Les élémenloups
    Bienvenue sur ce magnifique RPG !
    Venez incarner un loup vivant sur des terres séparées en plusieurs clans. Si vous possédez déjà un compte sur le forum, cliquez sur « Connexion ». Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez sur « S'enregistrer ». Pour ne plus afficher ce pop-up, cliquez sur « Ne plus afficher ».
    Bon jeu !



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Mer 19 Avr 2017 - 19:18

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
Me voilà retombé en enfance… Si quelqu’un me voyais on me trouverait sans nul doute hautement ridicule… Je sautais au milieu des lucioles en claquant des machoires pour essayer d’en attraper ne serait-ce qu’une seule. Mais je n’y étais jamais parvenu et je doutais que cela me réussisse aujourd’hui. J’avais abandonné mon calme presque habituel pour me défouler. A l’origine j’étais parti dans l’optique de chasser, mais l’idée s’était vite fais la malle lorsque j’avais vu les lucioles. Si un de mes supérieurs me voyait dans cet état je craignais pour ma réputation et pour la vision qu’ils ont de moi… Mais bon je ne sentais pas d’odeur en plus de la mienne, alors je n’avais pas de soucis à me faire pour le moment. Je m’inquiéterais de ce que l’on pense de moi lorsque le vent m’ammènera une odeur à proximité.

Au bout d’un moment mes pattes arrière me lancèrent. Mes bonds à répétition avaient dû tendre mes muscles de telle sorte que cela en venait à me faire mal. Alors je fis un dernier bon pour m’amuser et me laisser ensuite retomber dans les herbes grâces. Couché sur le flanc je tendis le museau et fermais les yeux en poussant un profond soupir d’aise. J’adorais le territoire de l’eau. C’était le plus bel endroit du monde. Du moins selon moi. Moi petit orphelin, j’avais trouvé une famille et un rang ici, et j’en étais heureux. Mais depuis quelques jours je m’inquiétais de l’éventuel retour d’Akui et de la prise de pouvoir de Zal. Je savais que le loup avait des idées de conquêtes, et je n’avais pas vraiment envie qu’il lance une attaque sur les loups de l’eau. L’idée même me procurait des frissons d’inquiétude. Je chassais alors rapidement ces pensées avant de rêvasser à autre chose.

Les yeux clos je me mis à me rouler sur le dos avant de me laisser retomber sur le flanc. C’est là que je sentis une odeur nouvelle. Une odeur que je connaissais d’un loup avec lequel je m’étais déjà entraîné. Enfin, je m’étais entrainé avec à peut prêt tout les loups qui sont sous les ordres de Kaporal, mais certains m’avaient plus marqués que d’autres. Je relevais alors la tête sans pour autant changer de position, et je cherchais l’autre du regard. Les oreilles pointées, je le vi au loin et le reconnu assez facilement. C’était Gaor, c’est dernier temps il avait souvent traîné avec Lester, ce qui m’avait posé problème parce que je n’avais pas osé aller lui rendre visite s’il fricotait autant avec le squatteur.

Mais je n’étais pas pour autant mécontent de l’apercevoir. Néanmoins j’avais la flemme de me lever, d’aller à sa rencontre, et de lui faire causette. Alors s’il voulait me parler je le laisserais venir, sinon qu’il passe son chemin, j’irais le voir plus tard…


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1627
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1864

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Mer 19 Avr 2017 - 22:41

GAOR


Gaor arrivait enfin au clan, les pistes de ses frères de l'Eau était partout. Il en frétillait de joie. Lester n'était pas loin et il se sentait donc plein d'énergie le revigorer. Il était heureux, sa soeur était vivante. Par contre, il n'avait pas encore pu annoncer son "petit problème de docteur" avec Kaporal. Il n'était pas au camps quand il avait raccompagné Lester, et lui-même était reparti quasiment immédiatement, puisque le messager l'avait attendu au camp.

Il n'avait pas tout à fait envie de se faire tout de suite passer un savon, ni d'aller partager l'expérience qu'il avait vécu quand il avait rencontré Xef. L'idée de s'exposer aux tentatives d'attaques de sa fille ne l'enchantait pas non plus, même si Snowflake devait se sentir un peu délaissée ces derniers temps, elle avait sa soeur et son frère pour lui tenir compagnie. En fait, il avait envie d'un peu de temps pour lui même. Ces derniers temps il avait eu la sensation de n'agir que pour les autres. Il repéra un mouvement et bondit sur un lièvre dodu qui se grattait à coté de son terrier. Sa proie pendant de sa gueule, il se dit qu'il allait s'offrir un dîner spectacle à la steppe aux lucioles.

Au milieu des insectes luminescents, le loup des cavernes sentit une odeur familière. Ce loup, il s'était beaucoup entrainé avec lui après son arrivée au clan. Les responsabilités de son travail et de ses bétises personnelles, il ne l'avait pas vu depuis plusieurs mois. Les oreilles pointées, le postérieurs frétillant de joie, il repéra son frère d'arme en train de se rouler dans l'herbe.

Nansaaaaaaaa!!!

A deux mètres du loup gris et vert, il laissa tomber son lièvre, dévoilant les cicatrices sur son museau reçues en empêchant Lester de mettre fin à ses jours. Il sauta sur l'autre mâle, l'écrasant à moitié, roulant dans l'herbe avec lui.

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Mer 19 Avr 2017 - 22:59

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
Quand je vis les yeux pétillants de Gaor et son air infiniment heureux mon cerveau m’alerta d’un potentiel danger. Je savais que Gaor était un loup encore plus social que moi, sans oublié que lui était très tactile. Enfin je l’étais… Mais avec Kaporal… Pas avec d’autre. Alors quand je vis le loup à deux mètres deux moi en train de bondir je mis les oreilles en arrière.

« Oh merde… »


Et me voilà écraser par une bestiole qui fait au moins plus de vingt kilos que moi. Cela me coupa bien vite la respiration. Mais dès que je pu réagir je repousser le mâle en me relevant. J’aimais beaucoup le loup des cavernes, mais jusqu’à un certain point…

« Gaor dégage ! T’es lourd j’te signale ! »

Je me rassis dans l’herbe avant de donner un coup de patte à mes quelques poils verts pour les remettre en place. Puis je me redressais et lancer un regard à Gaor avant de lui faire un grand sourire. J’ouvris alors mes ailes avant de faire un bond vers lui tout en remuant la queue dans signe purement et très clairement joyeux. J’étais content de le revoir, il m’avait manqué. C’était un très bon camarade d’entraînement et c’était mon frère d’arme en tant qu’assassin. Mais bon ses derniers temps Kaporal m’avait surtout donné du travail en tant que Sentinelle. Alors je n’avais pas pu voir mon ami très souvent. Enfin, mon ami était un piètre mot. Je n’étais pas beaucoup plus vieux que Gaor mais quand il était arrivé je me suis très vite retrouvé à m’entraîner avec lui et j’avais finalement finis par le voir comme un frère. Quand je pensais à lui de manière trop affectif la voix masculine rappelait ce « Thanatos » mais j’avais appris à l’ignorer. J’appréciais Gaor et ce n’était pas une voix qui allait m’en empêcher.

« Bon dieu mais tu étais où ces derniers temps ? J’ai à peine pu t’apercevoir ! »


C’est là que je remarquais les griffures qu’il avait au coin du museau. Ma joie se transforma vite en calme, puis en inquiétude. Mes oreilles se mirent à l’horizontal et j’approchais mon ami tout en pencha la tête. Examinant de prêt les marques qu’il avait sur le museau. Qui lui avait fait du mal ? Je détestais que l’on blesse l’un de mes proches. Quiconque faisait du mal à l’un de mes amis méritait que je plante mes dents dans sa nuque… D’ailleurs l’énervement soudain que je ressentis à l’idée qu’un inconnu ou un loup du clan ai pu blesser Gaor me fit sécréter de l’acide qui me brûla rapidement le palais mais que j’ignorais.

