !
Tu peux garder ton aide miraculeuse. Je ne signerai pas de contrat avec toi et je préfère m’empoissonner que de recevoir de l'alcool de ta part ! Maintenant, tu peux aller faire ta propagande ailleurs.


Son grand père était clair, le premier qui oserait lui faire l'affront de le quitter se verrait tuer sur le champs... Mais il ne laissait aucune chance à quiconque voudrait le rejoindre... Pourtant le Dieu avait l'air d'avoir tant de choses à offrir que seul un dieu peu se permettre que beaucoup seront forcément de son côté en plus de ça la jeune louve pourrait très bien le rejoindre. Peut être que en échange d'elle même elle pourra tuer Yogrenn et ainsi sauver tout le monde ... C'était un pari risqué si jamais elle se décidait de le faire, mais une chose est sur elle ne tentera rien devant Kaporal pour ne pas lui manquer de respect ni devant son père qu'elle aime tant. Et puis il lui fallait du temps pour y réfléchir... Elle n'était pas du genre à se précipiter sur les choses, son père lui avait dit qu'il l'aiderait à tuer le vieux s'il le fallait, peut être même que cela serait mieux que de partir rejoindre un mauvais dieu. Et puis si jamais elle le rejoint c'est sur on tentera de la tuer et la louve n'est pas encore prête à cela, elle n'as même pas un an et pas encore de pouvoir, donc dans tous les cas il allait falloir la jouer fine. Et puis si elle faisait cela il faudrait alors dire adieux à ses rêves de devenir Alpha comme Kaporal ...

Son père se leva brusquement pour chopper Zelvect par la queue, son frère avait tenté de partir, s'il partait ce n'était pas bon signe, Nansaa serait furieux de devoir tuer son fils mais aussi accablé de remords et de haine en allant voir Mya pour lui dire que son fils était mort en voulant partir avec le dieu. Zelvect se r'assit à côté de père tandis que sa soeur s'avança jusqu'à lui. Elle s'assit près de son frère et lui chuchota à l'oreil ainsi seul lui pourrait l'entendre.

- Ne fait pas ça maintenant idiot ! Tu veux vraiment que tes ancêtres te butent ? Je ne pense pas moi, pense à moi et maman, on deviendra quoi si tu le rejoins ?

La jeune louve le savait, si son frère partait chez le dieu c'était la fin de sa famille et puis elle savait aussi que ce dernier le faisait par pure envie de se divertir alors que Nephtys avait réellement besoin de l'aide d'un dieu pour ce coup si. La rousse savait aussi très bien que sans ses paroles son frère aura nul raison d'obéir à son père, ainsi elle leva les yeux vers Nansaa et lui sourit, signe qu'elle avait fait ce qu'il fallait pour sauver son frère. Maintenant il fallait prier pour que cela marche. Elle retourna alors sa tête vers le dieu quand soudain elle vit un jeune loup s'avancer, en faite il n'était pas si jeune mais plutôt extrêmement petit. Il était roux, un loup très élégant pour sur, mais ce dernier se dirigeait vers Akui, Nephtys tourna la tête vers son grand père et son oncle...

════════════════════════════════════
made by guerlain for epicode


Vous n'en revenez pas pourtant je suis bien là §

feat. Till & Clan de l'eau

════════════════════════════════════
Voilà quelques mois que le jeune panda roux s'ennuyait à mourir dans son clan. Kaporal l'envoyait peut en mission, les gens autour de lui étaient tous chiant et vicieux... Il allait justement donner son départ à Kaporal lui disant qu'il avait envie d'explorer de nouvelles choses, il avait prévu tout un grand discourt comme il sait si bien les faire, mais au lieu de ça il fut servit sur un plateau d'argent.

Le grand dieu que tout le monde redoute depuis le début venait justement d'entrer en scène. Till savait très bien pourquoi le loup blanc était là face à eux, c'était pour son grand recrutement. Et tout ça n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Le roux laissa Akui faire sa présentation, le Dieu descendit plus bas que terre leurs alpha ce qui fit sourire Till depuis le l'autre vieux devrait partir de son trône et le laisser au autres, c'était bien fait pour lui après tout. L'épave répliqua et interdit quiconque de rejoindre le dieu sous peine de mort... Mais Till n'en avait que foutre des menaces de son Alpha, il en avait marre d'être ici alors autant montrer l'exemple à tous.

Le roux s'avança jusque sous le nez du Dieu et fit une révérance signe qu'il acceptait son offre.

════════════════════════════════════
made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 417
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 551

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   29/1/2018, 13:16


Lagherta

Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui

Le camp du clan de l'eau était relativement calme ce matin, quelques loups traînaient par-ci par-là, mais aucun qui ne se montrait digne de mon intérêt, alors j'étais simplement allongée à l'ombre d'un arbre, tranquillement, observant la vie de la meute. Après un moment, il y eu du remus-ménage près du lac conduisant au camè, un grand jet de lumière, suivi d'un loup qui se retrouva sur une platforme de cristal au milieu du lac. Les loups présents se rassemblèrent autant de ce phénomène et je décidais de faire de même, surtout lorsque je vis Gaor, Kaporal et Nansaa arrivé, avec Zelvect et Nephtys, mes deux amis, les rares que j'avais. Je vins me placer gentiment aux cotés de Gaor, me collant un peu à lui. Le loup prit la parole :

—"Approchez, mortels du clan de l’Eau. Je vous honore de ma présence pour vous faire une proposition des plus intéressantes. Chacun d’entre-vous ici est invité à me rejoindre, moi et mon culte. Vous aurez tout le loisir de m’admirer une fois parmi mes disciples. Je pourrai vous faire une ou plusieurs faveurs en échange de votre obéissance. Rendre votre pouvoir plus puissant, en retirer le côté négatif. Je suis même en mesure de restaurer des parties du corps perdues."


Ben lui, son égo, il est pas tout petit hein... Mais ensuite, il s'adressa à Kaporal directement :

—"Kaporal. Comme je suis étonné de te voir encore de ce monde. Peu de mortels auraient été capable d’encaisser autant de pertes que toi. Ton fils adoptif Volk, assassiné par Valentin. Ta protégée Atamagahen, pourchassée pour ses crimes. Ta gardienne Luna, morte au combat. Ton compagnon d’arme Farkas, lui aussi mort au combat. Ton amie Lucile qui s’est suicidée. Kario, le gardien disparu. Ça en fait des noms qui seront à jamais marqué dans ta mémoire. Malgré tout ça, tu as prit la place de Frostbite comme Alpha, car sa sœur est devenue plus importante que ses responsabilités. Je peux alléger cette charge qui pèse sur tes épaules et te fournir autant d’alcool que tu pourras en avaler. Je pourrai te rendre ton œil et ta patte manquants. Tu pourrais avoir une fin d’existence bien plus excitante que ce que tu es actuellement : une épave qui se morfond."


En entendant tout ce qu'il avait subit, mon respect pour Kaporal gonfla d'un seul coup. Mais qui donc était ce loup prétencieux ?! Je bousculais légèrement Gaor avec un regard interrogatif pour qu'il réponse mes questions, mais il semblait trop occupé par ce phénomène de foire. Alors je laissais mes questions de cotés et attendit sagement la suite. Ce fut Kaporal qui prit la parole :

—"Personne ne te suivra ! Ou alors, ce ne seront que des cadavres !"
- Il se tourna sur le côté, afin de voir l'assemblée.
—"Il éleva la voix, afin que la caverne fasse un écho de ses paroles : Quiconque souhaitera rejoindre Akui, foulera l'extérieur du campement mort ! Au mieux, ne le quittera pas. Vous serez soit tué, soit emprisonné. Et si vous arrivez à déserter ou qu'il vient vous chercher, alors vous serez traqué. Vous serez un ennemi de votre clan ! Finalement, il tourna de nouveau la tête vers Akui et finit : Tu peux garder ton aide miraculeuse. Je ne signerai pas de contrat avec toi et je préfère m’empoissonner que de recevoir de l'alcool de ta part ! Maintenant, tu peux aller faire ta propagande ailleurs."


Bien parlé Kapo ! On ne trahi pas sa meute impuénment ! A mon coté, je sentis Gaor se tendre, prêt à agir. Je savais bien qu'il était au service de l'alpha et qu'il ferait ce que celui exigerait de lui, mais je savais aussi que tuer les loups de sa propre meute ne serait pas sans conséquences sur son psychisme... Néanmoins, je ne dis rien et mon regard se porta avec une certaine inquiétude sur les membres de la meute, espérant que pas un nous bougerait, pour que Gaor n'ait pas à le tuer... Un peu plus loin, je vis Zelvect commencer à s'avancer, retenu presque immédiatement par son père et Gaor étant parfaitement capable de se défendre, je filais vers mon ami, me plantant devant lui :

—"Si tu oses, je te tuerais moi-même. Tu as tout ce dont tu as besoin avec nous, ton père, ta mère, ta soeur et moi ! Penses à notre douleurs à tous si nous te perdions ! Reste, je t'en conjure... Reste avec moi, Zelvi !"


Mes premières paroles avaient été agressives, emplie de colère et de menace, puis ma voix s'était adoucie pour devenir une supplication sur la dernière phrase. Mes yeux brillaient, intense, j'essayais d'y faire passer mes sentiments à travers, même si moi-même je ne comprenais pas ce que je ressentais pour lui, c'était le loup qui était en train de prendre possession de mon cœur, bien malgré moi. Mais le temps n'était pas à la réflexion ou la mise au point de nos sentiments... Derrière moi, un loup s'avança et s'inclina devant le loup qui exigeait soumission et promettait la mort à ceux qui refuserait... Mais je ne le vis pas, incapable de décrocher mon regard de celui de Zelvect avant d'avoir eu la confirmation qu'il ne partirait pas...

Revenir en haut Aller en bas
Akui

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : Derrière vous
Emploi/loisirs : Dieu à temps plein - Ancien compte d'Ultimate

Messages : 178
Date d'inscription : 10/03/2013

Points : 290

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   29/1/2018, 22:19

Akui perçut que ses paroles n’avaient que peu atteint le mental de Kaporal. Peut-être que tout ces pertes l’avait rendu plus résistant à leur évocation. Mais le Dieu des éléments avait un atout dans sa manche qu’il ne tarderait plus à tirer. Il en eut un léger sourire en coin, ayant hâte de voir comment la situation évoluerait.
Les mortels semblaient simplement un peu dérouté pour l’instant, ils n’avaient pas peur de lui, ou plutôt pas assez au goût du Dieu blanc. Il n’y avait qu’un seul mortel qui tremblait vraiment, c’était Pyrrha. Akui l’avait remarqué, la jeune bêta héritière de Kario, qui respirait la peur. Elle était d’ailleurs restée en retrait. Le Dieu des éléments savait bien qu’il ne sera pas possible de la pervertir facilement, aussi son attention ne fit que passer sur la louve blanche.
Les mortels intéressants s’étaient avancés aux côtés de Kaporal. Gaor, le loup de l’ethnie caverne qui s’était fait bien remarqué chez les mortels de l’Eau. Il serait un atout comme combattant, mais difficile de le faire entrer dans son jeu malsain. Si ce mortel avait subit plusieurs malheurs, il n’était pas assez faible mentalement pour que l’influencer soit simple. Il fut rejoint pas Nansaa, le fils de Melkulavin que ce dernier avait tenté de tuer. Quel incapable, il n’était même pas capable de tuer un louveteau de quelques semaines. Le loup-dragon était faible, famélique et maladif. Mais Akui pourrait facilement lui rendre sa vitalité. Ces deux mortels avaient le même problème : une famille à protéger. Il serait compliqué de les en détacher. L’amour était un sentiment dont le sens échappait à Akui, ce dernier s’amusant souvent des histoires que les mortels avaient entre eux. C’était à mourir de rire tant c’était ridicule parfois.
Après un instant de silence, Kaporal balança à la face du Dieu blanc.

« Personne ne te suivra ! Ou alors, ce ne seront que des cadavres ! Quiconque souhaitera rejoindre Akui, foulera l'extérieur du campement mort ! Au mieux, ne le quittera pas. Vous serez soit tué, soit emprisonné. Et si vous arrivez à déserter ou qu'il vient vous chercher, alors vous serez traqué. Vous serez un ennemi de votre clan ! Tu peux garder ton aide miraculeuse. Je ne signerai pas de contrat avec toi et je préfère m’empoissonner que de recevoir de l'alcool de ta part ! Maintenant, tu peux aller faire ta propagande ailleurs. »

Akui eut d’abord envie de lui rire au nez. Pensait-il pouvoir empêcher son clan de fuir pour le rejoindre, lui qui était un dirigeant tellement plus charismatique et puissant que lui ? Le léger sourire du Dieu des éléments s’effaça quand le vieux pirate lança qu’il refusait son offre et, par dessus le marché, prétendait qu’il tenterait de le tuer. Il baissa son regard noir sur Kaporal, son expression se faisant plus froid qu’avant. Il répondit à l’alpha de l’Eau sur un ton égal qui glaçait le sang quand on connaissait la puissance de l’entité.

« Tu penses vraiment pouvoir empêcher mes admirateurs de me rejoindre ? Une partie de ton clan me suivra, que tu le veuilles ou non. Certains mourront peut-être, mais ce seront ceux qui auront fait le preuve du moins de subtilité. Je ne veux pas une cour d’imbéciles, mais un groupe de disciples assez intelligents pour vouloir me rejoindre avec un but particulier. Je peux leur offrir des rêves que tu es incapable de réaliser, mortel. »

Il redressa un peu la tête avant d’afficher un léger sourire en continuant.

