Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Deux nobles vampiriques [Hybris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3757
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3129

MessageSujet: Deux nobles vampiriques [Hybris]   21/10/2017, 18:30

RP effectué au Château du Crépuscule


Adrian - Le comte crépusculaire
Il n'attendait pas de visite particulière aujourd'hui et c'est surpris qu'il la vit arriver.

Un nouveau jour se lève dans son existence éternelle. Une saison de plus d'entamée. Il avait plut toute la nuit. Même rengaine tous les ans, depuis longtemps, très longtemps. L'été se termine, parfois un été indien s'installe, puis l'automne vient en commençant toujours plus ou moins de la même façon : la pluie. Pourquoi ce phénomène ? Allez savoir. En cette période, le ciel décide de lâcher toute l'eau qu'il contient pendant plusieurs jours, souvent d'affilés. Comme si la nature se mourant pleurait ce qui lui arrive. Quand on y pense, c'est peut-être pour ça aussi que la fête des morts se passe en automne... L'automne c'est la saison des morts.
Adrain soupira. Il observait le domaine du haut d'une tour. Certains arbres avaient commencé à prendre des teintes rouges, oranges et jaunes. C'était beau, mais en même temps, on admirait des arbres se desséchant dans le but de faire tomber leur magnifique feuillage. Dans un sens, c'était une bonne technique. Après tout, en hiver, les nutriments se font plus rare. Du coup, pas la peine de s'embêter à entretenir un beau feuillage.
Il soupira de nouveau. Des cris attirèrent son attention. Un vol de vautours des montagnes lui passait au-dessus, haut dans le ciel, poussant des cris. Ils quittaient le pays pour le sud, là où il fait bien chaud. Soudain, un crie de cerf géant se retentit. En vue du sons, ils n'étaient pas loin, vraiment pas loin. Ceux-là devaient venir de la forêt Talaïala et ils avaient pris une pause dans le domaine. En écoutant plus attentivement, il entendit les bois immenses s'entrechoquer. Il se retourna, posant les yeux sur un bois. Soudain, deux mâles sortirent de là, l'un poussant l'autre avec une force titanesque. Intrigué par ce spectacle de puissance, Adrian les regarda. Celui qui avait poussé l'autre était clairement dominant, plus grand et fort, mais l'autre semblait tout aussi combatif et surtout courageux. La preuve, il avait osé s'attaquer à ce qui pourrait bien être le chef de harde. Finalement, le chef de harde gagna, renversant l'adversaire sur le sol à l'aide de ses bois habilement bien placés dans ceux de l'autre. Une fois l'adversaire au tapis, il lui donna deux coups de bois féroces pour lui signifier que la bataille était terminée. Après avoir racler le sol, le vainqueur se redressa, poussa un cri et s'en alla. L'autre attendit que le grand cerf disparaisse dans le bois pour se redresser un peu difficilement, puis s'en alla à son tour rejoindre la harde.
Adrian baissa les oreilles. C'était déjà terminé. Dommage. Il aurait aimé que le spectacle continue. Il n'avait rien à faire aujourd'hui et ils avait été sa seule distraction de la matinée. Il soupira une énième fois. Il était temps de sortir du château et de se balader un peu.

Il descendit les escaliers de la tour, marcha jusqu'à la porte d'entrée, sortit et s'avança vers ce qui était autrefois un labyrinthe végétal. Il s'y aventura, en quête d'un rongeur à manger. Il trouva sans mal et bien vite l'animal de ses désirs. De sa discrétion légendaire, il s'avança vers le rat et lui bondit dessus. L'animal une fois tué, il aspira tout son sang. Un petit casse-croute de plus, il n'avait pas vraiment faim alors c'était plus par gourmandise ou par ennui qu'il l'avait chassé. Plus tard, il ira chasser un plus gros gibier. Il ressortit finalement de cette végétation, le rat dans la gueule et c'est là qu'il la vit : Hybris. Il se figea. Que faisait-elle ici ? Il fronça les sourcils. Bien que sa venue n'était pas des plus appréciable, au moins, il avait quelque chose à faire maintenant. Il lança le cadavre du rat que servira de repas à un charognard, puis il s'avança vers elle.

Tiens, tiens. Je ne m'attendais pas à ta visite. Que puis-je faire pour toi ?

Il lui adressa un sourire malicieux. Bien qu'il ne l'avouera jamais, sa relation avec Hybris lui convient et il l’apprécie. Ils n'étaient pas de grands amis, ni des amis tout court. Ils étaient au stade de connaissance et ce, depuis l'aube de leurs existences. Ils aimaient par dessus tout se détester et s'envoyer des sarcasmes et autres vacheries pratiquement tout le temps. On pourrait croire qu'ils sont ennemis, mais des ennemis viendraient-ils se rendre visite à l'occasion ? Surement pas. Des ennemis s'évitent. Leur relation était flou, à la fois négative et positive dans le sens où quelque part, se comporter mal avec l'autre les amuse et les occupe.