« Comment tu t’es fais ça ? »


Et j’attendais une réponse. Il n’allait pas se défiler avec un mensonge ou une réponse grossière qui n’en dirais que la moitié. De toute façon s’il ne me répondait pas sincèrement j’étais prêt à le coller jusqu’à ce qu’il craque ou bien même à mener ma petite enquête. Je me savais protecteur, peut être même un peu trop. Mais qu’à cela ne tienne, blesser Gaor c’est comme blesser mon frère ou ma sœur… Ma sœur… Pourquoi dès que ce mot me vient en tête j’ai l’impression qu’il est d’une importance capitale ? C’est agaçant à la fin… je secouais alors la tête et reposait mes grands yeux verts sur Gaor, attendant sa réponse !


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1627
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1864

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Jeu 20 Avr 2017 - 16:19

GAOR


Nansaa l'éjecta dans l'herbe d'un coup de postérieur bien placé. Le géant éclata de rire, heureux d'avoir retrouvé son ami, son frère. Il lui fit un sourire débile de canidé, avec sa langue qui pendait sur le coté alors qu'il était dans une position improbable, le dos tordu. Il était rare qu'il se montre sous le jour d'un louveteau attardé, mais il n'était pas avec n'importe quel loup. Il savait que son ami était plus réservé avec d'autres loups qu'avec lui, alors il le lui rendait en étant plus lui-même avec le loup ailé qu'avec n'importe quel autre loup. Le loup aux poils vert remis en poil sa fourrure à la couleur improbable - oui Gaor était bien placé pour parler de couleur improbable avec sa crète et ses ocelles bleues électriques - avant de remuer la queue et d'ouvrir ses ailes pour se montrer plus imposant, prêt à jouer. Il ne s'était pas rendu compte à quel point il lui avait manqué tant il avait été occupé ces derniers temps.

Bon dieu mais tu étais où ces derniers temps ? J’ai à peine pu t’apercevoir !

Gaor lui fit un grand sourire et retourna chercher le lièvre qu'il avait laissé un peu plus loin. Il le fit se balancer devant la gueule de son ami, attendant qu'il l'attrape pour qu'ils se le disputent. Il tirèrent chacun de leur coté avec des grognements particulièrement convaincants, jusqu'à ce que la peau de l'infortunée proie ne finisse par se déchirer. Le loup des cavernes laissa son ami prendre la part qu'il préférait avant de dévorer le reste de la proie. Il se lécha les babines, récupérant la moindre parcelle de viande prise dans ses vibrisse. Il grimaça légèrement quand sa langue passa sur ses cicatrices, il n'était pas encore habitué à la sensation de la peau sans fourrure.

Je pourrai te retourner la question. A croire que ton père ne veut pas qu'on se voit.
Enfin, tu te souviens qu'il m'avait envoyé enquêter dans le clan de l'air, je suis revenu avec ce truc sur l'épaule. Donc mis sur le carreau pendant un moment, j'en ai profité pour passer un peu de temps avec les petits. Et puis ce machin a dégénéré donc je suis allé cherché Lester pour qu'il me remette ça en ordre, et sur le chemin du retour un messager du clan de la terre est venu me prévenir que ça faisait un an que ma soeur s'était barré du clan de la terre et que ça serait pas mal si je la retrouvait. Je rentre tout juste là. Mais j'ai quelques ptits trucs à aborder avec le chef, et je sens qu'il va m'en mettre plein la tronche...


Il avait volontairement laissé quelques détails dans l'ombre, en partie parce qu'il ne voulait les aborder qu'avec Kaporal, en partie parce qu'il était un peu gêné du lien qui l'unissait à Lester. Il savait que Nansaa finirait pas comprendre qu'il y avait un truc louche quand il le verrait aller tous les jour chez le médecin pour prendre sa drogue censée limiter la nécrose de ses tissus en cas de blessure. Sans compter qu'il finirait par lui sortir les vers du nez, quitter à le mettre en colère. En parlant de tirer les vers du nez, le loup ailé avait remarqué les nouvelles cicatrices sur son museau.

Comment tu t’es fais ça ?

Il ne voulait pas lui mentir, mais il ne pouvait pas non plus se permettre de le lui dire, la blessure datait d'il y avait à peine quelques jours, et les cicatrices étaient bien roses, comme après plusieurs semaines de cicatrisation. Il tordit le museau, partagé. Il se gratta derrière l'oreille.

Ça fait parti des ptits truc qu'il faut que j'aborde avec ton père...

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Jeu 20 Avr 2017 - 20:34

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
J’attendais ses réponses, mais lorsqu’il me présenta le lièvre je me mis en position de chasse. Les fesses légèrement relevées et la queue balançant dans l’air. Un grognement purement draconnique m’échappa. Nous nous battîmes le morceau de viande pendant un petit moment jusqu’à ce que la chair soit scinder en deux par la force que nous avions mit chacun de notre côté. Pour ne pas finir sur les fesses je fis quelques pas en arrière. Puis je dévorais la parti supérieur du lièvre. La moins tendre et la moins agréable à manger pour un loup ordinaire. Mais j’aimais sentir les os craquer sous mes crocs et les vaisseaux sanguins pêter sur ma langue grâce à mon acide. Je laissais alors mon frère finir son repas avant de m’asseoir et de l’écouter attentivement.

Mes oreilles s’agitant dans des mouvements réguliers, mon expression restait pourtant impassible. L’oreille droite dressée, je mis la gauche à l’horizontal quand j’entendis la voix revenir à la charge. Mais la voix de Gaor l’emporta sur celle qui me titillais et mes oreilles se pointèrent à nouveau en sa direction. Ainsi il avait des choses à dire à père… Et selon lui père allait se mettre en colère. Qu’avait-il donc bien pu faire pour que mon protecteur et père adoptif se mette en colère contre lui ? Bon, je le savais bourré d’un sang chaud et capable de s’énerver au quart de tour. J’avais d’ailleurs plusieurs fois tester le sujet durant ma jeunesse avant l’arrivé de Gaor dans le groupe. Ainsi il était allé enquêter chez les airs et… Attend quoi ?

« Tu as une sœur ? »


Il ne m’en avais jamais parlé ? Pour preuve j’étais très surpris. Enfin, je ne lui disais pas tout non plus. Gaor ignorait d’ailleurs la présence des voix qui venaient parfois me déranger. Les seuls loups au courant de cela était Kaporal, Frostbite et l’un des médecins du clan. Les autres n’étaient pas au courant, et moins les loups en savaient mieux je me portais. Ma queue caressant lentement l’air et effleurant les herbes hautes, je fixais mon camarade, attendant une explication.

« Et qu’as-tu donc bien pu faire pour être convaincu que Kaporal t’en mettra plein la tronche ? Mon paternel n’est tout de même pas un agressif de nature »

Je me rappelais alors de sa première remarque et secouais doucement la tête. Kaporal n’y était pour rien si nous ne nous étions pas vu depuis un moment. Mes oreilles s’agitèrent d’ailleurs avant que je ne me rasseoit convenablement. Je fermais alors à demi les yeux avant de soupir, me détendant en sa présence plus que je n’arrivais à le faire d’habitudes.

« Ces derniers temps j’ai surtout jouer les Sentinelles… ça m’a un peu chier. Puis quand j’ai voulu aller mettre le nez dehors pour aller vadrouiller notre cher Chef m’a je site : Assigné à résidence jusqu’à nouvel ordre. Alors je me suis encore plus ennuyé. »

Les migraines dont j’étais parfois victime avait poussé Kaporal à prendre l’habitude de m’empêcher de sortir du campement pendant ces périodes là. Je savais qu’il le faisais pour mon bien alors même si ça me soulait profondément j’obéissais. Mais j’allais pouvoir reprendre du service à fond et j’en étais particulièrement heureux. J’avais hâte d’aller me dégourdir les pattes au-delà de nos terres et d’aller survoler les territoires à surveiller. Bon par contre je n’avais pas du tout envie de tomber sur un individu du clan du feu, sinon je craignais pour ma santé… En ce moment ils sont tous sur le qui-vive à cause de la prise de pouvoir de Zal, alors autant rester prudent. Comme dirait la voix ; La prudence est mère de survie !