« J’ai d’ailleurs une petite confidence à te faire, Alpha de l’Eau… »

Le sourire d’Akui s’élargit, lui donnant un air malsain.

« Tu n’as jamais su quel était ton pouvoir, pas vrai ? Tu t’es toujours dit que tu n’en avait pas au final, que tu devrais vivre sans. Hors, je t’ai bien donné un pouvoir. Je l’ai baptisé « Obscure destinée ». Tu veux savoir en quoi il consiste ?! Tout ceux qui sont proches de toi, qui te côtoient et sont tes amis, voir plus. Par ta présence, tu influes sur le cours de leur existence. Tu influences leur destin pour le conduire vers les ombres, la tristesse, la dépression, la douleur, la mort. »

Ce dernier mot, Akui l’avait prononcé d’une voix qui avait été plus raisonnante, comme un augure. Il poursuivit après un bref silence.

« Tu as causé ta propre douleur, Kaporal. Tu as causé le malheur de tout tes amis ! Tu pensais que le sort s’acharnait contre toi ? Pas de chance, c’est toi qui portait la poisse à tout tes proches. Tu portes malheur depuis toujours Kaporal ! Et chacune de tes pertes était un délice à admirer. Je ne peux me lasser des différents spectacles que tu as offert. Notamment ce moment très touchant avec Atamagahen, sur le haut des falaises, juste après y avoir jeté Valentin. »

Akui éclata ensuite de rire, un rire mauvais et mesquin dont il avait le secret. Il balaya l’assemblée du regard. Des louveteaux s’étaient mêlés aux festivités, intéressants. Certains avaient un fort potentiel et étaient bien plus malléables que leurs parents.
Certains de ces petits avaient d’ailleurs tenté de s’avancer, retenu par des individus plus censés. Ils n’étaient pas très coopératif ici, c’était un peu agaçant. Les parents et leur fratrie les retenaient.
Quelque chose d’assez surprenant se produisit, un loup de petite taille sortit du côté de la foule et dépassa la ligne que formait le trio dirigeant et vint faire une révérence devant Akui. Ce dernier sourit en observant le petit individu. Ce n’était pas grand-chose, mais toute admiration était bonne à prendre et cet individu semblait chercher l’action, il la trouverait auprès de lui, pour sûr. Le Dieu blanc lui adressa.

« Tu es indéniablement brave, ou quelque peu insensé, pour t’avancer ainsi en présence de tout ton clan, Till. Tu n’auras pas à regretter ton choix. »

Akui redressa la tête vers l’assemblée avant de poursuivre.

« Vous n’êtes pas obligés de tous venir maintenant. Si vous craignez cette épave maudite qu’est votre alpha ou ses lieutenants, vous pourrez me rejoindre plus tard en toute discrétion. Ainsi, vous n’aurez pas à vous exposer à votre clan comme l’un de mes partisans dans l’immédiat. Vous n’aurez qu’à m’appeler pour que je vienne à vous. »

Le Dieu des éléments observait la foule environnante un moment avant de reporter son regard sombre sur Kaporal. Il eut un sourire en coin avant de manipuler le métabolisme de l’alpha de l’Eau. Ce dernier était vieux, son cœur commençait à faiblir, c’était l’occasion parfaite. Avant d’appliquer son projet sinistre, Akui s’adressa à Kaporal un ton plus bas, de sorte à ce que seul le premier rang l’entendit.

« Je vais te laisser tout le loisir de méditer sur le sens de ton existence Kaporal. Mais attention, tu n’as plus que quelques semaines à vivre maximum. »

Les yeux du Dieu des éléments brillèrent un bref instant d’un éclat violet et il sourit largement alors que le cœur de Kaporal s’affolait, battant de façon anarchique. Le phénomène ne mettrait pas très longtemps à plonger le vieux loup dans l’inconscience, mais Akui avait calculé son coup. Ce genre de crises arriveront de plus en plus souvent, jusqu’à ce que le cœur de l’alpha de l’Eau s’arrête définitivement. Ceci devrait arriver dans un délai d’un mois dans le meilleur des cas.
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3851
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3289

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   29/1/2018, 23:43

Kaporal - Alpha - Clan de l'Eau
Personne ne bougea, pour l'instant. Après tout, le sérieux incroyable de Kaporal n'était plus à prouver depuis longtemps. Il était on ne plus sérieux. S'il devait tuer lui-même un membre, enfin, un ex-membre de son clan, alors il le ferait. Il n’hésitera pas non plus à en donner l'ordre explicitement. Après tout, ces potentiels partisans d'Akui ne vaudront plus rien à ses yeux. Il déteste depuis toujours l'insubordination, en ce jour, ça ne fera pas exception.

Akui affirma qu'une partie du clan le suivra. Certes, comme partout dans les quatre clans, il devait y en avoir qui seront prêt à quitter leur clan pour rejoindre le dieu. C'était une chose inévitable. Ceux le faisant aujourd'hui, mourront de toute manière ici. Il n'y avait pas d'autre option ! Les jours qui suivront, le clan devra être sur surveillance pour pallier à une potentielle fuite et traquer les déserteurs ayant réussi à passer malgré tout dans les mailles du filet. Je peux leur offrir des rêves que tu es incapable de réaliser, mortel. Bien sûr, c’était logique, mais à quel prix ? Ça, il ne le disait pas. Une chose est sure, le prix en sera des plus coûteux.

J’ai d’ailleurs une petite confidence à te faire, Alpha de l’Eau…

Kaporal fronça les sourcils. Ses muscles se tendirent. Qu'est-ce qu'il manigançait ? Quel mensonge pourrait-il inventer ? Ou au contraire, quelle horrible vérité pourrait-il annoncer de plus que Atamagahen morte de la patte de Zal ? Une chose est sûre, il ne fut absolument pas prêt pour cette révélation. Le clan tout entier non plus d'ailleurs.

Tu n’as jamais su quel était ton pouvoir, pas vrai ? Tu t’es toujours dit que tu n’en avait pas au final, que tu devrais vivre sans. Hors, je t’ai bien donné un pouvoir. Je l’ai baptisé « Obscure destinée ». Tu veux savoir en quoi il consiste ?! Tout ceux qui sont proches de toi, qui te côtoient et sont tes amis, voir plus. Par ta présence, tu influes sur le cours de leur existence. Tu influences leur destin pour le conduire vers les ombres, la tristesse, la dépression, la douleur, la mort.

Le dieu éclata ensuite de rire, un rire mauvais soulignant toute la cruauté dont il pouvait faire preuve. Kaporal en resta bouchée-bée. Il fut abattu pour la seconde fois. Mais cette fois-ci, il n'allait pas se relever si vite. Alors, il avait un pouvoir... Pas n'importe lequel... Celui de maudire les personnes qu'il côtoie jour après jour. À son contact, il les parasite de mauvaises ondes, altérant leur destin, le noircissant. Ainsi, toutes ces personnes trouveront des embûches, des pièges, la mort. Il pourrissait la vie de ses êtres chers. La tête basse, les oreilles sur le côté, le corps absout de toute combativité, il fixa le sol. Tout paraissait si calme autour de lui tout d'un coup. Rien de plus normal, la nouvelle avait sans doute causé un étonnement et une stupeur généraux. Maintenant qu'Akui le lui avait révélé, tout semblait plus clair. Il s'était souvent demandé pourquoi ça n'arravait qu'à lui. Pourquoi il devait toujours voir les personnes qu'il aime avoir des accidents, des dépressions et mourir. Maintenant, il savait. Il savait que tout cela était de sa faute. Ça l'avait toujours été. Le fait qu'il arrive toujours à se débarrasser tôt ou tard de ses ennemis, de lui-même ou par le jeu du hasard, avait amené une certaine croyance. Celle qu'être l'ennemi de Kaporal n'apportait qu'un destin funeste. Mais en vérité, c'était : être ami avec lui ou le côtoyer souvent apporte un destin funeste. Obscure destinée, un nom allant parfaitement avec sa vie entière. Le mystère est dévoilé. Il était la propre faucheuse du clan de l'Eau. Est-ce qu'à présent, ils auront peur de lui ? C'était sûr. Il n'y aurait que ses proches qui ne l'abandonneront peut-être pas.
Au fil des secondes, il s'était remémoré tous les accidents graves et toutes les morts de ses amis avec pour seule pensée C'est ma faute.... Ses yeux s'étaient embrumés et quelques larmes silencieuses coulèrent sur ses joues. Il y en avait peu, car il se retenait malgré tout. Celles-ci étaient là, parce qu'il y en avait trop à retenir. Une d'entre elle s'écrasa au sol.

Tu es indéniablement brave, ou quelque peu insensé, pour t’avancer ainsi en présence de tout ton clan, Till. Tu n’auras pas à regretter ton choix.

Akui continua de parler. Il parla à l'ensemble du clan. La voix du dieu faisant écho le ramena à la réalité. Il cligna des yeux, combien de temps était-il resté dans cet état ? Akui avait mentionné Till. Kaporal releva la tête en suivant et posa instantanément le regard sur Till. L'assassin était devant Akui. Pris d'un certain regain d'énergie et de colère, il fronça des sourcils. Alors lui, il n'allait certainement pas le laisser filer ! Il en était hors de question ! Ce loup lui faisait trop penser à Valentin. Tout aussi fourbe et cachant admirablement bien son jeu. Bien que pour le coup, il fut stupide de s'être avancé ainsi. Il s'en méfiait depuis le début, le surveillant depuis que le jeune loup intégra son escadron. Seulement, il n'avait rien fait qui prouvait qu'il était un loup sournois et malhonnête. Aujourd’hui c'était chose faite. Malgré sa tristesse, il ne devait pas laisser Till s'en sortir comme ça. Il devait réagir en tant qu'alpha et conformément à la menace qu'il avait annoncé. Il devait laisser ses pensées tourmentées de côté un instant. À peine Akui eut-il finit d'adresser son message au clan, que Kaporal, sans quitter le roux du regard, ordonna :

Gaor, tue le !

Sans surprise, il choisit Gaor pour exécuter son ordre. La loup des cavernes avait retrouvé presque toute sa prestance et son ancien rang d'assassin faisait de lui un élément parfait pour montrer l'exemple en supprimant Till. De plus, Till étant lui-même un assassin, il fallait bien un élément expérimenté comme Gaor pour accomplir cette tâche au plus vite.
Juste après cet ordre, quelque chose se passa en lui. Son cœur s'accéléra soudainement de plus en plus, s'affolant. Tandis que son rythme cardiaque s'accélérait sans aucune raison, Akui s'adressa à nouveau à lui :

Je vais te laisser tout le loisir de méditer sur le sens de ton existence Kaporal. Mais attention, tu n’as plus que quelques semaines à vivre maximum.

Ses yeux s'écarquillèrent. Il s'assit lourdement, le museau pointé vers le haut, vers le regard d'Akui, la gueule ouverte, respirant fortement comme si l'air lui manquait. Le rythme cardiaque de son cœur était trop élevé. S'il n'avait pas une patte en moins, il serait en train de tenir sa poitrine. A la place, sa patte se crispa, ses griffes grisant un peu sur la pierre constituant le sol de la caverne. Son cœur allait exploser à ce train-là ! Le regard d'Akui était mauvais, terriblement mauvais. Il n'avait jamais vu un regard pareil. Cette lueur rouge accentuée sa dangerosité. Il trembla, il eut des sueurs froides, puis il se mit à couiner quand son cœur s'arrêta soudainement, lui procurant une pointe dans la poitrine. Il tomba au sol, ayant perdu connaissance. Respirant encore, pour l'instant, car comme l'avait si bien dit Akui, il ne lui restait que quelques semaines à vivre.

Pour le coup, le 2nd tour doit se passer comme ça : Akui > Kaporal > Gaor > Till (et Nephtys) ou Nansaa > Till (et Nephtys) si Nansaa d'abord > Libre pour les autres
Pour pouvoir mettre l'action d'abord d'un bloc et les réactions après



__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52


Dessins par Noktelys à gauche et Camomille1777 à droite
Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/ En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 10
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 2148
Age : 25
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 2970

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   30/1/2018, 21:00

GAOR


Il sentit un petit corps se glisser contre le sien. Baissant les yeux, il vit Lagherta, le regard rivé sur le dieu. Il regretta qu'elle ne soit pas restée à la tanière, elle était quasiment guérie, mais il ne fallait quand même pas qu'elle force de trop... Mais Akui déversait son flot de paroles assassines à son chef et il détourna ses pensées d'elle. Son mentor affrontait la pluie de mots avec un stoïcisme extraordinaire. Néanmoins, pour lui qui le connaissait bien, il ne faisait aucun doute que profondément dissimulé derrière un visage dur, une tempête mettait son coeur en déroute. Si Kaporal s'était toujours montré ferme et dur, le nouveau chef d'armée savait qu'il l'avait veillé chaque fois qu'il l'avait pu quand il avait traversé sa dépression. C'était la marque d'un loup qui aimait les siens, et on avait beau avoir l'habitude de voir le malheur s'abattre sur soi, on en souffrait toujours quand on avait de l'amour.

Quand Kaporal lui eut jurer que personne ne le rejoindrait, il vit Zelvect, son neveu, commencer à avancer. Mais son père veillait au grain et il l'arrêta. Quelques secondes après, sa soeur était en train de le sermonner. Lagherta s'éloigna pour les rejoindre et à son tour gronder le jeune loup ailé. Elle ne lui avait pas dit qu'elle était devenue amie avec eux... Bon il fallait reconnaître qu'il ne l'avait pas vue depuis qu'ils étaient arrivés. Il n'avait même pas pu échanger quelques mots seul à seul avec Nansaa. Rassuré sur leur situation - il ne se serait pas vu tuer le fils de Mya - il reporta son attention sur le dieu.

