Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
puccazaza
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : étudiante

Messages : 3178
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3447

MessageSujet: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   27/1/2018, 00:42

Tout ce que j'aurai dû lui dire...

Verd était assise dans le silence. La nuit était en train de tomber et elle savait partinnement qu'elle devait renter au camp. Mais elle ne pouvait plus. En fait, elle avait la sensation d'être creuse. La seule chose qui ne lui rassurait sur le fait qu'elle était en train de vivre était cette aiguille planté dans le cœur. Cette petite boule de douleur lui rappelait une seule chose : elle avait un Dieu à détruire.

Pourtant, même si elle y arrivait, Verd savait pertinemment que tout ne rentrerait pas dans l'ordre. Tout ne se terminerait pas bien. Rahawk avait été corrompu par Akui. Il resterait à jamais un paria. Un détesté. Un banni.

Personne ne pourrait l'accepter de nouveau dans la clan. Pourtant Verd ne pouvait pas faire autrement que d'avancer. Elle utilisait son pouvoir pour fouiller le passé. Elle avait découvert plusieurs informations intéressantes, mais elle n'était pas encore allé assez loin pour trouver une information intéressante. Verd cherchait quelque chose d'introuvable.

La vallée des arc-en-ciel était belle dans cette soirée d'hiver. Il faisait froid et Verd était gelée. Mais ce froid lui faisait du bien. Son corps était comme son esprit, gelé. Elle s'allongea dans la neige. Le froid lui donnait envie de dormir. Ca serait du suicide... Et pourtant, il y avait quelque chose de tentant.

Verd avait les yeux tourné vers le ciel. Il y avait peu de lumière et peu d'étoiles. La météo était trop mauvaise. Les nuages rendaient les lieux très sombres. Verd ne commençait plus à très bien voir dans l'obscurité. Elle était partagée entre rentrer et rester là.

Elle entendit à peine les bruits de pas arrivant vers elle.

__________________________
Pyrrha Keiss Amélia Verd Zachary
Spoiler:
 


Dernière édition par puccazaza le 27/1/2018, 11:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ask.fm/account/questions
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1921
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2049

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   27/1/2018, 11:01


Léone

Tout ce que j'aurai dû lui dire...
La nuit était en train de tomber alors que Léone réfléchissait tout en errant dans les alentours du camp. Elle avait son petit protégé maintenant, il fallait qu’elle s’adapte. La blonde comptait participer à un entraînement dans les jours à venir afin de montrer sa puissance aux guerriers du clan. Peut-être qu’ils commenceront enfin à la respecter un minimum et arrêteront de remettre en question le choix de Karara. L’akita n’était pas certaine de savoir comment diriger les gens, c’était pas trop dans ses habitudes et il n’y avait une hiérarchie que dans les familles dans sa région d’origine. On ne donnait pas d’ordres à un individu qu’on ne connaissait que de vue, c’était un membre de la famille qu’on connaissait assez bien. Ici, les choses étaient bien différentes et il serait temps que la bêta se mette à assurer ce rôle de chef. Mais que devait-elle faire exactement ? Elle n’avait pas vu Aurë ou Karara prendre une décision suite à la venue d’Akui.
Quand Léone y repensait, c’était assez surnaturel ce qui s’était passé ce jour-là. La Pierre avait été littéralement anéantie par celui que les autres surnommaient Dieu des éléments. Pour le peu qu’elle en savait, c’était lui qui donnait les dons aux loups de cette région. Alors il en donnait aussi aux non-natifs. Intéressant. L’akita s’arrêta un instant pour regarder ses pattes aux griffes dorées. Cette région avait un folklore qui n’en était pas vraiment un sur tout les points. Les dieux étaient donc des entités ayant existées. Ce n’était pas qu’une simple légende. Alors ce grand manitou des pouvoirs était probablement le plus puissant de tous, et il était parmi eux. Que pouvaient-ils faire contre lui ? Un chef d’armée avait été balayé d’un battement de cils. L’akita n’oserait pas défier une telle créature, l’idée de le rejoindre lui paraissait complètement insensée. Il fallait être fou pour approcher une entité aussi puissante et malfaisante. Oui car elle avait bien compris que ses intentions n’étaient bien bénéfiques, surtout en voyant la réaction des autres membres du clan à son arrivée.
Léone arriva dans la Vallée des Arc-En-Ciel. Cet endroit était sublime à son arrivée. Elle était restée un moment à admirer le paysage verdoyant qui lui rappelait un peu les rares pleines de sa région d’origine. Mais l’endroit était bien différent maintenant que l’hiver était là. Une couche de neige de quelques centimètres avait recouvert la verdure qui avait elle-même gelé à cause du froid. Le charme du lieu était différent. On marchait dans la neige en faisant crisser l’herbe gelée qui se trouvait dessous, rendant tout déplacement assez peu discret. Quelque flocons se mirent d’ailleurs à tomber, bien que le ciel soit relativement dégagé. La Lune et les étoiles étaient bien visibles à présent, la luminosité baissait. C’est dans les dernières lumières du jour que la bêta remarqua quelque chose dans la neige.