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1627
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1864

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Jeu 20 Avr 2017 - 21:56

GAOR


Les oreilles de son ami se dressèrent quand il parla de Mya. Le loup des cavernes pencha la tête, ils savaient tous au clan qu'il venait du clan de la Terre, Nansaa était même là quand la louve l'avait sortie de l'eau, quand les médecins l'avaient réanimés, lui faisant cracher toute l'eau qu'il avait dans les poumons. Etait-il si étonnant qu'il puisse y avoir une famille? Certes il n'en parlait jamais, il était un peu en froid avec son père, sa mère n'osait pas le contredire, et Mya... Eh bien Mya était Mya, avec son caractère étrange, ses sautes d'humeurs et son complexe de ne pas avoir de pouvoir, il n'avait pas beaucoup pensé à elle depuis qu'il avait rejoins le clan de l'Eau, malgré la profonde affection qu'il avait pour elle.

Ben oui c'est si étonnant que ça? Mes parents sont toujours en vie, ils ont eu deux portées après la mienne, de celle de ma soeur il ne reste qu'elle. Je n'ai pas connu la suivante donc je ne sais pas ce qu'il en est pour eux. Mais Mya était très fragile, elle avait besoin de moi pour la rassurer souvent. Apparemment elle a décidé de quitter le clan en même temps que moi. Etre vue comme une bête de foire l'a dégoutée de la vie en meute. il semblerait qu'elle ait une belle vie sur les terres solitaires. Je n'ai pas pu la voir mais j'y retournerai d'ici quelques semaines

Gaor remarqua l'oreille de Nansaa qui partait sur le coté alors qu'il lui parlait. Il trouva cela étrange, ils étaient seuls sur la Steppe, pas un bruit qui aurait pu le perturber. A vrai dire il réalisa que ce n'était pas la première fois qu'il le voyait agir ainsi. Il avait aussi entendu parler de ses migraines fulgurantes. Il commença de s'inquiéter pour son frère d'arme. Peut-être avait il un soucis au niveau du cerveau? Il ne lui demanda pas cependant, il savait que le loup vert lui en parlerait s'il l'estimait nécessaire. Du reste il respectait son silence.

Et qu’as-tu donc bien pu faire pour être convaincu que Kaporal t’en mettra plein la tronche ? Mon paternel n’est tout de même pas un agressif de nature

Encore une question en plein dans le mille, ce n'était pas pour rien que Kaporal avait une pleine confiance en son fils d'adoption. Lui même avait été formé de la même façon mais il évitait beaucoup de l'utiliser sur ses amis. Encore une fois, il ne savait pas jusqu'où il pouvait révéler ce qui s'était passé avec Lester. Il pensait de jouer la carte de la vérité à moitié avoué. Il serra légèrement les dents. Il se dandina d'une patte sur l'autre, indécis...

Eh bien... Tu connais l'amour de ton père pour Lester? Je l'ai... Comme qui dirait...
emm... Imposé au clan jusqu'à... Euh... ben pour l'instant at vitam eternam.


Il fit un sourire contrit. Enfin, pour l'instant, vu la colère qu'il ressentait pour le docteur, Kaporal pouvait tout aussi bien le jeter dehors dès qu'il aurait trouvé moyen de le soigner. Il passa la langue sur ses babines, encore une fois perturbé par la texture des cicatrices. Nansaa savait lire en lui comme dans un livre, il ne servait à rien de lui mentir, il pouvait juste garder une part de la vérité par devers lui. Il savait déjà qu'il allait lui demander pourquoi et il savait qu'il ne pourrait pas s'en sortir avec une pirouette, il ne pourrait qu'invoquer l'argument "Kaporal d'abord" pour se sauver. Selon ce que lui dirait le chef d'armée, il avouerait la vérité à son ami, mais avant, il ne pouvait se le permettre.

Il parla du travail qu'il avait fait ces dernières semaines, ainsi, ses migraines avaient dû empirer pour que Kaporal le maintienne au sein du clan. Il s'inquiéta un peu plus. Gaor savait à quel point son ami aimait patrouiller en extérieur, comme il aimait voler. Il gratta sa crête, ne sachant comment aborder la question. Il se lança dans une approche directe. Il remarqua aussi qu'il n'avait pas son compagnon serpent avec lui.

T'as toujours tes violentes migraines hein? L'ancien te garde sous surveillance au cas où? Et le serpent? il est où?

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Jeu 20 Avr 2017 - 22:31

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
A l’écoute de la première réponse de Gaor je me remémorer son apparition dans ma vie et dans le clan de l’Eau. C’était une des nôtres qui l’avait repeché à moitié noyé dans la rivière. Il avait fallu employer les grands moyens pour le réanimer. Quand il était arrivé j’étais dans une période vraiment désagréable, les voix venaient juste d’apparaître dans ma vie alors autant dire que je n’avais voulu la compagnie de personne. Mais à mon grand damne Gaor avait trouvé le moyen de venir m’enquiquiner presque tout les jours jusqu’à ce que je lâche un mot pour me présenter, chose que je n’avais pas faite jusque là. Notre amitié était née comme cela avant qu’il ne soit entraîner avec moi. Mais lui n’était qu’un simple assassin, alors que moi j’avais eus droit à trois entraînements complets de la part de Kaporal.

En écoutant Gaor je me mis à le jalouser. Lui au moins savais d’où il était originaire et s’il avait une famille. Moi je ne me souvenais de rien. Mon premier souvenir était un discours qui venait sans doute de mon père biologique. Mais après la seule chose don je me souvienne était la voix de Kaporal qui me demandais d’ouvrir les yeux comme si nous étions déjà proche. Il m’avait ordonné de me réveiller comme s’il allait me battre si je ne le faisais pas… Kaporal m’avait sauvé la vie, je l’admirais, je voulais lui ressembler et je voulais qu’il soit fier de moi. Il était le seul être vivant auprès duquel je me sentais pleinement en sécurité et détendu.

Ah la fin de l’explication de Gaor je hochais calmement la tête. Je comprenais ce qu’il voulait dire. Je n’avais jamais demandé au loup originaire de la Terre pourquoi il avait quitté sa meute natale. Mais je comprenais aujourd’hui qu’il était en froid avec l’un de ses aïeux. A cette pensée je baissais un peu les oreilles, moi je n’aimerais pas être en froid avec un membre de ma famille. Bon je n’ai personne, mais j’aime trop la compagnie et je tiens trop à mes proches pour accepter d’être en froid avec l’un d’eux.

« Je comprends, en fait j’étais surpris parce que tu n’en as jamais parlé. C’est tout de même ta sœur alors j’aurais imaginé que tu aurais parfois aimé d’en parler… Enfin ça n’est pas grave. »

Je vis l’inquiétude filer dans ses yeux à toute allure. Je me demandais alors s’il s’inquiétait pour sa sœur. Ne m’imaginant pas une seule seconde qu’il puisse se faire du souci pour moi. J’étais un loup imbu de moi-même. Parlé de mes problèmes et me montrer faible était une chose que je ne supportais pas. Alors je n’arrivais pas à croire qu’un quelconque individu pouvait s’inquiéter pour moi. J’avais déjà vu Kaporal s’inquiéter à mon sujet, mais en même temps il était capable de comprendre chacune de mes attitudes, je ne pouvais rien lui cacher. Il savait que dès que je m’isolais complètement c’était que quelque chose me tracassais ou que je souffrais d’une quelconque manière. Qu’il soit capable de me comprendre si facilement m’agaçais d’ailleurs parfois. Mais j’étais bien content qu’il soit le seul capable de cette prouesse.

Je vis alors mon ami se mettre à se dandiner comme s’il était stressé à l’idée de me répondre. Je reculais la tête et clignais des yeux en le dévisageant. Etait-il si mal à l’aise à l’idée de me dire les choses ? Enfin ce n’est pas comme si je lui parlais pour la première fois tout de même. J’entendis alors sa réponse et roulais des yeux en poussant un soupir. Oui bon, il risque bien de se faire prendre un savon. Mais je savais à sa réponse hésitante qu’il y avait quelque chose de plus grave. Je me mis soudain à me demander si Gaor n’avait pas imposé Lester au clan parce qu’ils seraient… Non, Gaor cherche une femelle… Il ne peut pas. Je hochais finalement la tête.

« Quand tu lui auras dis reviens me voir, je t’aiderais à te détendre »

Je savais que Gaor voulais bien faire, et qu’il n’aimait pas se faire gronder. Alors s’il subissait une remontrance de la part de notre chef d’armée, je serais toujours là pour le conseiller ou lui changer les idées. Et puis une balade ou une partie de chasse en sa compagnie étaient des choses que j’appréciais au plus profond de moi. Gaor était un excellent compagnon, et je m’étonnais toujours qu’il n’est pas trouvé une louve. En plus on ne pouvait pas dire qu’il était désagréable à regarder. Enfin, remarque qu’il n’est pas de compagne m’arrange bien, au moins il peu passer plus de temps en ma compagnie quand le travail ne nous sépare pas.