Akui répondait, toujours calme malgré l'hostilité et le manque de coopération évident de l'alpha de l'eau. Il était certain que malgré les menaces du vieux loup, ses fidèles parviendrait à le rejoindre tôt ou tard. Gaor était d'avis que ceux qui seraient tués maintenant seraient toujours en moins à affronter plus tard, et surtout plus facile sans le dopage du dieu. Un sourire sadique grandit sur son visage. Il allait faire une révélation dont il était certain qu'elle ébranlerait violemment le vieux loup russe.

Tu n’as jamais su quel était ton pouvoir, pas vrai ? Tu t’es toujours dit que tu n’en avait pas au final, que tu devrais vivre sans. Hors, je t’ai bien donné un pouvoir. Je l’ai baptisé « Obscure destinée ». Tu veux savoir en quoi il consiste ?! Tout ceux qui sont proches de toi, qui te côtoient et sont tes amis, voir plus. Par ta présence, tu influes sur le cours de leur existence. Tu influences leur destin pour le conduire vers les ombres, la tristesse, la dépression, la douleur, la mort.

L'ex-assassin tourna le regard vers l'alpha. Le choc marquait son visage, puis la compréhension et la douleur, il baissa le regard vers le sol. Il ne pouvait y croire, certains événements de sa vie remontaient à lui par flashback : Yorsenia qui l'infectait et le liait à Lester, les expériences du médecin pour les séparer, le départ d'Hadanalith une première fois, son retour dans une nouvelle peau, la mort violent de Lester, sa dépression, le nouveau départ de la louve... Non, c'était les aléas de la vie. Le dieu connaissait simplement leur vie, il pouvait bien mentir. Le géant refusait de le croire. Alors qu'ils accusaient le choc de cette révélation qu'il refusait de croire, une silhouette se découpa hors de la foule. Till! Ce petit fourbe. Gaor avait remarqué que ce loup imitait le comportement de ceux avec qui il se tenait, un loup différent, un Till différent. Il se tendit, attendant le signal de Kaporal pour se lancer à l'attaque alors qu'Akui l'accueillait.

Tu es indéniablement brave, ou quelque peu insensé, pour t’avancer ainsi en présence de tout ton clan, Till. Tu n’auras pas à regretter ton choix.

Gaor, tue le !

Il semblerait que le petit loup brun allait regretter son choix, et plus tôt que prévu. D'un regard, il conjura Nansaa et Pyrrha de retenir sa fille. S'il lui arrivait quelque chose, il ne voulait pas qu'ils la laissent faire une bêtise. Puis il se jeta à l'assaut. Passant devant le dieu qui avait retourné son attention vers Kaporal, il percuta l'assassin, l'envoyant bouler plus loin. Sans lui laisser le temps de se relever, il l'attrapa par la nuque. Il se débattait, mais sa taille jouait contre lui. Face au chef d'armée, il était aussi petit qu'un jeune loup. D'un puissant mouvement de la nuque, il le secoua violemment. Un CRAC! retentit. Le corps devin flasque. Till était mort. Alors qu'il retournait le regard vers l'alpha, sa victime toujours dans la gueule, il compris que quelque chose n'allait pas. Kaporal venait de s'effondrer sous ses yeux.

__________________________
Mes personnages:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shahantis
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 2073
Age : 21
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 2864

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   30/1/2018, 21:43

NANSAA

Mon corps tendu comme jamais il ne l’avait été auparavant, je regardais le dieu avec autant de méfiance que de haine. Je haissais peu d’êtres sur cette terre. Mais lui je le détestais profondément alors qu’il n’avait encore rien fait. Père lui avait craché ses mots à la gueule, et j’étais fier d’être son fils. Mais quand le dieu reprit la parole, et qu’il annonça le pouvoir de père, mes belles ailes se rabaissèrent aussi vite que mes oreilles. Alors que ce fou voulait nous rapatrier dans son clan de suicidaires il était en train de détruire mon père… Du moins son moral. Mon regard se posa sur lui, pourquoi en avait-il fait les éloges pour ensuite en faire des miettes ? C’était immonde, c’était sadique ! Un grondement roula dans ma gorge. Je ne voyais même plus ce qu’il se passait autour de moi. Je n’avais pas vu ma fille me regarder, ni même ma nièce nous rejoindre. J’étais trop occupé à réfléchir à penser, à réaliser.

Père ne pouvait pas apporter le malheur, c’était faux ! Il m’avait sauvé la vie, il avait aimé Atamagahen et avait fait tout son possible pour elle. Il m’avait protégé contre tous, il m’avait apprit à voler alors que j’étais un couard. Il m’avait soutenu et avait accueillit Gaor…. Il n’était pas responsable de la noirceur de nos vies, c’était faux. Il ne fallait pas qu’il l’écoute, mais c’était déjà trop tard. Père avait baissé la tête, et je voyais sur son visage des perles brillantes. Mes oreilles se couchèrent. Père nous aimait, il tenait à nous, à moi, à Gaor, à Volk, à Atamagahen, au clan... A ses petits enfants... Il nous aimait trop pour supporter l'idée même de nous faire du mal. Il ne supportera pas une telle révélation. Peut importe que ça soit vrai ou non, je continuerais de l'aimer, c'était ce que je me disais... Mais je savais au fond de moi que si c'était vrai, une méfiance envers Kaporal grandirait en moi... Je luttais déjà contre l'envie de croire Akui. Ses mots étaient dur, cette annonce était trop énorme, ça n'était pas possible. Le vieux russe qu'est Kaporal ne peut pas apporter le malheur... ça n'est pas lui... Lui qui est capable de parcourir des kilomètres pour faire subir milles souffrances à un loup pour ce que celui-ci à fait à l'un de ses proches. Kaporal est juste et bon, jamais il ne sera la cause d'un quelconque malheur ! Pas à mes yeux !

« Finalement je suis pas si méchant que ça, tu en dis quoi ? »


La voix de mon père résonna et ma vue se flouta en quelques secondes. Je serrais les crocs et inclinais la tête, bien sûr il fallait qu’il vienne maintenant ce fourbe. Les crocs serrer j’entendis l’ordre de Kaporal et relevait vivement la tête. Je lançais un regard à Gaor avant de voir Till qui avait approché Akui, je n’avais pas suivi, mais j’aurais dû, je lançais un regard inquiet à Gaor. Non, ne fais pas ça, arrête, il va te tuer, il va tous vous tuer, il va tous nous abattre, il va raser le clan de l’Eau si ça continue. Arrête Gaor. Stop... Pas plus de blessés, pas de morts... Till quelle folie te prend ? Tu es de notre clan, de notre famille de notre maison. Pitié Gaor, tu ne peux pas tuer ton propre frère... Oui ton frère. Till est un loup de notre meute, comment peux-tu ? Tu es donc si obéissant et moi si rebelle ? Jamais je n'aurais pu... Je ne pourrais pas ! Pitié stop... ça suffit, arrête ! Non, lâche le... Non pas ça !

« Arrête ! »


Je lui avais crié cela sans réfléchir, c’était sorti tout seul. Je voulais protéger les miens, quitte à en mourir, qui a aller contre les ordres de père. Je voulais que tout le monde vive... Mais c'était trop tard pour Till. Gaor avait déjà mis fin à sa vie. Je n'aimais pas particulièrement le petit loup au pelage de panda roux, alors pourquoi ? Pourquoi est ce que ma vue était flou, et pourquoi quelque chose de chaud et de liquide coulait-il sur mes joues ? Pourquoi de la fumée échappé de mon pelage ? Pourquoi avais-je la sensation que c'était la fin ? Je pleure n'est ce pas ?. Non, ça n'est pas la fin ! Jamais ! Je protégerais ma meute bien aimé. Pardon Mya… Pardon mes enfants. Mais la meute, c’est ma maison, c’est ma patrie, c’est chez moi ! Un grognement sourd et violent m’échappa alors que mon poils hérissait le long de mon corps donnant l'impression que j’avais une crête de dragon. L’énervement montant en moi alors que je fixais Akui prêt à protéger Gaor s’il l’attaquait ! Till était mort c'était trop tard pour lui, Gaor et les autres eux, étaient encore en vie, et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour les garder vivants. Mais alors que l'instinct de protection gonflait en moi, j’entendis un bruit sourd me déranger. Le bruit d’un corps qui s’écroule. Je me retournais comme une toupie vers mon père avant de le voir au sol. Sans réfléchir j’abandonnais mes enfants pour foncer vers lui.

« Papa… »

Ma voix faible et inquiète, je lui donnais un petit coup de museau. Il était vivant, c’était faible, mais c’était le cas. Je le sentais… Passant une patte au dessus de l’encolure de père je foudroyais Akui du regard en déployant mes ailes et en retroussant mes babines. Je n’attaquerais, pas, je ne dirais rien. Mais s’il recommence à s’en prendre à père, là je bougerais ! Je lançais un regard à Gaor, puis à Pyrrha, leur signifiant que Kaporal était bien vivant et qu’ils ne fallait pas qu’ils stressent de sa potentielle mort. Je lançais ensuite un regard à Gaor et au corps inerte de Till. Mon regard inquiet se déposa sur Akui, qu’allait-il faire à Gaor cette fois ? Babines retroussées, les oreilles contre le crâne et les ailes déployés, j’étais prêt à encaisser s’il m’attaquait aussi… Mais surtout j’avais peur. J’étais terrorisé à l’idée de perdre mon père et mon frère, et à l’idée de ce que pourrait faire la colère d’Akui à mon clan bien aimé… Je lançais un regard à Pyrrha, la suppliant d’empêcher mes petits et la fille de Gaor de faire des bêtises. Moi je ne pouvais plus les retenir… Mon corps je voulais pas laisser père…

Zelvect

Pourquoi diable voulais-je suivre ce loup ? Je n’avais pourtant pas de réels désirs, ni même d’envies particulières, mais son discours m’intriguait. Je penchais la tête, il se disait être un dieu mais il recrutait des loups. Je trouvais cela complètement absurde. Pourquoi un dieu irait-il s’encombrer de mortels ? Je voulais le savoir, le découvrir à mes dépends, quitte à mourir. Mais ma sœur s’approcha de moi et me chuchota quelques mots pour me retenir. Je lui lançais un regard froid et sans émotions avant de lui lécher la joue. Je hochais alors la tête. Bien, je ne partirais pas devant elle si cela peu lui faire de la peine. Après tout il était hors de question que je fasse souffrir ma Nephtys bien aimée. Ma sœur était ma petite déesse personnelle, et je ne voulais pas la voir mal par ma faute.

Mais la douce et belle Lagherta arriva. Elle était tellement belle. Pour une louve de son âge elle était déjà robuste et grande, un petit peut plus petite que moi, mais plus grande que la moyenne générale des louves de son âge. Elle s’approcha de nous, et vins se poster devant moi comme un piquet qui me cacherais grossièrement la vue. Mais elle parla rapidement et mes oreilles se mirent à l’horizontal alors que mes babines se retroussaient légèrement. Comment osait-elle me menacer de mort ? Moi je tenais à elle et jamais je ne pourrais proférer une telle menace à son encontre. Mais sa voix s’adoucit rapidement, et me supplia même de rester. Je fus surpris et énervé contre moi-même d’apprécier qu’elle me supplie. Je me sentais important et précieux et c’était des émotions que j’aimais beaucoup éprouvé. Alors je lui donnais un coup de museau et approchais ma truffe de son oreille.

« Juste pour tes beaux yeux et ton sourire je resterais avec toi »

Assit prêt d’elle et de ma sœur, tout se passa ensuite très vite. Ce dieu complètement absurde et délirant qui me distrayait très bien commença à faire des révélations sur mon grand père. Je tournais ma tête vers le viock avant de lever les yeux vers mon père qui passait d’une émotion à l’autre. Je naissais les oreilles et me collais à mon paternel, comme pour le soulager d’une peine. Mais ensuite ce fut à un crétin poilu de petite taille de se montrer. Monsieur semblait vouloir épater la galerie en défiant les ordres de Kaporal. Abruti fini… pensais-je.

Comme je m’y étais attendu Kaporal ordonna rapidement à un autre d’abattre cette espèce de tâche de poils roux. Ce fut à Gaor de faire le sale boulot, mais je vis dans les yeux de père l’inquiétude et l’angoisse s’installer alors que moi je restais aussi impassible que d’ordinaire. Quand Gaor eut tué le loup je relevais un peu les babines de dégouts, beurk…. Mais père lui avait crier de s’arrêter, avant qu’un bruit ne vienne nous perturbé et que je n’aperçoive Kaporal au sol. Mes oreilles se plaquèrent sur mon crâne et je retenais ma sœur au cas ou la petite demoiselle voudrait faire une bêtise. Notre grand père était fort il ne mourra pas pour si peu. Je regardais alors Akui, pouvais-je le hair ? Après tout, on ne pouvait pas vraiment hair un inconnu…. Je détaillais alors le dieu en face de nous, attendant avec impatience la suite des évènements. Pour une fois qu’il se passe un truc d’intéressant !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion
Nishiki

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : savoie
Emploi/loisirs : dessin et sport avec les annimaux

Messages : 607
Age : 20
Date d'inscription : 06/06/2017

Points : 736

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   31/1/2018, 22:40

Vous n'en revenez pas pourtant je suis bien là !

feat. Nephtys & le clan de l'eau

════════════════════════════════════
Tandis que Nephtys raisonnait son frère une jeune louve arriva, c'était Lagherta, elle venait elle aussi pour dissuader Zelvect de franchir le pas. Au moins cette fois ci entre sa soeur et la belle femelle il ne voudra plus jamais partir. Nephtys esquisa un sourire à la bleue avant de reprendre le fil de la situation. Elle avait parlé sèchement au jeune mâle mais au moins cette fois ci il ne partirait plus jamais c'était sur, Nephtys seule aurait pu le retenir mais elle n'aurait jamais eut la certitude qu'il y retourne un jour d'ennui, alors que là s'il s’ennuie il pourra aller voir la louve.

