Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je suis rentrée [PV Hydromos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1598
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1707

MessageSujet: Je suis rentrée [PV Hydromos]   17/8/2017, 19:22

- RP effectué à la Prairie du Monde -


PLATALYA


Les médecins du clan de la terre l'avait enfin autorisée à partir, elle ne s'était pas faite prier. Son sang bouillonnait en présence de tant de guerriers reconnus pour leur puissance. Dès qu'elle faisait un pas hors des tanières des médecins, elle était assaillie par les voix, celles-ci voulaient qu'elle tue, qu'elle fasse un massacre. Elle voyait une lueur guerrière dans les yeux de tous ceux qu'elle croisait. Beaucoup de loups étaient immenses, comme celui qui l'avait accueillie quand elle avait ramené le caillou. Elle n'avait pas beaucoup de souvenirs de cette journée, mais elle se rappelait l'envie de se battre qu'il avait éveillé en elle. Heureusement, son corps n'avait vraiment pas été en état. Elle l'avait aperçu une ou deux fois de loin, mais ne s'était pas approchée, trop angoissée par ce qu'elle aurait pu faire. Elle n'avait non plus aucune idée de ce qu'ils avaient fait du caillou et n'avait aucune envie de le savoir.

Elle était donc sortie du clan au trot, puis s'était mise à courir vers les terres de son clan dès qu'aucune sentinelle ne pouvait plus la voir. Elle était terrifiée par elle-même mais ne pouvait pas laisser les loups de ce clan lui imaginer une faiblesse. Elle avait entendu les médecins se raconter comment elle avait ramené le caillou, apparemment elle avait acquis une réputation parmi eux. Mais pour rien au monde elle n'y resterai, elle sentait que plus elle s'approchait d'animaux puissants, plus elle risquait de sombrer dans sa propre folie. Son clan était plus apaisant pour elle, même s'il n'était pas suffisant pour lui éviter des crises. Il aurait fallu qu'elle ait un autre rang, mais elle ne savait que se battre, que pouvait-elle être d'autre?

Cette aventure lui avait réellement fait prendre conscience de l'instabilité dans laquelle elle se trouvait. A chaque instant, elle risquait de succomber aux voix et de basculer dans la folie meurtrière. Elle avait longtemps pensé qu'elle s'était rebellée et avait fui l'Argentine de sa propre volonté. Mais aujourd'hui, elle prenait conscience que les voix l'avaient toujours guidées, cette fameuse nuit, elles l'avaient encouragée, lui avaient dit que tout était de leur faute si son ami était mort. Mais elles l'avaient aussi poussée à réduire celui-ci à un amas de chair sanguinolent. Son clan ne pouvait pas lui faire confiance. Elle ne se faisait pas confiance elle-même...

Enfin, elle foula le sol du clan de l'air, peu après, elle était dans la Prairie du Monde. Vu l'heure tardive, les chasseurs avaient déjà dû rentrer au camp. Au loin, elle voyait la montagne au sommet de laquelle se trouvaient les tanières. Elle était épuisée, sa semaine de coma l'avait beaucoup amaigrie, l'infection qui avait suivi sa blessure à l'oreille l'avait laissée abattue deux semaine de plus, et les médecins avaient tenu à la garder en observation une semaine de plus afin de s'assurer qu'elle ne ferait pas de rechute en chemin. La cicatrice rosée qui remplaçait son appendice auditif ne se couvrirait plus jamais de poils, mais la baisse d'audition consécutive ne la dérangeait pas trop.

Elle s'assit sous un arbre pour reprendre un peu son souffle, elle avait faim mais n'était pas encore assez en forme pour chasser les créatures qui vivaient ici. Elle irait faire son rapport à Alam, puis irait prendre une proie à la réserve avant de rentrer à sa tanière.

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche


Dernière édition par liquid poulpi le 5/10/2017, 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3166
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3158

MessageSujet: Re: Je suis rentrée [PV Hydromos]   19/8/2017, 16:36

Hydromos - Alpha - Clan de l'Air
Hydromos avait reçu un messager deux jours après que Platalya ait accompli sa mission.

Reine Karara vous remercie pour nous avoir retourné l'être de pierres que votre guerrière a courageusement arrêté et mis en pièces. Elle s'excuse également pour la gêne occasionné. Nous ne savions pas qu'il pouvait se révéler être aussi dangereux. Dame Karara a fait le nécessaire le concernant. Il ne représentera plus un danger pour votre clan ou les autres. Si vous retrouvez des morceaux d'Opale, veuillez les laisser sur place en les enterrant ou les cachant ou retournez les nous. Mais, ils ne doivent pas être mis ensemble.