__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1989
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2238

MessageSujet: Re: Deux nobles vampiriques [Hybris]   21/10/2017, 23:24


Hybris

Deux nobles vampiriques
C’était bien sa vaine ça ! Il fallait qu’il pleuve cette nuit précise ! Hybris avait décidé de se rendre au Château du Crépuscule hier en fin de journée. Elle avait donc dormi dans un abri improvisé… qui n’avait pas été prévu pour recevoir une pluie importante comme celle qui tombaient sur la région depuis quelques jours. Elle s’était donc réveillée en étant à moitié trempée. La première chose que la noble avait fait était de sortir de son abri et de s’ébrouer longuement pour chasser un maximum d’eau de sa fourrure. Fort heureusement, il n’y avait pas d’autres loups dans les environs. Mais sa fourrure était en bataille à présent… La louve noire fit son possible pour arranger un peu son paraître. C’est alors qu’un autre problème se manifesta : la vieillesse actuelle de son corps. Ses hanches lui faisaient mal et ça n’était pas arrangé par cette fichue pluie ! Décidément, cette journée commençait mal et Hybris était de mauvais poils.
Pourquoi avait-elle tenu à se rendre au Château ? Pourquoi ne pas avoir rebrousser chemin pour venir plus tard, une fois son soucis de vieillesse réglé ? Parce qu’elle n’allait pas avoir fait toute cette route pour faire demi-tour maintenant ! Elle venait voir Adrian, pour savoir si il était encore en vie surtout. La vampire ne doutait pas que ce serait le cas, mais elle pensait parfois qu’il deviendrait asocial si elle ne venait pas lui rendre visite une fois de temps en temps. En plus de ça, il tenait à rester dans cette ruine qu’était devenu le Château du Crépuscule. Un nid à fantômes, donc des âmes intéressantes mais qui ne seraient qu’un plaisir pour la dévoreuse d’âmes car elles ne pourraient pas la faire rajeunir. Aussi elle laissait généralement ses âmes errantes en paix, à moins que l’une d’elle ne commence à lui casser sérieusement les pattes.
Après une bonne heure de marche et la fourrure encore humide malgré sa tentative de la sécher, oui car il ne faisait pas chaud en plus, Hybris arriva en vue du Château du Crépuscule. Quel dommage, c’était un si bel endroit du temps où le clan de l’Air avait quelque chose à faire de ce qu’ils avaient construit. Quand elle prendra la place d’Hydromos, la vampire fera en sorte qu’on s’occupe un peu de cet endroit, qu’on lui rende un peu de sa splendeur d’antan. Comment Adrian pouvait-il vivre dans un endroit pareil ? Ce devait être bourré de courants d’air et de voies d’eau en plus des fantômes qui y habitaient.
Hybris s’engagea dans ce qui fut autrefois les jardins du château. Ils n’étaient plus qu’un amas de buissons redevenus sauvages. Rien de ce qu’était ce jardin à l’origine n’avait survécu au temps. Mais ce n’était pas le cas des vampires comme elle et Adrian. D’ailleurs, ce dernier apparu au tournant d’un des buissons touffus qu’étaient devenus les haies du jardin. Il s’arrêta net en la voyant, ce qui n’était guère surprenant. Elle n’avait pas fait de bruit en arrivant aussi il ne l’avait probablement pas entendu. C’était flatteur pour son ego car Adrian avait une ouïe fine. Il avait un rat dans la gueule, sans doute un casse-croûte capture il y a peu. Le vampire s’en débarrassa avant de s’avancer vers elle, un sourire malicieux aux babines.

Tiens, tiens. Je ne m'attendais pas à ta visite. Que puis-je faire pour toi ?

Cette atmosphère en la présence d’Adrian. Hybris lui rendit son sourire malicieux. C’était à la fois agréable et désagréable de le voir. Ils étaient ce genre d’amis qui prenaient un plaisir communs à se chamailler, s’envoyer des pics. C’était comme ça qu’ils fonctionnaient. Ils étaient peut-être les seuls à le faire, ou pas, mais en tout cas ça occupait bien leurs journées d’immortels. Quand le temps ne peut avoir raison de vous, vous finissez par vous occupez avec ceux qui sont comme vous. Or, Adrian et Hybris avaient tout deux des caractères conflictuels, aussi ils avaient pour habitude de se parler tout en étant le plus déplacé possible avec l’autre.