Lorsque Kaporal annonça qu'il refusait l'offre du Dieu ce dernier se mit en rogne, il n'avait plus son sourire moqueur aux babines. Mais son expression n'inspirait pas la confiance, Nephtys fronça les sourcils, elle avait un peu peur pour son grand père, ce dieu pouvait être capable de tout et le simple faite d'avoir déjà humilié son grand père ainsi était dur à porter pour elle qui le voyait tant comme un modèle depuis des mois. Le dieu le fixait d'un air mauvais et les oreils de la loupiote se mirent directement à l'horizontal. Elle avait peur du loup Blanc, ce dernier avait l'air si maléfique, et sa voix glacial n'arrangeait rien à la situation.

« Tu penses vraiment pouvoir empêcher mes admirateurs de me rejoindre ? Une partie de ton clan me suivra, que tu le veuilles ou non. Certains mourront peut-être, mais ce seront ceux qui auront fait le preuve du moins de subtilité. Je ne veux pas une cour d’imbéciles, mais un groupe de disciples assez intelligents pour vouloir me rejoindre avec un but particulier. Je peux leur offrir des rêves que tu es incapable de réaliser, mortel. »

Le Dieu avait beau être un monstre aussi cruel que la mort elle même, il n'avait pas tord. Kaporal, Gaor ou bien Nansaa, personne ne pourra empêcher les plus téméraires de rejoindre le dieu, il y aura toujours une faille à un moment donné, et je ne pense pas que Kaporal soit fait pour instaurer une grande dictature ou plus personne n'aurait le droit d'entrer ou de sortir du clan sans autorisations préalable. Ou alors si jamais cela venait à se faire alors l'Alpha sera vraiment devenu fou etc'est tout son clan qui finira par le fuir cherchant mieux ailleurs. Mais il ne fallait surtout pas que Kaporal cèdes à la tentation et au jeu auquel l'invitait le dieu. Nephtys savait maintenant de qui elle ce bon vieux caractère de grande gueule, mais peut être que son patriarche ne devrait pas trop jouer comme ça devant un Dieu. Du moins Nephtys malgré son caractère ne se permettrait surement pas autant de choses. Le dieu se redressa, tel un roi devant sa court il continua son humiliation reprennant alors son grand sourire. Humilier le russe lui donnait tant de plaisir, c'était immonde de voir qu'un loup pouvait s'amuser à autant faire souffrir un autre. Nephtys compris alors sont erreur avec Baelia, elle n'aurait pas du laisser faire Zelvect et tanter de le calmer face à la blanche, tant pis on apprend de ses erreurs de toute façon. Mais la femelle ira surement lui parler en privé avant de repartir à la plage, histoire de s'excuser au près d'elle. Elle ne la voulait pas comme ennemis mais pas forcément comme soeur non plus, Saladem lui suffisait amplement.

« J’ai d’ailleurs une petite confidence à te faire, Alpha de l’Eau… Tu n’as jamais su quel était ton pouvoir, pas vrai ? Tu t’es toujours dit que tu n’en avait pas au final, que tu devrais vivre sans. Hors, je t’ai bien donné un pouvoir. Je l’ai baptisé « Obscure destinée ». Tu veux savoir en quoi il consiste ?! Tout ceux qui sont proches de toi, qui te côtoient et sont tes amis, voir plus. Par ta présence, tu influes sur le cours de leur existence. Tu influences leur destin pour le conduire vers les ombres, la tristesse, la dépression, la douleur, la mort. « Tu as causé ta propre douleur, Kaporal. Tu as causé le malheur de tout tes amis ! Tu pensais que le sort s’acharnait contre toi ? Pas de chance, c’est toi qui portait la poisse à tout tes proches. Tu portes malheur depuis toujours Kaporal ! Et chacune de tes pertes était un délice à admirer. Je ne peux me lasser des différents spectacles que tu as offert. Notamment ce moment très touchant avec Atamagahen, sur le haut des falaises, juste après y avoir jeté Valentin. »

Le dieu éclata de rire tandis que l'assemblé resta sans voix. La jeune caverne avait la gueule grande ouverte, comment ça ? Ce ne pouvait pas être vrai, aucunement ! Papi ne pouvait pas avoir un tel dont et l'ignorer. C'était tellement cruel comme pouvoir qu'il ne pouvait pas être vrai. Et puis si c'est vraiment le cas, si ce que dit se Dieu est juste, cela veut dire que Nansaa et Gaor sont en danger de mort depuis tellement longtemps ... Nephtys ne pouvait pas croire à toutes ses choses que disait le loup blanc, mais elle aurait éternellement un doute sur la véritée. Est ce que son grand père était réellement pas au courant de ce dont ? Ou alors est ce qu'il le cachait pour ne pas affoler les autres ? Tant de questions se bousculaient dans sa tête, elle ne savait plus réellement quoi penser hormis que son grand père était au plus bas, anéanti et que le dieu était juste immonde. Elle tourna la tête vers son père quand son regard fût happé par un petit loup au pelage roux. Ce dernier se dirigea vers le dieu qui eut un grand sourir avant de lui adresser comme des voeux de courage et de bravour, ce jeune loup n'avait pas respecté Kaporal ainsi que son clan en entier. Il avait juste fait en sorte de profiter de la déchéance du russe pour lui donner un dernier coup de couteau dans le coeur...

« Tu es indéniablement brave, ou quelque peu insensé, pour t’avancer ainsi en présence de tout ton clan, Till. Tu n’auras pas à regretter ton choix. « Vous n’êtes pas obligés de tous venir maintenant. Si vous craignez cette épave maudite qu’est votre alpha ou ses lieutenants, vous pourrez me rejoindre plus tard en toute discrétion. Ainsi, vous n’aurez pas à vous exposer à votre clan comme l’un de mes partisans dans l’immédiat. Vous n’aurez qu’à m’appeler pour que je vienne à vous. »


Gaor, tue le !

Kaporal ne perdit pas une seconde avant de mettre ses ordres à exécution, il l'avait annoncé, tous ceux qui voulaient partir devront mourir. Il avait beau être mal en point il n'en restait pas moins le chef de clan et tous devaient lui être fidèle. Il n'attendit pas que Akui finisse sont grand monologue avant d'ordonner à Gaor, son bras droit, de le tuer. Ainsi le mâle s'élança sur lui alors que le jeune roux n'eut pas le temps de fuir. Gaor le choppa à la nuque avant de le secouer dans tous les sens. Nephtys eut juste le temps de tourner la tête avant que le Craque ne retentisse dans la grotte. Elle laissa échapper un couinement de douleur, se mettant à la place du roux, maintenant il avait quitté le clan pour toujours. Durant ce long moment qui ne dura que quelques secondes, Nansaa avait crié à Gaor ne pas agir ainsi, mais l'e Bêta executa les ordres sans aucuns soucis, il était du même avis que Kaporal. Mais Nephtys n'aurait surement jamais eut le cran d'aller le tuer tout comme son père elle aussi aurait crier d'arrêter. C'était un membres de leur clan qu'ils aaient tuer. Comment aller réagir l'assembler ? Ou même comment aller prendre cette affront le dieu ? C'était rude. Elle retourna la tête et la gardait baissée tandis que gisait le corps sans vie de cette peluche, dans la gueule de son oncle. Elle ne pourra plus jamais le voir comme avant.
Soudain la voix de Nansaa de rententit :

« Papa… »

Une voix faible mais assez inquiête pour que la femelle relève la tête d'un coup sec. Son grand père était au sol, tremblant. Gaor le fixait avec le loup dans la gueule tel le gibier chassé le petit matin. Akui fixait le russe avec un sourire mal sain. Il était en train de faire du mal a Kaporal simplement parce que ce dernier avait tuer un de ses partisan ? C'était donc ça son programme de recrutement, montrer qu'il était le plus fort à tous et que tous les loups qui veulent survivent devaient le suivre ? Ça ne pourra pas se passer de la sorte, Nephtys avait les larmes qui commençaient à lui monter pourtant elle regardait le dieu avec un air si méchant. Elle savait cependant qu'elle ne pouvait rien dire, rien faire contre lui, elle n'était qu'une simple mortelle après tout.

════════════════════════════════════
made by guerlain for epicode


Vous n'en revenez pas pourtant je suis bien là §

feat. Till & Clan de l'eau

════════════════════════════════════
Un fois devant le dieu ce dernier acquiesça un sourire au roux. Mais Till aurait mieux fait de s'abstenir de cet affront à son Alpha. Kaporal ordonna sa mort et le roux n'eut pas le temps de comprendre son erreur que Gaor lui sauta à la gorge. Il couina et tenta de se débattre lui donnant quelques ridicules coups de pattes. Mais Gaor le secoua si fort que sa nuque craqua. Son corp devient mou tel un pantin désarticulé. Son esprit n'était plus là, il venait de sortir de son corps si faible et enfantin. Observant la pièce depuis les airs il se dirigea vers la roche qu'il n'eut aucun mal à traverser, la lumière l'attendait au fond du tunnel...

FIN


════════════════════════════════════
made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
Skyla

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 5
Personnages:
PROFILLocalisation : Pas en France :p
Emploi/loisirs : Rôliste et Gniste

Messages : 783
Age : 23
Date d'inscription : 09/11/2016

Points : 811

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   1/2/2018, 00:44



Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là !

Libre Eaux

*********************************************************




Ce jour-là, Baelia c’était levée tard, contrairement à son habitude. La veille, elle avait rencontré Zelvect et Nephtys. Cette rencontre ne s’était pas déroulé comme elle l’aurait souhaité, au point qu’elle était allé demander à Kaporal d’avoir sa tanière personnel. La petite blanche avait cependant passé la majeur partie de sa nuit à pleurer. En sortant, elle remarqua que l’endroit était étrangement calme et lumineux. Que pouvait-il bien se passer ici ? Suivant son flair, Baelia finit par trouver l’attroupement près de l’entrée du campement. Elle arriva pile au moment ou Gaor tua un autre loup sous les ordres de son grand-père. Les yeux écarquillés, Baelia remarqua à peine le loup blanc trônant sur une plateforme de glace. Kaporal s’écroula alors, mais la petite blanche ne vit pas pourquoi. Figer de terreur, elle resta sur place, la gueule grande ouverte dans un cri qui refusait de sortir.


> Fiche Enneigée codée par Mystigri d'Epicode <



Dernière édition par Skyla le 1/2/2018, 06:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://uruyende.deviantart.com
Nyx

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 3
Personnages:
PROFILLocalisation : Québec.
Emploi/loisirs : Étudiante Analyse Biomédicale

Messages : 416
Age : 18
Date d'inscription : 06/07/2017

Points : 479

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   1/2/2018, 03:01

Saladem était arrivé au clan il y a de cela quelques jours déjà. Mais la petite femelle ne désirant point faire la visite guidé du clan comme une sortie au musé avait décidé d'entreprendre ce périple de son propre chef. Bien sur son cher petit papa savait qu'elle était dans les parages mais n'avait tenu aucunes objection à ce qu'elle explore seule son clan. Après tout que pouvait-il arriver de dangereux à la petite femelle ici? Dans le clan de son père? Tout était si clame selon les dires de certains. Alors aucun risques.

Mais apparemment il ne fallait pas esperer trop rapidement. La noire qui explorait alors le camp reste figée alors qu'un grand loup blanc fait son apparition. Saladem s'assoit alors sur son postérieur en se disant qu'il y avait là un peu d'action. Mais finalement le tout devient assez rapidement dramatique. Entre son grand-père qui apprend son pouvoir, qui tombe, son père qui s'avance vers lui ainsi que son oncle qui... Outch. Égorge un petit roux aussi facilement que l'on tord une vieille guenille. Une grimace fait son apparition sur son petit visage et elle secoue son magnifique pelage avant de s'avancer tout doucement vers deux loups qu'elle vient tout juste de reconnaitre. Un fin sourire moqueur apparait sur ses babines alors qu'elle pose son postérieur près de celui qu'elle doit appeler son frère. Ces ailes se replient sur son dos et elle tourne son museau de 3/4 vers le mâle.

— Avoue qu'il te tente ce grand méchant loup... Aussi lassant et machiavélique que mon stupide frangin... lui murnure-t-elle a l'oreille.

Son regard pétillant de malice ne quitte cependant pas la scène qui se déroule devant tout le camp. Son père était allé de l'avant pour voir son paternel... Et son oncle venait de tuer assez ouvertement un membre du clan. Sa famille risquait alors assez gros en s'exposant ainsi devant ce qui se donnait le nom de dieu.

Bien qu'elle admirait en quelques sortes le loup blanc elle m'aimait pas voir que sa famille était bel et bien en danger en ce moment. Elle et sa fraterie ne risquait.. -Peut-être- rien. Elle se concentre alors un peu plus sur les louveteaux qui l'entourent et un fin sourire apparait alors qu'elle observe sa frangine. Pourvu qu'il ne lui arrive rien a elle. Puis son regard d'amethyste se pose sur une autre louve qu'elle a déjà vu mais qu'elle ne connait pas encore. A vrai dire on ne se le cachera pas.. Elle n'a pas grand intérêt pour certaines personnes.