Je ne sais pas s’il en avait conscience ou non, mais je le voyais souvent comme un frère. Un frère cadet que j’avais parfois bien envie de gronder quand il faisait une gaffe. Mais notre chef d’armée le faisait à ma place, et moi derrière je prenais soin de l’aider à oublier la chose. Enfin, pas à l’oublier juste à ne pas trop se faire du mourront, je veillais aussi à ce qu’il n’est pas les idées noires et à ce que personne ne lui fasse du mal. Qu’on lui fasse du mal était une chose qui me mettait sur les nerfs aux quart de tour. J’avais un instinct de protection affreusement fort, et un instinct fraternel tout aussi puissant, comme si j’avais été l’ainé d’une famille…

Puis il se mit à me poser une déferlente de questions qui me concernaient directement. Mes oreilles se placèrent alors à l’horizontale avant que je ne remarque effectivement l’absence de mon compagnon habituel. Khephren avait dû partir à la chasse aux œufs ou au mulot, cela dépendant de sa faim. Mais je me renconcentrais rapidement de sur Gaor pour lui répondre.

« Le serpent est parti à la chasse, je le comprends en même temps je lui ai volé son dernier encas. En ce qui concerne mes migraines, ouep elles m’emmerdent toujours, et ouep Kaporal m’oblige à rester au camp au cas où… »

Heureusement pour moi, même si mon ami savait que j’avais été adopté, il ne savait ni à quel âge, ni dans quelles conditions, ni ce qui m’étais arrivé à la suite de mon arrivé au campement. Il ne savait pas que c’était les loups de l’eau qui m’avaient donné mon prénom. Et il ignorait également la signification de celui-ci. Et c’était mieux ainsi, sinon je n’imaginais pas le nombres de questions qu’il serait capable de me poser…


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1627
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1864

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Ven 21 Avr 2017 - 13:59

GAOR


Je comprends, en fait j’étais surpris parce que tu n’en as jamais parlé. C’est tout de même ta sœur alors j’aurais imaginé que tu aurais parfois aimé d’en parler… Enfin ça n’est pas grave.

Le loup des cavernes se sentit mal d'avoir "caché" cette information. En fait, il n'avait pas vraiment cherché à le cacher, simplement, personne ne lui avait jamais posé de question sur sa famille, et il n'était pas d'une nature à s'étaler. De plus, il n'avait pas particulièrement de raison de parler de Mya. Il était parti pour un voyage spirituel, la vie avait fait qu'il avait fini par rejoindre le clan de l'eau, mais il devait à l'origine rentrer chez lui. Son père, il ne pouvait en être absolument certain mais le connaissant il ne voyait pas faire autrement, avait dû interdire à quiconque de le joindre, le considérant comme un déserteur. Aussi n'avait-il plus entendu parler de sa jeune soeur, jusqu'à il y avait quelques jours. Sa mère devait vraiment s'inquiéter pour outrepasser les ordres de son père et le contacter. Il sourit en repensant à la petite louve crème qui l'avait élevé. Il pourrait la rassurer, il s'assurerait que le messager ne remette son message qu'à elle, après avoir attendu qu'elle soit seule. Il ne souhaitait pas causer de dispute entre ses parents.

Tu aimerais que je te parle d'elle maintenant?

Il baissa la tête pour croiser son regard. Il espérait ne pas avoir fait trop de peine à son ami. Il n'aimait pas lui cacher des choses mais il n'avait parfois pas le choix. Comme pour l'histoire de Lester. Il ne savait pas à quel point Kaporal accepterait qu'il divulgue son problème de lien. Il espérait simplement qu'il ne se couperait pas devant son ami. La vitesse à laquelle la nécrose attaquait ses tissus endommagés était assez impressionnante, et il avait peur que son ami ne se détourne de lui, dégoûté. Il avait peur aussi que Lester ne trouve pas une solution, qu'il ne puisse plus agir en tant qu'assassin, car à la moindre blessure, il mourrait si Lester n'était pas là. Il ne voulait pas finir par être un poids pour le clan, ni passer sa vie comme le médecin avec une sacoche pleine de fiole de médicaments. Il avait peur de ne jamais trouver de louve qui veuille de lui avec cette maladie. Ses oreilles tombèrent légèrement alors que l'abattement le gagnait.

Quand tu lui auras dis reviens me voir, je t’aiderais à te détendre

Le géant sourit, redressant les oreilles, il remua la queue. Il aimait son frère d'arme, il savait comment le prendre quand il était abattu. Il espérait sincèrement que Kaporal lui autoriserait au moins à se confier à son fils, avec bien sûr la condition qu'il tienne sa langue. Il soupira.

Je me confierai volontiers à toi, mon frère, tu le sais. Tu sais aussi que le poste d'assassin a pour inconvénient de devoir parler à l'ancêtre avant quiconque. Selon ce qu'il m'autorisera je te dirais tout.

A la suite de ses questions Nansaa plaqua ses oreilles à l'horizontal sur son crâne. Gaor savait qu'il avait horreur de ça quand il lui posait pleins de questions, mais le géant y prenait un malin plaisir, tout comme il aimait lui sauter dessus par surprise et se battre avec lui dans la poussière. Il répondit néanmoins, à moitié, Gaor le savait, son frère d'arme ne s'épanchait jamais sur sa santé. Comme s'il jugeait cela comme une faiblesse. Le loup de cavernes n'insisterait pas, il le respectait trop pour l'embêter plus. Si ses problèmes de migraines en venaient à mettre sa vie en danger, il serait là pour lui, voilà tout ce qui comptait. Ainsi le serpent était en chasse, Gaor préférait, il n'aimait pas beaucoup Khephren, il avait toujours l'impression qu'il ne l'appréciait pas beaucoup non plus.

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Ven 21 Avr 2017 - 14:33

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
A ma réflexion sur sa sœur je le vis comme un peu honteux, ou triste. Comme s’il s’en voulait. Mais moi j’étais incapable de lui en vouloir plus de cinq courtes minutes. J’étais très loin d’être rancunier bien au contraire, je ne savais pas en vouloir aux autres. Pour preuve je n’arrivais même pas à en vouloir à mes aïeux de m’avoir abandonné blessé et presque mort dans une tanière. Bien sûr j’aurais préféré grandir auprès d’eux, mais j’avais eus la chance de rencontre Kaporal et les loups de l’Eau grâce à leur abandon, et ça c’était la meilleure chose qui soit arrivé dans ma vie. Contrairement à mon petit frère de cœur, je ne cherchais pas l’amour ni quoi que ce soit d’autre. J’étais indépendant et solitaire, et je doutais qu’une femelle accepte d’avoir un compagnon qu’il soit aussi peu présent pour elle. Puis je l’entendis faire sa demande et agitais les oreilles.

Je ne le forçais pas à parler. Je ne le forcerais jamais à faire quoi que ce soit. Je détestais qu’on me donne des ordres, ce n’était pas moi qui allait me mettre à en donner. Et puis il y avait énormément de choses dont je ne lui parlais pas. Je ne lui disais pas grand-chose sur moi, et a bien y réfléchir je crois que Gaor ne savais rien sur moi si ce n’est que j’avais été adopté par Kaporal, que j’avais quatre ans et demi, et que j’étais un loup Polyvalent… Il ne m’avait pourtant jamais posé de question et je ne l’en empêchait pas. Après je ne disais pas que je répondrais à tout ces questionnements, mais je ne lui interdisais pas la curiosité. Alors à sa demande je fis rouler mes épaules sous mon pelage comme si je le haussais.

« A toi d’en décider, si tu as besoin d’en parler je suis à l’écoute, si tu veux parler d’autre chose aussi d’ailleurs. A toi de voir »

Je n’étais pas du genre à poser un milliard de question. Je préférais le calme et la tranquillité au bruit et aux questions. Je pouvais bien sur me mettre à poser des questions et il m’arrivait d’être très bavard. Mais depuis quelques années je l’étais beaucoup moins. J’étais devenu un peu réservé et beaucoup plus silencieux. Enfin, on dira sans doute que je me suis assagi et je pense que certains de mes supérieurs sont bien contents que je ne sois plus un gamin. Il faut dire après avoir tout réapprit j’étais tellement content que j’en étais ingérable. Je plein les pauvres loups du clan qui ont sans doute dû en voir de toute les couleurs avec un louveteau tel que moi dans les pattes.