Je venais voir si tu n’étais pas encore devenu un être asocial à force de rester enfermé dans une ruine. Tu devrais songer à changer d’air, tu sens la poussière.

Hybris agita une patte antérieure dans un geste dégoûté pour appuyer sa pic. La vampire avait un regard supérieur, une habitude qu’elle avait prise. Mais elle déchanta quand une douleur à la hanche la fit revenir à la réalité. La mangeuse d’âmes tressaillit en serrant un peu les crocs. « Fichu corps vieillissant ! Je dois trouver une âme pour me faire rajeunir au plus vite une fois que j’en aurai fini avec ça. » se dit-elle en pensée.


code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin (by Keranne) 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware (by Licorneor) 006600
Hybris (by Puccazaza) d2d739
Médée (by Puccazaza) 660000
Faubaru 104e12


Dernière édition par fracture46 le 23/2/2018, 21:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3757
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3129

MessageSujet: Re: Deux nobles vampiriques [Hybris]   24/10/2017, 01:47

Adrian - Le comte crépusculaire
En la voyant, il constata sans mal l'état déplorable dans lequel se trouvait Hybris. Elle avait passé la nuit hors de sa tanière pour venir jusqu'ici, c'est-à-dire, sous la pluie incessante. Qui dit pluie, dit flaques d'eaux et terre mouillée et qui dit terre mouillée, dit boue. Une chose que la noble ailée n'aurait pas pu éviter pendant tout son trajet. C'est donc avec les pattes couvertes de cette substance et des éclaboussures sur son ventre et son poitrail qu'elle se présenta à lui. Il vit également l'apparence de son corps. Elle n'avait pas encore retrouvé de sa jeunesse. Non seulement, elle possédait un corps vieux, mais en plus, elle était sale. Des points clé qu'elle lui offrait sur un plateau d'argent.

Je venais voir si tu n’étais pas encore devenu un être asocial à force de rester enfermé dans une ruine. Tu devrais songer à changer d’air, tu sens la poussière.

Un geste de la patte alla de concert avec ses paroles. Le genre de geste qui appuie bien les dires et te montre bien l'arrière pensé. Dans cette circonstance, le compte crépusculaire le perçut sans mal comme étant : Tu es sale, tu connais la propreté ? Il tiqua. Elle pouvait parler celle-là.

Oh, tu t'inquiète de ma santé, c'est... Touchant venant de ta part.

Par la suite, il sourit de nouveau. Le même sourire qu'il lui avait servi lors de sa salutation. Seulement, il lâcha un petit rire nerveux en plus. À peine se sont-ils vu que leur petit jeu commence. Ils avaient bien trop prit l'habitude pour ne pas faire autrement.

Je sens peut-être la poussière, mais moi au moins, je ne ressemble pas à une vieille qui aurait prit un bain de boue. Aimes-tu tant jouer la vieille vampire édentée pour ne pas t'être encore adonnée à ton rituel ?

Tout en parlant, il avait pointé de la patte les zones souillées. Avec ça, il était sûr que la vampire ailée ne restera pas de marbre face à cette pique. Elle était bien trop hautaine et imbue d'elle-même pour ne pas être touchée par cette remarque. Son apparence se décrépissait de jour en jour. Elle avait le corps d'un loup de 10 ans, l'heure de la retraite. Si elle était une véritable femelle de dix ans, assurément qu'elle ne serait plus bonne à rien au sein du clan, mis à part enseigner son savoir. Mais vu son caractère, elle ferait une enseignante que les élèves aimeraient appeler peau de vache. Ou alors, elle ferait une bonne conteuse d'histoires, appréciant grandement conter ses exploits divers effectués à travers les âges. Ces histoires-là, elle les racontera comme personne ! Adrian ricana avant de lancer :

Je viens de t'imaginer en vieille conteuse, hilarant. Mais au moins, tu serais tout à ton avantage pour raconter ton passé. Tu devrais penser à cette reconversion.

Pour l'instant, c'est lui qui menait la danse. Il avait sans doute deux points d'avances : un pour l'avoir traité de vieille et l'autre pour lui donner le titre de conteuse d'histoires. Il est aisé de toucher Hybris avec son caractère pompeux. D'ailleurs, on dit qu'on devient plus aigri avec l'âge, Hybris confirmait la règle.
Quoiqu'il en soit, lui qui déprimait auparavant, le voilà rempli d'une nouvelle énergie ! Elle avait bien fait de venir en sa demeure, bien qu'elle devait probablement le regretter. Il attendait à présent les réponses de la noble, se demandant ce qu'elle pourrait bien trouver pour remonter le score. Ô, ils finiront sans doute par s'engueuler. Adrian arrêtera d'afficher son petit sourire narquois pour la provoquer. Hybris essaiera de lui voler dans les plumes. Ils ne feront sans doute que s'énerver un peu plus à chaque propos. Ils finiront peut-être leur discussion en y allant avec les gestes plutôt que la parole. Ils se détesteront à coup sûr, comme à chaque fois. Mais une fois la tempête passée de ces salutations distinguées, peut-être s'adresseront-ils un sourire aimable avant de passer quelques instants dans une bonne atmosphère.