Mais à ce moment présent la petite louve dragonne était attentive a son entourage. Qui allait oser rejoindre le dieu après cela? Qu'allait faire se dernier contre sa famille? Et elle? Allait-elle survivre? Le tout la rendrait un peu nerveuse et l'une de ses pattes arrière tape légèrement le sol. Si mère savait ce qui se passait ici elle serait probablement folle. Saladem commençait a penser a elle et s'il devait arriver quelque chose a son compagnon ou a son frère..

Revenir en haut Aller en bas
Lanaë

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 3
Personnages:
PROFILLocalisation : N'importe ou
Emploi/loisirs : Dormir

Messages : 293
Age : 20
Date d'inscription : 02/10/2017

Points : 522

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   1/2/2018, 16:48

Ne pas bouger. Ne rien dire. Restait dans son coin sans ce faire remarquer semblait être la chose la plus intelligente à faire pour ne pas connaitre les foudres du dieu Loup. Winter regardait silencieusement la scène qui se déroulait devant lui. Le dieu était venu pour enrôler des loups en leurs promettant de les rendre plus fort. Mais un loup seul ne pouvait pas être fort, les loups étaient fort quand ils étaient plusieurs. Le clan de l’eau était comme une grande famille aux yeux du bleu et il ne voulait pas la voir se détruire. Il regardait donc silencieusement la scène et ne dit mots. De toute façon il n’y avait rien à dire :

Tu n’as jamais su quel était ton pouvoir, pas vrai ? Tu t’es toujours dit que tu n’en avait pas au final, que tu devrais vivre sans. Hors, je t’ai bien donné un pouvoir. Je l’ai baptisé « Obscure destinée ». Tu veux savoir en quoi il consiste ?! Tout ceux qui sont proches de toi, qui te côtoient et sont tes amis, voir plus. Par ta présence, tu influes sur le cours de leur existence. Tu influences leur destin pour le conduire vers les ombres, la tristesse, la dépression, la douleur, la mort.

Un silence suivit ces mots. Un silence qui semblait être présent pour soutenir les mots du Dieu. Winter regarda Kaporal et fronça légèrement, est-ce cela son pouvoir ? L’Alpha de l’eau porterais t’il malheur ? Alors pourquoi le clan entier n’était-il pas mort ? En train de souffrir ? Le clan ne se porterait-il pas mal si son pouvoir celui de l’Obscure Destinée ? Le clan de l’eau était vaste, le bonheur était présent avant l’arrivé du Dieu. Winter tourna brusquement pour regarder le dieu et grogna légèrement, chose particulièrement rare. Ce n’est pas Kaporal qui porte malheur, mais la venue du dieu avait entaché le cœur de tous les loups de l’eau. Winter regarda alors un petit loup s’avançait vers le dieu quand la voie de l’Alpha se fit entendre. Il vit rapidement Gaor s’avançait vers le petit pour le tuer sans autre ordre de procès.
Bien que ce loup soit seulement une connaissance de vue, le loup bleu ne pus s’empêcher de tournée rapidement la tête. Il n’avais jamais vu de loup tué par un autre loup et ce n’est pas aujourd’hui qu’il voulait voir. Il regarda alors de nouveau le dieu en réfléchissant. Il se croyait fort, mais il n’arrivait à rien avec ses pensées et ne pouvait qu’avoir ce qu’il voulait par autre chose que la souffrance des autres. Winter grogna de nouveau et se releva légèrement en voyant Kaporal tomber mais fut rapidement rassurer par son fils qui fit comprendre qu’il était toujours vivant. Le Dieu était là pour faire son beau et prouver sa puissance aux autres. Il fait peur et cela l’amuse, c’est un fait, et les loups ne pourront certainement jamais rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Akui

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : Derrière vous
Emploi/loisirs : Dieu à temps plein - Ancien compte d'Ultimate

Messages : 178
Date d'inscription : 10/03/2013

Points : 290

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   1/2/2018, 23:00

Akui eut un instant de jubilation en voyant Kaporal s’écrouler au sol. Son attention était toute tournée vers l’alpha de l’Eau. Cet individu qui faisait partie de l’élite qui avait fait chuter Pandore venant de s’écrouler devant lui. Il n’était pas mort ça non, mais il aurait une agonie lente de plusieurs semaines.
C’est un couinement de surprise mêlé de peur qui arracha le Dieu des éléments à sa contemplation. Peu après, un craquement sinistre se fit entendre, précéder d’un cri suppliant qui demandait d’arrêter. Le Dieu blanc, un peu prit au dépourvu par cette action éclair, tourna la tête et aperçu le corps sans vie de Till qui pendait dans la gueule de Gaor.
Aussitôt, le sourire d’Akui s’effaça, lui donnant son air sérieux tant redouté par les mortels. L’action de ce loup était inadmissible ! Il venait de tuer l’un de ses disciples sous son museau. Pensait-il s’en tirer à si bon compte ? NON ! Il allait le payer. On attaquait pas ses acolytes impunément. Il releva une vague de crainte, émanant d’une partie de l’assistance. Ils avaient peur de lui, et ils avaient raison…
Un vent sinistre, surnaturel, se leva dans la grotte. La fourrure d’Akui ondulait de façon presque onirique. Il faisait de nouveau appel à son pouvoir quasi-infini. Ce mortel allait subir son courroux, mais pas sans un petit mot avant. C’est d’une voix soudainement plus grave et avec une aura malfaisante bien plus perceptible que le Dieu des éléments s’adressa à ce mortel tout en le plantant de son regard noir comme les ténèbres les plus abyssaux.

« Comment ose-tu, mortel ? Comment ose-tu tuer l’un de mes acolytes sous mon museau ? Tu subira mon courroux pour cet affront ! »

Akui leva son antérieure droite, maîtresse de l’Eau, ses yeux luisants d’un éclat bleuté. La suite se produisit en une fraction de secondes. Le cours du temps sembla se distordre, ralentissant prodigieusement. Tout les mortels présents se rendirent compte de cet instant où leur cœur sembla s’arrêter et le monde entier se figer autour d’eux, comme retenant son souffle.
Le Dieu des éléments fit alors un mouvement en biais vers le haut et une lame de glace jaillit de la plateforme où il se trouvait et vint trancher nette l’antérieure gauche du mortel, laissant à peine un quart de cette dernière accrochée à son corps. Akui abattit ensuite sa patte sur la glace et trois griffes de ce matière apparurent juste au-dessus de la tête du mortel avant de venir lui trancher le visage, détruisant son œil droit et laissant une série de stries rouges du début de son front à la moitié de sa joue. Akui fit un mouvement de la même patte vers l’avant et le mortel qui l’avait défié fut projeté contre la surface solide la plus proche. Il était peu probable qu’il fusse encore conscient.
Le cours du temps revint alors à la normale. Toute l’assistance avait vu cette action sans rien pouvoir y faire. Ils n’étaient que spectateurs de ce qui s’était produit. La victime elle-même avait été témoin et avait ressenti la douleur sans pourvoir bouger ni réagir. A l’ancienne place du mortel nommé Gaor se trouvait sa patte tranchée et une tâche de sang. Il gisait à présent au sol à quelques mètres de là, son restant de patte saignant étrangement assez peu. Akui ne voulait pas le tuer, simplement faire comprendre à lui et tout ce ramassis de mortels impertinents qu’on ne le défiait pas sans risquer sa vie qui pouvait être achevée en un instant.
Sans changer d’expression, Akui balaya lentement l’assistance du regard, sentant la peur s’immiscer dans la presque totalité des esprits, les autres étant admiratifs de sa puissance. Il attarda un instant son regard sur Kaporal qui était à présent couvert par Nansaa qui semblait prêt à le défier si il tentait de le tuer. Pathétique. Ce loup-dragon faisait presque autant pitié que son incapable de père. Il avait même les larmes aux yeux, c’était à vomir.
Pour ne plus avoir à subir un tel spectacle typique des mortels, le Dieu blanc releva son regard noir vers l’assistance. Son expression était toujours impassible, mais sa voix redevint celle qu’elle était initialement.

« Soyez témoins, mortels. Soyez témoins de ma puissance. Défiez-moi et vous mourrez. Rejoignez-moi et je vous récompenserai. Soyez neutres et l’avenir vous sera défavorable. »

Akui fit un lent mouvement de museau en direction de Gaor avant de poursuivre.

« Ce mortel m’a défié. Si il a survécu, c’est simplement parce que je veux qu’il vive comme un exemple. Un exemple de ce que me défier vous coûterait. »

Le Dieu des éléments sourit de nouveau et ajouta.

« Les temps vont bientôt changer. Si vous ne saisissez pas cette opportunité, vous vous en mordrez les griffes jusqu’à la fin de votre misérable et insignifiante existence. »

Un silence se passa. Puis Akui lança à l’intention de tous.

« Alors ? Qui me suit ? Et qui souhaite mourir ici et maintenant ? »

Sa seconde phrase avait raisonné avec la même voix que lorsqu’il s’était dressé à Gaor. Le Dieu blanc n’attendait aucune réponse bien sûr. Les mortels de l’Eau étaient sans doute bien trop déroutés ou apeurés par ce qu’ils venaient de voir. En même temps, ce n’était pas tout les jours qu’on voyez un dieu donner la leçon qu’il méritait à un mortel.
Revenir en haut Aller en bas
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 10
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 2148
Age : 25
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 2970

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   1/2/2018, 23:30

GAOR


Il avait entendu Nansaa lui crier d'arrêter alors qu'il exécutait l'ordre de Kaporal. Pourquoi? A lui? ou à Akui? Si c'était à lui il ne comprenais pas sa sensiblerie. A partir de la seconde où Till avait décidé de rejoindre Akui, et donc potentiellement d'affronter son clan dans le futur, il n'avait plus fait partie des leurs. L'éliminer maintenant, alors qu'Akui n'avait pas encore dopé son pouvoir, c'était éliminer une grande menace pour le clan. Ne se souvenait-il pas de Pandore? Et de ces anciens camarades qui revenaient au coeur de la nuit pour assassiner des familles entières, loups, louves, mères, pères, petits... Son frère d'arme le décevait. Il lâcha le corps flasque qui tomba à ses pattes. Il faisait vraiment petit face à lui, mais Akui avait signé le début de la guerre, il n'était plus temps pour des considérations telles que l'honneur.

Akui, qui jusqu'à présent se délectait de ce qu'il faisait subir à Kaporal, se tourna vers lui. Son sourire avait disparu. Instinctivement, Gaor se ramassa un peu sur lui même, rabattant sa queue entre ses pattes et plaquant ses oreilles sur son crâne. Mais il refusait de courber totalement l'échine face au dieu. Ses crocs étaient dénudés, en une figure de défi. Il ne regrettait pas d'avoir obéi à son mentor, quoi que lui fasse Akui. Il avait montré aux siens que le clan surpassait l'individu.

Comment ose-tu, mortel ? Comment ose-tu tuer l’un de mes acolytes sous mon museau ? Tu subira mon courroux pour cet affront !

Il gronda. Il savait qu'il allait probablement mourir, mais il cria:

Le clan avant le loup!

Le dieu leva la patte. Le temps sembla s'arrêter, son coeur lui fit mal, comme s'il n'arrivait plus à battre. Une forme d'acceptation passa sur ses traits, s'il devait mourir, il aurait été heureux d'avoir servi le clan jusqu'au bout. Une lame de glace fonça vers lui, tout se passa en une fraction de seconde. Un douleur fulgurante dans la patte gauche, et il perdit son équilibre. Du coté droit de sa tête, une énorme pattes griffue de glace s'abattit sur lui. Il perdit connaissance sur le coup, sans avoir senti son corps être projeté au loin.


__________________________
Mes personnages:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ian

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 1 (2)
Personnages:
PROFILLocalisation : Quelque pars sous un tas de neige à Québec
Emploi/loisirs : Dessiner, lire et écouter des animes

Messages : 69
Age : 13
Date d'inscription : 24/01/2017

Points : 136

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   3/2/2018, 03:31

Cela faisait quelque minutes que tu observais la scène, debout sur une roche. Tes muscles étaient tendus. Cela prouvait que tu étais sérieux. Observant chaque mouvement, chaque parole, chaque regard du dieu des éléments. Il avait fait quelque chose à Kaporal et avait presque tué Gaor. Enfin, tu ne savais même plus si il était encore vivant. En tout cas, tu l'espérais. Tes yeux scrutaient la place. Tu devais trouver une faiblesse, quelque chose qui pourrait sauver ton clan adoptif du courroux du dieu maléfique. Tu ne souhaitais pas mourrir, mais tu ne souhaitais pas laisser ton clan mourrir non plus. Il fallait trouver une façon de le faire fuir tout en protégeant les autres. Tes talents d'espions auraient pu être utile, même ton pouvoir, mais au fond de toi ce passait une guerre. Le rejoindre te sauverais la vie, mais ce n'en était pas question. Mais c'était comme si une voix dans ta tête te disait que ta place était parmi les esclaves d'Akui. Un mal de tête vint te frapper. Il te fit flancher, mais tu ne le montras pas, pas devant ce dieu, pas devant ce démon. Plus tu t'approchais des autres loups, plus ta migraine augmentait. Tu t'arrêtas quand ça en fut trop et t'assis. Tu avais déjà de la difficulté à rester assis, tu ne pouvais pas faire grand chose. Eh bien, c'était la meilleur occasion de piquer une migraine. La meilleure. Tu posas ta patte sur ta tête comme un réflexe et continuas de regarder les évènements qui se déroulait en silence, non car tu ne voulais pas dire quelque chose, seulement car ta tête te faisais tellement mal que tu ne pouvais prononcer un mot, pas un seul.
Revenir en haut Aller en bas
Skyla

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 5
Personnages:
PROFILLocalisation : Pas en France :p
Emploi/loisirs : Rôliste et Gniste

Messages : 783
Age : 23
Date d'inscription : 09/11/2016

Points : 811

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   3/2/2018, 20:51



Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là !