Maintenant il faisait sombre, la forme que Léone avait aperçu devenait très difficile à distinguer de loin. Mais on aurait dit un loup de petite taille allongé dans la neige. C’était curieux car la plupart des loups du clan n’aimait guère le froid. Ce n’était pas très gênant pour l’akita qui avait une fourrure épaisse pour affronter des hivers bien plus rigoureux que celui qui sévissait actuellement dans la région. Elle s’approcha sans chercher à se cacher, de toute façon, les bruits du sol trahissaient sa présence, l’herbe semblant croustiller sous ses pattes comme de minuscules os qu’on pouvait broyer avec les crocs.
Une fois plus près, Léone remarqua que ce n’était pas un petit loup, mais un louveteau. Le corps peu développé qu’elle percevait dans l’ombre était clairement celui d’un louveteau de moins d’un an. Il, ou plutôt elle d’après son odeur, était couchée dans la neige et bougeait à peine. La louvette ne semblait pourtant pas endormie ou inconsciente. Elle avait l’air dans un état second. La bêta sentit une odeur de sang séché qui provenait de l’antérieure droite de la petite. S’était-elle faite attaquer par quelque chose ? Non la blessure datait de la veille et il semblait qu’un médecin ait déjà mis la truffe dessus.
Léone ne pouvait voir l’expression de la louvette qui lui faisait face. Un léger tremblement la laissa deviner que la petite avait froid. Mais elle n’avait aucunement envie de se coucher dans la neige pour lui tenir chaud, il faudrait d’abord la ramener au camp. L’akita avait un doute concernant son odeur. Elle lui évoquait très vaguement Gothic, une emprunte assez importante de son odeur se trouvait sur cette petite. La blonde avait appris qu’il avait des petits, était-elle l’un d’eux ? Alors il était purement hors de question de la laisser ici. Mais la bêta ne comptait pas la ramener par la peau du cou, sauf si elle y était obligée. Elle engagea donc le dialogue d’une voix égale et légèrement autoritaire.

« Hé petite. Qu’est-ce que tu fais ici à la tombée de la nuit ? Tu veux mourir de froid ou quoi ? »

Il était évident que si elle passait la nuit ici, cette louvette ne se réveillerait jamais. Léone attendit d’entendre sa réponse. La voix de cette petite lui permettrait d’évaluer son état mentale. C’était pour cette raison que la blonde était restée à deux ou trois pas de la louvette. Qui sait elle était peut-être très solitaire et n’aimait pas la proximité des autres individus ? Tant de délicatesse ne lui ressemblait pas. Peut-être parce que c’était la nuit et que cette louvette avait plusieurs parties du corps dépourvues de fourrure. Difficile de voir ce qui avait remplacé les poils à cet endroit dans le noir. Elle aurait besoin de toucher pour savoir ce quoi il s’agissait, mais l’akita se doutait que ce ne serait pas très poli, même si c’était une gamine qui lui faisait face.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Fiche de Chérubin (adopté, by Keranne) 0066ff
Fiche de Kelekt 0000ff
Fiche de Léone ffcc00
Fiche de Ware (adopté, by Licorneor) 006600
Fiche d'Hybris (adoptée, by Puccazaza) d2d739
Fiche de Médée (adoptée, by Puccazaza) 660000
Revenir en haut Aller en bas
puccazaza
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : étudiante

Messages : 3178
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3447

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   27/1/2018, 12:54

Tout ce que j'aurai dû lui dire...


Un individu était en train de s'approcher. Verd tourna instinctivement la tête vers le bruit. La neige crissait sous les pattes des loups en cette saison. La louveteau ne voyait pas bien dans l'obscurité. Et son odorat était mauvais avec tout ce froid, elle avait le museau bouché.