__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1989
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2238

MessageSujet: Re: Deux nobles vampiriques [Hybris]   18/11/2017, 23:26


Hybris

Deux nobles vampiriques
Adrian tiqua à la remarque qu’Hybris lui avait fait. Sans doute avait-il remarqué son état, pas étonnant. Elle partait avec un sérieux désavantage dans leur petit jeu habituel. Son «ami» vampire lui répondit alors.

Oh, tu t'inquiète de ma santé, c'est... Touchant venant de ta part.

Ce temps mort montrait bien que la remarque que la louve ailée avait lancé l’avait touché. C’était un bon début, mais il allait riposter à présent. Il fit son petit sourire doublé d’un rire nerveux avant d’ajouter.

Je sens peut-être la poussière, mais moi au moins, je ne ressemble pas à une vieille qui aurait prit un bain de boue. Aimes-tu tant jouer la vieille vampire édentée pour ne pas t'être encore adonnée à ton rituel ?

Adrian avait pointé les parties boueuses de la fourrure d’Hybris en parlant. Il avait en plus évoqué sa vieillesse physique de façon appuyée. Pour la boue, elle avait sa petite idée de répartie, pour sa vieillesse cependant c’était plus délicat. Elle avait eu du mal à trouver un membre de l’Air ayant une parenté avec elle, mais ses recherches avaient enfin porter. La vampire retrouverait un corps jeune dans quelques jours tout au plus, le temps de rencontrer cet individu dont elle allait dévorer l’âme. Adrian la tira de sa réflexion en rigolant avant de lancer.

Je viens de t'imaginer en vieille conteuse, hilarant. Mais au moins, tu serais tout à ton avantage pour raconter ton passé. Tu devrais penser à cette reconversion.

Hybris serra les mâchoires sans que ça soit visible pour le vampire qui lui faisait face. Il était tant qu’elle réponde, sinon il serait victorieux de cette échange et elle refusait de se laissait marcher sur les pattes aussi facilement. Elle répondit donc.

« La boue c’est au contraire une bonne occasion pour me donner un air plus jeune. Il faut bien gagner du temps pour que je trouve un hérité à absorber. Plus les générations passe et plus c’est compliqué. Mais toi mon cher ami, tu n’as jamais eu de descendance, je me trompe ? »

Peut-être que souligné son incapacité à fonder une famille et donc son penchant asocial pourrait l’atteindre. Mais Hybris n’allait pas en rester là, aussi elle enchaîna.

« Si moi je suis à demi couverte de boue, un bain réglera le problème. Mais ta senteur de poussière tenace donne l’impression que tu sors d’un cercueil. A moins que tu dormes dans un cercueil ? Peut-être que les morts sont tes amis vu que tu n’arrives pas à t’en faire parmi les vivants. »

La louve ailée eut un sourire narquois avant d’ajouter.

« Si moi je suis une conteuse d’histoires, au moins j’aurai quelqu’un de vivant à qui la raconter, contrairement à toi. Personne te connaît, Adrian, ton histoire est vide et sans intérêt, tu n’es que le gardien d’un vestige aujourd’hui délaissé par tout le monde. Tu gardes un foyer pour fantômes qui sont les seuls choses avec lesquels tu peux entretenir une discussion vu que tu es trop nul pour te faire des amis de chairs et de sang. »

Hybris prit un air supérieur. Elle avait l’avantage à présent. Voyons ce que ce cher Comte Crépusculaire avait à répondre devant ça.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin (by Keranne) 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware (by Licorneor) 006600
Hybris (by Puccazaza) d2d739
Médée (by Puccazaza) 660000
Faubaru 104e12


Dernière édition par fracture46 le 23/2/2018, 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3757
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3129

MessageSujet: Re: Deux nobles vampiriques [Hybris]   26/11/2017, 14:39

Adrian - Le comte crépusculaire
Les mots d'Hybris ne tardèrent pas à venir. Néanmoins, la chauve-souris ne s'attendait pas à ça. Les mots d'Hybris furent remplis d’amertume et le touchèrent à des endroits douloureux au fur et à mesure de sa réponse acerbe. Son pauvre petit cœur fut touché et se brisa. Restant bouche-bée, il la regarda, les yeux écarquillés par la tristesse. Ses grandes oreilles tombèrent et toute sa combattivité s'envola. Il baissa le museau et ses muscles se détendirent.

