Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 ▶ Le loup à l’œil unique du mont Homasa (tail of Léone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fracture46
« Paladin divin
« Paladin divin
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 6
Personnages:
PROFILLocalisation : Normandie
Emploi/loisirs : Etudiant

Messages : 2019
Age : 20
Date d'inscription : 01/08/2015

Points : 2322

MessageSujet: ▶ Le loup à l’œil unique du mont Homasa (tail of Léone)   30/8/2017, 19:29

Le loup à l’œil unique du mont Homasa

Tail of Léone

■ Ceci est une histoire vécue par Léone, actuellement bêta du clan de la Terre. Elle raconte elle-même, dans une histoire connue de ceux qui lui demanderont, comment un sage l'aida à résoudre son dilemme.
■ Histoire écrite par Fracture46.




C'était il y a quoi ? Peut-être une année maintenant. En ce temps-là, j'étais encore dans cette errance qu'était devenue ma vie. J'allais çà et là, sans réel but. Mes divagations m'ont amené dans une vallée dont la couleur verte de l'herbe abondante avait quelque chose de reposant. Je décidai donc de m'arrêter ici quelque temps, mais pas d'y rester.
Après avoir cherché une trace de population un moment, je finis par trouver des loups qui vivaient ensemble dans la vallée. Ils furent amicaux avec moi et ce n'était pas plus mal, je n'étais pas d'humeur à me battre. Oui, je n'avais plus le cœur à ça depuis qu'un grand questionnement s'était imposé à moi : Que faire maintenant ? Retourner chez moi ? Où chercher une nouvelle terre d'accueil ? C'est au cours de cette histoire que vous allez comprendre comment j'ai pris ma décision.

Les loups se faisaient appeler les Malikais, un groupe assez ancien d'après eux. Ils auraient vécu ici depuis des générations. Ils me parlèrent un peu de leurs habitudes qui ne différaient pas vraiment de celles de lupins ordinaires que j'avais déjà croisé au cours de mon errance. Ils firent la mention d'un sage, qui vivait seul au sommet d'un pic solitaire, le mont Homasa. Le sage ne semblait pas avoir de nom d'après eux, il pourrait même être mort puisqu'il n'avait pas reçu de visite depuis des années. Mais certains craignaient de mettre les pattes là-bas, de peur que cet individu, qui pourtant ne semblait pas mauvais, leur jeta une malédiction, un sort ou autre chose. Quelle superstition idiote. Je décidais donc de faire ce que ce groupe de lâches superstitieux était incapable de faire.
Je me rendis donc au mont Homasa que l'on m'avait indiqué. L'ascension fut un peu pénible par moments, mais rien d'insurmontable pour moi. Après tout, il y avait nombre de montagnes dans ma région natale, ce milieu ne m'était pas vraiment inconnu. J'arrivai donc à l'entrée du grotte près du sommet, en identifiant une odeur de loup mêlée à celle de la roche humide, je devinai que s'était là. Quand j'entrai dans la grotte, une voix caverneuse me dit la chose suivante :
– Je t'attendais depuis quelques jours déjà, voyageuse.
Je localisai facilement une silhouette dans la pénombre. Pas de doute, c'était bien cet ancien dont les Malikais m'avaient parlé. Malgré la grande question que sa phrase posait, j'inclinai respectueusement la tête avant de répondre.
– Comment saviez-vous que je viendrai ?
Le sage, qui était précédemment assit, se leva et ouvrit... son unique œil ! Quelle vision déroutante. Ce loup n'avait qu'un œil, mais il était placé sur son front. Cet œil unique renforçait cette impression de savoir qui émanait de ce loup dont j'ignorais toujours le nom. Ce dernier me répondit avec sa voix caverneuse qui trahissait une certaine vieillesse.
– Je t'ai vu. Toi, jeune akita. Je savais que tu viendrais. Tu as des questions pas vrai ? Des choses ont besoin d'être résolu dans ton esprit. Je peux sentir ce questionnement intérieur.
Comment pouvait-il... savoir ça ? Je ne pouvais pas me montrer hostile face à un ancien, surtout qu'il paraissait d'un âge bien avancé. J'ignorais comme il faisait pour savoir ça, mais si il voulait m'aider à résoudre mon dilemme. Je soupirai avant de répondre.
– Oui... Je ne sais pas quoi faire. J'ai quitté mes terres, mes parents ont couvert ma fuite. J'ignore ce qu'ils sont devenus et plus les jours passent, plus je souhaite de les revoir. Mais si je reviens, leurs efforts auront été vains et je serai sûrement tuée. Devrai-je abandonner cette idée ? Et chercher un nouvel endroit ou vivre ? Vous avez sans doute vu bien des choses, pouvez-vous m'aider ?
J'avais sans doute une expression bien différente de la normale, une mine triste et une antérieure mollement tendue en avant pour demander de l'aide autant physiquement que par les mots. Le sage du mont Homasa ne dit rien pendant un moment qui me sembla durer des heures avant de répondre.
– Tu as déjà fait ton choix, jeune akita. En dictant les conséquences d'un retour sur tes terres, tu sais déjà ce qui t'y attend : ta fin. Tu as encore beaucoup de choses à vivre, un brouillard entoure ton futur. Mais il s'étend bien plus loin que ces quelques années de voyage que tu as déjà faites. Va, trouve-toi une nouvelle place. Ne répète pas tes erreurs passées et fait-toi une nouvelle vie. Il y a nombre d'endroits où l'on peut finir ses jours plus à l'Ouest. De nombreux groupes de canidés cohabitent. Essaie de te mêler à eux, ça te sera sans aucun doute bénéfique.
Il était un sage, plus de doute là-dessus. Je devrai poursuivre mon voyage vers l'Ouest ? M'éloigner encore d'avantage de mes terres d'origine ? Me faire une nouvelle vie, c'est ce dont j'ai besoin au fond. J'ai fait trop d'erreurs dans ma région natale, je ne pourrai jamais me rattraper là-bas. Recommencer ailleurs sembla être l'unique solution. Après avoir réfléchit un moment, ayant reprit mon expression et mon attitude normale, je brisai le court silence qui s'était installé.
– Vous avez raison, sage d'Homasa. Je ne peux pas recommencer dans ma région d'origine, mais je peux le faire ailleurs. J'irai trouver un de ces groupes. Si l'un d'eux me convient, j'y finirai sans doute ma vie, en ne répétant pas les mêmes erreurs que j'ai commises par le passé.
Le sage hocha lentement la tête en signe d'approbation. Je ne connaissais pas son nom, je ne savais pas vraiment qui il était. Mais une chose était sûre, il venait de jouer un rôle déterminant dans mon périple. Si un jour vous doutez de vous-même, de vos choix, adressez-vous à un vieux sage qui habite au sommet d'une montagne, ça pourrait vous éclaircir les idées. C'est d'ailleurs à peine une dizaine de mois plus tard que ma route croisa celle de Karara.
Léone, Bêta du clan de la Terre

Code par Mello sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
 

▶ Le loup à l’œil unique du mont Homasa (tail of Léone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale
» Formulaire d'inscription (modèle unique)
» Le site de l'anneau unique v2
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « .Règles et Encyclopédie :: • L'Encyclopédie d'Élémenloups :: Histoires, mythes et légendes de ce monde-