« Hé petite. Qu’est-ce que tu fais ici à la tombée de la nuit ? Tu veux mourir de froid ou quoi ? »

C'était un ton un brin autoritaire. C'était une voix féminine bien que brute. La louveteau finit par reconnaître la bêta du clan. Enfin, le nouvelle. Celle qui avait été nommé et que l'on attendait toujours qu'elle fasse ses preuves. Verd n'avait pas trop d'avis sur la question, mais avait bien perçu la légère hostilité du clan envers l'akita.

Verd fit un demi-sourire triste, la première chose qu'elle avait eut envie de répondre était "oui..." mais cette réponse n'était pas convenable. Elle finit par s'asseoir, enlevant un peu de neige de ses pattes. C'était en bougeant qu'elle se rendit compte à quel point elle commençait à être engourdi.

Frigorifié et l'esprit complétement fermé, Verd avait du mal à répondre honnêtement. Elle n'était pas du genre à expliquer ses sentiments à des inconnus, aussi gradés qu'ils soient. Alors, elle répondit de façon automatique, le voix monotone et dénuée de sentiment.

-J'étais venu chassé.


C'était vrai. Mais La petite n'avait rien trouvé. Elle était une piètre chasseuse en particulier dans cette période hivernal. La neige rendait les choses beaucoup plus dure. Elle ajouta d'une voix plus faible :

-Mais il n'y avait rien.

Il n'y avait rien, littéralement. Verd se sentait épuisé émotionnellement. Dans son coeur, il n'y avait rien. Elle avait utilisée son pouvoir, mais n'avait rien trouvé non plus. La journée ne se résumait à rien. Terriblement triste, Verd ne savait plus quoi répondre.

__________________________
Pyrrha Keiss Amélia Verd Zachary
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ask.fm/account/questions
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1921
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2049

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   7/2/2018, 22:50


Léone

Tout ce que j'aurai dû lui dire...
La louvette qui était couchée dans la neige non-loin de Léone ne bougea pas sur le coup. Après un temps, elle s’assit, confirmant qu’elle était bien consciente. Pour autant, la petite ne répondit pas. Étrange. Avait-elle fait une grosse connerie pour être si muette ? Ou alors c’était autre chose, mais l’akita n’était pas devin. C’est finalement après un autre temps silencieux que la louvette répondit.

« J'étais venu chassé.  Mais il n'y avait rien. »

Ce ton, cette façon de s’exprimer. Il n’y avait pas d’âme dans ce que cette gamine lui disait, comme si elle n’était plus rien qu’une coquille vide. Dans la nuit, Léone plissa les yeux, se demandant ce qui pouvait ainsi aspirer la joie de vivre ordinaire des jeunes. Ce n’était pas une bêtise, le ton aurait été penaud ou honteux. C’était sans doute bien plus compliqué que ça et à moins de questionner cette louvette, impossible d’en savoir plus. Mais il était préférable de ne pas y aller de manière trop abrupte. Cette gamine avait l’air plus fermée qu’un rocher.
Un silence passa pendant que la bêta se faisait cette réflexion, la neige tombant toujours doucement sur elles. Elle finit par briser la silence avec un léger soupir.

« Tu me paraît encore un peu jeune pour chasser seule, surtout à cette heure. Même des chasseurs aguerris ne trouvent rien la nuit, l’hiver n’aidant pas. »

Léone n’avait ainsi pas évoqué son ton monocorde, signe d’une déprime importante. Elle essayerait d’engager la conversation sur le retour vers le camp. Elle fit un mouvement de tête suffisant pour que la petite puisse l’entendre avant d’ajouter.

« Viens, je compte pas te laisser mourir de froid dehors parce que tu n’as rien attrapé. »

L’akita se détourna lentement, puis s’arrêta au bout de quelques pas pour voir si la petite suivait.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Fiche de Chérubin (adopté, by Keranne) 0066ff
Fiche de Kelekt 0000ff
Fiche de Léone ffcc00
Fiche de Ware (adopté, by Licorneor) 006600
Fiche d'Hybris (adoptée, by Puccazaza) d2d739
Fiche de Médée (adoptée, by Puccazaza) 660000
Revenir en haut Aller en bas
puccazaza
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : étudiante

Messages : 3178
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3447

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   12/2/2018, 23:02

Tout ce que j'aurai dû lui dire...


Complétement fermée la louveteau finit par lever la tête vers son interlocutrice. Elle avait le regard vide. Elle se sentait creuse. C'était essentiellement des réflexes liés à la politesse. La bêta finit par rompre le silence, lui affirmant simplement que les même les meilleurs chasseurs ne trouvaient pas de proies le nuit en pleine hiver. Verd le savait pertinemment. Elle n'était pas venu pour chasser, plutôt pour réussir à s'isoler de cette famille qui l'étouffait. De se prévenir de l'absence de Rahwak en fuyant où il devait être. Et de toute façon, la louveteau était loin d'être une bonne chasseuse. Ce ne l'intéressait pas d'ailleurs.