Les descendants ? Il ne s'en souvient pas. S'il en avait eu, ce fut lors de ses premières années de vie. Une chose est sûre, il n'a plus de famille. Il est le seul de sa lignée sur cette terre. D'ailleurs, peut-on encore parler de lignée ? Quoi qu'il en soit, il est devenu stérile avec l'âge. Autant dire que le jour où il mourra, il n'y aura définitivement plus aucune trace de lui ou de son sang noble. D'ailleurs, peut-on encore le considérer comme noble ?
Dormir dans un cercueil, ce n'était pas une mauvaise idée en soit. Bien confectionné, ça devait être confortable. Ses couchettes devaient être changées. Il y songera plus tard, au calme, quand cette sorcière ne sera plus là.
Les amis ? Elle avait raison : il n'avait pas d'amis vivants. Sauf Adalric et quelques autres vampires, mais des mortels, il n'en avait point. Les seuls amis mortels qu'il avait pu avoir, certains d'entre eux étaient présents dans le château à l'état de fantôme. Par conséquent, les fantômes étaient ses amis et il n'en avait pas d'autres. Il avait aussi jeté son dévolue sur des chauves-souris, dont le château leur servait de tanière, de grotte. Il n'était pas rare de le voir en leur présence à la nuit tombée, les chouchoutant et entretenant la causette. Après tout, il les comprenait et elles étaient trop mignonnes.
Son histoire ? Comme elle l'avait si bien dit, elle était vide de sens et sans intérêt. Contrairement à elle, il n'avait pas mené beaucoup d'exploits. Peut-être même aucun à vrai dire, mis à part sortir le clan de diverses famines plus ou moins graves. Bien qu'il participait, jadis, aux réunions, il fut seulement comte, s'occupant du commerce et des échanges avec les clans d'EL et des pays voisins.

Restant dans sa position, il lui cracha tout de même :

Moi au moins, à défaut d'avoir des personnes vivantes comme amis, j'en ai. Dans le clan, combien sont réellement tes amis ? Et je ne parle pas de ceux qui viennent te saluer ou te parler par politesse. D'ailleurs, en parlant de famille, sait-elle qui tu es vraiment pour eux ? Mis à part quelqu'un qui tue un louveteau tout les 6 ou 10 ans. Tu es trop vieille et trop éloignée de leur génération pour qu'ils te considèrent encore comme de la famille.

Il releva le museau, les yeux brillant de tristesse. Ses oreilles toujours abattues, il la foudroya néanmoins du regard, avant de poursuivre sur un ton plus sec :

Certes, le clan connaît tes exploits, mais ce sont de vieilles histoires datant d'époques que plus personne ne connaît. À leurs yeux, tu pourrais tout aussi bien les inventer. Après tout, qu'est-ce qui leur dit qu'elles sont véridiques et non pas imaginées de toutes pièces par une noble vampirique hautaine au point de croire qu'elle est au-dessus de tout le monde ?

Il radoucit son regard après son dernier mot : il ne servait plus à rien de paraître énervé. Il baissa de nouveau le museau pour cacher son air triste avec ses cheveux. Il fixa le sol et termina d'une voix morne :

Il faut te faire une raison Hybris : nous sommes un vestige délaissé par tout le monde. Cela fait bien longtemps que je le sais. Pourquoi crois-tu que je reste éloigné de mon clan ? Je reste ici, car ce château est à mon image. Je sais très bien que personne ne viendra le restaurer... J'ai perdu tout ce que j'avais il y a trop longtemps : mon prestige, mon titre, mon pouvoir, mon clan, ma famille. Jadis, j'ai même dû supplier Le Faucheur de laisser des âmes ici pour ne pas que certains amis ne partent définitivement. Laisse moi dans l'illusion que je m'efforce de garder. Je ne suis plus qu'une rumeur. La rumeur d'un vampire vivant dans le château du Crépuscule en compagnie de fantômes et chauve-souris.

Abattu, les larmes silencieuses d'Adrian s'écrasèrent à ses pattes. Il lui tourna le dos l'instant suivant, ne souhaitant pas que cette traitresse d'Hybris n'en voie plus. Il était faible. L'automne était, pour lui, sa pire saison. Tous les ans s'étaient pareils : la déprime le gagnait au fur et à mesure que la nature se mourrait. Elle avait gagné, le touchant là où il ne fallait pas. Il rabattit sa queue contre lui et s'accroupit. Recouvert de sa cape et proscrit, il resta ainsi.