En effet, la créature que Platalya a ramenée, était une personne sous leur surveillance. Cependant, ils avaient mal jugé la dangerosité d'Opale. Karara avait, à présent, fait le nécessaire pour ne pas que cela se reproduise. L'alpha de l'Air avait donc pensé que : soit cette créature était enfermée, soit elle était morte. Du moins, réduite encore plus en morceaux si on ne peut la tuer. Dans tous les cas, elle était hautement surveillée. Le loup paon n'avait pas bien compris la partie concernant les bouts de pierres. Après demande, on lui révéla qu'apparemment, les morceaux pouvaient s'attirer et se réunir. Le messager lui avait ensuite fait part de l'état de Platalya qui l’obligeait à rester chez eux pour une durée indéterminée. Elle était gravement blessée et les médecins s'occupaient en ce moment d'elle.

Malgré le fait que ce loup de pierres soit un danger, Hydromos aurait bien aimé le voir. D'après Alam, c'était un être entièrement fait de pierres précieuses oranges, des opales vu son nom. Bizarrement, l'entité pouvait se mouvoir, agir et parler. Sans aucun doute, il était la création de quelqu'un. Il existait des canins ayant des gênes de pierres précieuses, mais ils n'étaient pas à ce point recouvert. En principe, ce sont des loups de la Terre qui ont ce type de gêne ou des loups ayant touché une ou plusieurs pierres de la caverne crystaline. Les dirigeants de l'Air supposèrent donc que son créateur était toujours en vie et œuvrait en ermite ou au contraire, il est décédé, mais sa magie coexiste en cet être.
-----
Cela faisait à présent quatre semaines que Platalya était chez les Terres. Ses blessures étaient donc bien plus graves qu'Hydromos l'avait imaginé. Connaissant la robustesse de la dogue argentin, il aurait parié qu'elle serait revenue au bout d'une semaine ou deux. Mais quatre semaines, ça faisait beaucoup pour elle. Il espérait seulement qu'elle s'en sortirait et qu'elle pourrait leur revenir en vie et en bonne santé.

Lors de cette quatrième semaine, un autre messager de la Terre était venu à eux. Celui-ci avait annoncé que Platalya leur reviendrait bientôt. Il avait fait un topo sur les blessures qu'elle avait subi et de ses jours de comas. À présent, il fallait attendre de nouveau.
-----
Hydromos avait quitté le campement en cette fin de journée pour se balader un peu. La nuit allait tomber d'ici trois heures environ. L'atmosphère était encore chaude. La nuit promettait de l'être également. Il passa dans un couloir naturel où la végétation imposante faisait office de dôme. L'air à l’intérieur y était lourd à cause de cette journée. Il en ressortit vite en empruntant un autre chemin bien plus supportable. Après plusieurs mètres, il sentit du vent sur son dos et pivota la tête vers l'arrière. Il y vit un majestueux papillon qui devait bien faire sa taille. Celui-ci procura un vent agréable grâce à ses imposantes ailes. Il se dirigea vers une fleur tout aussi imposante où il se posa pour butiner. La loup-paon continua son chemin. Grâce à son apparence trompeuse de paon pour les insectes d'ici, ils ne le voyaient pas comme une menace. Il pouvait gambader librement sans craindre qu'une bestiole l'attaque.

Soudain, il aperçut une masse blanche sur un chemin parallèle. Étant trop petit pour voir distinctement ce que c'était ou qui s'était, il usa de son flair. La forte odeur de la Terre était dominante, écrasant celle légère de l'Air qui réussissait à persister malgré tout. L'odeur propre de l'animal lui indiqua qu'il s'agissait de Platalya. Il afficha un sourire heureux et s'avança en trottinant. Il passa les hautes herbes qui séparaient les deux chemins. Entre-temps, celle-ci avait avancé, par conséquent, il arriva derrière elle.

Platalya ! Je suis ravie de te revoir parmi nous.

Il lui lança un sourire accueillant. Il était soulagé de la voir chez eux. Sa convalescence était enfin terminée, du moins à priori. Il s'approcha encore d'elle tout en regardant aux alentours, mais il ne vit personne à ses côtés.