L'akita lui demanda ensuite de la suivre. Il fallait renter au camps... Et Verd n'avait de toute façon pas la volonté d'affronter la Bêta. La louveteau finit par se lever et la suivre. Ses gestes étaient lent. Elle frissonna puis se secoua pour enlever le reste de la neige. Verd était gelée. Sans rien dire, elle baissa la tête, l'ait triste.

Verd n'avait pas envie de parler mais juste de se rouler en boule et d'attendre. Oui voilà, juste attendre.

__________________________
Pyrrha Keiss Amélia Verd Zachary
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ask.fm/account/questions
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1921
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2049

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   23/2/2018, 21:48


Léone

Tout ce que j'aurai dû lui dire...
Quand Léone porta le regard sur la petite, qui s’était donc décidée à lui obéir. Au moins, elle ne faisait pas d’histoires. La petite eut un frisson et s’ébroua pour se débarrasser de la neige de sa fourrure. Quelle idée aussi d’aller se coucher dans la neige à la tombée de la nuit ?! La bêta l’aurait bien sermonné, mais elle se doutait que ça ne serait pas bienvenu. Si elle n’était pas tombée sur elle, cette gamine aurait sûrement été retrouvée morte de froid par les gardes de l’aube.
La petite semblait avoir froid. Elle avait la tête baissée, visiblement triste pour une raison qui échappait encore à l’akita. Comment lancer la première question en évitant que la petite se braque ? C’était une bonne question, les jeunes étaient si imprévisibles. Elle résolut de ne pas lui poser de questions tout de suite, cheminant doucement vers le camp avec la petite dans son sillage.
Léone avait senti que c’était bien un des gamins de Gothic. Que faisait-il de ces gosses lui d’ailleurs ? C’était pas commun qu’une famille ne se rende pas compte de la disparition d’un des gamins à la tombée de la nuit. Mais ça soulevait une autre question : est-ce qu’il y avait eu une violente dispute ? Peut-être, ça aurait le mérite d’expliquer la situation. Dans ce cas, mieux valait sans doute qu’elle ne ramène la gamine chez ses parents. Rhaaaa elle allait devoir se la coltiner cette nuit ! La blonde n’aimait pas beaucoup avoir des invités, encore moins des gamins. Mais bon, elle allait pas laisser cette petite mourir de froid dehors et n’avait pas envie de raviver une dispute éventuelle en la ramenant chez ses parents.
La bêta se dirigea alors vers sa tanière et tourna la tête vers la gamine avant de lui dire sur un ton égal où l’on percevait une pointe d’autorité.

« Tu va passer la nuit chez moi, exceptionnellement. Au moins, je pourrai m’assurer que tu retourneras pas chasser. »

L’akita évitait soigneusement de sous-entendre que la petite avait tenté de se laisser mourir. Mieux valait ne pas aborder ce sujet de façon directe, ses parents le feraient sans doute bien mieux le lendemain quand ils croiseraient leur fille et demanderaient où elle était passée.
Une fois arrivée à l’entrée de sa tanière, Léone alla se coucher contre une paroi. Elle avait l’habitude de dormir dans des conditions assez spartiates. Voyager pendant trois ans vous obligeait à vous passer de confort pendant certaines périodes. La blonde regarda en direction de la petite, qui était restée à l’entrée. Elle lui fit un signe de tête avant de dire.

« Aller approche gamine. Je sais que t’es gelée, je te vois frisonner depuis tout à l’heure. »

Léone laissa un silence avant de poursuivre.

« D’habitude, les gamins je les vire de chez moi à coup de crocs, mais je vais faire une exception. Tu peux venir contre moi te réchauffer si tu en as besoin. »

Après un instant de réflexion, elle ajouta.