Libre Eaux

*********************************************************




Toujours sous le choc, Baelia ne réagit pas sur le champ. Mais finalement, elle sentit que quelque chose clochait. Le temps s'emblait être ralentit. Ou tout ce passa très vite, au choix. Un instant auparavant, son oncle se tenait devant le dieu, le corps d'un autre loup dans la gueule, et l'instant suivant, il se retrouvait plus loin, une patte en moins. Son instinct de futur médecin s'activa, du moins en partie. La petite ne broncherait pas t'en que le loup blanc qui venait de blesser Gaor serait là. Dès son départ, elle s'élancerait vers le loup des cavernes. Il nécessiterait forcément des soins. Malgré qu'elle soit en apprentissage, et encore fragile émotivement, Baelia ferait tout pour aider les médecins à soigner son oncle adoptif. Elle le devait, pour la famille et son amie Lagherta. Mais pas là, car le loup blanc devant l'assemblée lui faisait bien trop peur ...


> Fiche Enneigée codée par Mystigri d'Epicode <

Revenir en haut Aller en bas
http://uruyende.deviantart.com
Maö

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILMessages : 334
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2017

Points : 322

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   4/2/2018, 01:23


Koï et Xia
Forgeron et Médecin de l'eau
Le mauvais pressentiment de Xia ne l'avait pas quitté ce jour là. Elle savait depuis quelques temps que quelque chose se passerait, elle l'avait senti, c'était dans l'air, quelque chose de funeste planait et elle ne saurait ce qu'il en était qu'en voyant de ses yeux le résultat de ce poids qu'elle transportait, cette boule d'angoisse et de peur.
La journée en elle même ne s'était pas si mal commencée, elle était même normale, mais elle avait refusé de quitter le camp pour aujourd'hui et elle n'avait pas eu tord de faire se choix. La médecin avait bu, et pas en petite quantité si bien qu'elle ne prêta pas attention au bruit qui se faisait entendre au milieu des tanières avant qu'une voix forte ne sorte du lot, forçant toutes les autres au silence. La louve grise ne reconnaissait pas cette voix et elle n'aimait pas ça, même en ayant avalé sa boisson son angoisse s'était réveillée, lui provoquant un frisson dans l'échine. Elle mit un terme à sa solitude en foulant le sol de l'entrée de sa tanière avant de se rendre compte de l'apparition d'une structure de crystal qu'elle trouvait carrément tape à l'oeil,
mais le loup qui se dressait au dessus avec sa sphère lumineuse était carrément charismatique. Était ce dû à l'alcool? Possiblement. Ce n'était qu'après qu'elle finit enfin par se demander qui était cet inconnu au pelage blanc. Un voyageur ? Un messager? Non. Elle réfléchit un instant, sa presence était oppressante et son intonation n'était pas celle d'un étranger, ses craintes étaient donc fondées ? Akui, le Dieu des Éléments avait donc bien fini par visiter leur campement ? Après avoir analysé ses craintes et les paroles du loups qui leur faisait face, elle n'avait plus aucun doutes. Bouche-bée elle fit tomber sa cigarette au sol, tétanisée et les yeux écarquillés, elle était spectatrice d'un spectacle abominable et sans nom.



Koï retournait au campement. Il était au courant de l'état de sa sœur et avait décidé de ne travailler qu'un peu à la forge ce jour là. Il se trouvait aux environs du bord du lac lorsqu'il vit des loups et des louveteaux jouant dans la neige et sur la glace, il aimait cette fantaisie et ces moments de calme, mais il pu constater que le pressentiment de sa soeur se verrifiait, la glace craqua puis se brisa en un instant et leur attention se portait desormais au loup blanc qui flottait gracieusement dans les airs avant de plonger dans le lac. Les loups se mirent à courir en direction du passage menant au campement souterrain, se heurtant parfois dans la panique. Koï était même presque persuadé d'avoir mit un coup de plumeau dans le museau de quelqu'un, mais pas le temps de se retourner pour se confondre en excuses, le temps était compté et sa soeur serait peut-être en danger.
Ils deboulèrent d'une masse au bout des chemins sinueux, le Dieu était devant eux. Visiblement Akui donnait dans le spectaculaire, s'il n'était pas le Dieu des Éléments il aurait pu être le Dieu de l'extravagance, crystal, lumière... Il ne manquait plus que le son!

Il regarda un peu partout, ne pouvant s'empêcher de river son regard sur Akui de temps à autres, au bout de quelques instants il trouva enfin sa soeur du regard, elle se trouvait devant la tanière dont ils se servaient d'infirmerie et elle avait l'air en état de choc. Clairement ce n'était pas bon pour eux ça, Koï n'avait jamais vu sa soeur dans un tel état et il aurait pu mettre sa patte au feu, elle devait en plus être ivre. Il essayait de discrètement se rendre auprès de Xia, mais ne voulant que ses mouvements soient considérés comme de la provocation, il finit par rester dans un coin et se contenta s'ecouter les paroles du Dieu, grimaçant derrière sa crinière rouge, impuissant.

Ses congénères étaient imprudents, il observait la scène avec attention et certains louveteaux étaient près à s'avancer, succombant aux paroles du Dieu blanc, par chance ils renonçaient ou étaient arrêtés par leurs proches, leurs parents ou simplement des adultes consciencieux.

L'alpha, Kaporal, avait menacé quiconque voulait rejoindre Akui et au ton qu'il avait pris, il était bien évidemment loin de la plaisanterie, sa mise en garde en ferait sûrement réfléchir plus d'un mais Akui n'avait pas l'air d'aimer que l'on défie son autorité et dans leur fialogue il avait su entamer des sujets à risques, il avait su frapper là ou ça faisait mal et l'Alpha avait l'air abattu, beaucoup d'informations devaient être avalées d'un coup et Koï ne pourrait jamais imaginer ce que l'Alpha traversait en ce moment, il voulait soutenir son alpha, mais du coin de l'oeil il aperçu sa sœur, elle était toujours tétanisée et il ne savait que faire à son sujet, sa seule envie était d'aller vers elle et l'éloigner de tout ça mais elle était tout de même loin. Il préférait voir sa soeur pétrifiée que trop bourrée, risquant sa vie en rejoignant un fou méprisant et obsédé par ses pouvoirs.

Pendant que le blanc ne cessait son discours, un loup chétif de couleur orange s'approchait de lui, c'était Till, il en avait peut-être entendu parler à un moment ou à un autre, il ne savait pas s'il lui avait déjà adressé la parole, il ne l'intéressait pas et pourtant il avait assez de cran et d'audace pour s'avancer vers la plateforme de crystal devant tout le clan. Presque étonné que personne ne réagisse, Koï dégagea la mèche rouge qui lui bloquait la vue et se redressa, quoi qu'il se passe il ne voudrait pas en perdre une miette et il ne fut pas déçu, le loup était conscient de ses actes et Kaporal n'avait pas mis longtemps avant de lancer Gaor sur ses pas.
Le loup des cavernes l'avait attrapé par la nuque, la brisant d'un coup sec que presque tous avaient pu entendre, un bruit effroyable qui sonnait la fin de la vie de l'assassin. Le spectacle était affreux, ils étaient tous du même clan, des frères d'armes...

Xia fit un pas en arrière, il grinça des dents, priant alors pour qu'elle ne fasse pas de mouvement trop brusque quand il se rendit compte qu'elle ne fixait pas le corps sans vie de Till se balançant au grès des respirations de son bourreau mais Kaporal qui était au sol. Que s'était il passé ? Cela avait-il un rapport avec les derniers mots d'Akui? Il n'y avait pas prêté une grande attention, il avait parler de quelques semaines à vivre? Impossible !
Nansaa vint se positionner en partie au dessus du corps de son père, ailes déployées et l'air à la fois terrifié et menaçant. Koï détourna le regard une seconde vers sa sœur, tant qu'elle ne faisait pas de bêtises elle pourrait attendre pour le moment, des larmes avaient commencé à couler le long de son visage et des marques de sa joue semblables à des griffures, elle n'avait pas l'habitude de voir se genre de spectables, en général elle devait guérir des patients, pas assister à la cause de leurs blessures.

Il n'eut pas le temps de se précipiter vers Nansaa et Kaporal, terrifié par une aura pesante, il ne pouvait plus bouger tandis que ses poils se dressaient sur son dos, les événements ne cessaient de s'enchaîner et effectivement le Dieu n'était pas là pour leur compter des poésies. Sa voix s'était faite plus grave et en quelques mouvements d'une rare violence, Gaor qui avait défié l'autorité d'Akui se retrouva au sol une trace de griffures béante sur le visage et à plusieurs mettre se trouvait l'une de ses pattes.
Koï lança à nouveau un rapide coup d'œil à sa sœur. Il ne pouvait rien pour elle, tous avaient repris leur liberté de mouvement et elle avait tellement reculé qu'elle s'était cognée l'arrière train à la parroie rocheuse de l'entrée de la tanière, glissant sur son postérieur, en larmes et sous le choc, elle faisait une crise d'angoisse, cessant par moment de respirer elle finit par tomber dans les pommes. Il serra la mâchoire, fermant les yeux la tête basse, puis reprenant ses esprits, il fixa le pauvre Gaor, il était trop loin pour intervenir, puis rejoint Nansaa et Kaporal, non pas au pas de course mais à une allure normale, s'inclinant légèrement, la tête entre les epaules, la membrane autour de ses oreilles était tendue et elle vibrait, comme s'il essayait de plaquer ses oreilles en arrière, mais Koï en était physiquement incapable.
Il s'arrêta à une distance raisonnable du loup dragon et de son père, il ne risquerait pas de s'approcher plus sans son accord et de toute façon il ne pourrait rien faire tant que le Dieu se tiendrait devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Shahantis
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 2073
Age : 21
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 2864

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   4/2/2018, 12:25

NANSAA

J’avais regardé mon frère tuer un autre loup, impuissant et énervé contre moi-même. Pourquoi étais-je encore incapable de protéger et d’aider qui que ce soit ? Je sentais que mon échine était dressée comme une crête de dragon. Mes crocs dévoilés un long grognement continu m’échappait. Père était déjà au sol, quel sort ce fou réservait-il à mon frère d’armes ? Akui ne se gêna pas pour le punir et cela me fit aboyer de colère. Je vis une patte énorme foncer sur mon frère et le mettre au sol, lui tranchant net une patte et lui crevant un œil. Mon grognement fut plus fort et cette fois mes ailes se déployèrent alors que je bavais de l’acide prêt à attaquer Akui même si cela devait me couter la vie. Mes larmes d’angoisses avaient laissé place à une colère noire que je ne voulais même pas contrôler !

« Tue le ! Fais-en de la bouillie ! Il a blessé ton frère d’arme ! Thanathos tue le ! »

La voix de mon père résonnait en moi. Elle était violente, froide et agressive, tout aussi puissante que ce que je ressentais. Je lançais un regard inquiet à Xia, pourvu qu’elle aille s’occuper de lui. Puis je vie Koï approché en ma direction et agitais les oreilles. Me détachant enfin de père, je faisais confiance au loup dragon…. Ma queue se mouvant lentement dans mon dos, mes ailes déployées, mon pas lourd et mes crocs dévoilés je passais prêt du loup les oreilles plaqués sur mon crâne.

« Occupe t-en bien… »


S’il ne le faisait pas il savait que je lui tomberais dessus et que je ferais de lui un tas de chair rongé par l’acide et les crocs. Je m’approchais alors de Gaor, lui donnait un coup de museau sur la joue comme pour lui dire que je le soutenais. Finalement il avait peut être bien fait de tuer Till, s’il voulait partir, peut être nous aurait-il détruit de l’intérieure. J'avais bien entendu Gaor gueuler le clan avant le loup juste avant de chuter, c'était entré en moi comme un écho... Je me plaçais alors devant les loups du clan, devant Gaor, devant Kaporal, devant ma famille, et bien encré devant Akui je grognais doucement. Soit Gaor, le clan avant le loup, tu as raison, le clan passe avant notre propre personne ! Merci de me l'avoir rappelé...

« Va-t-en Akui ! Personne ne te suivra aujourd’hui ! »

Je tournais la tête vers le clanique les oreilles en arrière, le regard froid et plein de haine envers Akui, et plein de colère contre eux qui n’avaient rien fait. Ma queue battait rageusement l’air, je ne voulais pas replier mes ailes, encore moins cacher mes crocs biens dévoilés.