Ton état physique dois être convenable si les Terres ont jugé bon de te laisser repartir toute seule.

En général, les médecins demandent à un ou deux gardes de raccompagner les patients jusqu'à leur campement d'origine. Parfois, c'est un messager qui s'occupe de cette tâche, si le médecin ou un dirigeant a quelque chose à faire passer. Cet accompagnement est en règle général mis en place pour s'assurer du bon retour du patient. C'est aussi l'occasion pour le médecin du patient d'avoir un topo sur les différentes blessures subis et les différentes opérations à réaliser quotidiennement s'il y en a. Mais aussi pour les dirigeants de son clan de savoir ce qui s'est passé et s'il y a un éventuel dédommagement à fournir. Hors, Platalya est seule. De ce fait, les Terres n'ont rien de spécial à demander en retour. De toute manière, après ce qu'avait fait Platalya pour eux, ils pouvaient bien la laisser partir sans rien demander en retour. Mais peut-être aussi que Platalya le transmettrait d'elle-même, si elle avait vraiment souhaité rentrer toute seule.

Comment te sens-tu ?

La dogue argentin avait l'air en forme physiquement, bien qu'elle garde encore les traces de son combat contre la créature de pierres : des cicatrices dont certaines disparaîtront peut-être et une oreille dont la partie supérieure a disparue. Néanmoins, son état émotionnel pouvait être en branlant. Il savait parfaitement que Platalya avait quelques problèmes mentaux. Enfin, il savait que quand elle livrait un rude combat, son passé pouvait la hanter et donc ébranler son mental. Pour l'instant, Alam et quelques autres arrivaient à la maîtriser. Mais étant donné qu'elle était restée quatre semaines chez les Terres, il espérait tout de même qu'il n'y ait pas eu de grabuge. Surtout avec leur fort potentiel guerrier que la dogue de combat aurait eu envie de tester.


__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/ En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1598
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1707

MessageSujet: Re: Je suis rentrée [PV Hydromos]   4/9/2017, 11:42

PLATALYA


La dogue soupira, les voix s'étaient un peu calmées maintenant qu'il n'y avait plus un loup à l'horizon. Elle ressenti une forme de paix à être assise là, la tête vide de toute demande de meurtre violent, les yeux posés sur cette immense mer verte qui s'agitait doucement sous la caresse du vent. Elle huma l'air chargé de pollen. Elle n'avait pas un flair d'une grande qualité mais c'était suffisant pour lui dévoiler toute la vie qui tournait alentour.

Platalya ! Je suis ravie de te revoir parmi nous.

Elle fut néanmoins surprise d'entendre la voix d'Hydromos derrière elle. Elle sursauta. Ravi? Il était ravi? Malgré tous les problèmes qu'elle causait au camp? Et voilà qu'une voix revenait la tourmenter. Il ment, tu le sais, personne ne t'aime là bas, ils ont peut de toi.... Elle secoua les oreilles pour faire partir la voix et fit un léger sourire à l'alpha, tête basse.

Ton état physique dois être convenable si les Terres ont jugé bon de te laisser repartir toute seule.

Il avait regardé autour d'elle avant et elle avait suivi son regard. Ainsi il avait cherché à déterminer si elle était accompagnée. En fait, elle n'avait pas vraiment demandé son avis au médecin, peut-être avait il prévu une escorte mais elle s'était éclipsée dès qu'il lui avait dit qu'il la jugeait assez remise pour le voyage. Elle fut horrifiée maintenant d'avoir peut-être commis un faux pas diplomatique et se mit à bafouiller.

Oui, je... J'ai... Je n'ai pas attendu, je suis rentrée directement, j'avais peur... Je ne pouvais pas me contrôler...

Elle posa un regard perdu sur son chef, elle avouait rarement le combat intérieur qu'elle menait en permanence quand elle était en présence d'autres canidés. Mais peut-être valait il mieux qu'elle lui avoue maintenant, avant de mettre le clan plus en danger par sa simple présence. Quand la pierre s'était rebellée, elle avait pris son pied à le réduire en miette, la perte de son oreille lui paraissait une bien faible compensation.

Comment te sens-tu ?