« D’ailleurs, c’est quoi ton nom, petite ? »

Léone était encore bien réveillée malgré la nuit qui était tombée à présent. Cette marche et le questionnement qu’elle avait concernant le comportement de cette gamine l’avaient maintenu attentive. Si elle était dans une position assez détendue, couchée sur le flanc contre une paroi de sa tanière, elle n’en restait pas moins bien éveillée, attentive aux actions de la petite qu’elle avait invité chez elle par… par quoi d’ailleurs ? « Bonté d’âme » ? C’était peut-être un peu fort. Disons plutôt par respect des principes du clan qui exigeaient que les plus forts protègent les plus faibles.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Fiche de Chérubin (adopté, by Keranne) 0066ff
Fiche de Kelekt 0000ff
Fiche de Léone ffcc00
Fiche de Ware (adopté, by Licorneor) 006600
Fiche d'Hybris (adoptée, by Puccazaza) d2d739
Fiche de Médée (adoptée, by Puccazaza) 660000
Revenir en haut Aller en bas
puccazaza
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : étudiante

Messages : 3178
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3447

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   23/2/2018, 23:45

Tout ce que j'aurai dû lui dire...


Verd suivit la bêta sans broncher. Elle avait l'esprit agar. Dans cet état, la louveteau n'était plus vraiment la même. La disparition de son frère, le meurtre de ce gamin... Verd avait les épaules frêles et pourtant la vie l'avait frappé de plein fouets. La louveteau était en train de devenir adulte. Elle devait assumer ses responsabilités et la faiblesse ne lui avait apporté que le désespoir. C'était trop, beaucoup trop. Elle était trop jeune pour encaisser tout ça. Quelque part la gentille petite Verd était morte. Quelque part, une partie d'elle était morte lors de l'assassinat du petit Yorg. L'esprit abimée mais pas cassée, la louveteau allait changer de tout au tout.... Il y avait au fonds d'elle une flamme de colère et de haine, quelque chose de si fort qu'elle risquait de s'y consumer. Dans cette esprit vide, il était en train de naitre une détermination sans faille. Elle trouverai le moyen de détruire un Dieu... Un jour.
Ses pensées se tournaient sans cesse dans le néant. Sous la choque de tout ces événements, une partie d'elle avait qu'une envie : céder. Pourquoi se battre maintenant ? Pourquoi vivre ? Pourquoi ne pas abandonner ? Il y avait une pulsion autodestructrice, quelque chose fort qui la poussait à se faire du mal... A abandonner.
Verd était dans un moment de très grande fragilité. Son corps était lui même affaibli par le froid. La louveteau n'aurait sans doute pas agi de la même manière avec la possession de tout ses moyens.

L'Akita finit par rentrer dans sa tanière et se posa contre le mur. C'était rustique. Dormir chez elle ? Ne pas retourner chasser ? C'était le meilleur moyen d'éviter que Verd fasse une connerie. Abandonner serait plus simple que de sa battre. Si vivre c'était souffrir, ça n'en valait peut-être pas la peine.

La bêta ajouta une autre phrase pour souligner le caractère exceptionnel de la situation. Verd ne fit que baisser la tête un peu plus. Elle ne bougea pas plus, ne s'approchant pas de la bêta. La louveteau ne voyait pas en quoi la présence de Léone devait la rassurer. C'était une adulte, une adulte parmi tant d'autres. Elle avait laissé son frère partir avec Akui. Pourquoi n'avait-elle rien fait ? Pourquoi un bêta ne pouvait-il pas protéger son clan ?

La bêta finit par lui demander son prénom. Verd balaya enfin la pièce du regard. Sans poser les yeux directement sur la louve, la princesse cristalline finit par répondre :

-Verd.

La louveteau recula un peu puis se posa en face de la bêta, contre le côté opposé de la paroi. Elle se recroquevilla sur elle-même sans en avoir vraiment conscience. Dans sa tête, le néant lui bouffait l'esprit. Elle était partagée entre se battre jusqu'à la fin ou abandonner. Ce n'était pas forcément mourir, pas du tout. C'était juste arrêter d'exister. Juste arrêter de vivre. C'était faire une pause. Ne plus souffrir.

La louveteau ramena ses cheveux sur son museau, cachant ses yeux. Elle ne voulait plus être vu. Son existence n'avait pas d’intérêt de toute façon. Père et Mère s'étaient toujours plus occupés de Cynthia et Rahwak. La seule chose qu'elle avait fait dans sa vie, c'était provoquer la mort d'un louveteau et la disparition de son frère. Elle repense au jour où il lui avait dit que Yorg ne l’embêterait plus jamais. Ce souvenir lui arracha quelque larmes dans le silence...

Verd se détestait. C'était elle, la personne qu'elle détestait le plus. Ce n'était pas Akui. C'était elle. La louveteau regarda ses pattes. Pourquoi être né dans un corps si faible ? Pourquoi ce pouvoir ? Pourquoi ?