« Le clan avant le loup ! Si vous rejoignez Akui, vous finirez comme Till ! »

Je reposais mon regard sur le Dieu, s’il laissait vivre Gaor et Kaporal, pourquoi pas moi aussi, après tout, si Melkuvim arrivait à me rendre fou, je serais bien capable de le rejoindre. Mais ça le dieu devait sans doute le savoir. Il devait avoir conscience que l’instinct de protection que j’avais pour Kaporal était plus fort que le reste, mais que quand mon père s’éteindrait, je le donnais pas cher de ma conscience ou de morale du bien et du mal. Ni même de mon amour, de mes pensées les plus douces, ou de mon caractère le plus saint. Je tanguais déjà souvent sur les chemins sombres de la colère. Mais là, j’avais les quatre pattes dessus, et j’étais prêt à exterminer quiconque déserterait le clan ! Quiconque ne prendrait pas en considération les menaces de Kaporal, et la force de caractère de Gaor ! Ils avaient protéger le clan au péril de leur vie et sont maintenant dans un sale état. C’est mon tour maintenant. Je crois que je suis le dernier rempart qui séparent les plus faibles d’esprits de ce fou furieux de dieu… Même moi, j’aurais pu le rejoindre, mais j’avais encore ma conscience, pour le moment…

ZELVECT


Tiens mini crotte noire et verte en approche …. Quand Saladem me rejoignit mon regard était posé sur Akui avant que celui-ci ne frappe mon oncle. Je lançais alors un regard inquiet à Lagherta, mes oreilles plaquées sur mon crâne. J’avais peur de ce qu’elle pourrait faire. Elle n’était pas stable émotionnellement je l’avais bien compris. Et elle serait sans doute prête à n’importe quelle folie rien que pour le chef d’Armée qui la pris sous son aile.

« Oh la vache… »

Ce fut la seule chose que je pus dire quand je vis l’état de Gaor, le sang couler à flot et son odeur acre et amer qui me fit me lécher les babines. Oups, une petite envie d’y goûter me traversa. Mais Gaor n’était pas mort, il n’avait pas encore d’utilité nutritive. Et puis ce serait indigne de moi que de vouloir dévorer mon propre oncle. Je secouais mon pelage avant d’entendre Saladem et de tourner mon regard vers elle avec un petit sourire mauvais.

« Voyons Saladem, tu sais bien que je fais toujours ce que je veux »

Mijaw était obéissant, Saladem collé à père dont elle cherchait la reconnaissant, Nephtys était prête à tout pour suivre les traces de père. J’étais le seul qui se fichait du regard de mes parents, j’étais le seul qui n’était pas obéissant. J’étais le seul insaisissable de la portée qui ne pensait qu’à moi où à ceux que j’aime. Mais je ne tiens pas énormément à Saladem. Je tiens à mère, et à Nephtys. Et désormais à Lagherta. Les autres sont des camarades, des loups que je respecte. Je tiens à père, mais je ne tiens pas à ce qu’il soit fier de moi, en fait, je m’en contre fou !

Mais en regardant Akui je songeais qu’il n’était pas très convaincant. Il venait pour rapatrier des loups et en mettaient d’autres en danger de mort. Il inspirait juste la crainte et le dégoût, ainsi que la colère pour ceux qui aiment ceux qui sont à terre. Père le défia aussi bêtement que Gaor et Kaporal et je levais les yeux au ciel.

« Mon père est un crétin… »


Ce fut là ma seule remarque. Tout les loups du clan étaient mal, tous étaient dégoutés, stressés, tendus, inquiets, je le sentais c’était palpable dans l’air. On avait tous vu ce que donnait de mettre Akui le dieu stupide en colère. Et père venait de faire exactement la même connerie que Kaporal et Gaor. Maintenant y a juste à prier pour qu’il ne nous l’abîme pas plus qu’il ne l’est déjà. Je posais une patte sur mon museau en soupirant et en secouant la tête.

« Cette famille me fou vraiment la honte… »


Maintenant qu’il n’y avait plus rien à voir à part père qui se fait tabasser et les autres qui ne vont pas bouger comme pour grand père et oncle Gaor, je ne vois pas pourquoi je resterais. Il n’y a plus rien d’intéressant ici, de toute façon Akui en lui-même n’est pas très divertissant, c’est les réactions absurdes et débile des loups de la meute qui le sont. Ils n’ont pas de réactions ils sont juste là la gueule ouverte à ce demander s’ils vont mourir ou non comme s’ils n’avaient aucun instinct de survie, aucun rêve et aucune force de caractère. Je me détournais de ma sœur et rejoignis Lagherta, c’était maintenant qu’elle avait besoin de moi. Les autres tant pis pour eux, père aura bien assez de Saladem et Nephtys pour s’inquiéter de son état.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion
Crystaless

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 4
Personnages:
PROFILLocalisation : Suisse
Emploi/loisirs : Secrétaire médicale

Messages : 417
Age : 26
Date d'inscription : 10/12/2017

Points : 551

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   4/2/2018, 13:05


Lagherta

Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui

Le regard de Zelvect changea et il jura que pour moi, il ne partirait pas. Me voilà rassurée et je laisse mon regard se perdre encore un instant dans ses yeux, ne voyant pas le loup s'avancer pour aller rejoindre le loup blanc. La voix de Kaporal claque, tel un fouet et me fit me retourner en entendant l'ordre lancé à l'attention de mon père :

—"Gaor, tue le !"


Je me retournait d'un bon pour voir ce qu'il se passait derrière moi, à présent que j'étais certaine que Zelvect ne partirait pas, je pouvais m'accorder la permission de suivre le reste des événements. Un jeune loup, plutôt petit, et orange s'était avancé vers le loup blanc et était incliné devant lui. Gaor n'hésita pas un instant et s'élança. Je le vis pousser sur ses pattes puissantes pour rejoindre le jeune abruti. P'pa se jeta sur lui et il n'eut pas le temps de réagir que le loup orange passait de vie à trépas. Cette vision de P'pa, donnant la mort sans la moindre hésitation me glaça le sang, mais je savais qu'il exécuterait les ordres de Kaporal sans la moindre hésitation, il était comme cela. Par contre, la supplication de Nansaa m'étonna quelque peu et je tournais la tête un instant vers lui, avant de reporter mon attention sur celui à qui je devais tout ce que j'avais à ce jour. Le sourire s'effaça du visage du Dieu, à ce que j'avais compris et un air absolument furieux le remplaça. Un vent glacial, surnaturel envahit la grotte et je fus totalement figée sur place. Cela semblait être le cas de toute l'assemblée. Au fond de moi, je savais, déjà avant qu'il ne parle, que Gaor n'allait pas s'en sortir indemne. Il avait défié le Dieu et celui-ci n'avait pas l'air d'être du genre à accepter qu'on le défie. Sa voix claqua et me glaça le sang :

—"Comment ose-tu, mortel ? Comment ose-tu tuer l’un de mes acolytes sous mon museau ? Tu subira mon courroux pour cet affront !"


La peur m'envahit soudainement. La peur de perdre le seul loup qui m'avait aimée, dès le premier jour, celui qui avait prit soin de moi, malgré les difficultés que je lui donnait, autant par mon fort caractère que par ma santé fragile. Celui qui m'avait tout donné sans rien attendre en retour. Le Dieu leva sa patte avant droite. Un pic de glaça surgit, si vif que je n'eut pas le temps de voir d'estimer sa trajectoire que la patte de Gaor gicla, tranchée nette. Malgré la paralysie qui nous avait tous saisie, un cri déchirant s'échappa de ma gorge. Mais le dieu n'en avait pas fini. Mon regard était à présent scotché à Gaor et je ne pouvais plus l'en décoller, et de toute manière, je n'en avais pas envie. Je voulais pousser sur mes pattes et le rejoindre. Mais je ne pouvais pas. Des larmes se mirent à couler le long de mes joues alors que je voyais des pics de glace tombé droit sur la tête de P'pa. Heureusement, il ne firent que l'éraflé, mais il y gagna des cicatrices et surtout, son oeil prit un coup sévère. Probablement qu'il ne pourrait jamais guérir. Cette vérité me frappa tel un poignard en plein coeur. Puis, sous mon regard horrifié, Gaor vola pour aller s'écraser lourdement contre une parois. Il ne bougeait plus. Les événements s'étaient enchaînés à une telle vitesse que je n'avais pas pu tout voir. Mais Kaporal était tombé, Nansaa l'avait rejoint et était prêt à défendre la vie de son père. Enfin, la paralysie s'estompa, le Dieu s'était remis à parler, mais toutes les voix n'étaient que des lointains échos pour moi. Sans attendre, ni me poser de question, je m'élançais dans la direction de Gaor. Rien n'avait plus d'importance que sa survie. Dans ma course folle, je me pris les pattes dans celle de Gaor, tranchée, qui n'avait plus bougé de sa place depuis. Je me retrouvais à faire une culbute et aussitôt à nouveau sur mes pattes, par je ne sais quel miracle, je repris ma course folle et me jetais près de Gaor. J'enfouis ma tête dans son cou ma tristesse déferla en un flot de paroles incohérentes.

—"P'pa, je t'en supplie, tu ne peux pas mourir. J'ai trop besoin de toi. Je prendrais soin de toi comme tu l'as fais pour moi, tout le restant de ma vie s'il le faut, mais je t'en supplie, ne m'abandonne pas ! J'ai trop besoin de toi. Le monde, sans toi, serait tellement invivable. Tu es mon monde, tu m'as tout donné alors que ma survie était si incertaine ! Je ne pourrais pas affronter le monde si tu m'abandonnes !


Les larmes coulaient sur mes joues, sans que je ne puisses les retenir. La peur et le désespoir m'avaient envahie et je n'étais plus vraiment maîtresse de moi-même. Tout ce qui comptait était que Gaor survivent, même si je devrais m'occuper de lui jusqu'à la fin de ma vie, je m'en fichais, je refusais tout simplement qu'il ne m'abandonne ici bas. J'aperçut Nansaa qui s'approcha de Gaor et donna un petit coup de museau et ce fut bien malgré moi qu'un grondement féroce sortit de ma gorge. Personne n'avait le droit de toucher mon père blessé, il était à moi, et je ne supporterais pas qu'on le touche. Au fond de moi, je savais que ma réaction était parfaitement injustifié, que Nansaa aimait Gaor, qu'ils étaient frères et que jamais il ne lui ferait du mal, mais je ne me contrôlais pas. Mais Nansaa sorti de mon champ de vision sans ajouter quoi que ce soit et je reposais ma tête sur Gaor, continuant de pleurer et de prier pour sa survie. Mais l'odeur acre du sang agressait ma truffe et je me rendis compte que Gaor en avait déjà perdu beaucoup depuis qu'il était étendu ici et que sa patte continuait de saigner. Alors sans réfléchir, je me mis à faire ce qu'il avait fais pour moi. Je m'allongeais doucement près de lui pour ne pas lui faire de mal et je me mis à lécher ses plaies, commençant par son oeil dans le but de stopper le saignement.

Du coin de l'oeil, j'aperçut un loup arrivé, et je grognais en guise d'avertissement. Gaor est à moi, ne le touche pas. Je reconnu ensuite Zelvect sans vraiment le voir, mais même si je ne l'attaquerait probablement pas, l'avertissement restait de mise. Je détachais mon regard totalement vide et absent de celui de Zelvect et repris ma tâche de panser les plaies de mon père. Les larmes continuaient de couler le long de mes joues, le goût du sang de mon père me rebutait chaque fois un peu plus, me donnant envie de vomir, toujours plus. Jusqu'à ce que ça se produise. Prise de spasme, je me tournais de l'autre coté et rendis tout le contenu de mon estomac et une seconde flaque rouge apparut sur le sol. Une fois celui-ci vidé du sang de mon père et les spasmes calmés, je repris ma tâche. Rien d'autre n'avait d'importance, même si j'étais reconnaissante à Zelvect d'être près de moi, malgré mon caractère agressif en ce moment, j'espérais, au fond de moi, qu'il comprenait et ne m'en voudrait pas trop. Bientôt, son oeil cessa enfin de saigner. Mon regard se porta sur les plaites restantes, aucune ne saignait, mais P'pa était néanmoins couvert de sang, de terre et autre saleté, alors j'entrepris de le laver, comme il l'avait fait pour moi lorsqu'il m'avait trouvée, petite chose fragile à moitié morte et couverte de sang et de poisse, au milieu de la forêt en pleine nuit. Une vieille amie fit son apparition, la douleur, dans mon dos. Mais trop concentrée à ma tâche, je n'en tint même pas compte. Mais dans ma chute par dessus la patte de Gaor, la plaie de mon dos s'était légèrement réouverte. Pas de quoi me tuer, mais le sang perlait un peu, par petites gouttes, poissant petit à petit ma fourrure, sans que je n'y prête la moindre attention, trop concentrée sur l'état de P'pa.

Revenir en haut Aller en bas
Enyrite
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Alternante dans la sécurité industrielle wesh

Messages : 3487
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3894

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   4/2/2018, 17:10

Tout c'était enchainée avec une horreur sans nom.

La révélation du Dieu sur le pouvoir de Kaporal fut terrible pour la louve. Ce fut une véritable claque. La bêta sentie ses pattes se dérober sous elle. Et si c'était à cause de cette malédiction qu'elle avait tout perdu ? Kario, Luna, Stella, Celia, Keiss, sa fausse coucher et la perte de Zeke. Elle avait perdu sa famille et la famille qu'elle aurait dû avoir. La violence fut plus terrible qu'un coup.

Elle haïssait Akui et Kaporal. Le loup russe était la plus grande victime, mais c'était à cause de lui qu'elle avait tout perdu. Elle ne pouvait que le détester.

Kaporal allait mourir et Pyrrha ne savait même plus ce qu'elle ressentait à propos de ce loup. Mais l'image du vieux loup de mer s'écrasant à même le sol lui déchira la coeur.