La question tombait parfaitement, comme si l'alpha aux yeux rouges avait senti le trouble qui habitait la guerrière. Elle ne savait pas comment aborder le sujet, en fait, après réflexion, elle se demandait si en s'arrêtant ici, elle n'avait pas tout simplement décidé de s'arrêter définitivement, de ne pas rentrer au camp. Oh, elle aurait toujours donné sa loyauté au clan, elle serait restée une guerrière et serait intervenue pour les protéger, mais elle serait restée à distance, pour le bien de tous. elle prit une profonde inspiration avant de se lancer.

Instable. Plus il y a de loups autour de moi, plus les voix réclament du sang. Je pensais à ne pas rentrer, je ne veux plus blesser personne. Jusqu'ici, Alam arrivait à me contrôler,
mais imaginez qu'il n'y arrive plus, ou qu'il ne soit pas là au moment où je perd le contrôle?


Elle soupira, abattue, oui, peut-être valait-il mieux pour tout le monde qu'elle ne remette pas la patte au camp...

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3166
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3158

MessageSujet: Re: Je suis rentrée [PV Hydromos]   5/9/2017, 00:06

Hydromos - Alpha - Clan de l'Air
Platalya lui avoua qu'elle était partie sans attendre. Les Terres avaient peut-être prévu une escorte, mais c'était trop tard. La dogue avait filé à l'Anglaise dès qu'on lui avait annoncé la nouvelle. Il ne lui en voulait pas. Il savait qu'elle n'était pas à l'aise quand il y avait trop de monde. Elle le dit elle-même : elle avait peur. Le reste de sa phrase insinua d'ailleurs qu'elle avait atteint ses limites. Si elle était restée encore, elle aurait sans doute attaqué des gens. L'incident avait pu être évité et le majestueux hybride n'en fut que plus soulagé. Il enverra Rock'N'Roll au clan de la Terre pour leur annoncer le retour de Platalya et leur expliquer sa soudaine disparition.

Instable. Plus il y a de loups autour de moi, plus les voix réclament du sang. Je pensais à ne pas rentrer, je ne veux plus blesser personne. Jusqu'ici, Alam arrivait à me contrôler, mais imaginez qu'il n'y arrive plus, ou qu'il ne soit pas là au moment où je perd le contrôle ?

Cette réponse venait de confirmer ses doutes. Son état mental était encore perturbé. Son passé l'avait bien trop marqué pour qu'il la laisse tranquille. Il connaissait son histoire, mais à part s'imaginer les situations horribles qu'elle avait vécu, il ne pouvait concevoir exactement à quel point cela l'avait affecté. Il pouvait en déduire les conséquences, mais ne l'ayant pas vécu et n'étant pas Platalya, il était difficile de savoir à quel point elle pouvait être atteinte. Fort heureusement, la dogue de combat avait conscience de son état. Elle savait que les voix qui l'habitaient n'étaient pas réelles, que c'était le fruit de son passé. Malheureusement, Hydromos doutait qu'elle puisse en être libérée un jour. Et Platalya en avait conscience également. Elle doutait. Elle se demandait s'il n'était pas préférable qu'elle s'éloigne du clan. Elle avait peur de faire du mal à autrui. Elle connaissait l'étendue de sa force et elle savait qu'un jour, même Alam ne pourrait l'arrêter. Avant de poursuivre leur discussion, il prit le soin de s'asseoir.

Tu as bien conscience que les voix qui t'habitent ne sont pas réelles et ça, c'est un bon pas en avant. Seules toi connait la dangerosité de ces voix. Si tu penses qu'il est trop dangereux pour toi et tes congénères de côtoyer le clan, alors je ne vais pas te l'interdire. Souhaites-tu vivre en ermite dans la montagne ? Vous ne le savez pas et vous ne les voyez que très rarement voir jamais, mais certains le font, notamment des anciens. Mais il y a aussi des personnes plus jeunes et même une noble.

Plutôt que de laisser Platalya partir en statut de solitaire, il préférait lui proposer cette option. Ainsi, elle resterait dans le clan. C'était une façon de savoir où elle était. De savoir qu'elle ne disparaissait pas totalement dans la nature. Au moins, il ne courait pas le risque qu'elle devienne complètement folle et qu'elle se mette à attaquer n'importe qui, n'importe où. Bien sûr, elle pourrait tout aussi devenir folle, même en s'éloignant dans la montagne. Mais si cette option se déclenche, l'alpha sera en mesure d'agir. Hydromos n'oubliait pas les quelques ermites. Ils étaient surveillés de temps à autre par ses soins ou une poignée de gardes au courant de leur statut. Les ermites préféraient être tranquilles. Ils ne participaient pas à la vie du clan. Ils étaient pour la plupart sans pouvoir du fait de leur éloignement. En somme, ils s'excluaient eux-même du clan, mais plutôt que d'être solitaire, ils préféraient être ermite. Cependant, Hydromos souhaitait tout de même savoir comment ils se portaient. Au cas où.