La louveteau finit par tourner la tête vers l'Akita et croisa enfin son regard. Verd avait quelque chose de suppliant dans ses yeux verts. Elle ne voulait pas mourir et souhaitait disparaître. Elle était perdu. Le néant et le brouhaha se succédaient sans fin dans son esprit.

-Pourquoi ?

C'était un appel à l'aide.


__________________________
Pyrrha Keiss Amélia Verd Zachary
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ask.fm/account/questions
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1921
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2049

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   24/2/2018, 22:17


Léone

Tout ce que j'aurai dû lui dire...
La petite finit par cracher son nom. C’était donc Verd, ce qui confirmait que c’était bien l’un des rejetons de Gothic. La gamine ne répondit pas vraiment à l’invitation de Léone à venir se réchauffer contre elle. Visiblement, elle préférait garder ses distances, c’était pas vraiment pour déplaire à la blonde.
La petite Verd se coucha donc contre le côté opposé à l’akita. Elle ramena ses cheveux en avant, comme si elle voulait qu’on ne la voit plus. Le comportement de cette louvette avait quelque chose de préoccupant. Peut-être qu’elle tenterait d’en parler à Gothic si elle le croisait le lendemain. A moins que la situation lui permette de savoir le pourquoi de cette attitude assez morne pour un aussi jeune individu.
Après un long moment où la bêta observa seulement la gamine, attendant une éventuelle réaction qu’elle pressentait. Elle eut raison car Verd finit par lever les yeux vers elle, croisant le regard ambré de Léone depuis la première, puis demanda sur un ton qui trahissait un profond égarement.

« Pourquoi ? »

Léone cligna des yeux, assez dubitative devant cette question soudaine. Il lui fallait un instant de réflexion pour reconstituer un possible scénario de ce qui était arrivé. Cette louvette était dans la neige, seule et en pleine nuit, visiblement décidée à se laisser mourir là si elle ne l’avait ramené. Comment un louveteau pouvait avoir l’idée de se laisser mourir ? C’était quelque chose d’assez extrême, quoique la stupidité des jeunes pouvait être ahurissante parfois. Elle avait peut-être perdu un être cher. Ou alors, comme la blonde l’avait supposé, elle s’était engueulée violemment avec ses parents. Elle faisait, dans tout les cas, face à une épreuve de la vie. C’était la façon de voir les choses de l’akita. Ce qu’elle lui répondrait aller probablement décider de ce que ferait cette louvette le restant de sa vie. Elle lui répondit donc sur un ton assez égal, ne sachant pas trop quel ton donné à sa réponse.

« Toi, tu vis la première crasse de ta vie. Quoiqu’il te soit arrivé, au fond ça me regarde pas, te laisser mourir n’est qu’une solution de facilité. La vie est un combat de tout les jours. Abandonner au premier obstacle c’est faire preuve d’une faiblesse affligeante, gamine. »

Son ton n’était pas dur, au contraire une très légère douceur pouvait être perçue. Léone comprenait ce que vivait cette petite. Ce n’était sans doute pas une forte tête, contrairement à elle durant sa jeunesse. Elle avait fait beaucoup d’erreurs, dont celle de se faire trop d’ennemis. L’akita se leva doucement et vint s’asseoir face à la petite. Elle passa une patte sur son flanc dans un geste lent qui se voulait rassurant. La bêta poursuivit alors.

« Tu dois te battre. Devenir plus forte. Comprend pourquoi ces événements se sont produits et fait en sorte que ça n’arrive plus. »

Léone se recoucha sur le flanc face à Verd. Elle était plus près de la louvette mais n’était pas en contact physique avec cette dernière. La blonde planta son regard dans celui de la jeune.

« T’as la vie devant toi, gamine. Ne la gâche pas bêtement en te laissant mourir. »

L’akita lâcha pas le regard vert de la petite. Elle était bien décidée à convaincre cette gamine que la vie valait la peine d’être vécue. C’était pas le genre de choses auxquelles un louveteau de son âge était censé penser ! Normalement à cet âge-là, les jeunes sont très agités, très curieux, très rebelles aussi. Cette petite-là était bien différente de ce standard des jeunes.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Fiche de Chérubin (adopté, by Keranne) 0066ff
Fiche de Kelekt 0000ff
Fiche de Léone ffcc00
Fiche de Ware (adopté, by Licorneor) 006600
Fiche d'Hybris (adoptée, by Puccazaza) d2d739
Fiche de Médée (adoptée, by Puccazaza) 660000
Revenir en haut Aller en bas
puccazaza
« Princesse crystalline
« Princesse crystalline
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 2
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : étudiante

Messages : 3178
Age : 22
Date d'inscription : 20/03/2013

Points : 3447

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   11/3/2018, 23:32

Tout ce que j'aurai dû lui dire...