Till s'avança vers le Dieu. Le loup était d'une bêtise sans nom. Il était débile pour se présenter maintenant. C'était un traitre. Ce qui arriva. La mesure de Kaporal fut terrible, injuste peut-être. Mais là n'y avait pas d'autre solution en de tels temps. Incapable d'agir, elle vit la scène se dérouler devant ses yeux. Gaor sauta sur le traitre et lui brisa la nuque. Le corps flasque tomba à terre.

Pyrrha se mit à pleurer. La mort était en train d'emporter tout sur son passage. C'était un éternelle cycle, Pandore, maintenant Akui. Est-ce qu'un jour les loups pourront vivre en paix ? Une génération pourra-t-elle vivre sans avoir une mère, un père, un frère ou une sœur assassiné ? Pyrrha avait tellement perdu, elle ne pouvait pas imaginer que les choses puissent recommencer... Et pourtant la scène se déroulait devant ses yeux.

La réponse d'Akui ne se fit pas attendre. Il était incroyablement puissant. Cela dépassait l'imagination. Le Dieu arrêta le temps, projetant le loup et le mutilant. Pyrrha aurait voulu crier, mais aucun son ne pu sortir de sa cage thoracique. Gaor avait perdu un oeil et une patte. Il ne serait plus jamais le même. Akui en avait fait un exemple... Il allait souffrir, terriblement.

Pyrrha vit la petite Lagerta courir auprès de son père. La louveteau avait déjà presque perdu, pourquoi joué à lui voler le reste ? Pourquoi ? Pourquoi ! Les combattants se jetaient dans la bataille sans prendre en compte qu'ils avaient une famille. C'était des actes insensés de bêtises, s'ils mourraient, que resterait-il derrière eux ? Mourir n'était pas une fin en soit, il fallait vivre. Toujours.

Il fallait vivre pour ses enfants et son compagnon. Les abandonnés en se jetant dans le mort, c'était un acte d'égoïsme profonds. C'était rejetée sa responsabilité.

Nansa courrait à sa mort. Il ne laisserait derrière lui que des orphelins et du désespoir. Il n'y avait rien de glorieux de se sacrifier. Un terriblement sentiment d'empathie traversa la louve blanche pour cette mère qui allait rester seul. Pour ce clan qui serait aujourd'hui orphelin. Elle ne pouvait pas laisser tout ce qu'elle avait construit mourir pour des actes de courage insensés.

Alors Pyrrha se releva. Elle pleurait de désespoir et de peur. Il était temps que ce cycle de mort s’arrête. Akui avait fait assez de dégât. Elle fit un premier pas, le plus dure. La bêta savait que c'était ce qu'elle devait faire.

En s'avançant vers Nansa. Elle entendit le chuchotement de Zelvect. Ce gamin perlait de honte quand les autres parlaient de mort. Il était idiot, inconscient et manquait profondément d'empathie. La bêta marqua cette remarque intérieurement tellement c'était une phrase choquante et hors de propos.

Nansa s'était retourné vers sa meute.

-Le clan avant le loup ! Si vous rejoignez Akui, vous finirez comme Till !

Il était sur la défensif. Les ailes déployées, le regard à moitié fou, les crocs mis en évidence. Nansa était bien plus grand que la bêta, plus musclé aussi, plus puissant en somme. Mais Pyrrha, même si ses larmes était encore visible paraissait calme. Plus exactement, elle se sentait calme malgré la tension qui lui déchirait l'estomac. Elle se présenta devant le loup sans le moindre signe d'agressivité. Elle était proche d'Akui et de se savoir aussi proche du Dieu lui déchirait l’estomac. Elle n'était pas loin de l'ancienne place de Till.

-Et toi tu finiras comme Gaor.


Elle parlait calmement mais dû forcer sa voix pour qu'elle porte. Pyrrha avait une voix plus aigue que Nansa. Si le loup dragon attaquait la bêta, c'était le signe qu'il se rebellait contre le clan et cela reviendrait à détruire le semblant d'unité qu'il restait.

-Il n'y a pas besoin de plus de mort pour aujourd'hui Nansa. Ta meute et ta famille ont besoin de toi. Ne les oublies pas.

Elle ajouta avec autorité :

-Alors maintenant tais-toi !

Une fois certaine que l'ancien chef d'armée ne ferait rien d'autre d’encensée, elle se tourna vers Akui. Elle hésita une demi-seconde, comment parler à un Dieu ? Elle savait très bien qu'elle risquait sa tête. Avec courage, elle reprit la parole :

-Ho grand Akui, vous nous avez fait honneur de votre présence en venant au camp. Nous vous remercions d'avoir fait de tels propositions... Mais nous pauvre mortels, avons besoin de temps pour prendre des décisions. Tout les loups présents ont entendu vos propos.

Elle parlait avec respect. Pyrrha faisait au mieux pour le Dieu puisse sentir flatter.

-Vous un êtes un Dieu puissant, bien plus puissant que ce que les mortels peuvent imaginer. Les contes et les légendes ne sont pas la hauteur de votre grande prestance. Le manque de respect de certain individus ne sont dû qu'à leur idiotie et inconscience. La clan se chargera de les punir à hauteur de leur bêtise.

Elle ajouta :

-Vous avez déjà fait un exemple avec Gaor qui restera à tout jamais dans les mémoires.


Elle espérait que le loup dragon se tienne tranquille, la bêta essayait lui sauver sa peau.

__________________________
Keiss Amélia Verd Zachary Kyu
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/enyrite En ligne
Akui

avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués:
Personnages:
PROFILLocalisation : Derrière vous
Emploi/loisirs : Dieu à temps plein - Ancien compte d'Ultimate

Messages : 178
Date d'inscription : 10/03/2013

Points : 290

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   4/2/2018, 22:45

Akui sentit aussitôt des vagues de peur émaner d’une large majorité de l’assemblée des mortels de l’Eau. Son action pour punir Gaor avait provoquer un tourbillon d’émotions. La plupart craignaient pour leur propre vie, c’était justifié mais le Dieu des éléments ne comptait pas tous les tuer. Ce mortel impertinent faisait un parfait exemple de ce qui attendait ceux qui oserait le défier comme il l’avait fait. Ce dernier avait d’ailleurs lancé une phrase assez typique des mortels, capable de sacrifier leur vie pour « quelque chose de plus grand ». La seule chose plus importante que leur existence insignifiante était leur clan à leur yeux. C’était si pathétique. Ils gagneraient tellement plus à l’admirer et à obtenir ses faveurs, plutôt que défendre une pseudo-famille.
Akui observa l’assemblée de mortels. Le jeune loup-dragon Nansaa s’était placé au-dessus de Kaporal. Comme si il pouvait le protéger ainsi, grotesque. Une autre action typique des mortels se produisit d’ailleurs. Lagherta, louvette adoptée par Gaor, s’élança vers lui et commença à pleurer en tentant de l’aider à sa mesure. L’attachement des mortels était une faiblesse si simple à exploiter. Il suffisait de promettre à certains qu’ils pourraient protéger leur proches pour qu’ils rejoignent les rangs de ses acolytes.
Détournant son regard de ce spectacle assez risible, Akui perçut la forte angoisse de Xia. La louve médecin fit une crise d’angoisse et finit par perdre connaissance. Pauvre petite chose sensible, pensa le Dieu blanc avec mépris. D’autres étaient pétrifiés de peur au point d’être incapable de transmettre autre chose qu’une peur toute particulière des mortels : celle qu’ils ressentaient quand ils savaient leur vie menacée.
Cependant, il se produisit autre chose de surprenant pour une troupe de mortels presque tous apeurés. Nansaa s’avança vers le plateforme où se trouvait Akui. Il semblait se placer au premier plan, qu’espérait-il donc faire ? Il voulait se faire défiant lui aussi ? La pensée du Dieu des éléments ne tarda pas à se confirmer.

« Va-t-en Akui ! Personne ne te suivra aujourd’hui ! »

Quoi ?! Il osait lui donner des ordres ?! Lui, cet insignifiant mortel qui n’avait rien fait d’important sur ces terres ? Il voulait mourir ou quoi ? L’expression d’Akui se durcit de nouveau. Il ne réagit pas dans l’instant, attendant de voir si cet imbécile avait autre chose à déclarer avant de finir éparpillé aux quatre coins de la caverne.

« Le clan avant le loup ! Si vous rejoignez Akui, vous finirez comme Till ! »

Le Dieu des éléments éclata de rire. Il était tellement insignifiant. Ce mortel avait beau être un loup-dragon, il n’avait pas la force de Kaporal ni le panache que Gaor avait eu. Ce mortel-là avait peu d’importance, ce n’était pas une figure d’autorité chez les Eaux. Il était déjà à moitié mort, rongé par sa propre existence. C’est que découvrir que votre père a essayé de vous tuer devait être traumatisant pour un vulgaire mortel comme lui. Essayant de calmer son rire, le Dieu blanc s’adressa à lui sur un ton rieur.

« Qu’est-ce que tu va faire si je refuse de partir ? Tu va m’attaquer ? Tu te prend pour un héro mais tu n’en as pas le dixième de l’étoffe. Regarde-toi, tu es pitoyable. Pour un loup-dragon, le fils de Melkulavim en plus, c’est honteux. Tu es tellement obsédé par cette pseudo-famille que représente ta meute que tu en deviens incapable de penser à la tienne. Tu es tellement ridicule que j’aurai presque envie de ne pas te tuer, car tu m’as bien fait rire. »

Akui n’avait pas remarqué que Pyrrha, fille de Médée dont Kario avait prit soin, s’était approchée. Il allait poursuivre, mais quand la louve arriva sur le devant de la scène, le Dieu des éléments se dit qu’elle devait avoir quelque chose à dire d’important, surtout qu’elle tremblait dans le fond de la caverne depuis le début. Elle s’adressa au clown ailé qui se trouvait au pied de son estrade.

« Et toi tu finiras comme Gaor. »

Ah ça pour sûr, c’est bien ce qui risquait de lui arriver. Mais le Dieu blanc décida de laisser la bêta de ce clan de mortels poursuivre, ses pensées semblèrent intéressantes.

« Il n'y a pas besoin de plus de mort pour aujourd'hui Nansaa. Ta meute et ta famille ont besoin de toi. Ne les oublies pas.  Alors maintenant tais-toi ! »

Cette dernière phrase avait été dite avec autorité. Hé bien, c’est que cette mortelle avait bien mieux comprise la situation que lui. Il venait de s’opposer ouvertement aux dieu des éléments en personne et lui avait ordonné de partir. Finalement, Pyrrha semblait encore avoir de la ressource malgré sa dépression. Elle s’avança même vers l’estrade de glace d’Akui, désirant visiblement s’adresser à lui. Peut-être qu’il se montrerait indulgent avec ce clown si elle était convaincante, sinon il le détruirait dans la seconde. Après un instant de réflexion, la mortelle commença.

« Ho grand Akui, vous nous avez fait honneur de votre présence en venant au camp. Nous vous remercions d'avoir fait de tels propositions... Mais nous pauvre mortels, avons besoin de temps pour prendre des décisions. Tout les loups présents ont entendu vos propos. Vous un êtes un Dieu puissant, bien plus puissant que ce que les mortels peuvent imaginer. Les comtes et les légendes ne sont pas la hauteur de votre grande prestance. Le manque de respect de certain individus ne sont dû qu'à leur idiotie et inconscience. La clan se chargera de les punir à hauteur de leur bêtise. Vous avez déjà fait un exemple avec Gaor qui restera à tout jamais dans les mémoires. »

Akui afficha un sourire satisfait. C’est qu’il y avait au moins un mortel qui savait comment s’adresser à lui. La queue du Dieu blanc eut une oscillation brève, signe de contentement rarement observable chez lui. Il adressa à la mortelle blanche.

« Tu sais comment t’adresser à moi, Pyrrha. Aussi je ferai gracieusement une exception pour ce clown ailé qui croyait pouvoir me donner des ordres. Ho et n’oublie pas que je peux t’éviter de perdre plus que ce que tu as déjà perdu. »

Akui adressa un regard noir au mortel ailé avant de lui adresser quelques mots sur un ton glacial.

« Tu as de la chance que cette mortelle ait eu assez d’aplomb et de charisme pour te sauver la mise cette fois. Mais la prochaine fois, il n’y aura aucune pitié pour toi. »

Le Dieu des éléments reprit son air souriant et supérieur et s’adressa à l’assemblée.

« Bien. Je pense ne plus avoir grand-chose à faire ici. Rejoignez-moi au Château du Crépuscule si vous souhaitez vous joindre à mes disciples. »

Sur ces mots, Akui disparut dans un courant d’air, l’estrade de glace s’écroulant sur elle-même pour retomber dans l’eau du lac intérieur et le globe lumineux explosant en laissant de petites étincelles lumineuses se disperser dans la caverne. Quelques secondes plus tard, plus aucune trace du passage du Dieu des éléments n’était visible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vous n'en revenez pas, pourtant je suis bien là ! RP Event Akui [ouvert au clan de l'Eau]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» NEPTUNE ▬ Je suis ton fantasme et la hantise de tes nuits et pourtant je suis un rêve inaccessible
» Tu as décidé de faire l'autruche et foutre ta tête dans le sable. Tu n'aurais simplement pas dû revenir; Pourtant, je suis heureux que se soit toi...
» Hey ! Vous attendiez dieu ? Suffisait de demander, je suis là :P ♥ [FINIE :D ]
» *Mais non, je suis pas bourrée...* {Aaron au début... Puis si d'autre veulent intervenir, à vot' bon coeur :D}
» Park Young Jae. Te méprends pas sur mon prénom ! Je suis bien une fille ! ee

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Terres de l'Eau :: Et l'histoire se termina-