As-tu déjà pensé à te faire suivre par un médecin ? L'un d'eux pourrait faire office de psychologue, si tu veux exposer tes histoires ou tes problèmes quelconques.

Le suivi psychologique pourrait peut-être aider Platalya. Parler d'elle et de ses problèmes lui permettraient d'évacuer ce qu'elle a en elle. Partager ce qu'elle a sur le cœur pourrait lui permettre d'être libéré d'un poids. Le médecin lui administrerait probablement un médicament pour l'aider dans sa lutte mentale.

Si tu le souhaites, je peux aussi user de mon pouvoir sur toi. L'hypnose peut aussi soigner.

Il avait exposé ses idées. Maintenant, c'était à elle de réfléchir à tout ça. Si elle ne lui répondait pas tout de suite, ce n'était pas grave. Elle pourrait bien lui donner sa réponse un autre jour. Néanmoins, il aimerait que Platalya revienne au campement pour s'y reposer et ne pas fuir sans aucune forme de procès.


__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/ En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1598
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1707

MessageSujet: Re: Je suis rentrée [PV Hydromos]   1/10/2017, 23:04

PLATALYa


L'alpha s'assis à coté d'elle, personne ne faisaient jamais cela. Même si elle était détendue, les gens ne lui faisaient jamais entièrement confiance, même dans son propre clan. Ce contraste avec l'attitude de son chef lui fit comprendre à quel point elle n'avait jamais réussi à s'intégrer. Elle revoyait soudain les regards anxieux qu'elle avait ignorés, les loups qui s'écartaient sur son passage quand elle allait chercher une proie au garde manger. Les mères qui attiraient leurs petits entre leurs pattes. Son coeur se déchira une seconde fois. Son passé ne la laisserait pas en paix.

Tu as bien conscience que les voix qui t'habitent ne sont pas réelles et ça, c'est un bon pas en avant. Seules toi connait la dangerosité de ces voix. Si tu penses qu'il est trop dangereux pour toi et tes congénères de côtoyer le clan, alors je ne vais pas te l'interdire. Souhaites-tu vivre en ermite dans la montagne ? Vous ne le savez pas et vous ne les voyez que très rarement voir jamais, mais certains le font, notamment des anciens. Mais il y a aussi des personnes plus jeunes et même une noble.

Elle releva les yeux vers ceux magenta du loup paon. Pas réelles? Ce n'était pas vraiment exact. Chaque voix, elle l'avait clairement entendue de son vivant. Chacune était la voix d'un loup ou d'un chien qu'elle avait massacré au cours d'un combat pour le plaisir pervers de quelques privilégiés argentins. Mais à quoi bon contredire l'alpha? Pourrait-il seulement croire que les esprits de ses pauvres victimes la tourmentaient nuit et jour? Probablement pas. Et quand bien même, il n'y pourrait pas grand chose. Elle hocha la tête à la mention de l'ermitage. Elle posa le regard sur la prairie autour d'elle, elle aimait cet endroit. Les proies y étaient à sa mesure, et les loups de l'air trop graciles pour aimer les affronter.

J'aimerai m'installer ici, je resterai au service du clan, mais je ne peux plus prendre le risque de blesser qui que ce soit. Et je ne supporte plus de voir que les loups du camp ne me font pas confiance.

Elle détourna le regard. Elle sentait presque les larmes perler à ses paupières et refusait que l'alpha ne les voit. Elle n'avait jamais voulu faire partie de ces filières de combat à mort, elle avait simplement fait ce qu'il fallait pour survivre et elle ne comprenait pas pourquoi c'était elle que les voix poursuivaient. Il y en avait une, particulièrement virulente contre elle. Cette voix, c'était celle de sa dernière victime, son meilleur ami. Celui-ci lui demandait toujours du sang, même quand les autres se calmaient, lui tournait toujours à la surface de sa conscience, demandant vengeance. Contre qui ou quoi? L'esprit du pauvre akita n'avait plus la capacité de le savoir, rendu fou lui aussi par la violence de sa mort.