Le "pourquoi" laissa le silence s'installer longuement. Verd posa son regard sur la l'akita. La bêta restait dans le silence... Elle ne connaissait rien à la situation de toute façon. Cela ne servait à rien de poser des questions. La louveteau baissa de nouveau la tête. Il n'y avait pas de réponses et il n'y en aurait jamais...

Toi, tu vis la première crasse de ta vie. Quoiqu’il te soit arrivé, au fond ça me regarde pas, te laisser mourir n’est qu’une solution de facilité. La vie est un combat de tout les jours. Abandonner au premier obstacle c’est faire preuve d’une faiblesse affligeante, gamine.

La voix de la bêta était forte. Le ton était rassurant. Verd releva la tête vers la bêta. Elle était soulagée que celle-ci ne lui demande pas d'explications. La louveteau ne pourrait rien dire de toute façon... Au moment où Léone prononça le mot "faiblesse", Verd baissa la tête. Elle avait toujours été faible... Finalement, c'était une suite logique.

Elle se détestait pour sa faiblesse. Tomber dans ce cycle de la faiblesse... C'était le pire. C'était donné raison aux autres. C'était donné raison à Akui.

La bêta se déplaça vers la louveteau, posant sa patte sur le flanc de celle-ci. Verd finit par relever les yeux vers elle, ce qui l’empêcha de retourner dans ses idées noirs. Elle continua d'écouter attentivement l'akita. Le contact avec celle-ci rendait la louveteau plus calme. Cela la rassurait.

Tu dois te battre. Devenir plus forte. Comprend pourquoi ces événements se sont produits et fait en sorte que ça n’arrive plus.

Devenir plus forte ? Il le fallait. Verd était trop faible... C'était ce qui l'avait fait basculé. C'était sa faiblesse qui avait fait tomber sa famille. C'était de sa faute... Il fallait qu'elle devienne plus forte. C'était la seule chose qui pouvait la faire avancer. La seule chose qui lui éviterait de provoquer une nouvelle catastrophe.

Il lui fallait devenir forte... Assez forte pour détruire un Dieu et récupérer son frère. Ce n'était même plus la question de retrouver son frère ou non. C'était devenu une symbole. Verd agissait avec égoïsme fou. Elle voulait devenir forte. Assez forte pour détruire un Dieu et pouvoir s'en venter. Elle avait une possibilité. Il fallait s'en saisir !

T’as la vie devant toi, gamine. Ne la gâche pas bêtement en te laissant mourir.


Verd était entre la rage et désespoir, dans un équilibre précaire. La fatigue lui embrumait l'esprit... Mais en regardant la bêta, Verd su qu'elle avait raison. Ce n'était pas à elle de se laisser mourir, c'était au Dieu de mourir.

La perte de son frère laissait en grand vide en Verd et un besoin de reconnaissance très important. Malgré ses grands airs et son désir de vengeance envers Akui, Verd restait une louveteau. Une petite louveteau déchirait par ses sentiments, par la peur et ses contradictions. Verd désirait être forte mais adorait que sa sœur et son frère la protègent. Elle voulait paraître normal mais adorait passé du temps seul à réfléchir. Elle voulait être indépendante mais passait pas une journée sans être dans les pattes d'un adulte. Elle voulait être populaire mais aimait être seule.

Verd voulait abattre un Dieu mais avait peur de vivre sa propre vie.

Elle avait peur et doutait de tout. Dans le silence de la caverne, Verd était frissonnante sous le froid et les nombreuses questions. Elle aurait voulu pleurer, mais il n'y avait plus de larmes dans son corps. Avec un effort, la louveteau finit par se lever, elle regarda vers l'entrée. Ses parents devaient s’inquiéter. Peut-être aussi Ragnar.

Verd ferma les yeux. Où se trouvait son frère aujourd'hui. Peut-être qu'il dormait dans le froid lui aussi. Etait-il vivant ou mort ? La louveteau se retourna brusquement vers la bêta. Verd était fatiguée de tout ça. Son corps ne pouvait pas gérer autant d'émotions aussi fortes. Elle resta un moment là, sans savoir vraiment quoi faire.

Elle finit par se diriger vers la bêta. Verd était frigorifiée et épuisée. Ses petites pattes ne la porteraient pas bien loin. Elle se posa prêt de l'akita. Verd n'osait pas vraiment se lover contre elle. Verd finit par répondre lentement :

-Je vais essayer. Juste essayer.