__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1989
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2238

MessageSujet: Re: Deux nobles vampiriques [Hybris]   9/12/2017, 22:03


Hybris

Deux nobles vampiriques
Hybris ne pensait pas que ces paroles atteindraient à ce point Adrian. Presque aussitôt, sa mine se décomposa. Son sourire disparu, ses oreilles tombèrent mollement sur les côtés, son regard s’écarquilla et devint triste, puis de plus en plus humide. Était-il à ce point touché ? La louve ailée ne pensait pas en avoir tant fait pourtant. Le Comte Crépusculaire essaya de garder une contenance tant bien que mal et lui répondit sur un ton aussi tranchant que possible.

« Moi au moins, à défaut d'avoir des personnes vivantes comme amis, j'en ai. Dans le clan, combien sont réellement tes amis ? Et je ne parle pas de ceux qui viennent te saluer ou te parler par politesse. D'ailleurs, en parlant de famille, sait-elle qui tu es vraiment pour eux ? Mis à part quelqu'un qui tue un louveteau tout les 6 ou 10 ans. Tu es trop vieille et trop éloignée de leur génération pour qu'ils te considèrent encore comme de la famille. »

Hybris leva un sourcil, c’était de loin une très mauvaise répartie. Elle s’en fichait pas mal de pas avoir d’amis, seul ses exploits et son statut comptaient, en plus de sa jeunesse qu’elle retrouverait bientôt. Peu importait les hypocrites qui ne venaient lui adresser la parole que par convenance. Elle s’en fichait pas mal que ses descendants ne la connaissaient pas comme membre de la famille. Ces derniers n’étaient pour la noble qu’un moyen de vivre éternellement en tuant discrètement un jeune une fois par décennie environ. Adrian releva le museau, les larmes aux yeux et les oreilles rabattues, pour la foudroyer du regard. Sauf qu’en réalité c’était plus un regard attendrissant qu’autre chose, il fallait bien le reconnaître même si Hybris n’était pas sensible à cela. Il poursuivit d’un ton sec.

« Certes, le clan connaît tes exploits, mais ce sont de vieilles histoires datant d'époques que plus personne ne connaît. À leurs yeux, tu pourrais tout aussi bien les inventer. Après tout, qu'est-ce qui leur dit qu'elles sont véridiques et non pas imaginées de toutes pièces par une noble vampirique hautaine au point de croire qu'elle est au-dessus de tout le monde ? »

La louve ailée due retenir un éclat de rire. Des détracteurs, elle en avait, mais ils faisaient tous profil bas car aucun n’étaient vraiment certains de la véracité des histoires racontées par la noble. Tout ce qui importait était qu’il y avait toujours de jeunes loups avides d’histoires et de connaissances pour l’écouter raconter les plus beaux exploits qu’elle avait accompli. Au fond, Hybris aimait bien voir leurs yeux brillants d’admiration face à elle quand elle rapportait ses hauts faits. Suite à cette intervention, Adrian eut un regard plus doux qui n’était qu’un autre regard attendrissant au final. Il baissa le museau, ce qui priva la noble de ce beau spectacle. Elle avait gagné cette fois, mais ça avait été un peu trop facile à son goût. Le Comte Crépusculaire ajouta sur un ton plus morne.

« Il faut te faire une raison Hybris : nous sommes un vestige délaissé par tout le monde. Cela fait bien longtemps que je le sais. Pourquoi crois-tu que je reste éloigné de mon clan ? Je reste ici, car ce château est à mon imagine. Je sais très bien que personne ne viendra le restaurer... J'ai perdu tout ce que j'avais il y a trop longtemps : mon prestige, mon titre, mon pouvoir, mon clan, ma famille. Jadis, j'ai même dû supplier Le Faucheur de laisser des âmes ici pour ne pas que certains amis ne partent définitivement. Laisse moi dans l'illusion que je m'efforce de garder. Je ne suis plus qu'une rumeur. La rumeur d'un vampire vivant dans le château du Crépuscule en compagnie de fantômes et chauve-souris. »

« Nous » n’était pas correct, « je » aurait mieux convenu. Adrian se laissait dépasser par les événements et se lamentait de sa situation. Il était pitoyable. Lui qui avait eu tant de prestige jadis, voilà ce qu’il était devenu. Hybris se devait de le faire revenir à la réalité, qu’il arrête un peu de croire que tout était perdu. La louve ailée faisait toujours parler d’elle. Elle était loin d’être devenue un vestige. Elle savait quantité de choses et beaucoup le savait au clan de l’Air. Elle était loin d’être oubliée de tous. Ce n’était pas non plus le cas du vampire du Château du Crépuscule. Après qu’il se soit détourné et replié sur lui-même après avoir laisser apercevoir quelques larmes à la vampire, elle lui reprit sur un ton dur, mais plus tranchant et acéré. Elle voulait ne pas l’enfoncer d’avantage, mais n’étant pas douée pour remonter le moral, ce n’était pas gagner.