Alors que je songeais je vis mon ami baisser la tête et aplatir ses oreilles sur son crâne comme s’il était très malheureux. Mes oreilles se baissèrent alors automatiquement. Faisant un pas vers lui je glissais mon museau dans le pelage de son cou pour lui faire un câlin amical. J’étais là pour lui il le savais, et je n’aimait pas le voir avec cet air là sur le visage. Je me reculais alors d’un pas et baissais mon museau vers lui avant d’agiter les oreilles.

« Quoi que ce soit qui te tourmente je suis sur que ça va s’arranger »

Je ne comptais pas le forcer à parler, ni quoi que ce soit d’autre. J’entendis alors sa remarque et m’assis tout en remenant ma queue contre mon corps. Je sentis rapidement une sensation de froid se glisser dans mon dos et c’est comme cela que je compris que mon compagnon était de retour. Après avoir écouté mon ami je hochais la tête. Je savais bien cela. J’avais suivis l’entraînement des assassins et parfois c’était ce rôle que je prenais. J’en connaissais toutes les contraintes et je n’étais pas sans savoir que Gaor respectait beaucoup son travail et mettait du cœur à l’ouvrage.

« De toute façon je ne te force pas à me dire quoi que ce soit. Mais si tu as besoin de parler je serais là, et ça tu le sais petit frère »

Après avoir articulé mes deux derniers mots je plaquais mes oreilles sur mon crâne. – ça n’est pas ton frère ! Cesse donc de le voir ainsi – m’avait grondé la voix masculine. J’avais très envie de lui grogner après et de lui dire ma façon de penser. Mais je doutais qu’un dialogue soit possible. Depuis que j’entendais cette voix elle ne faisait que de me faire des remarques, mais quand je lui répondais par la voix ou la pensée la voix se taisait comme si elle ne m’écoutait pas. De toute façon son ton ne souffrait aucune opposition, et c’était ce qui m’énervait le plus. J’agitais alors les oreilles, comme si un insecte me dérangeait avant de me gratter assez violemment au coup de l’oreille jusqu’à ce que mon sang verdâtre ne se dépose sur mes griffes vertes luminescente. Je reposa alors lentement ma patte au sol en observant Gaor, comme si je venais d’être choqué par quelque chose.

Un jour il faudra que je lui dise avant qu’il ne découvre les choses par lui-même. J’avais bien peur qu’il le prenne très mal si je ne lui disais pas moi-même et qu’il le découvrait seul. Le risque était qu’il se sente exclu ou qu’il est la sensation que je n’ai aucune confiance en lui. Alors que ce n’étais absolument pas le cas. Il était terriblement important pour moi et j’avais une toute confiance en lui. Bien sur je ne ressentais pas la même sensation de sécurité et il n’avait pas la même facilité que Kaporal à me décoder comme s’il avait un dictionnaire à mon effigie pour comprendre le moindre de mes regards. Mais Gaor arrivait très bien à savoir quand j’étais agacé ou que j’avais la tête dans les nuages. Ce n’était pas grand-chose, mais c’était déjà beaucoup, puisqu’à par lui et père, personne ne savait déchiffrer une seule de mes émotions.

Mais lui dire maintenant ne me paraissait pas une bonne idée. Il avait l’air d’avoir la masse de soucis et le moral dans les coussinets. Alors je ne voulais pas en rajouter. J’avais plutôt en tête de l’aider à garder le moral et à retrouver l’espoir que ses problèmes s’arrange peut importe ce qu’ils étaient. Si je venais à lui dire toute la vérité maintenant j’avais aussi peur que la façon dont il me voit change complètement. En parlant de façon de voir les choses, j’avais l’impression qu’il avait peur que la révélation qu’il allait faire à Kaporal et peut être me faire ensuite l’effrayait à l’idée de nos réactions respectives. Comme s’il était inquiet à l’idée que nous le voyons différemment ou que nous nous éloignons de lui.

« Dis Gaor… Des fois, comme maintenant, tu as peur que je m’éloigne de toi ? »

Je ne savais pas trop comment poser la question. Je ne voulais pas le choquer ou le blesser, ou l’inquiéter d’avantage. Mais c’est mon meilleur ami, mon frère, et même s’il avait la lèpre et que le clan l’enfermait quelque part je serais toujours là pour lui. Rien ne m’effraie… Rien, sauf l’oublie. Oublier Gaor, ou que lui m’oublie, c’était ce qui m’effrayait le plus. J’avais tout oublié de mon enfance et je me sentais parfois complètement vide, comme si toute ma vie était enfermée dans une couche de brume où je ne voyais pas grand-chose. J’avais eu beaucoup de mal à me construire en l’absence de passée et de famille. Je me demandais d’ailleurs pourquoi j’avais tel ou tel trait de caractère et également de qui je pouvais bien tenir mes ailes et mes cornes ainsi que mon pelage… Alors ma plus grande peur c’était que les autres m’oublie, ou que je vienne à les oublier. Si ça m’arriverais je ne serais sans doute plus capable d’avancer. Et je savais que pour oublier, la première chose à faire était de s’éloigner ou de perdre un proche, c’est pour cela que même si Gaor devenait solitaire et qu’il avait en tête de détruire la meute, jamais je n’arrêterais de tenir à lui, et jamais je ne l’oublierais. Du moins, je veux le croire…


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1627
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1864

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Sam 22 Avr 2017 - 15:27

GAOR


Gaor avait accueilli avec affection le calin de son frère d'arme. Il essayait de le réconforter à propos de l'histoire de Lester, sans même savoir de quoi il retournait. Gaor ne s'était jamais senti aussi proche d'un autre loup. Même Snowflake, qui, même s'il ne l'avouerait jamais, était sa fille préférée. La petite renarde était vive et intelligente, et elle savait de mieux en mieux repérer quand il était tracassé, mais elle n'avait pas ce degré de lecture qu'avait Nansaa. Il recula quand il vit la tête du serpent avancer parmi les poils de son ami. l'animal lui souffla dessus.

Ah te voilà toi... Il ne m'aime pas ton animal de compagnie Nansaa, qu'est-ce que j'ai bien pu lui faire? Je lui ai jamais craché dessus moi

Il lui montra quand même les dents, il n'aimait vraiment pas cette sale bestiole. Qui plus est, au contraire de son ami, lui ne survivrait pas à une morsure. Celui-ci se mit à rire, c'était toujours la même chose quand il avait son serpent. Il lui crachait dessus, Gaor s'en plaignait et Nansaa riait. L'assassin fit une moue boudeuse. Le loup vert et gris remua les oreilles, Gaor n'avait pas répondu à sa remarque.

Le loup des cavernes savait que son ami était un peu vexé au fond. Il regretta de ne pas lui avoir parlé de sa famille avant. Il se lança donc dans l'histoire de Mya, telle qu'il la connaissait. Il était une jeune loup quand sa mère avait mis bas de sa deuxième portée. Cette année là, l'hiver avait été extrêmement rude, les proies s'étaient fait rares, beaucoup de jeunes étaient morts de faim, d'autres de froid. Quand vint le printemps, et le jour de la première sortie des tanières des louveteaux, de celle de la famille de Gaor ne sortit qu'une petite louve rachitique. Son aspect faiblard avait bien évidemment tout de suite déplu à leur père, loup des cavernes par excellence : rude, à la musculature impressionnante (même par rapport à Gaor aujourd'hui), et au caractère explosif. Mais il accepta néanmoins que sa mère continue de s'occuper d'elle, peut être une meilleur alimentation ferait-elle de ce déchet, une louve des cavernes digne de ce nom. Le clan n'avait au début rien contre la petite Mya, si ce n'est qu'ils étaient parfois perturbés par son regard étrange. Gaor avait vu les regards évoluer alors qu'elle grandissait et ne manifestait aucune habileté particulière. Lui-même avait pu devenir invisible vers un an. La déception de son père n'avait fait qu'augmenter, et il passa à des violences contre la petite pour la pousser à développer son pouvoir, à une ignorance totale, comme si elle n'existait plus à ses yeux. Il faut dire qu'en plus de ne pas avoir de pouvoir, elle était toujours aussi rachitique pour une louve de leur race: 40cm de moins que son frère et 30 de moins que sa mère, une musculature fine, des os légers. Sa mère s'éloigna peu à peu sous la pression de son mâle, même si Gaor la voyait parfois agir discrètement - et ce malgré sa taille imposante, en vraie louve des cavernes - pour nourrir la petite, laissant "tomber négligemment" un morceau de proie devant la tanière en revenant de la chasse. Gaor faisait, quant à lui de son mieux pour la protéger des agressions des autres loups de son age et pour la dissimuler aux regards de pitié et de dégoût des adultes.