Puis elle ajouta d'un ton las :

-Mais plus tard...


Elle était épuisée. Verd fermes les yeux. Juste pour cette fois, elle se laisserait aller. juste un petite moment tranquille, sans père ni mère, sans dieu, sans rage. Sans rien.



__________________________
Pyrrha Keiss Amélia Verd Zachary
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ask.fm/account/questions
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1921
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2049

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   12/3/2018, 23:32


Léone

Tout ce que j'aurai dû lui dire...
A mesure qu’elle s’était exprimée, Léone avait observé la gamine. Le mot faiblesse lui avait fait baisser la tête. Pas étonnant, cette petite était maigrichonne et ne semblait pas en avoir dans le ventre, ou alors elle ne l’avait jamais montré. Elle avait sans doute été malmenée par d’autres gamins du clan. Bizarre, sachant qu’elle était un des gamins de Gothic, sa famille ne semblait pas avoir joué son rôle. Si les parents de l’akita étaient souvent durs, ils l’avaient généralement soutenu et conseillé. Peut-être que Gothic et la mère de cette gamine avaient été trop pris pour bien s’occuper d’elle ? Impossible d’aborder le sujet dans cette situation, la blonde se doutant que même sous un meilleur jour, la petite Verd n’aurait pas parlé.
Quand Léone s’approcha pour poser sa patte sur la flanc de la louvette, celle-ci avait semblé se détendre légèrement. Et dire qu’elle s’était attendue à un mouvement de rébellion. Cette gamine devait vraiment avoir besoin d’aide. Cette dernière avait relevé la tête et l’écouter avec attention.
Alors que la bêta terminait son petit discours censé rendre un peu de vigueur à cette louvette désespérée, la petite continua de la regarder un moment sans vraiment réagir. Elle devait être en plein débat intérieur, c’est ce que l’akita supposa. Après un temps où elle attendit une réaction, la louvette fit un effort important pour se lever et regarda vers l’entrée. La bêta pencha légèrement la tête de côté. Un geste sans parole avait souvent peu de sens. Peut-être qu’elle venait de réaliser que ses parents s’inquiétaient pour elle ? C’était certainement le cas, mais elle n’était pas en danger ici. Elle essaierait de lui éviter une engueulade avec ces parents, affirmant qu’il était tard quand elle l’avait trouvé, seule et loin du camp. Elle ne lui avait pas laissé le choix et lui avait demandé de la suivre. Verd ne lui sera probablement pas reconnaissante plus que ça, mais sa situation semblait déjà bien assez compliquée pour qu’on rajoute un conflit de famille par-dessus.
La petite resta un moment immobile, les yeux fermés. Léone se contenta de l’observer de ses yeux dorés sans rien dire. Verd finit par se retourner vers elle. C’est alors que l’akita remarqua que les pattes de la gamine tremblaient fortement. Elle tenait à peine debout et vint se coucher près d’elle. La bêta la suivit du regard et fut partagée entre la laisser où elle était ou l’attirer plus près d’elle. La petite dit alors sur un ton lent et las.

« Je vais essayer. Juste essayer.  Mais plus tard... »

Verd était à bout de force et ferma les yeux sur ces mots. Léone se recoucha dans une position confortable et attira doucement la louvette contre son flanc. La petite n’avait probablement rien senti, semblant déjà profondément endormie. L’akita resta un moment à la regarder. Elle lui faisait un peu pensée à elle-même, quand elle avait dû fuir. Elle s’en était voulue pendant des mois pour avoir été aussi idiote, de s’être attirée tout ces ennemis qui, au final, sont retombés sur ses parents. Elle avait payé cher ses erreurs. Elle revoyait une part d’elle-même à cette époque à travers cette louvette. C’est peut-être pour ça qu’elle l’avait aidé. Car elle, en ce temps-là… elle aurait bien eu besoin d’aide. Une larme coula de sa joue, se perdant dans la fourrure de son poitrail. Préférant ne pas trop y penser, Léone posa sa tête sur ses antérieurs et s’endormit quelques minutes plus tard.

---------------FIN---------------
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Fiche de Chérubin (adopté, by Keranne) 0066ff
Fiche de Kelekt 0000ff
Fiche de Léone ffcc00
Fiche de Ware (adopté, by Licorneor) 006600
Fiche d'Hybris (adoptée, by Puccazaza) d2d739
Fiche de Médée (adoptée, by Puccazaza) 660000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout ce que j'aurai dû lui dire... [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Terres de la Terre :: Et l'histoire se termina-