« Regarde-toi franchement. Qu’est-ce que t’es devenu avec les années, Adrian ? T’étais plus combatif dans mes souvenirs. Tu te laisses engloutir par le passé alors que c’est ce que nous, les vampires, devons éviter. Que tu sois asocial au point de ne parler qu’avec les fantômes de vieux amis, c’est une chose, mais que tu te laisse abattre comme ça en est une autre ! »

Hybris laissa un bref silence avant de poursuivre.

« T’as une chauve-souris au plafond ou quoi ?! Bien sûr que les mortels te connaissent. Tu es le Comte Crépusculaire. Ceux qui connaissent le château, aussi ancien et délabré soit-il, te connaissent aussi. On date d’un autre temps, mais on est encore bien vivant. On sait des choses que beaucoup ont oublié avec les générations. Les vampires peuvent avoir un impact sur le présent car ils sont bien là. On est pas de simples souvenirs parce qu’on vit ! »

La louve ailée avait insisté sur le dernier mot. Vivre, c’était ce qui les différenciaient des légendes. Ils vivaient encore et étaient capables de raconter leur longue existence à qui voulait bien l’écouter. Dire qu’ils étaient des vestiges, c’était abandonner le fait de vivre et d’exister en tant qu’êtres vivants. Hybris ne comptait pas laisser ça lui arriver et ne souhaitait pas que son vieil ami Adrian le fasse. Oui, car si ils étaient un peu chien et chat, la vampire l’appréciait quand même assez pour ne pas être indifférente face à sa mort. Elle ne voulait pas avoir à le voir se laisser mourir à cause de sa bêtise !
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin (by Keranne) 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware (by Licorneor) 006600
Hybris (by Puccazaza) d2d739
Médée (by Puccazaza) 660000
Faubaru 104e12


Dernière édition par fracture46 le 23/2/2018, 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3757
Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3129

MessageSujet: Re: Deux nobles vampiriques [Hybris]   14/2/2018, 14:53

Adrian - Le comte crépusculaire
Tandis qu'il continuait de se morfondre, accroupis dos à elle, elle lui répondit. Sa voix se fit tranchante, amère. Ces paroles étaient censées. C'était l'une des fois inhabituelles où elle essayait de lui remonter le moral. Ne pas se faire engloutir par le passé ? Il devait bien admettre que c'est ce qu'il lui arrivait depuis le début de la semaine. Il ressassait ses souvenirs sans cesse, se remémorant comment c'était avant. Il voulait retrouver cette époque maintenant lointaine, mais c'était impossible. Il le savait, mais il espérait tout de même que ça arrive.

Certains mortels le connaissaient, mais comme une légende, une rumeur. En soit, ce n'était pas plus mal. Seulement, de moins en moins de gens savaient qu'un potentiel vampire habitait ici. Bien qu'il était satisfait de ne pas avoir de la visite canine h24, le contact lui manquait. Il se réjouissait quand quelqu'un osait venir dans le domaine du château, voir carrément à l'intérieur de la bâtisse. Il pouvait s'amuser avec le ou les individus, souvent de jeunes loups en quête d'aventure et du mystérieux vampire. Mais parler avec d'autres personnes, ça lui manquait. Il y avait bien des sentinelles parfois. Seulement, l'Air n'étant pas ennemi avec l'Eau, il n'y avait pas vraiment de raisons de surveiller étroitement cette frontière. Si ça se trouve, le château et le puits aux vœux seront bientôt lâché par le clan. Peut-être devrait-il quitter ce vieux château délabré et retourner au sein du clan de l'Air ? À part Hybris, personne ne le connaissait véritablement. Alors, s'il devait reprendre sa place, son rang de noble, il devrait compter essentiellement sur elle... Le fait qu'il soit un vampire aidera sans doute les hauts-gradés à lui restituer sa place. Quoiqu'il en soit, il aurait sûrement une dette envers la noble ailée. Elle allait l'aider, mais avec une contre-partie... Il fallait qu'il réfléchisse à tout ça, à tête reposée. Il se redressa et se tourna un peu vers elle, mais toujours sans la regarder. Il ne pleurait plus, mais il n'avait juste pas envie de la regarder. Il avait toujours son air abattu.

Peut-être que je quitterai cet endroit et que je reviendrai dans le clan...