As-tu déjà pensé à te faire suivre par un médecin ? L'un d'eux pourrait faire office de psychologue, si tu veux exposer tes histoires ou tes problèmes quelconques.

La voix de Kenji, l'akita, choisit ce moment pour s'éveiller. Il éclata d'un rire tonitruant dans la tête de la dogue "comme si un médecin pouvait te guérir de moi, tu m'as tué!". Les voix étaient de plus en plus claires, avec le temps. Alors qu'au début elle se contentaient d'être de simples murmures, aujourd'hui elle distinguait distinctement chacune d'entre elles, et elles faisaient de vraies phrases construites...

Si tu le souhaites, je peux aussi user de mon pouvoir sur toi. L'hypnose peut aussi soigner.

Alors qu'il avait à peine prononcé le mot "hypnose", les voix se déchaînèrent de la tête de la dogue. Platalya gémit de douleur et de terreur mêlée. Elles se révoltaient contre l'idée même qu'on les prive de leur vie dans son corps. Elles refusaient de se laisser amadouer par un tour de passe passe. La dogue de combat gronda, elle serrait les crocs si violemment qu'on les entendaient crisser.

Hydromos, dégage!

Elle avait la sensation qu'une tempête se déchaînait dans sa tête, elle avait l'impression qu'un rideau de sang coulait devant ses yeux. S'il restait là, le frêle alpha n'aurait pas le temps d'utiliser son pouvoir, il fallait qu'elle leur résiste, coûte que coûte, jusqu'à ce qu'il soit en sécurité.

Ses yeux verts s'injectèrent de sang alors qu'elle contractait tout les muscles puissants de son cou et de sa mâchoire. Son dos s'arc bouta, faisant rentrer sa tête entre ses antérieurs. On eut pu la prendre pour un démon blanc. Elle bavait abondamment, et ses griffes, courtes et épaisses s'enfoncèrent dans le sol.




__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Licorneor
« Licorne d'Or Démoniaque
« Licorne d'Or Démoniaque
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILLocalisation : A Narnia
Emploi/loisirs : Dresseuse de personnages

Messages : 3166
Age : 21
Date d'inscription : 05/12/2012

Points : 3158

MessageSujet: Re: Je suis rentrée [PV Hydromos]   2/10/2017, 00:04

Hydromos - Alpha - Clan de l'Air
J'aimerai m'installer ici, je resterai au service du clan, mais je ne peux plus prendre le risque de blesser qui que ce soit. Et je ne supporte plus de voir que les loups du camp ne me font pas confiance.

Hydromos savait bien qu'au campement, tout le monde se méfiait d'elle. Certains étaient même venu se plaindre auprès de Rohemween, Quoltzec et lui pour faire quelque chose la concernant. Le mâle alpha avait répondu, à chaque fois, qu'il fallait lui laisser une chance de s'intégrer et de se refaire une vie après son passé cauchemardesque. Il savait très bien, qu'à tout moment, Platalya pouvait complètement reprendre ses instincts de chien de combat, mais il faisait confiance en Alam pour la réfréner et la surveiller. En soit, Hydromos laissait une bombe à retardement vivre au sein du clan. Il avait eut l'espoir qu'elle puisse s'intégrer, mais comme elle venait de lui dire, l'objectif avait échoué. La faute également au clan en général qui, au lieu d'essayer de lui montrer de la sympathie, fuyait devant elle. Il mentirait en disant qu'il avait 100% confiance en elle. Il connaît très bien le danger qu'elle représente, et même s'il est alpha, il n'est pas l’abri d'une perte de contrôle de sa part en son encontre. Cependant, il ne le lui montrait pas, pas comme les autres. Il se montrait détendu face à elle, calme et posé, bien qu'il saurait se mettre sur ses gardes et reculer à tout instant. Sa garde n'était pas baissée comme il pourrait le montrer : il était attentif.
Au fur et à mesure qu'il lui parla, il vit son attitude changé. Elle fronça les yeux et passa une patte sur sa tête, comme si elle avait mal à cet endroit. Quand il lui proposa d'user de son pouvoir pour l'aider, son attitude agressive se renforça. Ses muscles se crispèrent, les poils de son échine commencèrent à se redresser. Hydromos se leva d'un coup et recula de plusieurs mètres, sur ses gardes et encore plus attentif. Il l'entendit grogner. Ses crocs se dévoilèrent, elle serrait la mâchoire. Le danger était bien réel. Hydromos déploya sa traîne en une roue parfaite et ses ocelles se mirent à luire.