Quand il y repensait, il l'avait lâchement abandonnée pour partir faire son voyage spirituel. Il s'en voulait beaucoup de l'avoir du jour au lendemain laissée exposée à tout ce contre quoi il avait tenté de la protéger. Finalement, il n'était pas vraiment étonné qu'elle ait fui le clan et se soit installée sur les terres Solitaires. Il était heureux qu'elle s'y sente mieux, comme lui se sentait plus en paix loin de l'ombre imposante du paternel. Sa mère lui manquait un peu, il ne devait pas oublier de lui envoyer un messager pour la rassurer sur la survie de sa fille. Il avait cru comprendre qu'elle même l'avait cherchée sur le territoire de la Terre, mais qu'elle n'avait pu trop s'éloigner sans alerter le patriarche. Il finit son récit sur cette phrase :

Enfin, je ne l'ai pas revue depuis que je suis partie de la Terre, tu le sais. Elle a sûrement beaucoup changée, de réservée et timide, elle a dû devenir beaucoup plus indépendante.
J'espère simplement que ce loup du feu qui l'a vu ne s'est pas trompé en disant qu'elle était heureuse.


Il en savait maintenant autant que Gaor, et celui-ci était content d'avoir au moins pu partager ça avec lui, vu qu'il ne pouvait pas pour le reste. Son frère de coeur se mit soudain à agiter les oreilles, comme si des insectes étaient venus pour y bourdonner. Il se gratta ensuite assez violemment, en allant jusqu'à faire couler son sang acide. L'assassin savait que Nansaa ne supportait pas qu'on montre un quelconque signe d'inquiétude pour lui, mais il aborderait aussi ce sujet avec Kaporal. Plus le temps passait, plus il pensait que le comportement du loup était symptomatique de quelque chose de plus grave que de simples migraines. La remarque qu'il lui fit ensuite le perturba énormément, comme s'il avait lu dans ses pensées un peu plus tôt, il avait en effet peur que sa liaison avec le médecin ne creuse un fossé entre lui et son ami. Il ne sut s'il devait répondre, s'il lui disait non, Nansaa saurait qu'il mentait, s'il disait oui, son ami tenterait de le rassurer sur la question. Il choisit donc de répondre autrement.

Peu importe les doutes que mon cerveau essaye d'instiller en moi, je sais que tu seras toujours là pour moi, comme je le serai pour toi, mon frère.

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Sam 22 Avr 2017 - 18:29

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
Quand il avait parlé de mon serpent, une fois encore je m’étais moquer de lui alors que mon compagnon sifflait. En fait ce que Gaor croyait été totalement faux. Khephren crachait également contre moi, et il l’avait aussi fait contre Kaporal qui l’aurait sans doute réduit en tapis si je ne lui avait pas expliqué que c’était sa manière de saluer. J’avais alors dû apprendre à mon camarade à ne jamais retenter l’expérience, mais je ne pouvais pas le faire avec tout le monde. Le serpent n’étais pas réellement domestique. Il me collait partout et m’appréciais, je le ressentais, mais ça s’arrêtait là. Je ne savais pas du tout comment il réagirait si je venais à être en danger dans un combat, et je n’avais aucun désir de le savoir en réalité.

Puis, j’entendis mon camarade commençais son récit. Je me couchais alors en sphinx devant lui et l’écoutais avec attention. Je trouvais d’abord l’histoire tout à fait adorable, jusqu’à ce qu’il n’arrive au passage où son père se met à battre sa sœur pour l’obliger à activer son pouvoir. Alors qu’il me racontait cette histoire, je vis l’image d’une patte me foncer en plein visage et s’abattre sur mon museau. La douleur fut terriblement violente, et pourtant elle était fantomatique car Gaor continuait de me parler et n’avait absolument pas bougé. Pour qu’il ne voit pas le mal qui venait de me prendre je baissais les oreilles. De toute façon j’étais déjà attristé par la tournure de cette histoire alors elles auraient finit par se trouver plus bas que terre mes pauvres oreilles. Et quand Gaor parla du fait qu’il avait lui-même laissé tomber sa sœur en partant pour son voyage, je m’entendis appeler une louve… Je m’entendis crier « Petite sœur » et cela me troubla beaucoup. En réponse la voix féminine que j’entendais souvent appela ce Thanatos. Cela me fit encore plus mal et je plaquais la tête dans les herbes hautes en poussant un couinement de douleur. Je rêvais soudain que Gaor finisse vite son histoire. J’en avais envie de vomir, une véritable nausée. Quand il termina, je me redressais, les oreilles toute basse.

« En vrai je préfère encore mon histoire à la sienne… »
*

A ses dernières phrases je hochais la tête avant de sentir son inquiétude se glisser en lui. Il n’était pas bête et j’étais le premier à le savoir. Mais s’il allait chercher des réponses auprès de Kaporal je ne saurais le tolérer et le lui pardonner. C’était ma vie et je ne supportais même pas l’idée que quelqu’un la fouille. J’attendais alors la fin de ses remarques et à la dernière je lui fis un petit sourire. En fait je me sentais un peu mal de ne jamais lui avoir dit. Mais j’avais réellement peur de sa réaction. Je baissais alors légèrement les oreilles honteux…

« Hum… Gaor ? Est-ce que tu as assez de bonne humeur pour encaisser un sale coup ? »


Il fallait que je lui dise, absolument, et si je ne le faisait pas maintenant je ne trouverais jamais le courage de le faire. J’étais un lâche quand il fallait parler de moi. Je détestais mon histoire floué qui semblait vouloir me revenir en me faisant souffrir. J’étais convaincu que si je n’étais pas fou alors les voix que j’entendais venaient de mon enfance. Mais j’étais parfaitement incapable de savoir à qui elles appartenaient ni de savoir pourquoi j’étais dans les tanières dans un état d’agonie avancé. Parfois j’avais peur de me souvenir alors qu’a d’autres moments je rêvais de retrouver la mémoire. Que faire, dieux si vous existaient aidé moi… Au moins un petit peu, parce que parfois j’ai vraiment l’impression de perdre pattes. Je ne voulais pas inquiéter Gaor ni lui faire plus de souci qu’il ne s’en fait déjà. Mais s’il se sentait capable d’entendre ça alors je parlerais… Il était temps que quelqu’un d’autre que Kaporal et Frostbite soit au courant.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1627
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1864

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Sam 22 Avr 2017 - 21:42

GAOR


Nansaa semblait profondément peiné par l'histoire de Mya, Gaor en était étonné, il était rare que son frère montre une quelconque empathie pour un autre loup que son père ou lui. Il supposa que comme on parlait de sa soeur, le loup vert se sentait lié à elle à travers lui. Mais son comportement lui semblait de plus en plus étrange. Il s'était écrasé petit à petit sur le sol, prenant sa tête entre ses pattes. Il en vint à couiner de douleur. Le géant ne savait que faire il savait que son ami lui en voudrait s'il s'inquiétait ouvertement, mais comment ne pas se faire de soucis dans un moment comme celui-là? Il posa sa patte sur son épaule, pour le réconforter du mieux qu'il pouvait.

Hum… Gaor ? Est-ce que tu as assez de bonne humeur pour encaisser un sale coup ?

Le crêteux pencha la tête sur le coté, intrigué. Parlait-il de coup physique, ou mental? Quoi qu'il en soit, il était prêt à tout pour qu'il se sente mieux.

Même si j'étais d'une humeur de chien je serait prêt à tout encaisser venant de toi.
Dis moi tout vieux débris.