Ensuite, il lui tourna de nouveau complètement le dos et se mit en marche d'un pas décidé. Il allait quitter son château pour le reste de la journée, de la semaine et même plus. Là où il allait, il lui faudrait deux ou trois jours sans passer par les souterrains, ce qu'il ne comptait pas emprunter. De plus, il risquait de faire pas mal de pauses pour le plaisir de rester à certains endroits.


__________________________

Hydromos #66ffff | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c | Widys #682e52

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1989
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2238

MessageSujet: Re: Deux nobles vampiriques [Hybris]   23/2/2018, 22:13


Hybris

Deux nobles vampiriques
Adrian ne sembla pas vraiment réagir aux paroles d’Hybris sur le coup. Est-ce qu’il s’en moquait ? C’était peu probable. Elle l’avait blessé, elle avait gagné leur joute verbale, maintenant il fallait se montrer fair-play et faire en sorte que le vampire du château ne se décide pas à se laisser mourir suite à cette discussion. Qui est-ce qu’elle pourrait trash-talk après ?? C’était un jeu amusant mais il était terminé pour aujourd’hui. Malgré son physique âgé, elle était parvenue à avoir le dessus sur le Comte Crépusculaire, quoique la période de l’année avait joué en la faveur de la vampire ailée. Il était mélancolique pendant la période automnale, elle ne le savait que trop bien. C’était peut-être pour ça qu’elle avait gagné. Mais peut importait, Adrian venait de se retourner mais ne la regardait pas. Il faisait son boudeur, refusant de la regarder car il avait été vaincu. Son aspect à moitié chauve-souris le rendait assez mignon quand il faisait ça, il fallait bien l’admettre. Se faire distant, avec les oreilles en arrière et une moue abattue, c’était à la fois jubilatoire et terriblement mignon. Mais ce n’était pas le genre de choses qui pouvaient attendrir le cœur assez froid de la vampire dévoreuse d’âme. Son ami vampire finit par lui répondre sur un ton maussade.

« Peut-être que je quitterai cet endroit et que je reviendrai dans le clan... »

Hybris dressa les oreilles et agrandit légèrement les yeux de surprise. Est-ce qu’il venait… de changer d’avis ?! Cela faisait des siècles qu’il était resté ici à ruminer le passé en prétendant qu’un jour, le Clan de l’Air allait reprendre ce château en patte. Elle avait tenté de le persuader pendant des années sans jamais y parvenir et voilà qu’il décidait « comme ça » de quitter son précieux château pour rejoindre le Clan de l’Air. La vampire ailée eut un sourire en coin avant de lui lancer avec malice.

« Est-ce que tu viendrais pas de changer d’avis, Adrian ? Finalement, les années t’ont peut-être enfin rendu raisonnable. »

Le vampire ne répondit pas, commençant à s’éloigner sans rien ajouter. Il partait probablement dieu sait où. Hybris ne l’avait jamais suivi quand il s’éloignait de son précieux château et ça n’allait pas changer. Et puis, suivre quelqu’un avec un corps de 13 ans, ce n’était pas une mince affaire. Alors qu’Adrian commençait à partir, la dévoreuse d’âme lui lança.

« Je m’arrangerai pour être plus présentable quand tu te pointeras au camp. Tu sauras sûrement me trouver en marge de celui-ci. On ira discuter avec ce cher Hydromos. »

Hybris avait prononcé le nom de l’alpha et son adjectif avec un ton légèrement condescendant. Elle rêvait de prendre sa place et guettait son heure pour enfin prendre la place d’Alpha qui lui revenait depuis aussi longtemps. Quoique le fait d’être noble lui permettait de faire ses manigances de rajeunissement beaucoup plus facilement que si elle était parmi les plus hauts gradés.
Une fois qu’Adrian eut quitté son champ de vision, la vampire se leva avec une certaine peine, fichu vieux os, avant de se remettre en route vers le camp.
code réalisé par fracture46

__________________________
Mes personnages :
Chérubin (by Keranne) 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware (by Licorneor) 006600
Hybris (by Puccazaza) d2d739
Médée (by Puccazaza) 660000
Faubaru 104e12
Revenir en haut Aller en bas
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 1989
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2238

MessageSujet: Re: Deux nobles vampiriques [Hybris]   12/7/2018, 17:10

On dirait bien qu'on a oublié de l'archiver celui-là.

__________________________
Mes personnages :
Chérubin (by Keranne) 0066ff
Kelekt 0000ff
Léone ffcc00
Ware (by Licorneor) 006600
Hybris (by Puccazaza) d2d739
Médée (by Puccazaza) 660000
Faubaru 104e12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Deux nobles vampiriques [Hybris]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux nobles vampiriques [Hybris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Terres neutres :: Et l'histoire se termina-