Hydromos, dégage !

Elle venait très clairement de lui donner un ordre, mais dans cette situation ce n'était pas de l'irrespect ou de l'insubordination. Au contraire, c'était une mise en garde très claire. Elle le prévenait qu'elle n'allait pas résister longtemps et qu'elle l'attaquerait malgré elle. Comprenant le message, il recula encore, ne la lâchant pas du regard. Il n'aurait probablement pas le temps de lancer son hypnose à temps si elle décidait de s'élancer vers lui. Il osa un rapide coup d’œil sur sa droite. Il repéra très vite une branche d'arbre suffisamment base pour lui, pour qu'il puisse l'atteindre. Parfait. Toujours sans la quitter du regard, il recula vers cet arbre. La dogue avait à présent sa position de combat. Ses yeux étaient rouges, elle bavait comme si elle avait la rage et ses plumes d'aciers produisaient un bruit affreux. Elle le fixait comme s'il était une proie à abattre. Hydromos était à présent en face d'une véritable bête sauvage. Bien qu'il ait peur, il essayait de conserver son calme et de ne surtout pas céder à la panique. Il savait pertinemment qu'il ne devait pas lui tourner le dos, ni courir, si elle ne s'élançait pas. Ces deux actions, conduiraient à une ouverture pour Platalya qui chargerait sans plus de cérémonie. Il devait donc les employer seulement si elle attaquait. Pour l'heure, il devait continuer ce qu'il faisait. Elle, elle ne bougeait pas, attendant le faux pas. Une fois arrivé au pied de l'arbre, habilement bien placé, il lui tourna le dos le temps d'effectuer son saut. Elle avait naturellement choisi ce mouvement pour s'avancer vers lui, puisqu'il ne l'avait plus dans son champ de vision. Néanmoins, la distance jouait en faveur de l'alpha qui put admirablement bien bondir sur la branche. Assez basse pour lui, mais trop haute pour Platalya. Il la regarda, elle grognait. D'un air désolé, il lui adressa ces derniers mots :

Je ne voulais pas t'énerver, j'essayais de t'aider. Platalya, tu peux vivre dans ce lieu. Le fleuve aidera à apaiser tes maux.

Puis, il la quitta du regard et bondit sur une branche plus haute, puis une autre, disparaissant dans la végétation de l'arbre. Étant particulièrement proches, il put bondir aisément d'arbre en arbre. Maintenant, il apparaissait juste comme un oiseau. Il ne se risquera surement pas à fouler le sol tant qu'il est encore dans son champ de vision et inversement.


__________________________

Hydromos #66ffff | Kaporal purple | Gothic #191970 | Jeff darkred | Adrian #c5c7d6
Idryss orange | Mlle.Midéro pink | Cynthia #4e155c

Revenir en haut Aller en bas
http://licorneor.deviantart.com/ En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1598
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1707

MessageSujet: Re: Je suis rentrée [PV Hydromos]   5/10/2017, 21:43

PLATALYA


L'alpha compris tout de suite que la situation allait dégénérer. Loin de s'offusquer de l'injonction de la dogue, il recula doucement, sans geste brusques. Alors que le sujet de leur haine s'échappait, les voix se déchaînaient dans sa tête. Elle grognait de plus en plus sous l'effort qu'elle fournissait pour maintenir son corps là où il se trouvait. Les plumes de sa crête vibrait plus fort que jamais; des oiseaux s'envolèrent importunés.

Alors qu'Hydromos atteignait l'arbre où il voulait s'abriter et se retournait pour y sauter, le contrôle que Platalya maintenait céda. Son corps, sous l'impulsion conjointe des voix, se jeta en avant. Heureusement, Il avait sauté gracieusement hors de sa portée. La chienne lui aboya dessus du sol, mais il disparut vite dans le feuillage.

Elle retourna sa colère sur les buissons alentours qu'elle déchiqueta. Quand elle put enfin reprendre le contrôle d'elle même, il ne restait plus rien de la végétation autour d'elle. Honteuse, elle se mit en recherche d'une grotte pour s'installer.

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Je suis rentrée [PV Hydromos]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis rentrée [PV Hydromos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ioio ► Hé les gars, j'suis rentré ! Et ma valise est super canon !
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Terres de l'Air :: Et l'histoire se termina-