Il aimait le taquiner sur son age, vu qu'il n'était pas beaucoup plus vieux que lui. C'était le moyen d'exorciser ses inquiétudes aussi. Pourvu que ce ne soit rien de grave...

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Sam 22 Avr 2017 - 23:23

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
Je ne savais pas comment lui dire… Je m’assis calmement et fermais les yeux en soufflant longuement. Je ne voulais pas trop l’inquiéter, ni l’embêter. Il avait d’autres soucis dix milles fois plus important que moi. Je baissais les oreilles, j’étais tellement mal à l’aise, tellement gêné. Comment devais-je lui dire cela pour ne pas l’inquiéter plus que de raison ? Et comment lui dire aussi que je lui avait caché ça depuis notre rencontre ? Oh il devrait bien l’accepter, lui aussi il y a des choses qu’il ne m’a jamais dites. La preuve avec l’explication qu’il vient de me donner sur sa sœur. J’agitais les oreilles et prit une grande inspiration.

« C’est…. Il faut que tu arrêtes de t’inquiéter quand j’ai des migraines… Enfin je dis ça, mais même Kaporal arrête pas de s’inquiéter à ce sujet… Enfin bref… En fait mes migraines sont causés par tout autre chose. Gaor, en fait, j’entends des voix, et quand l’une des voix parles cela me fait relativement plus ou moins mal, et à force ça crée des migraines. Mais ce n’est pas grave »

Enfin, ça n’est pas grand tant que je ne m’énerve pas et que j’arrive à manger, ou que je suis capable de réfléchir convenablement. Et ça n’est pas grave également tant que je ne perds pas connaissance, ce qui m’est déjà arrivé à cause de mes migraines. Se soufflais alors longuement, le museau vers le bas et les oreilles aplatit sur mon crâne. Je ne pouvais pas lui raconter mon histoire, je ne pouvais pas tolérer de lui raconter mon arrivé au campement, mais je ne voulais pas non plus qu’il aille chercher les réponses lui-même. Je me sentirais très mal, trahit, et surveillait, deux choses dont je ne supporte pas tellement l’idée. Je secouais alors doucement la tête.

« Je ne suis pas encore prêt à te raconter certaines choses, mais s’il te plais ne demande pas à Kaporal… Je n’ai pas envie qu’il est à se souvenir de ça… Et je t’en voudrais si tu allais lui demander quoi que ce soit à mon sujet… Au pire, demande moi les choses clairement quitte à ce que ça ne me plaise pas… Mais ne l’embête pas lui… »

J’avais complètement la tête basse. La queue collée à mon corps, mon serpent était caché sous l’une de mes ailes. Il ne bougerait sans doute pas avant d’avoir finit sa digestion, et s’il me comprenait je savais qu’il ne montrerait pas son bout de nez. J’attendais une réaction de Gaor, à la fois un peu stressé et embêté… J’espérais aussi qu’il cesserait de s’inquiéter, même si de cela je doutais sincèrement.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1627
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1864

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Lun 24 Avr 2017 - 10:43

GAOR


Nansaa s'assit et inspira profondément, comme s'il cherchait le courage de parler. Gaor s'assit face à lui, patient, il ne servirait à rien de le brusquer. Il lui mit un petit coup de truffe encourageant, faisant bien attention de ne pas toucher le sang acide qui séchait dans ses poils. Il agitait encore les oreilles, le géant se demanda si ce dont il voulait lui parler avait un lien avec ses maux de tête.

C’est…. Il faut que tu arrêtes de t’inquiéter quand j’ai des migraines… Enfin je dis ça, mais même Kaporal arrête pas de s’inquiéter à ce sujet… Enfin bref… En fait mes migraines sont causés par tout autre chose. Gaor, en fait, j’entends des voix, et quand l’une des voix parles cela me fait relativement plus ou moins mal, et à force ça crée des migraines. Mais ce n’est pas grave

Ne pas s'inquiéter, ce ne sont que des voix?! Mais dans quel monde vivait donc son frère, évidemment qu'il allait s'inquiéter, ce n'était pas normal qu'il entende des voix. Il ne laissa cependant rien paraître sur son visage. Il sentait qu'il n'avait pas fini de se confier. Comme il s'y attendait, il lui demanda de ne pas en parler avec Kaporal, même si celui-ci était déjà au courant. Gaor grogna, il n'avait pas le droit de s'inquiéter, pas le droit d'en parler à l'autre personne la plus importante dans la vie de son ami... Nansaa commençait à lui en demander un peu beaucoup... Il changea de position, inconfortablement installé. Il était le plus jeune, mais il prenait parfois un ton paternel avec son frère d'arme, c'est ce qu'il fit à cet instant.

Nansaa, tu te rends comptes de ce que tu demandes? Navré mais vient un moment où tu ne peux plus tenter de t'isoler des autres et de refuser qu'ils t'aident. Entendre des voix ça n'est pas normal, encore plus si ça finit par te faire souffrir. As-tu noté dans quels contexte elles te parlent? en permanence, seulement dans certains moments, comme si c'était un souvenir déclenché de ton passé?

Il se coucha, prêt à l'attraper s'il tentait de fuir ses questions.

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Lun 24 Avr 2017 - 11:23

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
J’avais très bien imaginé la réaction de Gaor, car je le vis changer de position et me parler comme Kaporal me parle quand je fais une bêtise. Je n’aimais d’ailleurs ni son ton ni certaines de ses paroles. Mes oreilles se plaquèrent alors sur mon crâne tandis qu’un grognement m’échappait l’espace de quelques instants. J’étais sympa en général mais il ne fallait pas non plus brusquer les choses, ni se tromper de vocabulaire quand on parlait de mes problèmes. D’ailleurs mon paternel prenait souvent un ton très calme et très distant pour le faire et se contentait de phrases courtes qui allaient à l’essentielles et ne souffrait pas d’opposition. Mais Gaor n’avait pas cette technique, ni cette facilité à communiquer avec moi. Les oreilles en arrière je lui lançais un regard froid.

« Excuse moi de pas être normal surtout hein ! Je sais très bien que ça à rien de normal d’entendre des voix, j’te remercie mais je suis pas né ce matin ! »


M’isoler des autres et refusaient qu’ils m’aident ? Les loups de l’Eau sont les seuls à m’avoir sincèrement aider et sincèrement soutenus ! Du moins ceux qui étaient là à mon arrivée. Sans eux je ne ferais sans doute même plus parti de son monde aussi pourri que splendide. J’agitais alors les oreilles avant de les baisser, sachant bien que Gaor était juste inquiet et que mes paroles avaient dépassé ma pensée. Mais je ne comptais pas m’excuser pour autant, c’était sorti et c’était trop tard…

« Tu vas sans doute me prendre pour un dingue… Mais je pense que ce sont des voix de loups réelles… Enfin, pour une d’entre elle… »


Je baissais le museau et soupirais longuement. Comment lui expliquer ce que je n’avais jamais dis à qui que ce soit ? Je fermais les yeux et me mis à agiter lentement la queue dans mon dos. Je m’étais recouché en sphinx, position que je trouvait nettement plus confortable, surtout quand je me mettais à réfléchir.

« L’une des voix est celle d’une femelle, mais quand je l’entends je ne crois pas que ce soit à moi qu’elle parle… Je l’entends quand elle se met en colère et qu’elle râle contre quelqu’un ou quelque chose par exemple… L’autre voix est celle d’un mâle, lui c’est à moi qu’il parle, enfin, à certains moments… Il se la ramène surtout quand je pense à toi en tant que frère ou que j’appelle Kaporal père ou papa, il me dit alors que tu n’es pas mon frère et que Kaporal n’est pas mon père. Mais c’est bon je suis au courant j’ai été adopté je suis pas sans le savoir… »

L’agacement et l’énervement que je ressentais étaient palpable dans ma voix et dans ma façon de gesticuler. Mais Gaor devait sans doute savoir que cela n’était aucunement dirigé contre lui. Je me refusais par contre à lui dire que cette voix masculine appelait un certain Thanatos, et que parfois j’avais des flash de vision flou que je ne comprenais pas le moins du monde. Il était déjà inquiet et je le sentais, alors pas question de l’inquiéter d’avantage.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1627
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1864

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Mar 25 Avr 2017 - 22:41

GAOR


Comme il s'y attendait, Nansaa n'aima pas sa remarque. Il répondit très sèchement. Gaor commença à sentir les prémices de l'énervement monter dans son ventre. Il plaqua à son tour ses oreilles sur son crâne. Nansaa était plus polyvalent, mais lui était plus fort, s'ils en venaient aux crocs, il saurait le maîtriser. Et puis pourquoi fallait-il toujours qu'il interprète mal ce qu'il disait.... Evidemment qu'il ne disait pas que son ami était anormal... Tout à coup il prit un air penaud, et la colère de Gaor s'évanouit au même moment.

