Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 ► Irtie, le Confectionneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 9
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2041
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2358

MessageSujet: ► Irtie, le Confectionneur   14/10/2017, 15:39

Irtie, le Confectionneur


■ Ce récit conte l'histoire d'Irtie, un loup qui, part ses actes, avait apporté l'utilisation du métal dans le but de se protéger aux clans il y a fort longtemps.
■ Histoire écrite par Brasio337.




Il y a très longtemps, à la genèse même de la vie lupine sur les grandes terres vierges d'Élémenloups. Quand Akui attribua les quatre grands éléments aux clans du Feu, de l'Eau, de l'Air et de la Terre, et avant que leur querelles sur leurs différences ne commencent. En ce temps-là, il y eut un loup un loup du clan du Feu, répondant au nom d’Irtie, qui était convaincu qu'une grande guerre s'abattrait sur les peuples des terres d'Élémenloups.
Irtie était doué d'un immense talent de confection, et d'un don si particulier, qu'il récupérait tout le cuirs des proies pour confectionner des pièces à porter. Ceci dans le but d'aider les troupes à mieux se protéger des attaques : coups, morsures, lacérations et tant d’autres. Irtie était l'artisan, le Confectionneur. Il avait de nombreux apprentis avec qui il travaillait de concert pour fournir une armure à toute les combattants du clan du Feu.

Mais un jour, il invoqua pendant un hiver entier durant, aux montagnes du Néant, la clémence des Dieux créateurs, Dalnar et Rhéa, pour protéger son peuple du conflit. C’était ce qu’il craignait le plus au monde et pour une bonne raison.
Irtie avait un frère, Krobk. Un véritable imbécile dans sa jeunesse. Pendant cette bataille opposant deux clans, Krobk meurt sous les coups de crocs et de griffes d'un détachement de guerrier. Ce conflit est tombé dans l'oubli à ce jour.
L'armure fabriquée à l’époque par Irtie avait été d'une inefficacité déconcertante. Krobk avait été balayé en un instant pendant l'assaut, réduit à l'état de lambeaux de chair. Irtie enterra son frère, et c'est le cœur lourd, qu'il partit en direction des montagnes. C'est ainsi qu'il demanda aux Dieux une faveur :
<< Je vous supplie, Ô Dieux Créateurs ! Que pareille folie n'advienne plus jamais ! J'ai besoin de la peau la plus dure et impénétrable de ces terres ! D’un cuir aussi résistant que l'obsidienne ! Pour protéger les miens ! Pour mes frères et sœurs ! Je vous supplie Ô Dieux Créateurs ! >>
C'est alors qu'un grondement sinistre commença à retentir, sortant des entrailles de la terres. Irtie ne parvint pas à rester stable plus de quelques secondes sans vaciller. Il entendit une voix lui répondre :
- Irtie. Un proche paie de sa vie, le tribu de l'injustice. C'est moi. Éléonore, Irtie... Je ne peux te donner cette peau que tu recherches. Mais la tienne Irtie, deviendra aussi dure et résistante que ta volonté ! Bats-toi en mon nom Irtie ! La Justice triomphe toujours !
- O... Ou... OUI ! Ô déesse Eléonore !
C’est ce qu’Irtie cria tandis qu’un énième grondement assourdissant sortit des profondeurs de la roche, avant de laisser place à une chaleur étouffante, puis un éboulement, une explosion, et de la lave.
Les Montagnes du Néant entrèrent pour la première fois en éruption pendant l'hiver. De cette explosion jaillit une immense masse rougeoyante, s'écrasant plus loin dans la forêt. Irtie était cette masse
Après un temps, Irtie se relèva, la tête tournante, il était prit de vertiges. Cette masse rougeoyante et fumante qu’était devenu son corps fini par refroidir, laissant place à un corps solide. Plus de fourrure réconfortante dans les froides nuits d'hiver, plus de duvet rassurant. C'était dorénavant des dizaines, des centaines d'écailles grisâtres et luisantes qui parcouraient le corps d'Irtie.

On raconte que c'est ainsi qu'Eléonore offrit le fer aux loups du feu.
Mais nul ne sait ce qu'il advint ensuite de ce précieux don.

Les plus anciens conteurs racontent que si les loups du Feu avaient eu héritage de ce métal plus dur et impénétrable que la roche, c'était probablement grâce à Irtie. Il aurait réussi à rétablir la justice dans les clans, et finalement, utiliser ce précieux métal pour confectionner les pièces d'armures que les loups portent aujourd'hui. Puis, à sa mort, il avait été enterré. Puis, son corps avait été dispersé par une force inconnue aux quatre coins de la région. Il s'incrusta dans les roches, comme pour se réfugier dans une carapace géologique.
On raconte aussi qu'Irtie, au contraire, n'aurait pas réussi à rétablir la justice et aurait été vaincu. C'est dans ses dernière paroles qu'il aurait extériorisé sa volonté toute entière dans une immense explosion, tuant tout ses opposants et enfouissant ses restes métalliques dans les sous-sols.

Mais qu'importe la version, elles arrivaient toute à la même conclusion :
Les apprentis d'Irtie apprirent à extraire le fer des sous-sols, avant de le faire fondre à une très haute température pour en extraire du métal raffiné. Les forges du Néant était nées.
La paix retrouvée sur les Terres d'Élémenloups : les apprentis créèrent une grande assemblée d'artisans nommée les "Nidavelains".
Ils apprirent à maîtriser le métal et leur artisanat pût s'exporter dans toute la région. Leur savoir se perpétua à travers les clans de génération en génération depuis lors, formant toujours plus d'apprentis.

Mais alors pourquoi n'entendons-nous pas parler des Nidavelains sur les terres d'Elémenloups ? S'ils ont existé ? Hé bien, c'est parce qu'après quelques mois d'existence, l’assemblée subit d'une catastrophe naturelle qui les annihila jusqu'au dernier. Les Montagnes du Néant ont craché leurs éruptions les plus puissantes, les plus destructrices, qui arrivèrent même à déformer leurs propres formes afin de donner les grands pics rocheux où vit désormais le clan de l’Air.
Ces éruptions détruisirent tout ce que les Nidavelains avaient créé sur les Montagnes du Néant. Leurs forges ainsi que leurs précieux morceaux de métal furent engloutis par cette catastrophe.

Mais qui sait ? Peut-être que des preuves de l'existence des Nidavelains seront un jour découvertes sous les roches ou dans les cavités des Montagnes du Néant ?
Code par Mello sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
 

► Irtie, le Confectionneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « .Règles et Encyclopédie :: • L'Encyclopédie d'Élémenloups :: Histoires, mythes et légendes de ce monde-