Tu vas sans doute me prendre pour un dingue… Mais je pense que ce sont des voix de loups réelles… Enfin, pour une d’entre elle…

Gaor pencha la tête. Dingue? Non ça n'était pas si dingue que ça en fait. Les pouvoirs sur El prenaient des formes diverses. Certes Nansaa avait un sang acide et pouvait injecter du venin dans une proie, mais peut-être cela tenait-il à sa nature draconique et pas à son pouvoir? Peut-être était-ce un lien avec les survivants de sa famille. Peut-être que chacun avait été recueilli quelque part et essayaient-ils de communiquer avec lui. Peut-être avait-il pris un coup sur la tête qui avait endommagé sa capacité à leur répondre? L'assassin partagea ses réflexions avec son ami. Peut-être retrouverait-il aussi l'espoir de les retrouver?

Il tiqua quand il lui parla de la voix qui le grondait quand il parlait de lui comme de son frère et du vieux comme son père. Il n'aimait pas cette voix. Après tout, il y avait la famille de sang, qu'on ne pouvait choisir, mais la famille de coeur avait une importance toute particulière car c'était celle qu'on amenait à soi avec amour. Il ne savait que lui dire, après tout il n'était pas dans la même situation et n'était pas sur de comprendre tout ce qui arrivait à son frère. Il le serra entre ses pattes, lui montrant qu'il serait là pour lui. Il n'en parlerait pas à Kaporal, le vieux loup se faisait déjà suffisamment de soucis pour son fils et pour ses loups.

__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Mer 26 Avr 2017 - 12:33

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
J’avais vu mon ami baisser la tête comme s’il était penaud. S’en voulait-il de m’avoir dis ça ? Ou était-ce autre chose ? Sur le moment j’aurais été incapable de le dire avec certitude. Mais je détournais la tête et baissais les yeux, moi-même honteux de lui avoir dit ça avec tant de colère. J’étais aussi un peu angoissé à l’idée de sa réaction, espérant qu’il ne me prendrais pas pour un attardé. Je baissais alors les oreilles en soupirant, le silence qui venait de s’installer me pesa sur la conscience. Je rêvais alors qu’il disparaisse au plus vite ou de trouver moi-même le courage de le combler.

Finalement c’est lui qui prit la parole et qui me fit par de ses réflexions. Je détournais alors la tête et baissais les oreilles. En vue de mon état lorsque Kaporal m’avait retrouvé je doutais fortement que mes frères et sœurs avaient subis le même sort si tant est que j’en ai eus. Je me souvenais très bien des premières paroles que j’avais entendu aux tanières mais elles devenaient de plus en plus flous. Je fermais les yeux avant de souffler.

« Je crois pas que ça soit un pouvoir… »

Je fermais les yeux avant de le sentir me serrer dans ses pattes. Je répondis à son étreinte avant de lui lécher la joue dans un signe affectif mais aussi de remerciements. Ma queue caressa alors lentement le sol dans mon dos avant que je ne lève mes grands yeux verts en sa direction. Croisant son regard je lui fis un petit sourire timide. Je ne pensais d’ailleurs pas que la voix féminine cherche à communiquer avec moi en vue du fait qu’elle ne parlais jamais de moi. Et pour la voix masculine, je ne connaissais pas mon vrai nom, mais l’idée de m’appeler Thanatos ne m’enjouais pas du tout. Je regardais alors mon ami avant de lui faire un faible sourire.

« J’essaie de découvrir à qui appartienne ces voix, mais je suis pas sur que ça soit des membres de ma famille tu vois »

Sinon ma famille ne s’était jamais beaucoup inquiété pour moi… Ou alors elle n’avait jamais cherché à me retrouver. Et puis de toute façon je ne voulais pas avoir à faire à eux. Pour moi ma famille c’était Gaor et Kaporal ainsi que les louveteaux de Gaor que je voyais comme d’adorables petits neveux.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
liquid poulpi
« Eleveuse de poulpes
« Eleveuse de poulpes
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8
Personnages:
PROFILEmploi/loisirs : Etudiante Master 2 Audit

Messages : 1627
Age : 24
Date d'inscription : 23/05/2016

Points : 1864

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Mar 23 Mai 2017 - 11:36

GAOR


Nansaa sembla réfléchir un peu à ses paroles. Il ferma les yeux et respira profondément. Le géant pencha la tête. Il se demanda ce qui pouvait tourner dans la tête de son frère d'armes.

Je crois pas que ça soit un pouvoir… J’essaie de découvrir à qui appartienne ces voix, mais je suis pas sur que ça soit des membres de ma famille tu vois

Gaor haussa les épaules, qui savait après tout, tant qu'on aurait pas trouvé les propriétaires de ces voix, si elles en avaient, on ne pourrait pas savoir si c'était vraiment des membres de sa famille ou pas. Il se faisait un peu de soucis pour Nansaa mais pour l'instant, un autre soucis le préoccupait. Il fallait qu'il aille voir Kaporal pour lui expliquer la présence de Lester avant que quelqu'un d'autre ne se charge de le mettre au courant.

Il se redressa et s'ébroua.

Courage mon frère, on finira par trouver ce qui t'arrive. Moi j'ai un vieux à ménager
à propos d'un médecin qu'il ne peut pas encadrer. Tu pourrais me rendre service et passer voir ton neveux et tes nièces pour les rassurer que je suis rentré?


Il lui sourit, s'étira et pris la direction du camp. Cela faisait du bien de retrouver son énergie à mesure que Lester était plus proche.



__________________________
Gaor color=#0033ff Fiche
Quoltzec color=#cc6633 Fiche
Platalya color=#33cc33Fiche
Ziege color=#ff0000 Fiche
Ystrelle color=#660000 Fiche
Mya color=#ff99ccFiche
Revenir en haut Aller en bas
Reymsaadryl
« . Membre d'or
avatar

RPG
Feuille de personnage
Nb de personnages joués: 8 personnages
Personnages:
PROFILLocalisation : Sur le Territoire neutre en bonne compagnie. ^^
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, travail...

Messages : 1551
Age : 20
Date d'inscription : 30/12/2016

Points : 1906

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   Lun 12 Juin 2017 - 22:33

Thanatos/Nansaa- Eau - Polyvalent
J’avais laissé Gaor me regarder avec un air de « Il se passe quoi dans ta tête vieux ? » Puis je l’avais vu se secouer et me dire qu’il avait un vieux à ménager à propos d’un médecin impossible à encadrer. Je mis les oreilles à l’horizontal et lui lancé un regard aussi vif que mauvais. Si ses paroles faisaient du mal à mon père il savait très bien qu’il allait m’entendre lui hurler dans les oreilles pendant des heures. Puis il me demanda d’aller voir mes neveux et mes nièces. A ces petits machins à pattes qui jouent avec ma queue et mes ailes ? Hum… ça ne m’enchante pas, mais puisque c’est toi qui le demande. Je hochais vaguement la tête, signe que je le ferais, qu’il pourrait compter sur moi.

Je me détournais alors rapidement avant de partir en un coup d’aile vif et rapide. Pas question de m’éterniser ici plus longtemps.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Triske1ion En ligne
Contenu sponsorisé



RPG
PROFIL

MessageSujet: Re: Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Amis d'enfances qui se sont éloignés ? [PV Gaor] Steppe aux Lucioles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trois sortes d'amis sont utiles. Un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé ♣ L. Grimes & S. Gomez PRIS
» "Les diamants sont les meilleurs amis de la femme !" [UC]
» Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ♪
» Les ennemis de mes amis sont mes ennemis (Déa)
» Qui Sont Mes Amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élémenloups :: « Zone Hors-Jeu :: Terres de l'Eau :: Et l'histoire se termina-